background preloader

Références FRANCE 3

Facebook Twitter

FRANCE 3 HAUTE NORMANDIE 31/07/15 Gonfreville-Caillot : produits frais et circuits courts, la savoureuse recette de l'auberge de la Motte. FRANCE 3 HAUTE-NORMANDIE  A Gonfreville-Caillot (Seine-Maritime), le jeune chef cuisinier de l'auberge de la Motte a obtenu le label de maître restaurateur. Ce titre récompense les établissements utilisant des produits bruts achetés directement à leur producteur. Par Marianne SkorpisPublié le © France 3 Haute-Normandie Des produits frais, de saison et achetés dans le pays de Caux : voici la recette de Thomas Sakic, le chef cuisinier de l'auberge de la Motte, à Gonfreville-Caillot (Seine-Maritime). Un contrôle surprise est fait par un organisme indépendant dans les cuisines des restaurateurs qui en font la demande.

VIDEO : Regardez le reportage de Karima Saidi et Anne-Laure Meyrignac avec les interviews de : Thomas Sakic, restaurateurFrédérique Quemion, conseillère tourisme à la Chambre de commerce et d'industrie Bolbec. FRANCE 3 HAUTE NORMANDIE 19/08/14 Rouen : ouverture d’une nouvelle plateforme de « la ruche qui dit oui ». Consommation L’association « La Ruche qui dit oui » va ouvrir une deuxième plateforme de distribution de produits locaux à Rouen. Cette fois-ci c'est la rive droite qui se dote d'un point "drive" pour les produits d'alimentation issus de l'agriculture locale. Par Mathilde Riou Publié le 19/08/2014 | 17:05, mis à jour le 19/08/2014 | 17:11 © Philippe Arbez Pour apprécier des produits de qualité c’est mieux de savoir d’où ils viennent.

C’est un des engagement prit par l’association « la Ruche qui dit oui ». Ce fonctionnement permet de manger local et ainsi de réduire les circuits de distribution. Comment ça marche ? La veille de la distribution, chaque membre reçoit la liste complète de ses courses effectives et donc du montant débité Le jour J, les consommateurs se retrouvent sur le lieu de la distribution pour récupérer leurs courses. FRANCE 3 NORMANDIE 11/02/16 En réponse à la crise, l'exemple d'un éleveur de l'Eure qui s'est lancé dans la vente directe. FRANCE 3 HAUTE-NORMANDIE  Passionné par son métier, Laurent Deboos vend de la viande dans sa ferme et sur Internet.

Cet exemple de circuit court suscite de nombreux commentaires et réactions sur la page Facebook de France 3 Normandie Par Richard Plumet Publié le , mis à jour le © France 3 Normandie "Un petit espoir" Il a bien failli tout arrêter. Comme d'autres éleveurs, Laurent Deboos a été pénalisé par la crise et des prix de vente inférieurs au prix de production. Un moyen aussi de d'échanger et de dialoguer avec des citadins et d'expliquer comment ses animaux sont nourris avec des végétaux produits sur l'exploitation.

VIDEO : le reportage France 3 Normandie de Virginie Ducroquet et Bruno Belamri 10/02/2016_vente directe_eleveur_eure (Montage : Xavier Robert) - - De nombreux commentaires ! FRANCE 3 NORMANDIE via YOUTUBE 04/02/16 La cantine du futur sera plutôt bio et locavore. Exemple à Deauville. FRANCE 3 NORMANDIE 18/01/16 C Normand: Teba, "de la ferme à l'abattoir" L'économie, la rédaction de France 3 Basse-Normandie en parle tous les jours dans vos éditions régionales. Elle participe du dynamisme d'une région. Notre nouveau rendez-vous, C Normand, vous propose de découvrir chaque lundi une entreprise bas-normande, son histoire, son activité et son savoir-faire. Cette semaine, C Normand vous emmène à Parigny, dans le Sud-Manche pour découvrir l'entreprise Teba. Celle-ci affiche une progression insolente de 20%, ces dernières années, dans un secteur où l'ambiance est plutôt morose.

