background preloader

Actu Ciné

Facebook Twitter

Voici une sélection de films en lien de près ou de loin avec le programme d'Histoire-géographie au lycée.
La plupart de ces films sont joués au cinéma d'Auray Ti Hanok.

Comparatif Substances toxiques dans les cosmétiques 2017 - UFC-Que Choisir. Le Labyrinthe du silence un film de Giulio Ricciarelli. Le Labyrinthe du silence Un film de Giulio Ricciarelli Au cinéma le 29 avril 2015 Allemagne 1958 : un jeune procureur découvre des pièces essentielles permettant l’ouverture d’un procès contre d’anciens SS ayant servi à Auschwitz.

Le Labyrinthe du silence un film de Giulio Ricciarelli

Mais il doit faire face à de nombreuses hostilités dans cette Allemagne d’après-guerre. Déterminé, il fera tout pour que les allemands ne fuient pas leur passé. Homeland : Irak année zéro - Nour films. Un film de Abbas Fahdel Synopsis Un Home movie à résonance universelle : « HOMELAND : Irak année zéro » du cinéaste irakien Abbas Fahdel est une fresque puissante qui nous plonge pendant deux ans dans le quotidien de sa famille peu avant la chute de Saddam Hussein, puis au lendemain de l’invasion américaine de 2003.

Homeland : Irak année zéro - Nour films

Ce documentaire est découpé en deux parties – l’avant et l’après. I – Avant la chute La première partie décrit les instants de vie d’une famille qui se prépare à la guerre. II – Après la bataille La seconde partie, après la chute du régime, est davantage tournée en extérieur. Frantz (film 2016) - Drame - L'essentiel. En 1919, dans le cimetière de sa petite ville allemande, sur la tombe de son fiancé, mort au combat quelques mois auparavant, elle découvre des fleurs.

Frantz (film 2016) - Drame - L'essentiel

Et un homme en pleurs. Anna ne savait pas que Frantz avait eu un ami français, avant la guerre. Un complice. Presque un frère... Les parents du mort repoussent, d'abord, ce jeune homme dont la vie même ajoute à leur chagrin. Le film — très librement inspiré d'un drame peu connu d'Ernst Lubitsch, Broken Lullaby — repose sur deux périples inachevés. Les Suffragettes, un film tout en finesse. Se souvenir des combats d'hier pour rappeler ceux d'aujourd'hui...

Les Suffragettes, un film tout en finesse

Voilà le désir de Sarah Gavron (Rendez-vous à Brick Lane) avec ce film qui revient sur la lutte des Anglaises pour obtenir le droit de vote au début du XXe siècle. Les meilleures intentions du monde ne suffisent certes pas à faire du grand cinéma. Mais le scénario d'Abi Morgan (Shame) qui évite le piège de personnages trop archétypaux et l'interprétation tout en finesse de Carey Mulligan éloignent ce film du pensum trop correct. Cette dernière joue au lieu de composer. Et la prestation de sa partenaire Meryl Streep, suivant la logique inverse et donc démonstrative, laisse augurer de ce à quoi on a échappé. Le Pont des Espions, un brillant thiller d'espionnage. C'est arrivé en 1957.

Le Pont des Espions, un brillant thiller d'espionnage

L'avocat James Donovan est chargé de défendre Rudolf Abel, espion à la solde de l'URSS. En pleine guerre froide, le verdict de la vox populi américaine est sans appel : la chaise électrique. Plus réfléchi, Donovan décide de sauver les fesses de son client, misant sur la valeur marchande de l'agent secret, lequel pourrait devenir une monnaie d'échange. Fatima (film 2015) - Drame - L'essentiel. Il y a trois ans, La Désintégration racontait comment de jeunes Français de confession musulmane pouvaient, à force d'être rejetés par la société dans laquelle ils avaient grandi, basculer dans le fanatisme religieux et le terrorisme.

Fatima (film 2015) - Drame - L'essentiel

Une fiction devenue triste réalité en janvier dernier... L'échec de l'intégration serait-il donc une fatalité ? Pas forcément, répond Philippe Faucon dans son nouveau film tourné dans la banlieue de Lyon. Fatima est le portrait d'une femme de ménage d'origine marocaine, prête à tous les sacrifices pour offrir à ses filles les études dont elle a été privée. Une chronique aussi solaire et tendre que La Désintégration était sombre et âpre... Les cadres épurés du cinéaste, son utilisation de la profondeur de champ soulignent la solitude de cette mère courage, écartée du monde en raison de son foulard, de son travail ingrat qui la contraint à vivre en horaires décalés. Samuel Douhaire.

“Le Fils de Saul”, ou comment rendre visible l'inimaginable. Représenter la Shoah à l'écran a toujours fait polémique.

“Le Fils de Saul”, ou comment rendre visible l'inimaginable

Dans une lettre ouverte, le penseur Georges Didi-Huberman félicite László Nemes, Grand Prix du Festival de Cannes 2015 pour la modestie et l'audace formelle de sa fiction. Les travellings sont affaire de morale. A qui aurait tendance à l'oublier, les films s'aventurant à évoquer les camps de concentration sont là pour le rappeler. Le Fils de Saul en fait partie. Grand Prix au dernier festival de Cannes, le film met en scène le quotidien, en ­octobre 1944, d'un membre du Sonderkommando d'Auschwitz-Birkenau. La controverse est annoncée par un axiome sec et exigeant, qui fait de l'esthétique une question morale : « Le ­cinéaste juge ce qu'il montre, et il est jugé par la façon dont il le montre », signé Jacques Rivette.

Où se situe Le Fils de Saul ? Le film a réconcilié deux voies, incarnées par deux voix qui se sont fait entendre : celle de Claude Lanzmann et celle de Georges Didi-Huberman.