background preloader

Veille sanitaire E. coli - références francophones

Facebook Twitter

Instruction technique DGAL/SDPAL/2017-327 du 07-04-2017 dispositions applicables au réseau de laboratoires agréés pour la réalisation d’analyses officielles pour les plans de surveillance et les plans de contrôle des Escherichia coli productrices de shiga. ANSES Mai 2012 Bulletin épidémiologique numéro 50 Spécial Risques alimentaires microbiologiques Au sommaire: Systèmes de surveillance des maladies d’origine alimentaire. ACIA 04/08/16 Les bactéries pathogènes et de type E. coli générique dans les légumes frais coupés prêts-à-manger préemballés (2012-2014) UNIVERSITE DE BOURGOGNE - 2011 - Thèse en ligne : Optimisation du protocole de recherche des Escherichia coli producteurs de Shiga-toxines (STEC) dans les aliments. Abstract : Enterohemorrhagic Escherichia coli (EHEC) are an important subset of Shiga toxin-producing E. coli (STEC) associated with foodborne infections.

UNIVERSITE DE BOURGOGNE - 2011 - Thèse en ligne : Optimisation du protocole de recherche des Escherichia coli producteurs de Shiga-toxines (STEC) dans les aliments

These bacteria can cause hemorrhagic diarrhoeal disease and Haemolytic and Uremic Syndrome which are associated with some predominant serotypes defined by AFSSA institute: O26, O103, O111, O145 and O157.Cattle are the primary reservoir of STEC. Although STEC transmission to humans is frequently associated with consumption of meat, dairy products have also been implicated in human cases. Sensitive and rapid detection methods for STEC are essential for the food industry to ensure a safe food supply. PASTEUR - 2014 - Activités de recherche du CNR des Escherichia coli, Shigella, Salmonella.

Les recherches de l’Unité des Bactéries Pathogènes Entériques concernent, la structure et l’évolution génétique des populations bactériennes entéropathogènes (E. coli, Shigella, Salmonella et vibrions), en particulier les populations émergentes, et/ou épidémiques et/ou résistantes aux antibiotiques et le développement de nouveaux outils diagnostiques.

PASTEUR - 2014 - Activités de recherche du CNR des Escherichia coli, Shigella, Salmonella

Ainsi certaines méthodes de typage moléculaire ont été validées (MLST, MLVA) d’autres été mises au point (CRISPOL) INSTITUT PASTEUR - Centre national de référence des E.coli, Salmonella, Shigella - Rapport d'activité annuel 2014. JO SENAT 08/01/15 Réponse à question N°14092 Conséquences du projet de lignes directrices de la Commission européenne relatives à la gestion du risque E.coli pour la filière laitière. MAAF/CGAAER 24/06/14 Prévention du risque de contamination par Escherichia coli STEC dans les abattoirs de bovins. Synthèse de rapports de mission d’audit n°12145-99 CGAAER Prévention du risque de contamination par Escherichia coli STEC dans les abattoirs de bovins Philippe Nougayrède, Claire Gaudot, Claude Rousseau, Christophe Gibon et Viviane Moquay Juin 2014 Mots clés : Audit, Escherichia coli STEC, abattoir de bovins, processus, plan de maîtrise sanitaire, DDPP, DDCSPP Vétérinaire inspectant un abattoir bovin.

MAAF/CGAAER 24/06/14 Prévention du risque de contamination par Escherichia coli STEC dans les abattoirs de bovins

JO ASSEMBLEE NATIONALE 20/01/15 Au sommaire: QE 72183 politiques communautaires - santé - bactérie E. coli. lutte et prévention. réglementation. Texte de la question M.

JO ASSEMBLEE NATIONALE 20/01/15 Au sommaire: QE 72183 politiques communautaires - santé - bactérie E. coli. lutte et prévention. réglementation

Jacques Pélissard attire l'attention de M. le ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du Gouvernement sur les préoccupations de l'union régionale des fromages d'appellation comtois (URFAC) et de l'ensemble de la filière laitière française sur le projet de lignes directrices de la Commission européenne relatives aux procédures de gestion du risque E. coli producteurs de shiga-toxines (STEC).

Ce projet s'avère être en complet décalage avec les avis émis par l'Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) ainsi qu'avec son homologue américaine, l'Agence américaine de la sécurité des aliments (USDA). Note de service DGAL/SDSSA/SDPRAT/N2013-8179 du 06/11/2013 Dispositions relatives aux méthodes d’analyse officielles pour la rec. PASTEUR 09/09/13 François-Xavier Weill de l’Institut Pasteur lauréat du Prix Georges, Jacques et Elias Canetti 2013. François-Xavier Weill, chef de l’unité des Bactéries pathogènes entériques et responsable du Centre National de Référence des Escherichia coli, Shigella et Salmonella, recevra le Prix Georges, Jacques et Elias Canetti le 12 septembre prochain.

