background preloader

Discriminations et orientations sexuelles en France

Facebook Twitter

Adoption, PMA, GPA: quelles sont les VRAIES questions? Ll ne faut pas mélanger les problèmes posés par l’adoption pour les couples homosexuels de ceux, très différents, posés par leur utilisation de la Procréation Médicalement Assistée (PMA), et qui sont eux-mêmes différents selon la technique utilisée.

Adoption, PMA, GPA: quelles sont les VRAIES questions?

L'adoption étant déjà autorisée pour les célibataires, son autorisation pour les couples homosexuels mariés ne fera qu'accorder les mêmes droits au deuxième membre du couple, celui qui n'est pas l'adopteur, et qui s'est souvent investi affectivement autant que le premier pour cet enfant. La réciproque étant aussi vraie pour l'enfant. Comprendre la PMA et la GPA en deux minutes. L'homosexualité est aujourd'hui moins acceptée qu'en 2007 en France. Selon une étude mondiale du Pew Research Center menée pendant le débat sur le "mariage pour tous", l'acceptation de l'homosexualité dans la société française a reculé de 83 % à 77 %.

L'homosexualité est aujourd'hui moins acceptée qu'en 2007 en France

Est-ce un effet paradoxal du "mariage pour tous" ? Alors que les couples homosexuels peuvent désormais se marier depuis la promulgation de la loi le 18 mai, ce nouveau droit s'accompagne d'un recul de l'acceptation de l'homosexualité au sein de la société française. Selon une étude internationale publiée, mardi 4 juin, par le Pew Research Center, un cercle de réflexion américain, cette acceptation a reculé de six points entre 2007 et 2013, passant de 83 % à 77 %.

Basket et Maths - Film contre l'homophobie 1/5 INPES & Ministère de la Santé et des Sports. France: les grandes étapes de l'évolution des droits des homosexuels. Une des avancées majeures avec l'élection de François Mitterrand est la dépénalisation de l'homosexualité en 1982 sous l’impulsion du ministre de la Justice Robert Badinter.

France: les grandes étapes de l'évolution des droits des homosexuels

Plus précisément, la loi supprime toute pénalisation de l'homosexualité impliquant des personnes de plus de quinze ans, âge de la majorité sexuelle. Dans la foulée, Gaston Deferre, ministre de l’Intérieur demande à François Mitterrand de détruire les fichiers de police car les homosexuels ont été fichés sous la IIIe République, cela a continué sous Pétain, sous la IVe et Ve République.