background preloader

Féminisme

Facebook Twitter

Comment les journalistes peuvent-ils parler des violences sexuelles : proposition de charte. Après avoir étudié l'impact des mythes sur le viol et démontré leur présence dans la presse, il parait nécessaire de proposer un exemple de charte journalistique à l'instar de la charte espagnole sur les violences conjugales. Une charte de ce type a été proposée par Jessica Valenti dans The nation.

Voici donc une proposition de charte française à destination de la presse à propos des violences sexuelles. - Les titres de articles parlent de viols et de violences sexuelles devront être neutres et ne pas tomber dans le sensationnalisme, ou prendre partie pour le violeur. - Si le procès n'a pas eu lieu avec un verdict de culpabilité, la victime doit être appelée "la victime présumée" et le coupable" l'agresseur présumé" ou "le violeur présumé".

La victime ne doit pas être présentée comme "celle qui accuse", "l'accusatrice", "celle par qui le scandale arrive" ou tout autre terme laissant entendre qu'elle ment. - Un viol n'est pas un "scandale" ou "une affaire sexuelle". Françoise Héritier : « Il faut anéantir l’idée d’un désir masculin irrépressible »

L’ethnologue et anthropologue n’a cessé de déconstruire les idées reçues sur le masculin et le féminin. Quelques jours avant sa mort, elle s’était confiée à « La Matinale du Monde » sur son long parcours. LE MONDE | 05.11.2017 à 06h42 • Mis à jour le 30.11.2017 à 14h45 | Propos recueillis par Annick Cojean Je ne serais pas arrivée là si… Si je n’avais pas éprouvé une curiosité intense en entendant des camarades étudiants en philosophie me parler d’un séminaire absolument « exceptionnel » fait par un professeur dont je n’avais jamais entendu le nom et qui s’appelait Claude Lévi-Strauss. J’avais 20 ans, j’étudiais l’histoire-géographie, et leur enthousiasme était tel qu’il fallait que j’entende, de mes propres oreilles, ce qui se passait dans ce cours de l’Ecole pratique donné à la Sorbonne.

Ce fut une révélation. De quoi traitait donc ce séminaire ? De la « parenté à plaisanterie » à Fidji. J’ai suivi la première année de cours avec passion. De nature à vous faire changer d’orientation ? Internet et le féminisme (1) – ex cursus. L’apparition et la généralisation du numérique et de l’accès à Internet ont profondément renouvelé le militantisme, et a fortiori le militantisme féministe. Mais ce renouveau ne semble pas encore pris en compte par la presse papier : le dernier numéro de Manière de voir du Monde diplomatique (décembre 2016-janvier 2017, n° 150) ne cite que trois références en ligne, sans consacrer un seul article à ce nouveau militantisme ; l’an dernier, un numéro du Magazine littéraire (avril 2016, n° 566), annonçant un vaste dossier « Où en sont les féministes », restait essentiellement historique et inactuel.

Causette n’a questionné le numérique dans un débat consacré à la question que ce 19 janvier 2017 (j’en attends l’upload avec impatience). À l’inverse, les nouveaux modes militants oublient souvent le féminisme. Si les combats et polémiques 2.0 sont relayés par la presse écrite ou la radio, ce n’est pas alors le rapport spécifique qu’entretiennent numérique et féminisme qui est questionné. Le minimalisme est-il un « truc de filles » ? – Buffy Mars.

J’ai longuement hésité à écrire cet article, je ne savais pas comment le tourner et j’avais énormément de mal à retranscrire les propos que j’avais en tête. Désormais, j’ai l’esprit un peu plus reposé et je pense qu’il est temps que j’écrive à ce sujet. Je ne sais pas si ce que je vais dire va être forcément clair mais tant pis, je vais juste balancer les choses comme elles viennent, via des réflexions accumulées avec le temps. Comme vous le savez sûrement, j’ai une grande sensibilité pour le mode de vie dit « minimaliste » et tout ce qui s’y rattache : anti-consumérisme, simplicité volontaire, écologie… A la base, je cherchais juste à réussir à acheter « intelligemment », moins mais mieux et au fur et à mesure, le minimalisme a pris une place très importante dans ma vie. Je n’ai pas la chance d’acheter que du Made-in-France, du bio, etc. mais cela a énormément influencé mon quotidien.

