background preloader

CNRD 2016

Facebook Twitter

Avant la libération d'Auschwitz, l'horreur de la Shoah filmée par les Soviétiques, des images inédites à découvrir au Mémorial de la Shoah. HISTOIRE - Le portail du camp d'Auschwitz, dont on célèbre la libération ce mardi 27 janvier, est peut-être l'image qui revient le plus souvent lorsqu'on évoque la Shoah.

Avant la libération d'Auschwitz, l'horreur de la Shoah filmée par les Soviétiques, des images inédites à découvrir au Mémorial de la Shoah

Pourtant, la barbarie nazie ne s'est cantonnée ni à Auschwitz ni à une seule méthode d'extermination. C'est notamment ce que rappelle la nouvelle exposition du Mémorial de la Shoah, "Filmer la Guerre: les Soviétiques face à la Shoah", qui a ouvert ses portes vendredi 9 janvier. C'est ici que François Hollande parle ce mardi matin avant de prendre l'avion pour le sud de la Pologne et la réunion des chefs d'Etats. Le Mémorial de la Shoah se penche sur cette question des images grâce aux films tournés par des opérateurs soviétiques sur les territoires libérés par l'Armée rouge.

Entre 1941 et 1945, ces opérateurs, qui étaient près de 400, vont en effet découvrir et immortaliser avec leur caméra, non pas le génocide en lui-même, mais les traces que les Allemands n'ont pu effacer. Un véritable travail d'enquête. Protégé par la Syrie, Aloïs Brunner, le responsable du camp nazi de Drancy est mort en 2001 à Damas. HISTOIRE - Donné pour mort en 1992, il aurait vécu jusqu'en 2001.

Protégé par la Syrie, Aloïs Brunner, le responsable du camp nazi de Drancy est mort en 2001 à Damas

Le criminel de guerre nazi Alois Brunner, jugé responsable de l'assassinat de quelque 130.000 juifs d'Europe durant la Seconde Guerre mondiale, est mort dans un cachot à Damas à l'âge de 89 ans, selon une enquête publiée mercredi 11 janvier par la revue XXI. La date et les circonstances de son décès restent entourées de mystère. L'ancien SS d'origine autrichienne, né en 1912, avait été donné pour mort en 1992, notamment par l'historien Serge Klarsfeld. Mais en décembre 2014, le Centre Simon-Wiesenthal de Vienne avait affirmé que l'ex-nazi s'était éteint à Damas en 2010. Il se faisait appeler Abou Hossein. Evénements Apocalypse - TV5MONDE. Amrc catalog 2015 light 20151020. Boris TASLITZKY, le site officiel. 1940-1945 - Association des Amis du Musée de la Résistance de Châteaubriant. (Cette page est alimentée au fur et à mesure dans le temps ; n’hésitez pas à la consulter régulièrement.)

1940-1945 - Association des Amis du Musée de la Résistance de Châteaubriant

Liberté - Paul Éluard (© Coll. MRN) Comme chaque année le thème du Concours National de la Résistance et de la Déportation est l’occasion, pour notre association, d’y consacrer tout une série d’animations sur le sujet. Cette année le sujet est « Résister par l’art et la littérature ». Notre exposition « Résister par l’art et la culture | 1940-1945 » présente la façon dont les artistes et intellectuels ont résisté pendant l’occupation, mais aussi la façon dont les Français(e)s ont résisté clandestinement par la culture, au sens large du terme. Des dates à retenir Premiers éléments... premières dates : Présentation à la presse : samedi 24 octobre 2015 à 16h (Accéder à l’espace presse). Télécharger la programmation culturelle 2015/2016. L’exposition L’exposition est installée à l’étage dans le musée à Châteaubriant. Quelques documents et ressources liés à l’exposition : René Guy Cadou. Resister par lart et la litterature survivre.

Fondation de la Résistance. Concours National de la Résistance et de la Déportation. CNRD 2016 : « Résister par l’art et la littérature » L’APHG est partenaire du Concours depuis sa création en 1961 et ses représentants contribuent aux jurys départementaux et au jury national. [1] Pour l’année scolaire 2015-2016, le thème retenu est : « Résister par l’art et la littérature ». « Le petit camp de Buchenwald » - 1945 - Huile sur toile © Boris Taslitzky / Musée National d’Art Moderne, Centre Georges Pompidou, Paris DR Présentation du concours sur le portail national Eduscol : « Vecteur essentiel de transmission de la mémoire, le concours national de la Résistance et de la Déportation offre également aux élèves l’opportunité d’approfondir leurs connaissances sur certains aspects fondamentaux de l’histoire de la Seconde guerre mondiale.

CNRD 2016 : « Résister par l’art et la littérature »

C’est aussi pour eux l’occasion de réfléchir à la dimension civique de ces événements ». En savoir + sur le concours et ses modalités d’inscription ici. CNRD 2016, Résister par l’art et la littérature. Résister par l’art et la littérature, combattre et survivre Exposés et conférences : « Chroniques interdites » Résister par l’art et la littérature, 1940-1945 exposition au Musée de la Résistance nationale à Champigny-sur-Marne Parc Vercors – 88 avenue Marx Dormoy – 94500 Champigny-sur-Marne 17 janvier-31 août 2016CNRD 2016, MNR, Champigny L’art pendant l’Holocauste, 1939-1945, Berlin, Art from the Holocaust 1939–1945 Deutsches Historisches Museum, Unter den Linden 2,10117 But my soul is free – pendant l’Holocauste, 1939-1945, Berlin Des artistes Theresienstadt "On y croise les fantômes de Robert Desnos et de W.

CNRD 2016, Résister par l’art et la littérature

Helga WeissováDessine ce que tu vois ! Musique composée à Theresienstadt, Gideon Klein et Karel Reiner, compositeurs tchèques. Résister lors du tournage de films de propagande "Le Führer offre une ville aux Juifs" Film tourné à Theresienstadt.Theresienstadt - Terezin, une colonie modèle La musique "dégénérée" : Mémoire et histoire - Concours national de la Résistance et de la Déportation. Objectif Institué en 1961 par Lucien Paye, ministre de l'éducation nationale, à la suite d'initiatives d'associations d'anciens résistants et déportés, le Concours national de la Résistance et de la Déportation (CNRD) est un concours scolaire qui s'appuie sur l'enseignement de l'histoire, de l'histoire des mémoires, de la Résistance et de la Déportation.

Mémoire et histoire - Concours national de la Résistance et de la Déportation

Chaque année, un thème est défini, pouvant faire l'objet d'un véritable travail interdisciplinaire. Ce concours a pour objectif de perpétuer chez les jeunes générations la mémoire de la Résistance et de la Déportation afin de leur permettre de s'en inspirer en se fondant sur les leçons historiques et civiques que leur apporte l'École.