background preloader

Vigipirate et opération sentinelle

Facebook Twitter

Le plan VIGIPIRATE. Qu’est-ce que le plan Vigipirate ? Le plan Vigipirate est un plan gouvernemental qui relève du Premier ministre et associe tous les ministères. Il est un outil central du dispositif français de lutte contre le terrorisme, qui prend acte du maintien durable de cette menace à un niveau élevé. C’est un dispositif permanent de vigilance, de prévention et de protection, qui s’applique en France et à l’étranger, et qui associe tous les acteurs du pays : l’Etat, les collectivités territoriales, les opérateurs susceptibles de concourir à la protection et à la vigilance, les citoyens. Il est alimenté par l’évaluation de la menace terroriste faite par les services de renseignement, et en cas d’attaque terroriste, il peut être prolongé par des plans d’intervention spécifiques qui mettent en œuvre des moyens spécialisés. Au total, il contient environ 300 mesures. En savoir plus sur l'action de l'Etat face aux risques majeurs A quoi sert Vigipirate ?

Le plan Vigipirate poursuit trois grands objectifs : Consignes de sécurité applicables dans les établissements relevant du ministère. La COP 21 (conférence Paris-Climat 2015) se tient au Bourget du 30 novembre au 11 décembre 2015.

Consignes de sécurité applicables dans les établissements relevant du ministère

En Ile-de-France, l'ensemble des écoles, collèges, lycées et établissements d'Enseignement supérieur sont ouverts le 30 novembre 2015 selon les conditions habituelles.Néanmoins, en raison des perturbations prévues par la préfecture de Police sur les réseaux routiers, le ministère et les rectorats des académies de Créteil, Paris et Versailles ont mobilisé les personnels sur le terrain afin d’anticiper d’éventuelles difficultés. Pour des raisons de sécurité et à titre de précaution, tous les déplacements de scolaires sur le site du Bourget sont annulés, sans exception. Ces consignes ont été transmises à l’ensemble des académies. Principales consignes Le ministère rappelle les consignes suivantes aux personnels de l'Éducation nationale, aux parents d'élèves et aux élèves : Dans les académies en Vigipirate Alerte Attentat, le stationnement des véhicules est interdit aux abords de l'établissement. Ouest-france. Les attentats de Paris ont réveillé les ardeurs patriotiques.

ouest-france

Sur le plan national, habituellement, la Défense via internet (sengager.fr pour l'armée de terre) ou ses Cirfas (centres d'information et de recrutement des forces armées) enregistrent chaque semaine, en moyenne, sur le plan national, 500 demandes de contacts pour un éventuel recrutement. Cette semaine, après les attentats, on est passé de 500 à 1500 prises de contacts.

Réserve opérationnelle La zone de défense Nord-Ouest (Pays-de-Loire, Bretagne, Basse-Normandie et Centre) a observé une augmentation de 43% par rapport à la semaine dernière. « La moitié de cet afflux supplémentaire concerne la réserve opérationnelle » note le colonel Rémi Chassaing, chef de corps du Groupement de recrutement sélection nord-ouest, basé à Rennes. 17 semaines Les personnes dont la candidature est jugée sérieuse (la plupart) sont invités à déposer un dossier dans les Cirfas. Terrorisme : les trois défis de l'opération Sentinelle. En 2015, dans la continuité de 2014, les forces armées françaises ont connu un très fort engagement opérationnel, avec les opérations Sentinelle (France), Sangaris (Centrafrique), Chammal (Irak et Syrie) et Barkhane (Sahel).

Terrorisme : les trois défis de l'opération Sentinelle

À travers cette mobilisation de 10.000 hommes en janvier pour l'opération Sentinelle, puis ramenée à 7.000, l'armée a montré qu'elle était capable de mobiliser beaucoup d'hommes en peu de temps avec efficacité. Mais cette opération a rapidement montré les limites du format des armées défini par le livre blanc de la défense et la sécurité nationale de 2013. D'autant que les opérations extérieures (OPEX) lancées sont appelées à durer. Ainsi, comme l'a reconnu le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, il n'avait "pas autant diminué qu'initialement prévu les effectifs sur certaines opérations, en particulier Sangaris.

Une armée qui a été déstabilisée Des suppressions de postes qui venaient après celles décidées par Nicolas Sarkozy (54.000 sur la période 2009-2014). Attentats : 10 000 militaires dans toute la France d'ici mardi. Accueil Depuis janvier, jusqu'à 10.000 militaires ont été déployés sur le sol français dans le cadre de l'opération Sentinelle.

Attentats : 10 000 militaires dans toute la France d'ici mardi

Le débat sur l'utilisation de cette force militaire est relancé.(...) Cet article est réservé aux abonnés, pour en profiter abonnez-vous. Et aussi sur les Echos Les articles à la une Actualités Climat : 150 chefs d’Etat à Paris pour sortir la planète de... La COP21 vise à limiter le réchauffement à +2 degrés, un objectif non atteint à ce stade. DOSSIER Petit précis de COP21 DOSSIER. COP21 : 208 interpellations après les échauffourées + VIDEO Plusieurs dizaines de manifestants encagoulés et vêtus de noir ont jeté des bouteilles en verre contre les CRS qui avaient bloqué les accès à la... à lire également sur les echos Recommandé par Les articles les plus lus COP21 : 208 interpellations après les échauffourées, dont 174... + VIDEO Plusieurs dizaines de manifestants encagoulés et vêtus de noir ont jeté des...

Radicalisation : Macron juge les élites en partie responsables.