background preloader

Fancy

Facebook Twitter

The Fancy Réseau Social e-commerce teinté de gamification. The Fancy se définit comme étant « un magasin, un blog, un magazine et une liste d’envies. ».

The Fancy Réseau Social e-commerce teinté de gamification

“Fancy” ça signifie “avoir envie de” et pas seulement faire un caprice The Fancy, qu’est-ce que c’est ? Il s’agit d’ un site américain fondé en 2010 par Joe Einhorn. L’équipe est composée de 25 personnes dont 23 développeurs qui développent cette technologie permettant cette expérience shopping. The Fancy a bénéficié d’une réunion d’investisseurs composée de personnalités comme Jack Dorsey, le fondateur Twitter, un des co-fondateurs de Facebook, François-Henri Pinault qui a investi 10 millions, … Dans une interview, le Vice-Président France Paul Dupuy note : L’application est déjà disponible dans des dizaines de langues .

Que trouve-t-on sur The Fancy et comment ça fonctionne ? Les objets présentés à l’achat vont du sucrier design à la réservation d’un hôtel de luxe aux Maldives en passant par une paire de chaussures Louboutin. The Fancy : premier réseau social et commercial ? Paul Dupuy (The Fancy) : "Les marques européennes pourront très bientôt vendre leurs produits sur The Fancy" Contrairement à Pinterest, The Fancy permet d'acheter les articles épinglés sur le site par les internautes. Son DG France détaille la stratégie européenne du jeune service, déjà soutenu par PPR, American Express, Andreessen Horowitz et Jack Dorsey.

JDN. Tout comme Pinterest, The Fancy n'apporte pas aux e-commerçants un trafic et des ventes aussi tangibles en France qu'aux Etats-Unis. Comment se fait-ce? Paul Dupuy. Par ailleurs, il serait impropre de nous comparer à Pinterest, qui fonctionne sur un modèle d'affiliation alors que nous proposons l'achat en direct. Quelle commission The Fancy prend-il sur les ventes générées par ses visiteurs? Notre commission s'élève à 10%. En outre, même si nous assurons de bons volumes de trafic, notre service demeure plus qualitatif que quantitatif.

Fancy, un Pinterest qui se mue en marketplace - Lèche-vitrine. Se décrivant "à la jonction de la boutique, du blog, du magazine et de la wishlist", Fancy reprend le principe de Pinterest en lui ajoutant d'autres fonctionnalités s'adressant spécifiquement aux e-commerçants.

Fancy, un Pinterest qui se mue en marketplace - Lèche-vitrine

Là encore, le service permet à ses utilisateurs de découvrir des produits (mode, déco, voitures, lieux...), de les partager avec leurs amis et followers et de les acheter auprès des marchands partenaires. Mais Fancy se distingue en encourageant la vente des articles, ceci de deux façons. D'abord, la plupart des articles ayant été glanés dans des boutiques en ligne, Fancy permet de leur associer un bouton "buy it" qui emmène les internautes vers le site de l'e-commerçant qui les vend. D'autre part, Fancy permet depuis février aux utilisateurs d'acheter directement sur son site. Il appartient dans ce cas aux marchands de parcourir les articles rassemblés par les utilisateurs, trouver ceux qu'ils commercialisent et proposer une offre en cliquant sur un lien "I want to sell it".

Fancy: Like Pinterest but much more about buying all the things. As we're all so obsessed with Pinterest at the moment, we thought we'd take a look at a new social commerce website called Fancy, which many have suggested is a high-end alternative to the popular pin-board community.

Fancy: Like Pinterest but much more about buying all the things

Fancy hits 500,000 users with Pinterest-like social shopping service. Back in February, New York start-up ThingD rolled out a new social commerce platform for its Pinterest-like discovery site Fancy, letting brands and retailers sign up to be a seller on any item that’s been fancied on the site.

Fancy hits 500,000 users with Pinterest-like social shopping service

It showed how an expression and curation site can turn discovery and demand into direct sales. Well, Fancy is not Pinterest big by any means but it’s seen its user base double in the last two months to 500,000 users, who are fancying or curating more than half a million items a day. There are now more than a thousand merchants signing up to list their products against this emerging demand. Fancy has enabled 500,000 deals and offers so far including deals up to $10,000 for a watch.

The company is now launching on Android smartphones and tablets Wednesday. I thought this was an interesting idea because it was sort of a reverse Groupon, where consumers can vote on what they like and can prompt retailers and brands to offer a deal or put something up for sale. Apple veut acheter Fancy. Il y a quelques semaines, la rédaction d'"e-commerce Magazine" donnait quatre bonnes raisons de s'intéresser à The Fancy, un média social au fort potentiel, mais encore peu connu des Européens.

Apple veut acheter Fancy

Un cinquième argument s'ajoute aujourd'hui à la démonstration : selon Business Insider, ce concurrent de Pinterest suscite les convoitises d'Apple. L'objectif de la société de Cupertino serait d'asseoir sa position dans l'e-commerce. En effet, Fancy permet à des boutiques d'acheter directement sur son site et perçoit une commission de 10 % sur chaque vente. Le site d'information américain reste toutefois prudent : "Aucun contrat n'a été signé et il n'y a aucune garantie que cela se produise. Fancy.