background preloader

Consommation de tabac chez les adolescents

Facebook Twitter

Tabac - La législation antitabac en France. Après la découverte des effets cancérigènes du tabac quasi simultanément en Grande-Bretagne et aux États-Unis en 1950, de grandes campagnes furent lancée dans ces deux pays la même année. En France, ce n’est que seize ans plus tard que Simone Veil, alors ministre de la Santé fit voter la loi qui porte son nom. L’efficacité des campagnes antitabac de l’Inpes repose depuis lors en partie sur le fait qu’elles peuvent s’appuyer sur des mesures législatives et réglementaires contraignantes. Les grandes lois La loi Veil du 9 juillet 1976 est le premier grand texte visant explicitement à lutter contre les méfaits du tabagisme. Elle s’attaque principalement à la publicité, prévoit des interdictions de fumer dans certains lieux à usage collectif et impose l’inscription de la mention « Abus dangereux » sur les paquets de cigarettes. C’est 11 ans après les États-Unis, où les avertissements de santé ont fait leur apparition sur les paquets en 1965.

La politique de santé publique La règlementation. Résultats Google Recherche d'images correspondant à. Observatoire de la législation française sur le tabac - Les Droits des Non-Fumeurs. Tabac.gouv.fr. Tabac - La législation antitabac en France. Une nouvelle campagne choc contre le tabac - Regardez. Enjeux et chiffres. Le tabagisme fait plus de 5 millions de victimes par an dans le monde. Ainsi, toutes les 6 secondes, une personne meurt du tabac. Ce produit, consommé dans tous les pays, est le seul produit qui tue prématurément un de ses consommateurs sur deux[1]. Pourtant, il reste la première cause de décès évitable. La plupart des effets du tabac sur la santé n’apparaissent que plusieurs années voire plusieurs décennies après avoir commencé à le consommer. De ce fait, si cette consommation augmente partout dans le monde, la mortalité liée au tabac n’a à ce jour pas encore atteint son maximum.

Selon le rapport de l’Organisation mondiale de la Santé[2], si aucune mesure n’est prise d’urgence pour endiguer l’épidémie de tabagisme, le nombre annuel de décès pourrait atteindre 8 millions d’ici 2030. Le tabagisme en France L’âge de la première cigarette se situe en France vers 11 ans et 8 mois[3]. En 2010, 26,9 % des 12-85 ans déclarent fumer quotidiennement et 4,7 % occasionnellement. Consommation du tabac - L'évolution des campagnes publicitaires sur le tabac. Le tabac peut se consommer sous différentes façons: -On peut le fumer par différents "outils" tels que la cigarette qui est le principal et le plus connu.

Il y a également la pipe, le cigare ou bien même le joint -On peut le priser, c'est à dire par inhalation -On peut aussi le chiquer par mâchage ou en plaçant une boulette entre lèvres et gencives. Grâce aux publicités pro-tabac, la cigarette s'est impossée à la société de consommation. Aujourd'hui, la cigarette connait toujours une forte consommation malgré toutes les campagnes et lois contre le tabac, en effet, en 2005 il y a 26.7 millions de consommateurs donc un peu plus d'un tiers de la population. Mais cette consommation ne cesse de diminuer car le nombre de cigarettes vendues chute, cela se remarque en 1991 quand la loi Evin s'applique. Cette loi vise à une interdiction de fumer dans les lieux affectés à un usage collectif, notamment scolaires et dans les transports collectifs. Evolution des ventes de cigarettes en milliards: igr.fr. Chiffre tabac INPES. Article tabac chez les jeunes CNCT. L’industrie du tabac l’a compris depuis longtemps : « Les adolescents d’aujourd’hui sont les consommateurs réguliers potentiels de demain, et la très grande majorité des fumeurs commence à fumer à l’adolescence.»

(Philip Morris, 1981). On constate en effet que c’est à l’adolescence que la très grande majorité des fumeurs à long terme commence à fumer, avec un âge de la première cigarette situé en moyenne entre 11 et 12 ans, au moment de l’entrée au collège. Avec 40% de fumeurs réguliers chez les 16-25 ans, la France est très touchée par le problème du tabagisme des jeunes.

La France : une mauvaise élève dans l’Union Européenne Le tabac est la première drogue consommée par les jeunes Français : 26,3 % des jeunes de 15 ans sont des fumeurs réguliers. Ce pourcentage place notre pays au 18ème rang européen (sur 27), avec un tabagisme chez les jeunes plus élevé qu’en Grèce, au Portugal ou en Pologne[1]. Depuis 2004, il est interdit de vendre des produits du tabac aux mineurs de moins de 16 ans.