background preloader

Hallayasmin

Facebook Twitter

yasmin

Les déçus de l'annualisation. Ils en ont rêvé, la réduction du temps de travail l'a mise en place... et puis, ça a viré au cauchemar !

Les déçus de l'annualisation

Depuis l'avènement des 35 heures, l'annualisation du temps de travail était supposée promise à un avenir radieux. Pour certains dirigeants, elle constituait l'aspect le plus positif de la loi Aubry. En permettant de moduler la présence des salariés en fonction des besoins de l'activité, elle était censée réduire les coûts. A l'arrivée, les choses sont parfois moins roses.

"Ça a semé une belle pagaille", confie Philippe Moreau, le dirigeant d'une concession automobile qui emploie 20 personnes dans l'Isère. Monneret mise sur l'annualisation du temps de travail. La gestion du stress au travail chez Renault et France Telecom. France Télécom est-elle sortie de la tourmente?

La gestion du stress au travail chez Renault et France Telecom

Il y a un an, l'entreprise était au coeur d'une crise sociale et médiatique sans précédent: l'Observatoire du stress recensait 35 suicides- on en compte aujourd'hui plus de 50, le management était montré du doigt et le parquet de Paris avait ouvert une information judiciaire pour "harcèlement moral" contre la direction du groupe. Depuis, l'entreprise panse ses plaies et a engagé un plan d'envergure pour mieux prévenir les risques psycho-sociaux. Mais son DRH, Bernard Mettling, préfère rester prudent: "Nous sommes encore au milieu du chemin" a-t-il assuré lors d'une conférence organisée par le Cercle de l'humain sur le Bien-être au travail.

Car malgré ses efforts, la vague de suicide se poursuit: le dernier a eu lieu en décembre dernier. La direction a pourtant entrepris une refonte de son modèle managérial. Management de proximité Un manque qu'avait déjà remarqué Renault au moment des suicides au Technopole. Raviver le dialogue social. Les solutions contre la démotivation. Les signes de démotivation doivent être détectés au plus vite et pris en considération pour mettre en place des stratégies destinées à remotiver les salariés.

Les solutions contre la démotivation

Une intervention rapide permet d’éviter que la démotivation ne gagne toute l’entreprise. Repérer la démotivation Il faut prêter attention aux réactions inhabituelles : une diminution de la présence en entreprise, une baisse de la qualité du travail, des objectifs qui ne sont pas atteints, l’absence d’idées nouvelles, une mise en retrait, l’absence d’initiatives… sont autant de signes qui doivent interpeller car ils sont caractéristiques de la démotivation. Certaines situations sont propices à la démotivation, la vigilance doit donc être renforcée. Il peut s’agir d’un changement de présidence, d’une réorganisation… Des modifications qui peuvent passer inaperçues aux yeux de certains salariés mais en perturber d’autres. Les échecs sont certainement ce qu’il y a de plus démotivant pour un salarié. Incidences de la « fléxicurité » dans les ressources humaines. Le 29 avril 2008, l’assemblée nationale française adopte un projet de loi sur la « modernisation du marché du travail ».

Incidences de la « fléxicurité » dans les ressources humaines

Ce projet de loi stipule que le CDI est la forme « normale et générale » des relations entre employeurs et salariés mais prévoit aussi, entre autres, la possibilité d’une rupture à l’amiable du contrat de travail, quel qu’il soit. Ce projet de loi a été considéré comme le premier pas vers la « flexi-sécurité » ou « flexicurity », modèle préconisé par les institutions européennes depuis 2007. En économie et en ressources humaines, le terme « flexi-sécurité » (contraction de flexibilité et de sécurité) désigne un dispositif social autorisant une grande facilité de licenciement des salariés pour les entreprises (volet flexibilité) et des indemnités longues et importantes pour les salariés licenciés (volet sécurité).

Ce modèle de flexicurité européen repose sur 8 principes communs : « Rapport d’information de M. I. II. Ecoflash - Vers un système de flexicurité en France? Annualisation du temps de travail : comparaison France-Allemagne. Face à une conjoncture de plus en plus incertaine, le besoin des entreprises en main-d'œuvre flexible est plus que jamais nécessaire.

Annualisation du temps de travail : comparaison France-Allemagne

Le recours aux heures supplémentaires reste l'un des principaux moyens de flexibiliser la durée du temps de travail. Leur probable abrogation attire l'attention sur la mise en place d'une législation (enfin) capable d'adapter le rythme de travail à celui de la demande. En effet, aujourd'hui, en cas de creux d'activité dans les entreprises, on constate qu'elles ont massivement recours au non-renouvellement des CDD, font moins appel à l'intérim et réduisent les heures supplémentaires. Flexisécurité : quand l’expérience britannique de Nissan prouve que l’accord national interprofessionnel peut vraiment être bon pour l’emploi. Atlantico : L’usine Nissan de Sunderland, en Angleterre, était dans le creux de la vague en 2008.

Flexisécurité : quand l’expérience britannique de Nissan prouve que l’accord national interprofessionnel peut vraiment être bon pour l’emploi

Elle est aujourd’hui en excellente santé, mettant en avant que le secret de sa réussite vient de sa productivité (118 voitures par heure contre 45 dans l’usine Renault de Flins). Celle-ci aurait été obtenue grâce à une bonne gestion des relations avec les syndicats. Faut-il y voir un signe encourageant pour les entreprises françaises qui pourront bientôt bénéficier de l'accord national interprofessionnel ? Pour quelles raisons ? En France, l’accord signé en mars dernier chez Renault, confronté à une baisse de ses ventes, après plusieurs mois de négociation entre direction et organisations syndicales, prévoit à la fois une réorganisation du temps de travail, une modération salariale et le maintien de la production sur les sites français pour les quatre prochaines années : donc un accord équilibré. Atlantico sur facebook notre compte twitter Ajouter au classeurSuivre ce contributeurLecture zen. Réforme du droit du travail : qu'est-ce que la flexisécurité ?

François Hollande l'a réaffirmé lundi, lors de sa sixième conférence de presse : l'exécutif prépare une réforme du droit du travail.

Réforme du droit du travail : qu'est-ce que la flexisécurité ?

Celle-ci aura pour "base" le rapport de Jean-Denis Combrexelle, qui a été remis à la mi-journée, mercredi, à la nouvelle ministre du Travail, Myriam El Khomri et à Manuel Valls. Dans une tribune publiée dans Les Echos le 24 août, le Premier ministre avait déjà évoqué "une réglementation du travail devenue trop complexe". Convention collective nationale de la meunerie du 16 juin 1996. Etendue par arrêté du 11 décembre 1997 JORF 20 décembre 1997. - Textes Attachés - Avenant n° 5 du 12 mars 1999 relatif à l'aménagement et réduction du temps de temps. Dossier projet définitif 2016.