background preloader

Chômage

Facebook Twitter

Comparez votre pays de l'OCDE. Comment mesurer le chômage ? Déficit, chômage, impôts: comment Hollande s'est libéré de ses promesses. Publications et services - Chômage. Mise à jour : mars 2014 Qu'est-ce qu'un chômeur ? La question agite les statisticiens depuis plus d'un siècle. Pour y répondre, il faut tracer deux frontières au sein de la population en âge de travailler. La première sépare les personnes ayant un emploi des personnes sans emploi ; la deuxième sépare, au sein des personnes sans emploi, les chômeurs des inactifs. « Inactifs » est le terme consacré, malgré sa connotation négative injustifiée : il a été choisi par opposition au terme « actifs », qui désigne les personnes ayant un emploi et les chômeurs.

Le taux de chômage est le rapport du nombre de chômeurs au nombre d'actifs. Il peut être calculé pour l'ensemble de la population, ou pour des sous-populations : femmes, hommes, plus de 50 ans, etc. Le plus souvent, le classement d'une personne donnée dans une des catégories, personne ayant un emploi, chômeur ou inactif, ne pose pas de problème. Chômage partiel : le nouveau dispositif est bouclé. Que se passerait-il si on supprimait les 35 heures? Et un couac de plus, un! Après l'annonce anticipée de l'annulation par le Conseil constitutionnel de la loi sur le logement, la cacophonie sur la compétitivité ou encore la confusion autour des mesures du budget 2013, Jean-Marc Ayrault a allumé un nouvel incendie en évoquant la possibilité de débattre sur la durée légale des 35 heures de travail par semaine.

Dans un entretien au Parisien/Aujourd'hui en France publié ce mardi 30 octobre, le Premier ministre estime que le retour aux "39 heures payées 39" est un thème qui fera "débat". "Mais pourquoi pas? Il n'y a pas de sujet tabou. Je ne suis pas dogmatique", explique-t-il. Ces propos ont suscité un tollé, au sein même du gouvernement et parmi les syndicats.

La droite, qui s'est acharnée pendant dix ans au pouvoir à vider de leur substance les 35 heures, sans toutefois aller jusqu'à les supprimer, s'en est elle donné à coeur joie. Quelle est la réalité des 35 heures aujourd'hui? Depuis vingt ans, la France diminue les charges des entreprises. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Samuel Laurent Qui se souvient du rapport Malinvaud de 2001 ?

Du rapport Charpin de 1992 ? Ou de celui de Dominique de la Martinière et Alain Demarolle en 1996 ? Mis à part pour quelques historiens, ces documents sont tombés dans l'oubli. Ils ont pourtant un point commun avec le rapport que Louis Gallois vient de remettre au gouvernement Ayrault : ils plaidaient déjà pour un allègement des cotisations sociales payées par les entreprises. Comme le fera après eux Jacques Attali en 2007, entre autres. La question des cotisations sociales des entreprises, généralement appelées "charges sociales", est en effet tout sauf nouvelle.

Et c'est ce qui est fait, par une série de mesures prises sous les gouvernements Balladur, Rocard et Juppé. Alain Juppé fusionne les deux mesures en 1996, et permet, en 1997, à des entreprises de bénéficier d'allègement sur les salaires de 5 millions d'employés, ce qui abaisse le coût du travail au niveau du smic de 12 %. En 2011, le bilan des ouvertures-fermetures de site montre une création nette d’emplois. L’étude réalisée par le cabinet FIE sur les créations et destructions d’emplois révèle une situation en demi-teinte.

Si les créations d’emplois demeurent plus importantes que les destructions, le solde se réduit. Synthèse des principaux résultats et focus sur l’industrie. Pour la troisième année consécutive, le groupe F/I/E/ a étudié le détail des créations et les destructions d'emploi en France métropolitaine en 2011. Ce travail se limite aux seules créations et destructions d'emplois liées à des ouvertures ou fermetures de sites. A titre de comparaison les statistiques sur le chômage sont aussi alimentées par les départs et autres mouvements des salariés. Il ressort de cette étude que l'économie française a créé davantage d'emplois qu'elle n'en a supprimé en 2011. Un premier élément d'explication se trouve du côté du nombre de créations brutes d'emplois. A noter également : le fort recul du nombre de projets d'investissements internationaux en France en 2011.

Travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/2013-042.pdf. L’emploi à l’épreuve des algorithmes. L’analyse des grandes quantités de données – le Big Data – est appelée à révolutionner bien des domaines. L’emploi et les ressources humaines pourraient même devenir l’un de ses premiers terrains d’application. Bien sûr, rappelle Steve Lohr dans Bits, le blog techno du New York Times, « la science de la force de travail » – comme on commence à l’appeler – n’est pas nouvelle. Le management « scientifique » et la mesure statistique de l’efficacité du travail ou du recrutement ont déjà connu bien des méthodes… (et pas que des succès) : « Ce qui est différent aujourd’hui », explique Mitchell Hoffman, économiste et chercheur à l’école de Management de Yale, « est le montant et le détail des données sur les travailleurs qui sont recueillies ». Vers la science de la force de travail Tim Geisert, directeur du marketing pour Kenexa, a observé qu’une personnalité extravertie a toujours été supposée être le trait marquant du succès des vendeurs.

