background preloader

Références francophones

Facebook Twitter

FÉP Fondation de l'Écologie Politique via YOUTUBE 05/09/16 CRISPR, Gene Drive, nouveaux OGM, quels enjeux éthiques ? POUR LA SCIENCE - JUIN 2016 - Nouveaux OGM : « Le débat est manipulé » Depuis quelques années, de nouvelles techniques d'obtention des plantes, rassemblées sous le nom de NPBT (new plant breeding techniques), ont émergé, telles que CRISPR-Cas et les nucléases à doigt de zinc, deux systèmes d'édition du génome mis au point récemment.

En 2007, la Commission européenne a engagé une réflexion sur ces nouvelles techniques et leur réglementation : entrent-elles dans le cadre de la législation des OGM (organismes génétiquement modifiés) ou non ? FRANCE INTER 26/01/17 CRISPR Cas9 : la dernière folie de la génétique. Le grand patron du renseignement américain a été le premier à tirer le signal d’alarme, en février 2016.

FRANCE INTER 26/01/17 CRISPR Cas9 : la dernière folie de la génétique

Dans un rapport déclassifié par la CIA, James Clapper a classé CRISPR Cas9 dans la catégorie des « armes de destruction massive » potentielles. Pour lui, cette technologie utilisée dans des milliers de laboratoires doit être considérée comme le programme nucléaire nord-coréen, les armes chimiques syriennes et les missiles de croisière russes ! VIDÉO | CRISPR Cas9 : la grande menace Tout commence pourtant dans l’euphorie, en 2012, lorsqu'une Française, Emmanuelle Charpentier, et une Américaine, Jennifer Doudna, inventent les « ciseaux à découper l’ADN ».

Ils sont alors présentés comme une avancée majeure de ce début de siècle. CRISPR Cas9, c'est l’association d’un brin d’ARN (de l’ADN à une seule hélice) qui sert de guide à une enzyme (CAS9) permettant de couper, remplacer, inactiver, modifier le gène que l’on cherche à atteindre. C’est fou ! AGRICULTURE ENVIRONNEMENT 07/11/16 CRISPR/Cas9 au service des concombres.

La technique révolutionnaire baptisée CRISPR/Cas9 vient de frapper à nouveau.

AGRICULTURE ENVIRONNEMENT 07/11/16 CRISPR/Cas9 au service des concombres

Cette fois-ci, le but était d’obtenir un concombre résistant à non moins de trois potyvirus : le virus du jaunissement des nervures du concombre, le virus de la mosaïque jaune et le virus des taches en anneaux du papayer. Transmis par des pucerons en plein champ, ces virus peuvent être à l’origine de dégâts considérables, réduisant les rendements jusqu’à 80 %. Réalisée par une équipe israélienne de Volcani (le centre de recherche agronomique du ministère de l’Agriculture), dirigée par Amit Gal-On, cette prouesse consistait à s’attaquer directement et exclusivement à un seul gène de la cucurbitacée, le gène eIF4E, dont le rôle fondamental dans la propagation des potyvirus a été mis en évidence... en France !

Sauf qu’inhiber un seul gène n’est pas une tâche aisée. Bref, la boîte à outils des biotechnologies ne cesse de s’agrandir, avec de très beaux projets en perspective... FUTURA SCIENCES 01/12/17 Des vaches transgéniques devenues résistantes à la tuberculose. FRANCE CULTURE 29/01/17 CRISPR Cas9 : la grande menace de la génétique. INRA 30/11/16 CRISPR/Cas9, efficace pour induire la perte d’olfaction chez un insecte ravageur de culture. Les lépidoptères, ce sont plus de 10 % des espèces vivantes décrites à ce jour.

INRA 30/11/16 CRISPR/Cas9, efficace pour induire la perte d’olfaction chez un insecte ravageur de culture

Parmi eux se cachent de redoutables ravageurs de cultures, parfois difficiles à étudier parce qu’il y a encore peu de techniques génétiques disponibles chez ces insectes. Récemment les techniques d’édition du génome, encore dites de réécriture du génome, ont explosé. Efficaces et rapides, elles induisent des cassures spécifiques dans l’ADN double brin, ouvrant des perspectives alléchantes pour étudier les génomes. Séduits par de tels arguments, les chercheurs de l’Inra et leurs collègues du Museum national d’histoire naturelle en ont étudié la faisabilité chez la noctuelle du coton, Spodoptera littoralis, un redoutable ravageur de culture.

INRA CNRGV 17/02/16 CRISPR/Cas9 : le couple star qui révolutionne l’écriture de génome… CRISPR signifie Clustered Regularly Interspaced Short Palindromic Repeats ou groupe de courtes répétitions palindromiques espacées régulièrement.