Un secret que le patron de Teba ne souhaite pas partager avec trop de monde. Manuel Pringault, PDG du groupe Teba raconte "j'ai été l'un des premiers à avoir crée ce circuit, pour que le consommateur puisse acheter sa viande en direct chez l'éleveur. L'entreprise est née en 2002, il s'agissait alors d'un atelier de découpe de viande qui employait deux salariés.

A l'intérieur on trouve aussi quelques recettes qui ont germé dans l'esprit du patron. C Normand Teba. FRANCE 3 HAUTE NORMANDIE 28/02/13 Haute-Normandie : face aux crises alimentaires les consommateurs plébiscitent les circuits cou. Agriculture Acheter directement au producteur permet de connaître avec certitude l’origine et la provenance de ce que l’on mange Par Richard Plumet Publié le 28/02/2013 | 07:25, mis à jour le 28/02/2013 | 07:30 © France 3 Haute-Normandie Face à la grande distribution, la vente à la ferme et la vente directe (du producteur au consommateur), connaissent ces dernières années un essor sans précédent.

VIDEO : l’enquête de Magali Nicolin décrypte ce phénomène de société qui replace les agriculteurs, éleveurs ou maraîchers au centre du jeu. FRANCE 3 HAUTE NORMANDIE 25/02/14 Des sites web aux drive fermiers, les nouveaux circuits courts agricoles. Agriculture Afin de développer les circuits courts, les agriculteurs rivalisent d'imagination pour inventer des nouveaux canaux de distribution. Par Carole Belingard Publié le 25/02/2014 | 07:35, mis à jour le 25/02/2014 | 07:54 © France 3 Haute-Normandie Ce drive fermier permet aux consommateurs de venir chercher quand ils veulent leurs légumes de saison. La vente directe du producteur au consommateur est de plus en plus plébiscitée.

De la Toile à la l'assiette Autre initiative en Seine-Maritime, à Veauville-lès-Baons, Thierry Beuzelin est éleveur bovin. Voir le reportage ci-dessous de Emmanuelle Partouche et Jérôme Bègue Voir la vidéo Les circuits courts agricoles : les nouveaux canaux de distribution. FRANCE 3 HAUTE NORMANDIE 10/10/13 Dans la région de Cany-Barville, quatre productrices ont créé la route du lait. Agriculture Ces productrices ont choisi de se regrouper afin de mieux valoriser leurs productions locales. Par Carole Belingard Publié le 10/10/2013 | 07:30 © France 3 Haute-Normandie "La route du lait" permet ainsi de valoriser les productions locales de ces agricultrices. A Saint-Vaast Dieppedalle en Seine-Maritime, quatre agricultrices ont fondé leur association "la route du lait".

Grégory Archiapati et Patrice Cornily ont rencontré ces productrices Voir la vidéo La route du lait Les fermes voisines sont à retrouver le long de la D50 direction Doudeville. FRANCE 3 HAUTE NORMANDIE 24/09/13 Peut-on manger bio et local en Haute-Normandie ? Agriculture C'est en tout cas ce que veut promouvoir le réseau bio normandie. Et pour le prouver toute la semaine des producteurs labellisés bio ouvrent leurs portes au public. Par Carole Belingard Publié le 24/09/2013 | 07:59, mis à jour le 24/09/2013 | 15:45 © France 3 Haute-Normandie / Laurent Lagenau La Haute-Normandie, davantage tournée vers la céréale, la grande culture et l'élevage laitier, reste en retard dans le bio par rapport à d'autres régions de France. Toutefois un réseau existe et il veut profiter de cette semaine placée sous la campagne "bio et local, c'est l'idéal", pour se faire connaître.