Demain, votre score d’employabilité Hubert Guillaud. L'invasion des «métiers à la con», une fatalité économique? «Avez-vous l’impression que le monde pourrait se passer de votre travail? Ressentez-vous la profonde inutilité des tâches que vous accomplissez quotidiennement? Avez-vous déjà pensé que vous seriez plus utile dans un hôpital, une salle de classe, un commerce ou une cuisine que dans un open space situé dans un quartier de bureaux?

Passez-vous des heures sur Facebook, YouTube ou à envoyer des mails persos au travail? Avez-vous déjà participé à un afterwork avec des gens dont les intitulés de jobs étaient absolument mystérieux? Si vous avez répondu oui à plusieurs de ces questions, vous faites sans aucun doute possible partie de cette population qui occupe un «boulot à la con», ou «bullshit job», comme les nomme l’anthropologue anglais David Graeber. Strike! Or, le progrès n’a fait depuis que nous donner des raisons supplémentaires de travailler, dans des métiers que même ceux qui les occupent trouvent parfois profondément inutiles.

Parlons-en! Et bien aujourd’hui, nous allons en parler. L'ajustement de l'emploi pendant la crise. Une comparaison internationale et sectorielle (Note d'analyse 284 - Septembre 2012. L'ajustement de l'emploi pendant la crise. Une comparaison internationale et sectoriel Il apparaît que l’emploi s’est ajusté au choc d’activité selon différentes modalités : parfois, l’ajustement de l’emploi à la demande a été total – il a diminué dans des proportions identiques à cette dernière, laissant inchangé le niveau de la productivité du travail. Du point de vue de l’entreprise, il s’agit ici de stratégie de flexibilité externe de l’emploi. En Espagne, au Danemark et enfin aux États-Unis, l’emploi s’est même “surajusté”, conduisant mécaniquement à des gains de productivité et à une forte augmentation du chômage.

À cet égard, la très forte rétention de main-d’œuvre des entreprises allemandes a motivé l’étude des dispositifs favorisant l’ajustement de l’emploi par le nombre d’heures travaillées, comme celui du chômage partiel. Dans cette note, nous étudions plus spécifiquement le risque sur la productivité du travail. Sommaire. Chômage partiel : des effets d'aubaine dans l'industrie et la construction. Young and out of work – graphic of the day. Marie-Anne Montchamp: Le chômage structurel résiste à l'embellie... Ainsi, les chiffres du chômage sont durablement mauvais. Ceux de février doivent en tous cas nous alerter plus que tous les autres car ils signent le caractère structurel de cette dégradation sans précédent sur le front de l'emploi. Chômage conjoncturel, on connaît l'argument ! C'est celui qu'une simple hausse de la demande suffit à juguler... Le retour de la croissance, même invisible sur nos écrans radars, permettra, c'est certain, de l'enrayer !

Mais hélas, le chômage que les tristes chiffres de février 2013 laissent apparaître est d'une autre nature: structurel, complexe, durable car indissociablement lié à la dégradation ou aux mutations de nos structures de production... Comprendre les causes de cette dégradation, c'est se donner les moyens comprendre à quel point la politique socialiste de François Hollande est dangereuse pour notre pays !

Les raisons de la hausse du chômage structurel en France sont un véritable réquisitoire contre la politique socialiste : Les faux-semblants de l’emploi dans le numérique. Cela fait trente ans que je gra­vite dans les indus­tries du numé­rique et huit ans que je le fais dans l’univers des star­tups et de l’entrepreneuriat. J’en pro­fite bien, c’est mon métier et j’apprécie le rythme inces­sant des inno­va­tions dans le secteur. La révo­lu­tion numé­rique a bou­le­versé presque tous les métiers, les entre­prises, l’éducation tout comme la démo­cra­tie.

Le rythme effréné de ses chan­ge­ments en perd quelques-uns tan­dis que les jeunes, dits Géné­ra­tion Y ou Z, les ont adop­tés dès leur nais­sance ou leur enfance. Le retard des uns est régu­liè­re­ment évoqué par les autres. Le numé­rique est ainsi porté aux nues par de nom­breux corps consti­tués pour jus­ti­fier une plus grande atten­tion des pou­voirs publics. Pre­mier sujet : l’emploi. La cam­pagne de com­mu­ni­ca­tion sur l’emploi dans le numérique Quelques études ont récem­ment mis en avant les emplois créés par le numé­rique. (Enquête Emploi Usine Digital Jun2013) Les sons de cloche différents.