background preloader

Handidays49

Facebook Twitter

Intimité, Sexualité et handicap en institution : quelle approche professionnelle ? Les personnes en situation de handicap revendiquent l'accès à une vie affective et sexuelle comme facteur indispensable d'épanouissement et d'équilibre.

Intimité, Sexualité et handicap en institution : quelle approche professionnelle ?

Cette revendication peut parfois se heurter à des résistances, voire des tabous dans les institutions où elle a souvent été mise de côté. Face à cette nouvelle réalité, les institutions doivent répondre à cette demande et s'adapter. La sexualité des personnes en situation de handicap en institution soulève de nombreuses problématiques : Par ailleurs, la mise en place d'un programme d'éducation à la vie affective et sexuelle dans une institution nécessite de travailler en accord avec sa hiérarchie et en équipe pour un travail pluridisciplinaire.

Il est important qu'il y ait un véritable projet d'établissement afin de créer une dynamique cohérente. La sexualité des adolescents handicapés mentaux en institution. Actualités - Rubriques. Handicap,75 créatifs conçoivent des adaptations universelles Par Handicap.fr / Emmanuelle Dal'Secco le Des idées concrètes pour améliorer le quotidien des personnes handicapées dans les zones reculées de la planète?

Actualités - Rubriques

C'est l'objectif du programme "Enable Makeathon" de la Croix Rouge. Les créatifs sont invités à participer jusqu'au 31 octobre 2015 Lire la suite Croizon : Handicap mental, se soigner, quelle galère ! Par Handicap.fr / Emmanuelle Dal'Secco le Pour sa chronique du Magazine de la santé (France 5) du 24 octobre 2015, Philippe Croizon aborde l'accès aux soins des personnes avec un handicap mental. Compliqué! Mais des associations se mobilisent en faveur d'une "santé facile". Par Handicap.fr / Emmanuelle Dal'Secco le 15 millions d'euros ont été annoncés pour créer des places de proximité et en finir avec les départs forcés vers la Belgique pour les Français handicapés.

Les personnes handicapées mentales et la sexualité. Notes Éducateur spécialisé, chercheur, ancien directeur d’établissement.

Les personnes handicapées mentales et la sexualité

Dernier livre paru Un éducateur dans les murs, poèmes antipédagogiques pour le XXIe siècle, 2e édition, avec une préface de Joseph Rouzel, Paris, Téraèdre, 2004 et aussi Handicap, éthique, institution, Paris, Dunod, 2004. J’ai déjà évoqué cette situation dans mon article pour la revue Empan, numéro spécial sur La résistance, 4e trimestre 2004, Toulouse, érès, article « Le courage de comprendre ». Jacques Cabassut, La psychanalyse à l’épreuve de la déficience mentale. Éléments pour une clinique de la jouissance, Nîmes, Champ social, coll. « Théétète », 2004. P.C. Sourire, avaler, tomber malade et devenir stupide… Les conséquences des abus sexuels chez l’enfant, par Valérie Sinason, psychanalyste, Revue de l’anescamsp Contraste, numéro Sexualité et handicap, n° 6-7, p. 155.

Pour De Jonckheere, « une action rationnelle n’est qu’un cas particulier et rare de l’action », ce qu’on risque de trop rapidement oublier. Quelle sexualité pour les personnes handicapées mentales ? La sexualité des personnes handicapées mentales interroge autant les institutions qui les prennent en charge que les familles… et au-delà, notre société.

Quelle sexualité pour les personnes handicapées mentales ?

Pourquoi ? Othon Printz : Votre questionnement rejoint le cycle de ces interrogations qui hantent épisodiquement nos esprits. Durant fort longtemps, les handicapés étaient considérés comme le fruit d’une liaison entre un démon masculin et une femme (incube) ou une diablesse venant la nuit s’unir à un homme (succube). La sexualité de ces « monstres » ne pouvait qu’être bestiale. Ces « images primordiales » alimentent toujours nos angoisses. Nicole Diederich : En effet, la sexualité des personnes considérées comme « handicapées mentales » a toujours été perçue comme inacceptable socialement voire comme un fléau s’agissant de sujets déficients légers.

La fragilité de beaucoup de déficients intellectuels les expose à des violences sexuelles, je pense notamment à celles qui peuvent se produire en milieu institutionnel. Présentation du Centre Ressources Handicaps et Sexualités. Handicap : l'assistance à la sexualité en débat. Les personnes lourdement handicapées peuvent-elles se faire aider de professionnels spécialisés pour accéder au plaisir et à leur sexualité ?

Handicap : l'assistance à la sexualité en débat

Non, vient de répondre le Comité consultatif national d'éthique (CCNE), dans un avis rendu public lundi 11 mars, dans lequel l'instance se déclare défavorable à la reconnaissance du métier d'assistant sexuel pour les personnes handicapées. "Il n'est pas possible de faire de l'aide sexuelle une situation professionnelle comme les autres en raison du principe de non-utilisation marchande du corps humain", relève le CCNE, qui avait été saisi en 2011 par Roselyne Bachelot, alors ministre de la solidarité et de la cohésion sociale du gouvernement Fillon. Reconnus aux Etats-Unis et dans plusieurs pays européens, les assistants sexuels aident les personnes handicapées - mentales et physiques - à découvrir ou à redécouvrir leur corps comme source de plaisir, le temps de quelques séances tarifées.