background preloader

Renouée du Japon

Facebook Twitter

Actualités

Autres informations. Informations générales anglophones. La renouée du Japon en France. Informations générales francophones. Duel en Grande-Bretagne : Aphalara itadori vs Fallopia japonica. En Grande-Bretagne, le duel à mort entre un insecte et une plante invasive venus du Japon.

Duel en Grande-Bretagne : Aphalara itadori vs Fallopia japonica

Un drame nippo-japonais va se jouer sur le sol d’Albion : un duel à mort entre une sorte de minuscule cigale, Aphalara itadori, importée du Japon, et une redoutable plante invasive, Fallopia japonica, capable de transpercer routes, tarmacs et bâtiments, elle aussi originaire du pays du Soleil levant. Outre-Manche, on estime que ce végétal retors, dénommé renouée du Japon, qui a conquis l’ensemble du territoire depuis son introduction à la fin du XIXe siècle, coûte à la collectivité 150 millions de livres (165 millions d’euros) par an.

Pour éradiquer l’intruse, capable de pousser d’un mètre en un mois, par des moyens traditionnels (arrachage, pesticides), il en coûterait dix fois plus. Lire la suite de l’article "En Grande-Bretagne, le duel à mort entre un insecte et une plante invasive venus du Japon" du 12 Mars 2010 par Hervé Morin sur LeMonde.fr Photo d’illustration © MdE CC by-sa. ‪Edible Plants Japanese Knotweed‬‏ Mdpi. Fighting aliens with aliens: U.K. imports insect species to tackle invasive plant. For the first time in U.K. history, an alien species (meaning one that is not native to the area) will be let loose in the kingdom to combat the growth of another species—also introduced.

Fighting aliens with aliens: U.K. imports insect species to tackle invasive plant

Millions of sap-sucking psyllids (Aphalara itadori) will be imported into the U.K. to fight the Japanese knotweed (Fallopia japonica), an invasive species first introduced during Victorian times that has since become an ecosystem-choking threat. Alien species are considered "invasive" once they become difficult to control and squeeze out native species. According to a report in Britain’s Daily Mail, knotweed "grows through concrete and asphalt, damages buildings and walls, weakens flood defenses, and crowds out other plants.

" The U.K. spends $2.4 billion annually fighting the plant. Plant lice to be used in fight against knotweed. The Biological Control of Fallopia Japonica in Great Britain: Rev. Buy & download fulltext article: Abstract: Japanese knotweed, Fallopia japonica var. japonica (Polygonaceae) is one of the most pernicious invasive weeds in Europe.

The Biological Control of Fallopia Japonica in Great Britain: Rev

A vigorous, herbaceous perennial, it was introduced from Japan to the nursery of Philipp von Siebold in the Netherlands in 1849 and was subsequently made widely available to the European public, soon becoming a much-prized ornamental. In the UK, its history has been well documented and shows an invasion pattern which is typical of many Victorian introductions; becoming naturalised by the late 1880s, it was first recorded in the wild in Maesteg, South Wales, in 1886.

It has subsequently increased its range to include most regions of the UK, with a further northward spread anticipated due to climate change. Chronique d’une plante ornementale devenue envahissante. La renouée japonaise, Fallopia japonica en latin, ou encore renouée du Japon, bambou japonais ou mexicain, a pris d'assaut la forêt mixte, les rives, les terres cultivables et elle abonde en milieu urbain, tant en Europe que sur le continent américain.

Chronique d’une plante ornementale devenue envahissante

Bref une plante ornementale qui prend bien plus que sa place ! Originaire d'Asie, la renouée japonaise a été introduite comme plante ornementale sur les côtes est et ouest des États-Unis vers la fin du 19e siècle. Au Québec, sa présence a été notée pour la première fois à Dunham en 1918. Plante tout à fait séduisante, elle figure néanmoins au palmarès des 100 pires espèces envahissantes de la planète selon l'Union mondiale pour la nature (UICN). Elle est en effet très belle du haut de ses 2 à 3 mètres de haut sur une tige rougeâtre creuse, ornées de ses feuilles larges de 5 à 12 cm et longues de 7 à 15 cm. En empêchant les autres espèces de pousser, elle appauvrit la diversité biologique et menace ainsi l'équilibre des écosystèmes. Bulletin des communes - Les renouées asiatiques envahissantes.