background preloader

Références francophones

Facebook Twitter

NORDNET 26/02/20 Les exploitations agricoles bretonnes testent l’Internet Satellite. Création de site internet Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour optimiser votre utilisation du site, pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d'intérêts et des boutons de partage de contenus vers les réseaux sociaux. OkEn savoir plus et paramétrer les cookies Création de site internet Ce site utilise des cookies. MAA 23/10/19 Lancement d'une expérimentation pour épandre des traitements biologiques par drone.

Difficiles d’accès pour les hommes, les parcelles pentues sont souvent exploitées en vigne, mais l’utilisation de machines reste dangereux (glissement de tracteur). Grâce à leur système de cartographie et leur agilité, les drones peuvent survoler une parcelle en quelques minutes et appliquer les traitements avec précision, au plus près de la plante, sans que l’agriculteur soit en contact avec le produit. Un encadrement de l’épandage aérien de produits phytosanitaires C’est dans le cadre de la loi Agriculture et Alimentation que cette phase test est initiée pour une durée de 3 ans. Pour mettre en place un essai, l’agriculteur doit adresser une demande auprès du ministère en détaillant sa démarche : le drone utilisé, la liste des produits pulvérisés, la localisation des parcelles... l’Anses est chargé de faire une synthèse des essais afin d’évaluer l’impact de ce mode de traitement sur la santé et l’environnement. « Appliquer à la juste dose un traitement phytosanitaire adapté »

FUTURA SCIENCES 18/01/20 Une plante communique pour la première fois avec un satellite. FRANCE AGRICOLE 07/03/17 Agriculture de précision - Un deuxième satellite Sentinelle 2 mis sur orbite. CHAMBRE D AGRICULTURE CENTRE VAL DE LOIRE - MES SAT'IMAGES - Pilotage de la fertilisation azotée sur colza et sur blé par Satellite. VIGNEVINFRANCE via YOUTUBE 11/12/15 Drones et capteurs au service de la viticulture de précision. ACADEMIE DE L AGRICULTURE 17/12/14 TIC, robotique et télédétection en agricultures : les évolutions récentes. AGROPARISTECH - MARS 2014 - Club Adalia – Lettre d’information n°75 – Mars 2014. Au sommaire: Agriculture durable -Les drones : des outils pour l’agriculture de précision.

INRA - 2013 - Des drones pour un meilleur suivi des pratiques agronomiques. Des drones avec un équipement GPS embarqué L’appareil mis au point par AIRINOV permet un survol rapide des parcelles à une altitude comprise entre 20 et 150 mètres, avec connaissance de sa position réelle grâce au GPS embarqué. Une caméra fixée sous l’appareil permet d’enregistrer des images dans quatre bandes spectrales en continu durant le vol. Un capteur installé au sol mesure en parallèle l’intensité du rayonnement incident, permettant ainsi de calculer la réflectance spectrale utilisée pour calculer des caractéristiques de la culture. Un modèle de transfert radiatif L’exploitation des images est basée sur l’utilisation d’un modèle physique de transfert radiatif permettant de simuler le signal enregistré par le capteur à partir de la description de la structure du couvert et des propriétés optiques de ses éléments et du sol.

Des expérimentations en cours sur blé et colza et vigne Les drones : des outils prometteurs pour l’agriculture. VIMEO - JUIN 2014 - Que peuvent apporter les drones à l'agriculture : 2 min pour tout comprendre ! INFOWEBAGRICULTURE 21/02/14 Drone dédié au suivi cartographique des cultures de Parrot en partenariat avec Airinov. C’est au salon de l’agriculture que Parrot dévoilera une aile volante eBee de senseFly équipée d’un capteur photo multi-spectral, le multiSPEC 4C, développé par la société Airinov sur les recommandations de l’Institut national de la recherche agronomique. L’imagerie aérienne par drone au service de l’agriculture. « Dans les années 50, l’aviation civile a révolutionné l’agriculture. Aux Etats-Unis, l’usage des petits avions et hélicoptères par les fermiers est devenu vite très courant. Les drones sont une évolution naturelle : bien moins couteux, truffés de capteurs, précis grâce au GPS et faciles à programmer. Leur adoption par les agriculteurs sera rapide et je pense que voir des drones au-dessus des champs et des vignobles deviendra un jour aussi courant que d’y voir des tracteurs.» déclare Henri Seydoux, fondateur et Président directeur général de Parrot.

Une interprétation agronomique pour préconisation des besoins azotés. Spécifications du drone eBee de senseFly/Parrot. PLEINCHAMP 09/08/13 Machinisme - De l’usage des drones en agriculture. Exametrics 09/08/13 Machinisme Surveillance des cultures et des troupeaux, analyse de la biomasse, identification de parasites, mesure de l’état hydrique des sols et des cultures : les drones décollent du plancher des vaches pour mieux l’observer.

