background preloader

DRONE recherche

Facebook Twitter

Problème de renseignement pour les frappes US de drones au Yémen. Les Etats-Unis ont des difficultés croissantes pour obtenir les renseignements nécessaires pour organiser leur programme de frappes de drones contre Al Qaïda au Yémen après la prise de contrôle par les Houtis d'une partie du pays, indiquent des responsables américains.

Problème de renseignement pour les frappes US de drones au Yémen

Après la chute du gouvernement yéménite la semaine dernière à l'issue de plusieurs jours de combat dans la capitale Sanaa, les rebelles houthis, soutenus par l'Iran chiite, ont pris position dans plusieurs centres de défense et unités du renseignement dont les équipes coopéraient auparavant avec Washington, ce qui a tari plusieurs sources importantes de renseignements servant à cibler les frappes des drones, ont dit ces responsables à Reuters. En outre, le personnel de l'ambassade des Etats-Unis au Yémen a dû être réduit. En septembre dernier, le président Barack Obama avait présenté la coopération avec le Yémen comme un modèle dans la lutte anti-terroriste.

Drones américains : une cible, 28 tués. Par Nick Gillespie, depuis les États-Unis.Un article de Reason Un rapport du mouvement britannique Reprieve affirme que les drones américains au Yémen et au Pakistan tueraient 28 « anonymes » pour chaque cible réellement visée.

Drones américains : une cible, 28 tués

VIDEO. Pakistan: les drones américains tuent toujours plus de civils. Après les paroles, où sont les actes?

VIDEO. Pakistan: les drones américains tuent toujours plus de civils

En mai dernier, sous la pression d'une partie de la classe politique américaine, le président Barack Obama promettait plus de transparence sur l'utilisation de drones militaires par les Etats-Unis. Cinq mois plus tard, Amnesty International publie un rapport très critique sur les attaques de drones au Pakistan. L'ONG de défense des droits de l'Homme a enquêté sur 45 attaques dans le nord-ouest du Pakistan, un bastion taliban, survenues entre janvier 2012 et août 2013.

D'après le rapport Will I be next? " Drones: 98 % des victimes d'attaques sont des civils. 98 % des victimes d'attaques sont des civils L'utilisation de la violence, que ce soit par les attaques de drones, l'emprisonnement et la torture dans des prisons comme Guantanamo fait, à présent, pourrait-on dire, partie de la culture américaine post 11 septembre 2001.

Drones: 98 % des victimes d'attaques sont des civils

Au nom de la lutte contre le terrorisme, les États-Unis attaquent systématiquement avec des drones, au Pakistan, au Yémen et en Somalie ; ils utilisent aussi des drones dans les invasions militaires d'Afghanistan, d'Irak et de Lybie. Le Bureau du Journalisme investigateur [1] estime que 98 % des victimes d'attaques de drones sont des « dommages collatéraux » c'est-à-dire des civils. Amériques - Infographie : la guerre des drones américains au Yémen et au Pakistan. Une attaque de drone américain fait huit morts au Pakistan. Un drone américain a tiré sur un camp d'une région tribale du Pakistan, mardi 7 octobre, tuant au moins huit insurgés supposés, ont fait savoir les autorités.

Une attaque de drone américain fait huit morts au Pakistan

Une première attaque a visé une maison dans le district de Shawal, au Waziristan du Sud, une région tribale à la frontière avec l'Afghanistan, qui est considérée comme un bastion des insurgés talibans. « Un drone américain a tiré trois missiles sur une maison, tuant cinq militants », a déclaré un responsable de la sécurité de la région. Une autre attaque a atteint une maison de la région de Datta Khel, dans le Waziristan du Nord, où l'armée pakistanaise mène une offensive de grande envergure depuis juin. « Le drone a tiré deux missiles, tuant trois personnes et en blessant cinq.

C'était des Ouzbeks », a déclaré un responsable de la sécurité. D'autres frappes de drone dans la même région avaient fait cinq morts dimanche, et huit lundi. Le bilan se porte donc à au moins 21 morts en trois jours de frappes. Les drones aériens : passé, présent et avenir : Approche globale, de Denis Mercier. A giant art installation project that targets predator drone operators sitting thousands of miles away who refer to kills as BugSplats. Now they’ll see a child’s face instead.

VIDÉO - Un faucon attaque un drone en plein vol aux États-Unis. Un ancien "pilote" américain raconte. Brandon Bryant était pilote de drone au sein d’une unité spéciale de l’armée de l’air américaine.

Un ancien "pilote" américain raconte

Depuis l’Etat du Nouveau-Mexique, il a tué des dizaines de personnes. Jusqu’au jour où il a déclaré forfait. Pendant plus de cinq ans, Brandon Bryant a travaillé dans un container allongé de la taille d’une caravane, sans fenêtres, à température constante de 17 °C, et dont la porte était condamnée par mesure de sécurité. Devant les yeux de Brandon et de ses collègues scintillaient quatorze écrans. Sous leurs doigts, quatre claviers. Drone art. Drone, l’avion à tout faire. À défaut de pouvoir nous livrer des colis à domicile, les drones ont déjà investi notre quotidien et le modèle de loisir séduit de plus en plus d’amateurs.

Drone, l’avion à tout faire

Grâce à l’avènement des smartphones, cette technologie jusqu’ici réservée aux militaires, a pu se développer pour des usages professionnels ou privés. Du poids plume de moins de 500 g aux engins de plus d’une tonne, ils savent non seulement voler mais aussi photographier, filmer, cartographier... Equipés de capteurs inertiels (accéléromètre, gyroscope, capteur de pression ou capteur à ultrasons pour mesurer l’altitude), ces appareils volants sans pilote à bord peuvent se rendre aisément dans des lieux difficiles d’accès pour remplir leur mission : détecter les feux de forêt, surveiller les voies ferrées ou encore déceler des microfissures dans des ouvrages d’art.

Comment garantir la fiabilité des drones, la collecte efficace d’informations grâce aux capteurs embarqués et la sécurisation des échanges de données ? Les drones – une nouvelle technologie controversée. Art in the drone age. Taken from the June 2013 issue of Dazed: The future rarely comes to pass the way we imagine, or, more accurately, as we hope for.

Art in the drone age

But in the case of drones, we were warned. Hollywood (or George Lucas) looked into its science-fiction crystal ball and projected that the camera would fuse with microcomputing and satellite technologies to form the foreboding symbol of our time: the unmanned aerial vehicle, or drone. Essentially, it’s a set of multiple eyes capable of staying up for hours, communicating back home and taking instruction via satellite. US army drones are controlled by teams of two (one pilot and one “sensor operator”), situated miles from conflict zones at a base in Nevada. He became fascinated by drones as early as 2003. His 2010 video Drone Vision exploits a glitch and security flaw in the way the images were transferred from the drones to the US-based pilot via unencrypted satellite uplinks. “We’re moving away from the notion of the soldier as the heroic character.