Une communauté globalement féminine sur le Web Ces femmes qui cherchent à « gagner du temps » Et donc ? Le harcèlement sexuel à l'université Rennes 2 impuni ? Le leurre du féminisme choupi. Temps de lecture: 7 min «Nous venons en paix! Regardez, on a même apporté des macarons, on porte des petites robes blanches mignonettes, et on penche légèrement la tête sur le côté comme un chiot à adopter». C'est le message que semblent vouloir véhiculer celles que nous nommerons pudiquement les «ambassadrices du féminisme mignon». Et il en va de ce féminisme-là comme d'un produit grossièrement contrefait: il fait d'abord illusion en arborant tous les signes extérieurs recommandés (y a écrit «girl power» dessus comme le petit croco apposé sur le faux polo Lacoste), et en y regardant de plus près, (on se rend compte que le croco a la gueule en biais), on se demande vite si on serait pas en train de nous prendre pour des couillonnes.

Entrer en féminisme comme on se met à Snapchat Tout a la fois dernier né et parangon de cette insupportable tendance, la plateforme «Le salon des dames» fait figure de cas d'école. Elles s'appellent Céline Bizières et Patricia Louisor-Brosset. Ça dénonce hein? Inégalités salariales : à quelle heure les femmes arrêtent-elles d'être payées ? Lundi à 14 h 38 exactement, des milliers d’Islandaises ont arrêté de travailler à l’appel de syndicats et d’organisations féministes pour protester contre les inégalités salariales entre hommes et femmes. Pourquoi cet horaire ?

Car les salariées de l’île étant rémunérées 14 % de moins que leurs collègues masculins, selon les dernières données de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), elles arrêtent d’être payées après cette heure précise alors que les hommes, eux, le sont jusqu’à 17 heures (le calcul a été effectué sur une journée de huit heures). La date n’a pas été choisie au hasard : le 24 octobre 1975, 9 Islandaises sur 10 s’étaient mises en grève pour rejoindre la capitale Reykjavik, et manifester pour le «Kvennafrídagurinn» («le jour de repos des femmes» en V.F.).

Les Islandaises avaient de nouveau abandonné leur poste de travail en 2005, à 14 h 08, puis à 14 h 25 en 2008. Les Turques à 13 h 37 Juliette Deborde. Femmes, Africaines. Pourquoi la vasectomie a-t-elle mauvaise presse? C’est le genre de test qui ne rate jamais, sauf auprès d’une poignée d’averti(e)s: demandez à vos interlocuteurs de citer les contraceptifs qu’ils connaissent, et vous entendrez parler de préservatif masculin (qu’on devrait plutôt appeler préservatif externe), de stérilet, de pilule (l’adjectif féminine étant sous-entendu).

Demandez-leur un effort supplémentaire, et vous aurez peut-être droit au préservatif féminin (dites interne), à l’implant, voire à la ligature des trompes. C’est à ce moment qu’un petit malin proposera l’abstinence comme meilleur moyen de contraception de l’univers. Mais qui songera à parler de contraception orale pour hommes ou de vasectomie? Personne ou presque. Il arrive cependant qu’une poignée d’hommes envisage sérieusement d’avoir recours à la vasectomie. Souvent une quasi formalité La vasectomie, c’est une opération sous anesthésie locale dont la durée n’excède pas la demi-heure. Peurs, manque d'information, contre-vérités Un petit podcast pour finir? Budget de la loi finance 2017 : Le volet social et sanitaire de la loi prostitution au rabais. Mesdames, Messieurs les parlementaires, Le 13 avril 2016, vous adoptiez la loi « visant à renforcer la lutte contre le système prostitutionnel et à accompagner les personnes prostituées » en dépit des alertes sur les conséquences de cette loi par de nombreuses associations, dont AIDES.

