background preloader

Recherche GEO

Facebook Twitter

Qu’est-ce qu’habiter la Terre à l’anthropocène ? / Augustin Berque by Yoann Moreau. Carnets de géographes. Carnets de terrain - VARIA DESSINER LES "FAIR TRADE TOWNS"?

Carnets de géographes

Réflexions sur le recours à la représentation graphique pour exprimer des territorialités d’acteurs Lisa ROLLAND Mosaïques, UMR7210 LAVUE Université Paris Ouest Nanterre la Défense UMR5600 EVS, Université de Lyon Géographe Lisa.Rolland@u-paris10.fr RÉSUMÉ DE L'ARTICLE Un décentrement du secteur du commerce équitable est aujourd’hui perceptible vers les pays dits du Nord, autour de son intégration dans les politiques publiques de développement durable. Abstract : A fair trade’s growing shift towards the North appears with its integration into sustainable public policies. INTRODUCTION Un décentrement du commerce équitable vers d’autres espaces et dynamiques d’acteurs est perceptible autour de nouveaux enjeux liés à son inscription dans les politiques publiques (Smith, 2011). La littérature scientifique sur le commerce équitable se caractérise par un déficit de mention de l’espace et de sa représentation.

Figure 3. Conclusion. Le dessin du géographe. Un certain nombre de géographes dessinent lors d’excursions sur le terrain ou de missions scientifiques.

Le dessin du géographe

Certains en ont même fait une activité régulière, et en illustrent leur production. Mais cette activité demeure presque confidentielle. Beaucoup de dessins restent dans les tiroirs, n’ayant bénéficié que d’un regard furtif et admiratif des collègues qui jettent un coup d’œil sur le carnet. Rares sont les géographes qui comme Pierre Deffontaines en ont fait l’argument central d’un ouvrage (Petit Guide du voyageur actif, réed.1980 Presses d’Ile de France). Nous souhaitons sortir cette activité artistique et scientifique de cet anonymat. En même temps les dessins géographiques qui ont illustré les publications de nos prédécesseurs méritent d’être revus (et relus comme on le fait dans les recherches sur l’épistémologie de la Géographie) Le croquis à finalité géographique a changé de place au cours du temps. Remarques importantes : Roland Courtot, Michel Sivignon. Laboratoire gerphau.

Ecoumène et Médiance, d'Augustin Berque. « Je ne puis méditer qu’en marchant et ma tête ne va qu’avec mes pieds. » Jean-Jacques Rousseau « Entre moi et moi-même, il y a la Terre » : cette citation de Jean-Marc Besse, Augustin Berque l’a placée en exergue d’Ecoumène.

Ecoumène et Médiance, d'Augustin Berque

Elle résume l’intuition que son livre, avec rigueur et érudition, s’attache à fonder rationnellement. Le diagnostic que pose Berque, au terme d’un passionnant cheminement intellectuel de plusieurs décennies, c’est qu’« il manque à l’ontologie [l’étude de l’être] une géographie, et à la géographie une ontologie ». Drôle de livre ! A priori, on ne verrait aucune raison pour qu’un non-spécialiste s’y intéresse : l’abondance de termes savants, les citations en grec, en latin, en allemand, en chinois, en japonais, toutes langues que l’auteur manie avec un naturel affolant, semblent le réserver à un public universitaire. « Ceux qui ne sont jamais arrivés », une image du naufrage migratoire en Méditerranée - Levi Westerveld - Visionscarto. La mondialisation : un événement géographique. La mondialisation est d’abord un changement d’échelle : on peut la définir comme l’invention d’un espace d’échelle mondiale à partir des espaces préexistants d’échelle inférieure.

La mondialisation : un événement géographique

Ce processus peut donc être comparé à d’autres, également caractérisés par un changement d’échelle, tels que la construction des États-nations européens par agrégation d’entités plus petites. Nous savons qu’un tel changement est possible. Nous savons aussi qu’il ne va pas de soi. Les résistances sont d’autant plus fortes que les échelons agrégés retrouvent une nouvelle place (fédéralisme) ou sont menacés dans leur existence par la nouvelle architecture spatiale (empires, États centralisés). Par ailleurs, rien ne garantit que la coalescence d’espaces touche simultanément toutes les dimensions, toutes les « couches » de ces espaces. Par ailleurs, c’est incontestablement l’univers de la télé-communication qui a bouleversé le rapport à la distance.

Conférences en ligne. Le département de l’ENS organise des journées d’études.

Conférences en ligne

Pour consulter les présentations et les compte-rendus, cliquer sur les liens. Transports cartographiques. La carte et l’imagination par Gilles Palsky (Paris I) Réintégrer l’agriculture dans les territoires en France et en Europe ? RESPeT. Dessiner le monde : une exploration des imaginaires cartographiques. Journée d’études organisée par Robin Beaumont, élève au département de géographie.

Dessiner le monde : une exploration des imaginaires cartographiques

Présentation « Sur cet immense tableau d’une nuit céruléenne, la rêverie mathématique a écrit des épures. Elles sont toutes fausses, délicieusement fausses, ces constellations ! Elles unissent, dans une même figure, des astres totalement étrangers. Entre des points réels, entre des étoiles isolées comme des diamants solitaires, le rêve constellant tire des lignes imaginaires. » Dans cet extrait fameux de L’air et les songes, Gaston Bachelard fait de la nuit étoilée un lieu de création. D’une telle phénoménologie du ciel nocturne, le géographe a beaucoup à dire, lui qui tente de comprendre l’individu et les sociétés dans leurs relations à un monde très largement construit par leurs représentations. Comment penser le rapport entre la carte et les imaginaires qu’elle suscite et nourrit ? Interventions Gilles Palsky, géographe, Université Paris-I, UMR 8504 Géographie-Cités, Transports cartographiques.