Environnement

Facebook Twitter
Le coût des énergies renouvelables baisse, selon l'Irena
Menace sur la forêt du Morvan
Eau

Le budget chauffage explose. En dix ans, le coût moyen du chauffage pour les Français a augmenté plus vite que l'inflation. Entre 2000 et 2010, il est passé de 1.380 euros à 1806 euros, ce qui représente une hausse de 32%, selon le comparatif établit par l'Institut national de la consommation (INC) et publié dans le numéro de novembre du magazine "60 millions de consommateurs". Le coût du chauffage explose en France Le coût du chauffage explose en France
La machine à laver partagée avance tambour battant Ils ont eu la bonne idée dont rêvent les étudiants en marketing. Yann, Jean-Philippe, Chloé et Mickaël sont étudiants à l'école de commerce Skema à Lille. En lançant en février le site www.lamachineduvoisin.fr, les quatre compères n'imaginaient pas former un réseau quadrillant la France de Quimper à Strasbourg et de Perpignan à Lille. Une version 2.0 internationalisée en développement Le site met en relation propriétaires de machines à laver et usagers lassés des Lavomatic: plus de 120 propriétaires se sont inscrits. L'idée est partie d'un constat: Lille ne compte que six laveries pros. La machine à laver partagée avance tambour battant
Zad

A partir du 27 septembre, la Terre nous fera crédit Il n’y a pas que la Grèce qui vit au dessus de ses moyens. En fait, c’est toute l’humanité. Sauf qu’ici, il n’est pas question d’argent, mais des ressources de notre bonne vieille Terre. A partir du 27 septembre, la Terre nous fera crédit
Une étude scientifique révèle la pollution des rivières par l'industrie pharmaceutique. Démonstration dans le Puy-de-Dôme, où une usine Sanofi fabrique des hormones mais aussi des poissons mutants en rejetant ses déchets dans la rivière d'à côté. Une étude scientifique à paraître dans l’édition du mois de novembre de la revue Environment International [en] confirme la pollution des rivières françaises par l’industrie pharmaceutique. Les recherches ont été menées par l’Institut national de l’environnement industriel et des risques (Ineris). Les poissons mutants de Sanofi

Les poissons mutants de Sanofi

frelon asiatique
Twitpics From Space! Better Than Your Fancy Food Photography - Rebecca J. Rosen - Technology
Smarter Transport
Riverain de cinq éoliennes, ma vie n'est pas un enfer | Rue89 Planète Riverain de cinq éoliennes, ma vie n'est pas un enfer | Rue89 Planète Des éoliennes, en Vendée (Jean Desmaison) J’habite en Sud Vendée, et à l’est de ma maison se trouve un parc éolien formé par cinq éoliennes Nordex (site de Benet) d’une puissance totale de 11,5 mégawatts (MW). Pour donner une idée, chacune fait 125 m de haut au total – le mât faisant 80 m et les pales, 90 m de diamètre –, et brasse une surface d’air d’environ deux terrains de foot pour une puissance nominale de 2,3 MW. Aucune barrière, clôture ou gardien ne viennent empêcher quiconque de s’en approcher au pied. Elles sont raccordées par des câbles souterrains, via un transformateur, au réseau électrique.
Le gaz de schiste n'est pas banni par Sarkozy. Derrière les trois permis abrogés par l'Élysée, à grand renfort de communication, 61 autres permis permettent de recueillir des gaz de schiste. Des entreprises peu inquiétées par les récentes déclarations. L’Élysée couvre les gaz de schiste

L’Élysée couvre les gaz de schiste

« Ne citez pas mon nom, sinon je perds mon job. Je ne suis pas censé vous parler, vous n’êtes pas censé être là ». Le message est clair. Celui que nous appellerons Blake nous aura pourtant reçu pas moins de trois heures sur son aire de forage, perdue au milieu des collines arborées de la Pennsylvanie, à 300 kilomètres à l’ouest de Philadelphie. Les fortes pluies de ces derniers jours ont rendu le sol lourd et gluant. Une fois passés les innombrables panneaux de mise en garde et d’interdictions, le visiteur pénètre un grand terre-plein arrondi, équivalent à la surface d’un terrain de rugby. Schiste : La France abroge, les États-Unis trinquent Schiste : La France abroge, les États-Unis trinquent
énergie

