background preloader

Les véhicules connectés

Facebook Twitter

Voici le film de l'accident provoqué par la Google Car - 11 mars 2016. Le 14 février 2016 dans les rues de Mountain View, aux États-Unis, une voiture robotisée - autrement dit capable de conduire toute seule -, est entrée en collision avec un bus.

Voici le film de l'accident provoqué par la Google Car - 11 mars 2016

Pour la première fois, l'intelligence artificielle est prise en défaut dans son interprétation d'une scène de conduite et prend une décision qui conduit à un accident. Sans gravité toutefois puisqu'il ne s'agit que d'un accrochage ; il s'est soldé par un peu de tôle froissée et n'a fait aucune victime. Il faut dire que la Google Car ne circulait qu'à 3 km/h au moment de l'impact, quand le bus roulait, lui, à moins de 25 km/h. Jusqu'à présent, seul un procès verbal de l'accident permettait de reconstituer les circonstances de ce carambolage. Arrêtée par un obstacle sur la chaussée, la Google Car a commencé à changer de file pour le contourner et a heurté le flanc d'un bus qui ne s'est pas arrêté pour la laisser passer. Les véhicules autonomes vont-ils causer une augmentation du trafic ? Nous avons vu jusqu’à présent les effets bénéfiques sur la consommation et donc les avantages écologiques que pourraient apporter la voiture autonome.

Les véhicules autonomes vont-ils causer une augmentation du trafic ?

Dans cet article, nous allons nous intéresser à la question suivante: Nous aimons tous voyager pour la plupart, quels sont les arguments qui nous freinent dans nos envies d’évasion? Il se dégage trois raisons principales: le coût (essence + usure du véhicule), la fatigue (surtout pour le conducteur) , et enfin le temps. Admettons maintenant que nous sommes les heureux propriétaires d’une voiture autonome, munie de couchettes pour chaque passager. Qu’est-ce-qu’une voiture connectée exactement? Le sujet chaud du moment dans le monde automobile est la voiture connectée.

Qu’est-ce-qu’une voiture connectée exactement?

Mais qu’est-ce-qu’une voiture connectée exactement ? Que vous soyez intéressé par les voitures ou non, vous avez probablement beaucoup entendu parler d’un développement majeur dans la technologie automobile : la voiture connectée. CES 2015 – Autonome, tactile, intelligente, portrait de la voiture connectée. Alors que le Consumer Electronic Show (CES) 2015 a refermé ses portes vendredi dernier, le moment est venu de dresser le bilan de ce que sera la voiture connectée de demain.

CES 2015 – Autonome, tactile, intelligente, portrait de la voiture connectée

Avec onze constructeurs automobiles, et pas des moindres (Audi, Mercedes, Ford, Chevrolet, VW…), accompagnés d'une flopée de sous-traitants liés à l'automobile, l'édition 2015 du CES avait comme un parfum de salon automobile, voire de salon de tuning sur certains stands. Les deux tendances automobiles de ce grand salon high-tech ? La voiture connectée et la voiture autonome. Portraits-robot. Pas une mais des voitures connectées. Sécurité : la voiture connectée des années 2014 et au même niveau que l’Internet des 1980’s.

Voici un constat fréquent dans les médias et auprès des experts en sécurité informatique.

Sécurité : la voiture connectée des années 2014 et au même niveau que l’Internet des 1980’s

Sachant qu’une voiture moyenne contient plus de 10 millions de lignes de code, quels sont les challenges qui attendent l’industrie ? Repartons du début. L’Internet of Things, Internet des Objets, révolutionne notre quotidien. Villes connectées, quantified-self, domotique… tous les secteurs sont concernés, et l’automobile ne fait pas exception. Automobile : le pari fou de la voiture totalement sûre. Salon de Francfort : Quelle sera la voiture connectée de l'année ? DEF CON 23: la panoplie de hacker pour voler une voiture connectée. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

DEF CON 23: la panoplie de hacker pour voler une voiture connectée

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... Il semblerait que vous utilisiez un bloqueur de publicité. La publicité nous permet de vous proposer une information gratuite et de qualité. La voiture autonome Google provoque son premier accident. Après sept ans et plusieurs millions de kilomètres, les voitures autonomes de Google ont démontré une impressionnante fiabilité avec seulement quelques accidents dont la cause ne leur était pas imputable.