L’observation : telle est la première mission des drones à usage civil et professionnel. L’agriculture n’échappe pas à la règle. Cette application intéresse la grande culture mais également la viticulture. Raphaël Lecocq. BE Espagne 131 >> 19/11/2013 Agronomie - Des drones pour mieux lutter les mauvaises herbes. AgronomieDes drones pour mieux lutter les mauvaises herbes Une étude internationale menée par le CSIC a mis au point un système capable de détecter la croissance des mauvaises herbes dans les grandes cultures, grâce à des Véhicules Aériens Sans Pilotes. Les résultats de ce travail, publiés dans la revue PLOS ONE, devraient permettre de réduire l'utilisation des herbicides sur les grandes cultures, en limitant leur usage aux zones infestées au lieu de réaliser les pulvérisations à l'échelle de la parcelle entière.

Ce nouveau système augmenterait alors les bénéfices économiques des agriculteurs tout en évitant les applications d'herbicides superflues. Les mauvaises herbes présentes dans les cultures rentrent en compétition avec les plantes cultivées, pour la lumière, l'espace de développement, l'eau et les nutriments contenus dans le sol. Le système développé par Mme. SUD OUEST 22/10/13 Un drone pour chasser le frelon asiatique.

C’est une sorte de frelon asiatique géant, un engin qui vole et qui pique pour tuer. Manœuvré depuis le sol par un télépilote qui n’a pas besoin de revêtir un équipement de sécurité, il s’approche lentement du nid. Parfois, un premier frelon vient observer l’appareil de très près. Quelques secondes plus tard, sans que l’on sache vraiment comment le signal a été donné, 30, 40 ou 50 insectes foncent sur l’engin volant qu’ils n’ont pas pu identifier et l’attaquent, comme si la machine pouvait être sensible à leurs piqûres. Danger sanitaire Le frelon asiatique, encore appelé Vespa velutina, ou frelon à pattes jaunes, ou nigrithorax, a été introduit en France en 2004 dans le Lot-et-Garonne par la voie du commerce, dans un conteneur de poteries en provenance de Chine.

Sans ennemi naturel ni prédateur, son territoire croît à raison de 100 kilomètres par an. Ce sont les apiculteurs qui, les premiers, se sont inquiétés. Le nid n’est plus qu’à quelques centimètres. 2013 - Des drones pour un meilleur suivi des pratiques agronomiques. TF1 25/02/14 JT20H - Les drones, nouvel outil des agriculteurs. DRONOLOGUE 04/11/13 Le drone contre la tavelure du pommier. Pour les cultivateurs de pommes de l’Est des États-Unis, le plus gros problème qui peut ruiner toute une récolte est la tavelure du pommier. Des chercheurs de l’Université du New Hampshire travaillent sur un nouvel outil pour lutter contre le fléau de la pomme : le drone .

L’infection fongique provoque des lésions croûteuses sombres sur les feuilles et la peau de la pomme qui la rend invendable (même si sa saveur reste inchangée). Dans les états de New York, du New Hampshire, du Vermont ou du Massachusetts, la tavelure du pommier est l’agent pathogène numéro un et la préoccupation principale des agriculteurs. Au cours des dernières décennies, les chercheurs ont fait des progrès dans la compréhension du cycle de vie du champignon pour que les agriculteurs diminuent les pulvérisations tout en étant plus efficaces.

Certains agriculteurs utilisent même des modèles prédictifs tels que le RIMpro pour prévoir les meilleurs moments de pulvérisation. Source. USINE NOUVELLE 29/01/14 Quand le drone investit le vignoble.... Le groupe bordelais Bernard Magrez a expérimenté l’utilisation d’un drone dans ses propriétés du Medoc. L’engin pourrait rapidement s’imposer chez les viticulteurs adeptes d’agriculture de précision. Les drones vont-ils investir le vignoble bordelais ? Depuis six mois, le groupe viti-vinicole Bernard Magrez (50 millions d’euros de chiffre d’affaires) teste l’engin dans ses quatre grands crus classés dans le Médoc (Château Pape Clément, Château La Tour Carnet, Château Fombrauge, Château Clos Haut-Peyraguey). "Nous sommes semble-t-il les premiers privés à acquérir un drone dans le domaine viticole, explique Jeanne Lacombe, responsable de ces propriétés.

Mais déjà plusieurs propriétés de Bordeaux sont en train de les tester. Fractionner les récoltes Au programme pour la responsable de domaine : une semaine de formation au pilotage de la machine et l'obtention d'un brevet théorique équivalent à celui passé par les pilotes d’ULM. Actions préventives Patrick Déniel. INRA 19/02/14 L’agriculture de précision sur le terrain. De la parcelle agricole au territoire, l’agriculture de précision est l’un des champs de recherche des scientifiques de l’Inra. Le développement de la métrologie (science des mesures), de la robotique et des technologies de communication, permet aujourd’hui de proposer de nouvelles pratiques en gestion et des outils de diagnostic, de surveillance ou d’aide à décision.

Modéliser les futurs territoires Sous l’influence de l’urbanisation croissante et du changement climatique, l’agriculture et les territoires sont en pleine mutation, les espaces de plus en plus convoités et ressources de plus en plus rares. L’unité Environnement méditerranéen et modélisation des agro-hydrosystèmes (EMMAH) mesure les impacts des changements planétaires sur l’agriculture et les territoires pour accompagner les agriculteurs et les acteurs des territoires dans simulation et l’anticipation du futur.

Drone équipé d'une caméra sur le stand Inra. © © INRA, MAITRE Christophe Sur le stand : Sur le stand :