À l’époque, nous dénoncions un volet sanitaire inexistant, un volet « social » rachitique, alibi d’une vision idéologique et prohibitionniste à contre-courant des logiques de santé publique et d’inclusion sociale. Pour s’en défendre, le gouvernement promettait alors une mobilisation financière sans précédent de l’État. Najat Vallaud-Belkacem, alors ministre des Droits des Femmes, était formelle devant l’Assemblée nationale le 29 novembre 2013 : « C’est un effort dédié de 20 millions d’euros par an sur le budget de l’État qui sera dégagé pour soutenir cet accompagnement spécialisé, un meilleur accès au droit, des programmes de réduction des risques.

Le volet sanitaire reste inexistant. Choc toxique lié aux règles : les médecins s'alarment d'une recrudescence. En 1990, plus aucun cas de syndrome du choc toxique (SCT) n'était recensé en France. Mais depuis la fin des années 90, la maladie a réapparu et ne cesse de croître : 5 cas déclarés en 2004, 19 en 2011 et jusqu'à 22 cas en 2014.

Ce qui a alerté le centre national de référence des staphylocoques des Hospices civils de Lyon. Le choc toxique peut potentiellement toucher 1% des femmes, celles qui sont porteuses du staphylocoque doré (Staphylococcus aureus). Avec un tampon, "le fluide menstruel est bloqué, il va rester au chaud. C'est donc un milieu de culture formidable et s'il y a cette fameuse bactérie, elle va se mettre à produire une toxine (TSST-1) qui va passer dans le sang", explique le professeur Gérard Lina lors d'une conférence de presse mercredi. Expérience traumatisante Justine a 26 ans. A l'hôpital, personne ne comprend non plus. Mannequin amputée Pourtant, elle peut être très grave. TSS survivor @LaurenWasser Lost Her Leg and Found Her Purpose. ChEEk. Antinomiques pour beaucoup, la foi et le féminisme sont pourtant étroitement liés pour certaines.

Une catholique, une musulmane et une juive nous racontent comment, en 2016, elles concilient ces deux aspects de leurs vies. Alors que notre été a été rythmé par le burkini et toutes les considérations vestimentaro-religieuses qui ont accompagné ce “débat”, nous avons eu envie de donner la parole à plusieurs jeunes femmes pour qui être croyante et être féministe n’est pas antinomique. Qu’elles soient catholique, musulmane ou juive, elles nous expliquent comment elles allient au quotidien leur féminisme et leur religion. Marie-Amélie, 33 ans, catholique: “Je suis pour le mariage gay, pour le droit à l’IVG et contre la Manif’ pour tous” “Je suis catholique et féministe, mais je ne suis pas militante pour autant.

Khéra, 25 ans, musulmane: “Je suis féministe car je suis libre” Il y a clairement eu des évolutions, notamment dans la sphère privée. “J’ai été élevée dans la tradition juive. Moving Toward the Ugly: A Politic Beyond Desirability | Leaving Evidence. *Femmes Of Color Symposium Keynote Speech, Oakland, CA (8/21/11) Good afternoon, and thank you for having me. It is lovely to be here with you all. Thank you to the symposium organizers who have asked me to be here and for your hard work putting this gathering on. And thank you to ALL the folks who have made it possible for us to be here, including the people who built this building and who clean it and care for it everyday; including the people who are being violently exploited in this country and around the globe for their resources and labor so that we can exist in this air conditioned hotel with access to clean water and food, able to sit in relative safety from military attacks or the police barging in.

I would like to call into the room the many other comrades who move with me in this work for community, revolution and liberation. I want to bring them into the room because I want to seriously resist, challenge and shift a culture of celebrityism in our movements. Thank you. 8 magazines féministes détenus par des hommes. Tout le monde sait que le monde des médias et de la presse est régenté par un club de mecs en costume cravate depuis la nuit des temps. De la première édition du mensuel féminin américain Good Housekeeping, lancé par Clark W. Bryan en 1885, à Vogue – fondé en 1892 par Arthur Baldwin Turnure, repris en 1905 par Condé Montrose Nast et aujourd’hui dirigé par Samuel Newhouse –, les hommes ont toujours tiré profit des femmes en feignant un intérêt pour leurs (prétendues) préoccupations.