agri

Marcoule : les "trois secrets" de l'accident nucléaire Marcoule : les "trois secrets" de l'accident nucléaire Un cercueil blindé, des déchets mystérieux, un blessé soigné par l’armée : un journal espagnol dénonce les silences français. Un blessé est évacué après l’accident sur le site nucléaire de Marcoule, le 12 septembre 2011 (Stringer France/Reuters). Selon le quotidien espagnol Publico, les autorités françaises cherchent à cacher l’origine radioactive de l’accident qui a eu lieu lundi 12 septembre sur le site de Marcoule, faisant un mort et quatre blessés. Selon leurs informations, la victime a été contaminée : le cercueil, mis en terre samedi, est protégé par un blindage spécial et la famille n’a pas pu voir le cadavre. Le quotidien croit également savoir qu’aucune autopsie n’a été effectuée. Et seuls les gendarmes, équipés de combinaisons de protection, ont eu accès au hangar où a eu lieu l’explosion.
Sanctuariser 4% des océans permettrait de protéger efficacement les mammifères marins Sanctuariser 4% des océans permettrait de protéger efficacement les mammifères marins 84 % des mammifères marins, dont la plupart de ceux qui, au même titre que les ours polaires, sont aujourd'hui menacés de disparition, pourraient être sauvés si 4 % de la superficie totale des océans devenaient des zones protégées L’Académie Nationale des Sciences américaine vient de publier une étude qui démontre par a+b que la grande majorité des mammifères marins peut encore être sauvée. À condition d’agir sans tarder… Jacques Perrin leur a consacré un film éblouissant, de nombreux scientifiques les scrutent à la loupe mais nul besoin d’être cinéaste ou océanographe pour savoir que nos océans vont mal. Qu’il s’agisse de marées noires, de dégazages – une pratique abjecte mais malheureusement monnaie courante – ou encore de gigantesques « continents de déchets », qu’elles soient ponctuelles (encore que, même nettoyés en surface, les hydrocarbures font toujours de la résistance), sporadiques ou chroniques, les pollutions leur portent un coup très sérieux.
Station de lagunage de Rochefort (17) La nature aux portes de la ville ! La Station de lagunage, créée au sein des marais périurbains, a pour but l’épuration des eaux usées de la ville de Rochefort par le principe naturel de l’auto-épuration dans de vastes lagunes (total de 35ha) grâce à l’action combinée du soleil, du vent et des micro-organismes. Cette technique écologique a notamment pour avantage d’engendrer un important développement de plancton et donc une ressource alimentaire idéale pour de nombreux oiseaux d’eau. De plus, ce site s’intègre parfaitement à ce paysage de marais. La Station de lagunage et les marais périurbains forment une véritable ceinture verte d’environ 300 hectares, situé entre le fleuve Charente et la ville de Rochefort et constituent un site remarquable pour de nombreuses espèces d’oiseaux aquatiques (130 espèces observées régulièrement). Station de lagunage de Rochefort (17)
Trou dans la couche d'ozone: chaud ici, froid là-haut Les CFC (chlorofluorocarbones) ont en effet été interdits cette année-là par le Protocole de Montréal, souvent cité en modèle comme le premier traité international de défense de l’environnement. Mais les CFC —qu’on utilisait jusqu’alors dans les frigos— ne sont pas des substances qui disparaissent facilement. Elles s’accumulent dans la haute atmosphère —la stratosphère— où elles mettent des décennies à se dissiper. Selon la NASA, le niveau de CFC dans la stratosphère n’a cessé de grimper qu’en 2000, et en 2008, il avait reculé de 3,8%. Il en reste donc beaucoup. Or, c’est lorsqu’il fait froid que les CFC sont les plus destructeurs pour la couche d’ozone.
Vendredi 23 septembre, Luis Casiano, photographe naturaliste, racontait, pour le dénoncer, un ball-trap avec des oiseaux vivants, un tir aux cailles de notre temps auquel il avait assisté. Allain Bougrain Dubourg, président de la Ligue pour la Protection des Oiseaux, réagit. © Luis Casiano / BiosphotoLorsqu’on m’a parlé de ce ball-trap réalisé à partir d’oiseaux vivants, très honnêtement, j’ai cru à un gag. Espagne. Un ball-trap avec des oiseaux vivants ! - Actualité
Après avoir mis son système d’exploitation Windows dans la plupart des ordinateurs sur terre, Bill Gates s’attaque maintenant aux toilettes (WC). C’est par l’intermédiaire de sa fondation Bill et Melinda Gates que le fondateur de Microsoft veut injecter 42 millions de dollars pour ré-inventer les toilettes du futur. Ceux-ci seraient capables de fonctionner sans raccordement à l’eau et sans électricité. Mieux, en substituant le système de chasse d’eau, ils pourraient transformer les déjections humaines en eau potable, suppléments ou énergie. Dans le fond on n’est pas très loin des hamburgers japonais au caca. L’objectif de Gates est louable car à l’heure actuelle, il y a encore 2,6 milliards de personnes sur terre qui n’ont pas accès aux toilettes. Bill Gates veut réinventer les toilettes avec 42 millions de dollars
Prévu pour remplacer nos bons vieux compteurs électriques d’ici 2017, le compteur dit « intelligent » - nommé linky - sème le trouble au niveau européen. Cette nouvelle technologie devrait faciliter les économies d’énergie et donc lutter contre le réchauffement climatique. Mais derrière ce boîtier numérique jaune se profilent des enjeux financiers colossaux et de possibles régressions sociales. « Il fait peur aux techniciens, vous savez ». « Il » c’est le « linky », un nouveau compteur qui pourrait remplacer d’ici 2017 les 35 millions de compteurs électriques actuellement en fonctionnement dans l’hexagone. Le linky – également appelé compteur « intelligent » - est un appareil électronique théoriquement capable de transmettre en temps réel au fournisseur d’énergie des informations sur la consommation du client. Le compteur électrique « intelligent » : outil écolo ou mouchard social ? - Energies
AEOLTA
Préoccupations écolos, saturation urbaine et crise et c'est la fin du règne de la voiture individuelle au profit du véhicule serviciel et du partage. L'occasion de se pencher sur les projets les plus prometteurs. Ce dossier en trois volets explore la mutation du marché automobile. Que comprendre des signes que ne cesse de produire la demande ? Qu’entendre derrière ces initiatives brouillonnes de l’offre ? La voiture individuelle: une idée bonne pour la casse!