background preloader

Clonage

Facebook Twitter

Arguments contre le clonage. Bioéthique médicale - Le Clonage : Entre valeurs morales et progès de la science. Depuis toujours, l'être humain essaye de prolonger sa vie de manière infinie. A l'aide de la technologie d'aujourd'hui, les scientifiques ont pu créer ce que seul la science fiction pouvait imaginait possible : le clonage. L'éthique concernant le thème du clonage suscite divers débats, auxquels scientifiques et lois ne parviennent pas à trouver un terrain d'entente.

Le clonage est un sujet d'actualité très controversé. Bien que l'autorisation du clonage amènerait sans aucuns doutes à des dérives que nous allons voir, il est quand même fabuleux de savoir qu'à notre XXIème siècle, l'homme qui savait si peu il y a encore 100 ans, est à deux doigts de donner la vie en dehors du processus naturel qu'est la reproduction sexuée. Même s'il subsiste beaucoup d'interrogations, on ne peut rester indifférent à ce sujet, qui , pour certains, fascine et pour d'autres, éffrait.

Définition générale du clonage Les avantages du clonage Clonage reproductif Dans le cas de stérilités La brebis DOLLY... Judaïsme. Les autorités religieuses divisées sur l'exploitation thérapeutique. L’Eglise catholique et le clonage. Introduction L’Insémination Artificielle et la Technologie de Reproduction assistée sont des interventions qui modifient partiellement le processus de la reproduction humaine qui, elle, est et reste sexuée, c’est-à-dire, résultat de la fusion de deux cellules germinales provenant l’une d’un homme (père) et l’autre d’une femme (mère).

L’Eglise catholique et le clonage

Le clonage humain, au contraire, porterait à l’existence un nouvel être humain sans aucune implication de la sexualité, sans aucune possibilité d’évoquer la paternité ou la maternité. Il s’agit, non d’une modification, d’une altération du processus de la reproduction, mais bien d’une alternative à la reproduction sexuée, qui était déjà mise en œuvre dans le monde végétal et dans le monde animal et qui, de nos jours, s’offre comme une possibilité pour l’homme. De quoi s’agit-il exactement ? Nous nous proposons d’en donner un aperçu en trois points : Point I : Informations essentielles 1. 2. 3. Point II : Les Problèmes Ethiques Préliminaire 1. 2. 3. I. Définition. Catholiques. Imprégnée de l’imaginaire des sociétés, la littérature inventa, il y a bien longtemps déjà, l’histoire des clones et de leurs avatars.

Catholiques

Le temps a, depuis lors, rendu leur fiction plus vraisemblable… En laissant gambader leur imaginaire, les poètes mettent le doigt ou plutôt leur plume sur les dérapages possibles des sciences et des techniques, tant et si bien que leur production revêt une étrange tonalité éthique… Le clonage d’êtres humains sur des modèles préétablis et strictement hiérarchisés imaginé par Aldous Huxley paraissait pure fiction en 1932.

La sonate pour un clone de J.F. Par souci séculaire de l’être humain, l’Eglise catholique prend elle aussi sa part dans ce débat, non pour le clore, mais pour y apporter ses propres arguments et contribuer à un dialogue argumenté dans une société pluraliste. Dans le domaine du clonage humain, retenons trois idées-clés. {*style:<b> Tout embryon humain est créé à l’image de Dieu </b>*} de l’Université Marc Bloch à Strasbourg </b>*}