INRA CNRGV 17/02/16 CRISPR/Cas9 : le couple star qui révolutionne l’écriture de génome…

Ces petites séquences d’ADN ont été caractérisées par Mojica et ses collaborateurs en 1993 en étudiant le génome d’une bactérie trouvée dans des marais salants. Les chercheurs ont observé que ces séquences répétées encadraient des morceaux d’ADN alors inconnus. Grâce à l’enrichissement des bases de données, ces séquences ont ensuite été identifiées comme étant de l’ADN de virus bactériens, les bactériophages.

Le système CRISPR fonctionne comme un mécanisme de vaccination, conférant aux bactéries une protection immunitaire ciblée contre les virus rencontrés. SEPPI OVER BLOG 20/04/16 CRISPR/Cas : alerte au bio-terrorisme ? À la manipulation médiatique ! Comme on le sait, sept entités représentées au Haut Conseil des Biotechnologies (HCB) ont démissionné le 13 avril 2016 : les Amis de la Terre, la Confédération paysanne, la Fédération Nationale de l’Agriculture Biologique, France Nature Environnement, Greenpeace, le Réseau Semences Paysannes et l’Union Nationale de l’Apiculture Française.

SEPPI OVER BLOG 20/04/16 CRISPR/Cas : alerte au bio-terrorisme ? À la manipulation médiatique !

Le HCB serait « aux mains des lobbyistes de l’agrochimie et des OGM ». Il y aurait eu une « censure par le HCB d’un avis scientifique divergent pointant les risques des nouveaux OGM » et il y a une « complicité du gouvernement ». Nous avons relaté quelques péripéties dans des articles précédents (ici, ici, ici et ici).

La lecture de la documentation laisse plutôt songeur. BLOG ETHIQUE SOIN LA CROIX 17/02/16 Quelle révolution génomique par le CRISPR-Cas9 ? Succès, promesses, risques. Depuis 2012 une nouvelle technique révolutionne les possibilités d’intervention sur le génome.

BLOG ETHIQUE SOIN LA CROIX 17/02/16 Quelle révolution génomique par le CRISPR-Cas9 ? Succès, promesses, risques

En quoi consiste cette nouvelle technique ? Que permet-elle et que laisse-t-elle espérer en thérapie génique ? Quels en sont les risques thérapeutiques et éthiques ? Lors d’une infection par un virus ou un plasmide[1], un grand nombre de bactéries insèrent des séquences partielles de ce virus ou de ce plasmide dans une fraction de leur génome dénommée CRISPR (Clustered Regularly Interspaced Short Palindromic Repeat : courtes répétitions palindromiques groupées et régulièrement espacées). UP LE MAG 22/04/16 Un champignon modifié par CRISPR ouvre la voie à la dérégulation de l’édition des plantes. La nouvelle est arrivée comme une lettre à la poste.

UP LE MAG 22/04/16 Un champignon modifié par CRISPR ouvre la voie à la dérégulation de l’édition des plantes

Yinong Yang, chercheur en pathologies des plantes à l’Université de Pennsylvanie a reçu ce 13 avril un courrier lui confirmant que son champignon génétiquement modifié pourrait être mis sur le marché sans aucune obligation réglementaire. Cela semble fort banal, s’il ne s’agissait du premier feu vert donné à un organisme vivant modifié par la fameuse méthode CRISPR/Cas9. Derrière ce champignon de Yang, une kyrielle de légumes, arbres ou animaux vont pouvoir prétendre au même avantage : s’affranchir de toutes les contraintes réglementaires qui pèsent sur les organismes génétiquement modifiés (OGM). Une aubaine pour tous les semenciers qui espèrent ainsi éviter les coûts exorbitants des dossiers d’enregistrement des OGM, qui peuvent s’élever à plus de 30 millions de dollars, selon Allen Van Deynze, du Centre de biotechnologies des plantes de l’Université de Californie à Davis.

Magic mushroom ? Revenons à nos champignons. INSERM - FEV 2016 - Saisine concernant les questions liées au développement de la technologie CRISPR (clustered regularly interspaced short palindromic repeat)-Cas9. LE MONDE 25/04/16 Que faire des « OGM cachés » ? Vous connaissiez « les OGM », il va désormais falloir vous familiariser avec « les OGM cachés ».

LE MONDE 25/04/16 Que faire des « OGM cachés » ?

Jusqu’à présent, les choses étaient assez simples : pour produire un OGM, un gène étranger (un « transgène ») était introduit dans un organisme, de manière à le pourvoir de certaines propriétés, et l’affaire était faite. POUR LA SCIENCE - JUIN 2016 - Nouveaux OGM : « Le débat est manipulé »