background preloader

3G1L1- Les aires urbaines, une nouvelle géographie d’une France

Facebook Twitter

Comment la France a tué ses villes - URBIS le mag. Centre-ville de Toulon.

Comment la France a tué ses villes - URBIS le mag

C'est un livre au titre choc que vient de publier Olivier Razemon, journaliste indépendant dont le travail s’articule principalement autour de l’urbanisme et des transports. Car c’est une réalité que personne ne peut plus ignorer désormais : les villes moyennes françaises vont mal. Entre fermeture des commerces, départ des plus riches et élus locaux fatalistes, c’est un portrait de villes à l’agonie que dresse le journaliste. Interview. Olivier Razemon. Etalement urbain. 3è - Un territoire sous influence urbaine 1. Tramway de Tours. File:Rives cher tours.jpg. 3è - Un territoire sous influence urbaine 1. Thème 1 de geographie V1 courte. L'importance de Paris. Un exemple de périubanisation. Définitions et méthodes - Aire urbaine.

Une aire urbaine ou « grande aire urbaine » est un ensemble de communes, d'un seul tenant et sans enclave, constitué par un pôle urbain (unité urbaine) de plus de 10 000 emplois, et par des communes rurales ou unités urbaines (couronne périurbaine) dont au moins 40 % de la population résidente ayant un emploi travaille dans le pôle ou dans des communes attirées par celui-ci.

Définitions et méthodes - Aire urbaine

Fiche notion - La banlieue en France. Fiche-notion - Les éco-quartiers. Au pays des villes mortes. Digne-les-Bains, juillet 2015.

Au pays des villes mortes

Des devantures abandonnées à perte de vue, à perte de rue. De nos jours, le paysage des villes françaises donne parfois envie de pleurer. En complément du dossier de deux pages publié ce 11 janvier dans le « cahier économie » du Monde et intitulé «Centres-villes à vendre» (abonnés), j’ai voulu montrer, sur ce blog, à quoi ressemblent aujourd’hui les cœurs des préfectures et des sous-préfectures de département. Saint-Nazaire, mai 2015. Voyages. Grandeur et décadence du « périurbain » Dossier : Y a-t-il des urban studies à la française ?

Grandeur et décadence du « périurbain »

« Un beau matin, les Français se sont réveillés en découvrant qu’un baobab avait poussé dans leur jardin » [1]. À l’issue du dernier scrutin présidentiel, c’est par cette formule que s’ouvre un article du Monde relatant l’irruption des espaces périurbains sur le devant de la scène médiatique sous l’effet de la montée électorale du Front national. Si cette entrée en scène est effectivement fracassante dans un champ journalistique régi par la quête permanente de la nouveauté, cette catégorie d’analyse des mondes urbains est-elle réellement nouvelle dans le champ de la recherche française ?

C’est sur cette question que cet article se penche, sans prétendre à un tour d’horizon exhaustif mais plutôt en essayant de dégager, à travers les travaux les plus emblématiques, quelques lignes directrices en matière de regards portés sur les espaces périurbains. Les territoires périurbains : « fin de partie » pour la géographie rurale ou nouvelles perspectives ? Des DOI (Digital Object Identifier) sont automatiquement ajoutés aux références par Bilbo, l'outil d'annotation bibliographique d'OpenEdition.Les utilisateurs des institutions abonnées à l'un des programmes freemium d'OpenEdition peuvent télécharger les références bibliographiques pour lesquelles Bilbo a trouvé un DOI.

Les territoires périurbains : « fin de partie » pour la géographie rurale ou nouvelles perspectives ?

Le service d'export bibliographique est disponible pour les institutions qui ont souscrit à un des programmes freemium d'OpenEdition.Si vous souhaitez que votre institution souscrive à l'un des programmes freemium d'OpenEdition et bénéficie de ses services, écrivez à : access@openedition.org. ASCHER F.,1995, Metapolis ou l’avenir des villes, Paris, O. Jacob, 346 p. BACCONIER-BAYLET S., 2006, L’agriculture dans les espaces périurbains toulousains, discours, pratiques et enjeux autour de l’activité agricole dans les politiques d’aménagement, thèse de géographie, Université Toulouse II-Le Mirail, 263 p.

BAUER G., ROUX J. BERGER M., 2004, Les périurbains de Paris. CHARVET J. Portrait noir de la crise économique en banlieue. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Sylvia Zappi.

Portrait noir de la crise économique en banlieue

CARTE. La moitié de la population française vit sur moins de 3% du territoire. Le chiffre est frappant : la moitié de la population mondiale vit sur seulement 1% du territoire de la planète.

CARTE. La moitié de la population française vit sur moins de 3% du territoire

La carte, réalisée par le site Metrocosm (en anglais) à partir des données de la Nasa, a été beaucoup partagée ces derniers jours sur les réseaux sociaux : elle montre que si l'espace ne manque pas à la surface de la Terre, une grande partie de la population est concentrée en Asie, notamment en Inde et en Chine.

Qu'en est-il dans l'Hexagone ? Francetv info a cherché la réponse, en s'appuyant sur les données du dernier recensement de l'Insee (qui portent sur les données 2012, publiées en juin 2015). Nos calculs montrent que, sur plus de 63 millions d'habitants en métropole, la moitié vit sur moins de 3% du territoire. A l'inverse, 1% de la population française profite de beaucoup d'espace : les habitants qui vivent dans les zones les moins denses de l'Hexagone se répartissent dans 17,4% du territoire de la métropole.

Revenus-Salaires - Une pauvreté plus marquée au cœur des pôles urbains. Imprimer la page Mathieu Lecomte, Benoît Werquin Résumé.

Revenus-Salaires - Une pauvreté plus marquée au cœur des pôles urbains

VRT583%20 %20cahier%20GART. L'urbain métropolisé français dans la mondialisation.