Bien que les années 2000 aient vu fleurir moult sites féministes ou pseudo-empowering, censés permettre aux femmes de se libérer, d’enfin se réapproprier leur vie, leur corps, tout ça, la tradition phallocrate se perpétue. Mesdames, vous l’ignorez peut-être, mais il y a de grandes chances qu’une paire de testicules se cache derrière votre magazine féministe préféré. En septembre 2013, une première polémique éclate. MadmoiZelleOn se dit que sur Internet, là au moins, c’est plus simple pour les femmes. XoJane. Lutte contre la prostitution, lutte contre le capitalisme. J'ai longtemps hésité à faire ce billet. En fait, cela fait deux bons mois que j'y réfléchis. Mais la violence des trolls sur le sujet m'avait jusqu'à présent retenu. Et puis, je me suis dit qu'il n'y avait pas de raisons de laisser les trolls gagner. Parce que c'est un thème où il est question de mondialisation, de mobilité, de migrations, d'économie et de capitalisme : bref, de tout ce qui fait mes thèmes de prédilection.

Le premier camp, qui a reçu le soutien récent de la ministre la plus à même de peser sur ces questions, est celui des "abolitionnistes" - le terme est parfois contesté par certains au sein de leurs rangs, je l'utilise donc par facilité. En face d'eux, se trouvent les "réglementaristes" - là encore, l’appellation ne fait pas l'unanimité. Cela n'est pas toujours évident, notamment quand on rentre dans les textes les plus violents des abolitionnistes, mais les deux camps partagent un même souci des prostituées : aucun des deux ne se satisfait de la situation actuelle.

Eléments pour une sociologie des Social Justice Warriors. Vous avez sans doute entendu parler de Justine Sacco, cette spécialiste des relations publiques qui, suite à un tweet d'humour raciste, a fait l'objet d'une campagne de dénonciation sur Twitter, au point d'en perdre son emploi (). Ne vous en faites pas, je ne vais pas en profiter pour reprendre la question de l'humour : si vous ne voyez toujours pas ce qu'il y a de problématiques avec ces "blagues" qui ne font rire personne, je ne peux plus rien pour vous. Non, il y a d'autres choses à dire à propos de cette histoire qui, bon an mal an, n'est ni la première ni, certainement, la dernière.

En fait, quand j'en ai eu vent, elle m'a immédiatement rappelé autre chose : les prises à partie contre les "voleurs de sexe" dans certains pays africains. Ceux-ci peuvent en effet nous fournir un cadre pour interpréter ce qui se pense lorsque Twitter, Facebook ou Tumblr s'enflamment. Qu'est-ce que cette histoire de voleurs de sexe ? Revenons à Justine Sacco. Mais poussons l'analyse plus loin. Auteur, auteure ou autrice ? | Page Seauton | Audrey Alwett. Il y a trois jours, une petite fille de 8 ans m’a posé cette question : « On dit auteur, autrice ou auteure ? » Quelques mois plus tôt, j’aurais probablement traité la question par-dessus la jambe.

Je lui aurais dit qu’après avoir longtemps écrit « une auteur », je m’étais mise à écrire « auteure », sans grande conviction, ignorant encore que c’était l’orthographe québecquoise. Depuis, j’écris autrice. Ça ne m’est pas naturel, et je me force un peu. En voici la raison, tournée pour une petite fille de huit ans : « Ta question est extrêmement intéressante. Richelieu, ce grand ami des femmes. Au XVIIe siècle, on disait auteur/autrice comme on dit aujourd’hui acteur/actrice. L’Académie Française, qui au fil des siècles a su conserver son esprit bibite et coucouilles. Cette réforme est allée très loin, puisqu’on a changé le genre de nombreux noms communs à cette époque.

C’est aussi de cette époque que vient la règle du masculin dominant dont tu as dû déjà entendre parler. Pourquoi étudie-t-on Madame de Lafayette ? | Simonæ. 'Women are just better at this stuff': is emotional labor feminism's next frontier? | World news. L'insupportable haine envers les femmes. Réduire le nombre d’avortements, cette étrange obsession | A Contrario. Les insultes & expressions oppressives | Simonæ. Frances Glessner Lee, miniaturiste du crime | Les Culottées. Don’t Fall For the New H&M Campaign. Les monologues du pro-fem | Simonæ.