Stéphane Lefébure, président du groupement régional d'agriculture biologique, était l'invité du journal de 19 heures lundi soir. Voir la vidéo L'agriculture bio en Haute-Normandie > Pour connaître la liste des fermes bio qui ouvrent leurs portes dans la porte, consultez le programme ! Vu d'Ici spécial agriculture bio. FRANCE 3 HAUTE NORMANDIE 25/04/15 Locavore, une plateforme internet pour acheter et vendre des produits locaux au Havre. Baie de Seine Acheter ou vendre facilement des produits régionaux via internet : c’et l’objectif de Locavor. Cette communauté rapproche producteurs et consommateurs en limitant au maximum les intermédiaires. Par Didier Meunier Publié le 25/04/2015 | 16:29, mis à jour le 25/04/2015 | 16:32 © France 3 Baie de Seine Le principe Le concept n'est pas nouveau mais il se développe désormais au Havre. Exemple à la ferme de Léonie, à Cauville sur Mer Frederic et Maryline Leroux sont éleveurs au nord du Havre.

VIDEO : le reportage de Hervé Guiraudou et Danilo Commodi avec les interviews de : Christelle, Locavoreuse HavraiseMaryline Leroux, agricultriceNicolas Trilling, Locavor Le Havre Locavore plateforme internet. FRANCE 3 HAUTE NORMANDIE 27/01/15 Des produits locaux dans les cantines scolaires : les deux premières commandes sont arrivées La plate forme Agrilocal76 permet aux producteurs locaux d’accéder à de nouveaux marchés, notamment celui des cantines scolaires. Agriculture La plate forme Agrilocal76 permet aux producteurs locaux d’accéder à de nouveaux marchés, notamment celui des cantines scolaires. Par Guillaume Bertrand Publié le 27/01/2015 | 12:06, mis à jour le 27/01/2015 | 12:06 © Laurent Lagneau Les deux premières commandes sont arrivées !

Le gestionnaire du restaurant scolaire définit ses critères d’achat et Agrilocal76 génère automatiquement cette information, par mail, fax et sms, aux fournisseurs susceptibles de répondre positivement à ses besoins. FRANCE 3 HAUTE NORMANDIE 16/10/14 L'agriculture de l'Eure au service des cantines scolaires. FRANCE 3 BASSE NORMANDIE 30/07/15 Le circuit court : une solution à la crise agricole ? FRANCE 3 BASSE-NORMANDIE  Depuis deux semaines, les éleveurs et producteurs de lait enchaînent les manifestations et les actions coup-de-poing dans toute la région.

Point majeur de leur discorde : la mauvaise répartition des marges de leurs produits. La solution réside peut-être dans les circuits courts ? S.N.Publié le , mis à jour le © F3 BNormandie Le modèle agricole semble être à bout de souffle. Le circuit court, c’est supprimer un maximum d’intermédiaire entre l’agriculteur et le consommateur afin de vendre à un meilleur prix. En choisissant ce mode de distribution, l’agriculteur devient le maître du jeu et peut mieux réguler ses prix.

Circuit court, vers une solution de la crise agricole ? FRANCE 3 BASSE NORMANDIE 28/09/15 Produire, transformer et vendre : le pari des agriculteurs du circuit court en Basse-Normandie [feuilleton]. A l'heure de la crise dans l'agriculture, elle court de plus en plus l'idée pour certains agriculteurs de court-circuiter les marchés mondiaux...pour le marché local ou national.

Et de s'en retourner comme on dit vers l'agriculture "à l'ancienne " : vente à la ferme, sur les marchés.... on appelle cela le circuit court, caractérisé par l'existence d'un intermédiaire au maximum entre le producteur et le consommateur. Etat des lieux en Basse-Normandie avec Thierry Cléon, Pauline Lautrouitte, Doifir Haribou et Bastien Odolant 1- L'économie du circuit-court en Basse-Normandie En Basse Normandie, ce mode de distribution est peu développé par rapport à d'autres régions de France...Seulement 2 200 exploitations agricoles en Basse-Normandie vendent en circuit court, soit moins de 10% des exploitations, contre 18% sur le plan national.

Les circuits courts en Basse-Normandie feuilleton 1 sur 4 © la-crea.fr Les circuits courts en Basse-Normandie feuilleton 2 sur 4.