La voiture autonome Google provoque son premier accident

Mais une intelligence artificielle n’est pas infaillible et celle de la voiture de Google a commis sa première erreur de conduite. © Steve Jurvetson, Flickr, CC BY 2.0 La voiture autonome Google provoque son premier accident - 2 Photos « Si vous passez suffisamment de temps sur la route, des accidents se produisent, que vous soyez dans une voiture ou dans une voiture autonome. » Ainsi s’exprimait en mai dernier Chris Urmson, le patron du programme de voitures autonomes de Google. À l’époque, il avait dressé un bilan après six ans d’expérimentation : 2,7 millions de kilomètres parcourus et seulement 11 accidents sans gravité dans lesquels aucune voiture Google n’était fautive. Mais ce bilan immaculé, du point de vue de la responsabilité des « Google cars », ne pouvait durer indéfiniment. Voiture autonome > Quels sont les avantages et les risques ? Les avantages de la voiture autonome Le pilotage automatique est un atout considérable : il assure au conducteur une conduite plus fluide et optimisée.

Voiture autonome > Quels sont les avantages et les risques ?

Sur le plan humain. Android Wear : Une application pour contrôler des éléments de sa Jaguar au poignet. Auto s'abonner à Montre connectée Comme d’autres constructeurs avant lui, le groupe Jaguar Land Rover va lancer son application dédiée aux smartwatches.

Android Wear : Une application pour contrôler des éléments de sa Jaguar au poignet

Après Volkswagen, Volvo ou BMW (tous sur Watch OS), c’est au tour de Jaguar Land Rover de s’intéresser aux smartwatches. [INFOGRAPHIE] La voiture connectée. La voiture de demain sera connectée et autonome, et on vous en parle de plus en plus régulièrement sur Stuffi.

[INFOGRAPHIE] La voiture connectée

Mais concrètement, ça donne quoi, une voiture connectée, et ça fonctionne comment ? On vous a dégoté une infographie bien sympa qui donne quelques idées sur le sujet !    Les voitures connectées vont rendre la route plus sûre. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... averses modérées Vent : 25km/h - UV : 6. Toyota crée une filiale dédiée à la voiture connectée. Microsoft prend une participation de 5% dans cette nouvelle unité Toyota Connect et étend son partenariat technologique avec le constructeur japonais. Il ne se passe désormais plus une seule journée sans de nouvelles annonces et initiatives autour des voitures connectées. C’est récemment le tour de Toyota de créer une filiale dans le Texas, en partenariat avec Microsoft qui prend une participation de 5%, informe « l’informaticien.com ». Cette nouvelle entité, baptisée Toyota Connect, a pour objectif de fournir de nouveaux services Internet aux conducteurs sans pour cela écraser ce dernier sous « la tyrannie de la technologie » selon les termes du communiqué.

Toyota Connect va s’appuyer sur la plate-forme cloud Azure pour collecter des données et aider au développement de nouveaux produits pour les conducteurs, gestionnaires de flottes, voire revendeurs. Toyota et Microsoft ont conclu un premier partenariat technologique en 2011. Vol de voiture connectée : bienvenue dans l’ère du “car hacking” La sécurité des voitures connectées est désormais un thème majeur en matière de sécurité informatique. Bienvenue dans “l’ère du car hacking”. En 2013, nous vous avions alerté sur les prémices de cette “nouvelle frontière" du hacking. Des chercheurs américains avaient pris le contrôle de l’ordinateur de bord d’un véhicule en se connectant à son réseau interne, le bus CAN. Europe : les voitures autonomes seront bientôt légalisées. Le droit européen vient de déclarer, dans le cadre de la révision de la Convention de Vienne, que les voitures autonomes seront désormais autorisées sur les routes, afin de prévoir un futur connecté.

Nous n’avons jamais été aussi proches de la démocratisation de la voiture connectée. En effet, presque la moitié des acheteurs réguliers de voitures seraient attirés par le fait de pouvoir conduire sans les mains et bénéficier d’une connexion à Internet partout où ils se trouvent. Niveau marché IoT, la voiture connectée pourrait être un produit phare d’ici quelques années. Google Planes : les futurs avions de Google. L’heure du Futur arrive à grands pas, après l’apparition massive des objets connectés et les voitures sans conducteurs, c’est au tour des avions de basculer dans le bain de la technologie. Le 27 Mars, Google a annoncé dans un communiqué confidentiel son projet de fabriquer des avions sans pilote : les Google Planes. Lors d’une interview à destination des professionnels, Larry Page, le PDG de la firme californienne, a annoncé une révolution dans le secteur des transports : « Nous avons mis la technologie au sol, il s’agit maintenant de la mettre dans les airs.

Juste après avoir déposé le brevet pour la Google Car, Sebastian Thrun et moi avons rêvé de pousser cette technologie sur le support aérien. » Vous l’aurez compris, le principe est le même que pour les voitures : un avion sans pilote. Seulement, il ne s’agira pas de rendre les vols individuels ; les avions contiendront toujours plusieurs dizaines de passagers vers une même destination.