Guide pratique pour la contraception d’urgence | Simonæ. Le Social Justice Warrior TradeMark | Les Questions Composent. Le victim-blaming (ou pourquoi j’ai grondé mon chat après lui avoir marché sur la queue) | Dans Mon Tiroir. Rester neutre dans une affaire de viol ? | Simonæ. ÉDITO — De la musculature des femmes. L’impuissance comme idéal de beauté des femmes – Introduction – Sexisme et Sciences humaines – Féminisme.

Le mythe dangereux de la « virginité » | Simonæ. Hi, I'm a Slut - A Slam Poem. Être féministe dans une famille oppressive | Simonæ. Hedy Lamarr, actrice, inventrice | Les Culottées. FOCUS — Violences sexuelles : la sidération psychique. Andi Zeisler and the Case Against Feel-Good Feminism. We sold feminism to the masses, and now it means nothing — Quartz. Stars et agresseurs sexuels, le combo tabou. Yes, I’m Here Alone – Medium. L'impunité des hommes célèbres. Diglee | Mon blog d'illustratrice. Le pro-fem, ou l’histoire d’un tas de merde | Simonæ. Nous sommes tou·te·s problématiques | Simonæ.

Ce que j’ai appris en ne lisant que des auteurs féminins pendant un an – Medium France – Medium. Genre : « Il est inadmissible d'instrumentaliser la biologie » Grande traversée : Women's power, les nouveaux féminismes : podcast et réécoute sur France Culture. The Story of Feminist Punk in 33 Songs. LES DÉBUTS D’UNE RELATION ABUSIVE. Guide à l’usage des auteurs qui écrivent des livres sexistes (mais qui font pas exprès) | Page Seauton | Audrey Alwett. L’impuissance comme idéal de beauté des femmes – une faible occupation de l’espace – Sexisme et Sciences humaines – Féminisme.

À la recherche de la chatte parfaite – Passion Menstrues. La stratégie du mauvais élève. Comment la testostérone vient aux hommes (et aux femmes aussi) Genre : état des lieux. La «mode islamique», le nouveau visage du débat biaisé sur le voile. Femen partout, féminisme nulle part, par Mona Chollet.

Qui Sont Les Violeurs ? | L'Écho Des Sorcières. [DTFIS] Orelsan et la liberté d’expression | La colonie du Web. Fausses accusations, «non» veut dire «oui» : les stéréotypes sur le viol ont la vie dure. Moi, ça va. Tous les trucs qu’on m’a dit de ne jamais faire en tant que femme – I KILLED THE TEEN DREAM. J’ai rigolé et souris. J’étais pas consentante. – Dehors c'est l'asile. To Men I Love, About Men Who Scare Me — Life Tips. Les femmes sont-elles moins fortes que les hommes? How to Talk to Little Girls. Emma Watson et le féminisme populaire. Mental Illness & The Male Gaze - Anne Thériault - Guerrilla Feminism.

[Traduction] Voilà en quoi le féminisme peut être bon pour la santé mentale | Coups de Gueule de Lau. Why I’m Not Really Here For Emma Watson’s Feminism Speech At the U.N. - Méchants et méchantes chez Disney (1) : Femmes fortes. L'avortement vu par le cinéma et les séries télé. Toutes des salopes, ou le mythe du mec trop gentil. ZONES. La publicité sexiste: une question de bourses? | Stéphanie Lamy. Mythes sur les viols. Partie 1: Quels sont ces mythes ? Qui y adhère ?

Les cultures enclines au viol et les cultures sans viol. Les études interculturelles. C'est une fille ou un garçon ? Arguments anti-féministes (1) "Les féministes d’aujourd’hui…" Un trésor si (peu) précieux. Le genre n'est pas une théorie — Je veux comprendre. Féminisme : les idées reçues.

SheZow, le super-héros de dessin-animé qui énerve les réacs. "La" femme et le grand écran. Fragmentation de l’Irak et droits des femmes. Sexisme et harcèlement | Culture, society and bananas. Que disent de nous "les affaires" Dominique Strauss-Kahn ? Sois plus prudente. | 140.000 Caractères. Tu sauras jamais....