background preloader

Loi de santé 2015

Facebook Twitter

Pourquoi la loi santé est un sale coup porté aux plus défavorisés et au modèle social français. Alors que la loi Santé défendue par Marisol Touraine a pour vocation d'améliorer l'accès aux soins, les dispositifs prévus risquent à termes de provoquer l'effet inverse.

Pourquoi la loi santé est un sale coup porté aux plus défavorisés et au modèle social français

En effet, la loi souhaite placer l'Etat, via les agences régionales de santé et les hopitaux au coeur du système de soins de ville.Pourtant, comme dans le modèle britannique, une fonctionnarisation du système de Santé aurait pour conséquence l'émergence d'une médecine déconventionnée au prix libre, accessible aux plus aisés, donnant corps à un accès au soin à deux vitesses.La réforme symbolise également le caractère plus prégnant à venir des mutuelles, rappelant la médecine "au portefeuille" pratiquée outre-Atlantique.Par ailleurs, la médecine de proximité a déjà fait ses preuves, en démontrant à la fois son efficacité et sa fiabilité. La réforme de Santé dénigre tout à fait les effets positifs du "médecin de famille" qu'elle s'apprête à sensiblement décourager. Les 6 thèmes clefs de la loi santé. 1- Prévention et protection auprès de la jeunesse Le projet de loi prévoit la refonte de la stratégie nationale de santé en remettant l'enfant et l'éducation sanitaire dès le plus jeune âge au cœur du système français.

Les 6 thèmes clefs de la loi santé

Les amendements apportés concernent pour la plupart la prise en charge du handicap et la prise en compte des spécificités géographiques et territoriales dans le cadre de l'accès à la prévention et aux soins. 2- Prise en charge de la toxicomanie Les députés ont créé un cadre protecteur pour les personnes qui se portent au secours des toxicomanes. Dossiers législatifs - Projet de loi relatif à la santé (AFSX1418355L) Rapport-cordier-SNS-sages-2.pdf. Le projet de loi de modernisation de notre système de santé. La loi de santé. Un défi et un choix politique fort Le défi c'est innover pour rendre notre système de santé plus juste et plus efficace dans le monde d'aujourd'hui.

La loi de santé

"Innover dans l’organisation des soins, en passant d’un système cloisonné, trop centré sur l’hôpital, à une médecine de parcours et de proximité, organisée autour du patient. Innover aussi en matière de prévention, en permettant à nos concitoyens de mieux protéger leur santé. Innover enfin en matière de démocratie sanitaire, en permettant aux Français de s’informer, de décider, de se défendre," avait expliqué Marisol Touraine à la tribune de l'Assemblée, le 31 mars 2015. Avec cette loi, le seul objectif c'est "l'égalité. " Les vraies avancées de la loi santé. Quand elle se veut précise et pragmatique, la réforme est un art difficile.

Les vraies avancées de la loi santé

Au début de l’année, le ministre de l’économie, Emmanuel Macron, en a fait l’expérience avec son projet de loi « pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques » : une ou deux mesures controversées, comme l’extension du travail le dimanche, ont polarisé le débat public et occulté de nombreuses dispositions utiles. A son tour, la ministre de la santé, Marisol Touraine, vient de le constater avec son projet de « modernisation de notre système de santé », que l’Assemblée nationale devait adopter en première lecture, mardi 14 avril. A force de cristalliser inquiétudes et résistances des médecins, la généralisation du tiers payant a masqué de nombreuses avancées permises par ce texte. Lire aussi : Ce que le projet de loi santé va changer au quotidien C’est vrai en matière de prévention sanitaire, comme en matière d’éthique. Ce que le projet de loi santé va changer au quotidien. LE MONDE | • Mis à jour le | Par François Béguin La mobilisation d’une partie des médecins libéraux contre la généralisation du tiers payant aurait-elle eu tendance à occulter, ces derniers mois, les autres dispositions du projet de loi santé, et parfois même donné le sentiment que le texte se résumait à son seul article 18 ?

L’examen des 57 articles du texte, qui est soumis au vote de l’Assemblée nationale mardi 13 avril, a fait apparaître des évolutions techniques de l’organisation du système de soins mais également des décisions qui auront un impact direct dans la vie quotidienne des Français. Les interdictions Pour prévenir les risques de cancer, lutter contre le surpoids ou endiguer les ivresses chez les jeunes, les députés ont entériné ou accentué un certain nombre d’interdictions. Fumer à l’intérieur d’un véhicule en présence d’un mineur ne sera plus possible. Contre l’anorexie, deux mesures ont déjà beaucoup fait parler d’elle. Les objets interdits à la vente Les obligations.