background preloader

Haniki10

Facebook Twitter

Uber (entreprise) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Uber (entreprise)

Logo de la société. Uber, anciennement UberCab, est une entreprise technologique qui développe et exploite des applications mobiles de mise en contact d'utilisateurs avec des conducteurs réalisant des services de transport. L'entreprise est basée dans la ville californienne de San Francisco, aux États-Unis. En 2015, elle est valorisée à 50 milliards de dollars[1] et ses applications sont commercialisées dans plus de 310 villes dans le monde[2]. Elle est dirigée par un de ses fondateurs, Travis Kalanick. L'extension du concept à plusieurs secteurs économiques est à l'origine du principe dit de l'uberisation. La société Uber est fondée officiellement par Garrett Camp (en), Travis Kalanick et Oscar Salazar en 2009 sous le nom de UberCab (« SuperTaxi »). L'application est lancée à San Francisco en 2010 sur iOS et Android. Le 9 décembre, UberPOP est interdit en Espagne par un tribunal madrilène[22].

Site officiel. Uber pourrait abandonner UberPop en France. VIDÉO - La société californienne ne réactiverait pas son service de transport par des particuliers, suspendu en France depuis le 25 juin dernier, révèle RTL.

Uber pourrait abandonner UberPop en France

Une tactique pour s'attirer les faveurs de la loi Macron 2, en préparation. Uber de nouveau au cœur des débats. Le Conseil constitutionnel examine ce mardi l'article de la loi Thévenoud du 1er octobre 2014 interdisant les services de type UberPop. L'objectif? En évaluer sa constitutionnalité. UberPop, très controversé, propose le transport en voiture par des particuliers, donc chauffeurs non professionnels. Pour apaiser les tensions, la société californienne aurait donc décidé de ne pas réactiver UberPop, même si ce dernier était légitimé par la décision du Conseil constitutionnel. Uber n'est d'ailleurs pas le seul dans le viseur du gouvernement. Tout sur le conflit entre les taxis et les VTC. Comment Uber cherche à débaucher des chauffeurs de taxis. La société Uber, spécialisée dans la mise en relation avec des véhicules de tourisme avec chauffeur, tente de recruter des chauffeurs de taxis.

Comment Uber cherche à débaucher des chauffeurs de taxis

Depuis quelques semaines, la société californienne leur envoie des courriers les incitant à travailler avec elle. Ce qui irrite quelque peu la profession. La lettre signée Uber est cordiale. Elle appelle les chauffeurs de taxis par leur prénom. Rémi, artisan taxi parisien, a eu la grande surprise d'en recevoir une dans sa boîte aux lettres : "Ils me proposent de venir travailler chez eux, raconte-t-il. Paris : des chauffeurs Uber en colère contre la baisse des prix rassemblés Porte Maillot. L'État offre une appli aux taxis pour contrer Uber. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

L'État offre une appli aux taxis pour contrer Uber

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... faible pluie Vent : 15km/h - UV : 3 Clôture veille : 4223.04 Ouverture : 4260.62 Replay Emissions PascalSAMAMA journaliste. FRANCE - Taxis contre Uber : le bras de fer continue. Les taxis s'en prennent à Uber: à tort ou à raison ? Les menaces se suivent et se ressemblent...

Les taxis s'en prennent à Uber: à tort ou à raison ?

De Strasbourg à Marseille en passant par Paris, les taxis veillent à mettre des bâtons dans les roues d'Uber. Conscients de la puissance de leur corporation, ils savent bien que les autorités fermeront les yeux, craignant trop pour l'ordre public. Uber, privée de salons Début octobre à Strasbourg, les taxis ont ainsi empêché Alexandre Molla, le directeur du développement d'Uber France, de participer à une conférence du salon i-Novia. | Lire: A Strasbourg, comment les taxis ont taclé Uber Une semaine plus tard, c'est à Marseille qu'Alexandre Droulers, directeur de la Stratégie D'Uber France n'a pu participer au salon des entrepreneurs. FRANCE - Les chauffeurs de VTC créent leur syndicat après une baisse des tarifs imposée par Uber. Uber contre les taxis - La guerre continue. Après les heurts violents du mois de juin, les concurrents multiplient les baisses de tarifs pour s’assurer de plus grandes parts de marché.

Uber contre les taxis - La guerre continue

La tension reste vive entre chauffeurs de taxi et VTC, leurs ­remuants concurrents. Si le service controversé UberPop (chauffeurs particuliers mis en relation avec des clients) a été interdit par une décision du Conseil constitutionnel il y a un mois, les rivaux s’affrontent désormais sur le terrain commercial. G7 a ouvert les hostilités en septembre, avec un service réservé aux 15-25 ans la nuit en fin de semaine, leur proposant un abattement de 20 % sur les tarifs. Deux semaines plus tard, les Taxis bleus – propriété aussi de la famille Rousselet – lançaient les trajets à 10 euros, prix maximum garanti pour des courses dans Paris le week-end, entre minuit et 5 heures. Après les taxis, les services de type Uber se fâchent avec les chauffeurs VTC. Europe 1<author id="23294" type="name">Gabriel Vedrenne</author>

Après les taxis, les services de type Uber se fâchent avec les chauffeurs VTC

VTC / Taxis : Uber de retour au tribunal. La filiale française du géant du VTC est rejugée en appel à Paris aujourd’hui, pour avoir présenté comme du covoiturage son offre payante de transport de particuliers UberPop.

VTC / Taxis : Uber de retour au tribunal

Condamnée il y a un an à 100 000 euros d’amende, Uber avait fait appel, décidée à poursuivre le développement de son service. Mais UberPop avait finalement été suspendu en juillet dernier, à la suite d’un long bras de fer avec le gouvernement et les taxis. Une interdiction confirmée en septembre par le Conseil constitutionnel, les Sages ayant définitivement rejeté les arguments du groupe sur la liberté d’entreprendre. Le feuilleton judiciaire autour de la compagnie de VTC est encore loin d'être terminé. Uber et deux de ses responsables doivent en effet être jugés en février prochain, encore pour son service UberPop, accusé cette fois de "pratique commerciale trompeuse, complicité d'exercice illégale de la profession de taxi et traitement de données informatiques illégal". Le procès des patrons d’Uber France renvoyé au mois de février. Uber annonce la suspension d’UberPop en France dès ce soir.

LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Propos recueillis par Jean-Baptiste Jacquin.