François-Xavier Weill, chef de l’unité des Bactéries pathogènes entériques et responsable du Centre National de Référence des Escherichia coli, Shigella et Salmonella, recevra le Prix Georges, Jacques et Elias Canetti le 12... -  – guatemalt

Ce prix lui sera remis à l’Institut Pasteur, en présence du Pr Alice Dautry, directrice générale, par Françoise Canetti pour soutenir ses recherches sur les bactéries responsables d’infections alimentaires.

PASTEUR 09/09/13 François-Xavier Weill de l’Institut Pasteur lauréat du Prix Georges, Jacques et Elias Canetti 2013

Créé en hommage à Georges Canetti, chercheur de l’Institut Pasteur qui consacra ses travaux à l’étude de la tuberculose, ce prix a permis de soutenir depuis 2006 huit chercheurs de l’Institut Pasteur. Cette année, il est de nouveau financé grâce aux dons de la famille Canetti. Communiqué de presse Paris, 9 septembre 2013. REVUE INTERNATIONALE D'ANALYSE DES RISQUES ALIMENTAIRES - 2013 - Au sommaire:Observations Issues de L’évaluation des Risques po. ANSES - HIVER 2012 - EuroReference N°6. Au sommaire:Le rôle des laboratoires de référence de l'Union européenne lors d'une crise. ANSES - JUIN 2013 - Bulletin épidémiologique, santé animale et alimentation no 55 - Surveillance des E. coli producteurs de shig.

14e journées « Sciences du Muscle et Technologies des Viandes » 13 et 14 novembre 2012 à CaenAu sommaire notamment :La filiere b. Presentation_N_VEAUCLIN. Contrôles alimentaires - les inspecteurs européens constatent que les contrôles nationaux de E. coli varient d'un pays à l'autre de l'UE. Bruxelles, le 24 janvier 2002 Contr ôles alimentaires - les inspecteurs europ éens constatent que les contr ôles nationaux de E . coli varient d'un pays à l'autre de l'UE Le commissaire David Byrne s'est f élicit é aujourd'hui des r ésultats d'un rapport de l'Office alimentaire et v ét érinaire examinant les mesures nationales prises pour r éduire le risque de contamination alimentaire par la bact érie E . coli .

Selon lui, le rapport pr ésente des exemples int éressants de bonnes pratiques qui peuvent s'av érer utiles pour lutter contre l'E. coli. Le rapport de l'OAV, publi é aujourd'hui, donne un aper çu des r ésultats d'inspections men ées l'ann ée derni ère dans six pays de l'UE concernant les contr ôles des Escherichia coli v érocytotoxiques (ECVT). Le rapport constate que, dans tous les pays, les exploitants publics et priv és sont vigilants à l' égard des risques de contamination par les ECVT. Scientific Report of EFSA: Rapport de synthèse communautaire sur les tendances et les sources des zoonoses, des agents zoonotiques et des foyers de toxi-infection alimentaire au sein de l’Union européenne en 2008.

EFSA Journal; 2010 8(1):1496 [410 pp.]. doi:10.2903/j.efsa.2010.1496 Type: Scientific Report of EFSA Question number: EFSA-Q-2009-00695 Approved: 23 December 2009 Published: 28 January 2010 Last updated: 30 July 2010.

Scientific Report of EFSA: Rapport de synthèse communautaire sur les tendances et les sources des zoonoses, des agents zoonotiques et des foyers de toxi-infection alimentaire au sein de l’Union européenne en 2008

This version replaces the previous one/s. Affiliation: European Food Safety Authority (EFSA), Parma, Italy This scientific output, published 26 April 2010, replaces the earlier version published on 28 January 2010. Zoonoses are infections and diseases that are naturally transmissible directly or indirectly, for example via contaminated foodstuffs, between animals and humans. In 2008, 27 Member States submitted information on the occurrence of zoonoses, zoonotic agents and food-borne outbreaks to the European Commission and the European Food Safety Authority. In 2008, salmonellosis was again the second most often reported zoonotic disease in humans accounting for 131,468 confirmed human cases. An important decline in the prevalence of S. Fichiers à télécharger. INVS 06/09/13 Surveillance sanitaire en région Bourgogne et Franche-Comté. A la Une - Surveillance du Syndrome hémolytique et ur. APR-mg-aPropos12.pdf (Objet application/pdf)