background preloader

Tomates du Maroc

Facebook Twitter

Food Policy Volume 49, Part 1, December 2014, The role of market forces and food safety institutions in the adoption of sustainable farming practices: The case of the fresh tomato export sector in Morocco and Turkey. HUMBOLDT-UNIVERSITAT ZU BERLIN - 2007 - The compliance process of food quality standards on primary producer level: A case study of the EUREPGAP Standard in the Moroccan Tomato sector. INRA MOISI - AVRIL 2013 - Pesticide safety risk, food chain organization, and the adoption of sustainable farming practices. The case of Moroccan early tomatoes. When requesting a correction, please mention this item's handle: RePEc:umr:wpaper:201304.

INRA MOISI - AVRIL 2013 - Pesticide safety risk, food chain organization, and the adoption of sustainable farming practices. The case of Moroccan early tomatoes

See general information about how to correct material in RePEc. For technical questions regarding this item, or to correct its authors, title, abstract, bibliographic or download information, contact: perez@supagro.inra.fr (Isabelle Perez) If you have authored this item and are not yet registered with RePEc, we encourage you to do it here. This allows to link your profile to this item. It also allows you to accept potential citations to this item that we are uncertain about. If references are entirely missing, you can add them using this form. If the full references list an item that is present in RePEc, but the system did not link to it, you can help with this form. PARLEMENT EUROPEEN - Réponse à question E-011040-12 Developments relating to the EU-Morocco Agricultural Agreement. On 1 October 2012, the new EU-Morocco Agricultural Agreement entered into force.

PARLEMENT EUROPEEN - Réponse à question E-011040-12 Developments relating to the EU-Morocco Agricultural Agreement

ANSES 04/07/14 NOTE d’appui scientifique et technique de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail relatif aux intoxications liées à la consommation de tomates cerise en provenance du Maroc. BLOG D ALBERT AMGAR 27/05/14 Les tomates cerise du Maroc et les alertes notifiées au RASFF, mythe ou réalité ? BLOG D ALBERT AMGAR 04/08/14 Il va être question de tomates cerise du Maroc et de l’absence d’information des consommateurs. Il va être question de tomates cerise et plus particulièrement de tomates cerise du Maroc.

BLOG D ALBERT AMGAR 04/08/14 Il va être question de tomates cerise du Maroc et de l’absence d’information des consommateurs

Le blog en avait parlé dans Les tomates cerise du Maroc et les alertes notifiées au RASFF, mythe ou réalité ? Et UE : fausse alerte aux tomates-cerise marocaines ? L’Anses publie le 4 août 2014 une « Note d’appui scientifique et technique de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail relatif aux intoxications liées à la consommation de tomates cerise en provenance du Maroc », datée du 4 juillet 2014 Je sens que nous allons apprendre des choses … Dès la première phrase, on apprend que « L’Anses a été saisie le 6 mai 2014 par la Direction Générale de la Santé pour la réalisation de l’appui scientifique et technique suivant : intoxications liées à la consommation de tomates cerise en provenance du Maroc. » Que s’est-il passé ?

Bon comme dirait l’autre, nous voilà désormais informés, mais après coup ! ARS PAYS DE LA LOIRE 30/04/14 Cas d'intoxications liées à la consommation de tomates cerise. 30.04.2014 - Cas d'intoxications liées à la consommation de tomates cerise Nous vous informons que des cas d'intoxications liées à la consommation de tomates cerise nous sont signalés depuis le 10/04/2014.

ARS PAYS DE LA LOIRE 30/04/14 Cas d'intoxications liées à la consommation de tomates cerise

Suite à une recherche retroactive de cas, depuis le premier janvier 2014, ce sont 26 cas d’intoxications qui ont été signalés dans plusieurs régions de France (notamment Rhône Alpes, Nord pas de Calais, Bretagne, Lorraine, Ile de France). Tous les cas avaient consommé des tomates cerise en provenance du Maroc. Ces tomates sont importés et commercialisés par IDYL (13) et sont distribués par plusieurs enseignes au niveau national, dont AUCHAN, FRANPRIX, ALDI (ces enseignes ont été identifiées grâce à l'interrogatoire des cas, d'autres enseignes peuvent donc être concernées).

Les symptômes sont de type digestif (vomissements, crampes abdominales, irritation de la gorge) et surviennent très rapidement après la consommation des tomates. L ECONOMISTE 12/12/14 Tomate: Bruxelles rejette les allégations contre le Maroc. Tomate: Bruxelles rejette les allégations contre le MarocDe notre correspondant permanent, Aziz Ben Marzouq Points: Pas de dépassement de quotas ni de prix bradés Des lobbies accusent le Royaume d’inonder les marchés La Commission européenne a rejeté catégoriquement les allégations de Coldiretti, le lobby des agriculteurs italiens, qui a accusé le Maroc d’exporter vers l’Italie non seulement de grandes quantités de tomates mais en plus des fruits traitées avec des pesticides dont l’utilisation est interdite en Europe.

L ECONOMISTE 12/12/14 Tomate: Bruxelles rejette les allégations contre le Maroc

Mardi 9 décembre, c’était surtout les producteurs de tomates espagnols, le lendemain c’était le tour des lobbies de la tomate française et jeudi c’est essentiellement des syndicats agricoles italiens qui reprennent le refrain «d’un marché européen inondé de tomates marocaines vendues à des prix de dumping». Légende Image: «Les importations de fruits et légumes en provenance du Maroc ont en fait diminué en 2013-2014 et le Maroc n’a pas utilisé entièrement ses contingents. PARLEMENT EUROPEEN 03/11/14 Proposition de résolution du Parlement européen sur la surabondance de tomates marocaines sur les marchés. Le Parlement européen, – vu l'article 133 de son règlement, A. considérant que la Confédération italienne des agriculteurs n'a cessé de déposer des plaintes au sujet des nombreuses et récurrentes violations des obligations relatives au récent accord entre l'Union européenne et le Maroc, selon lesquelles le Maroc aurait maintes fois recouru à des pratiques de dumping, en exportant des tomates vers l'Union européenne à des prix inférieurs au prix plancher fixé à 0,461 EUR/kg; B. considérant que ces mêmes tomates seraient par la suite "dédouanées" en Espagne et en France, sans contrôle du paiement des droits relatifs ni de la qualité sanitaire des produits; qu'à ce sujet, force est de constater que le recours aux pesticides est largement autorisé au Maroc, sans compter que des eaux potentiellement dangereuses peuvent être utilisées pour irriguer les cultures;

PARLEMENT EUROPEEN 03/11/14 Proposition de résolution du Parlement européen sur la surabondance de tomates marocaines sur les marchés

HORTITECHNEWS 12/01/15 Le Maroc Arrache à Almería le marché français de la tomate.