background preloader

Autres publications scientifiques et techniques francophones

Facebook Twitter

Communication Science & technology vol 18. January 2017 Caractérisation de la production de biodiesel à partir de déchets graisseux de sardine. UNIVERSITE DE LIEGE - NOV 2012 - Mémoire en ligne : FAISABILITÉ ÉCONOMIQUE ET ENVIRONNEMENTALE D’UN BUS AU BIOGAZ À LIÈGE. INRA 06/05/14 Cultiver des plantes à vocation énergétique pour valoriser des sols pollués. Dans la perspective de pallier l’emploi d’énergies fossiles, une génération de biocarburants exploitant des ressources végétales ligno-cellulosiques non comestibles est en plein essor.

INRA 06/05/14 Cultiver des plantes à vocation énergétique pour valoriser des sols pollués

Dans ce contexte, les sols pollués peuvent potentiellement représenter des surfaces cultivables à des fins énergétiques. La macrofaune du sol comme objet d’étude Les chercheurs de l’Inra Versailles-Grignon se sont intéressés dans cette étude à la faune du sol, et plus spécifiquement aux macroinvertébrés, des animaux de petite taille dépourvus de squelette et visibles à l’oeil nu, vivant dans le sol ou à sa surface. INRA 17/10/14 Un nouveau procédé Inra pour le bio-raffinage du végétal. Paille, fourrage, tiges, feuilles, copeaux de bois… la biomasse ligno-cellulosique1 est considérée comme le candidat principal pour produire non seulement des bio-matériaux et fibres mais également des bio-énergies notamment sous forme d’éthanol.

INRA 17/10/14 Un nouveau procédé Inra pour le bio-raffinage du végétal

Or, cette transformation passe nécessairement par plusieurs étapes : le prétraitement, l’hydrolyse enzymatique et la fermentation. Le prétraitement est une étape coûteuse et difficile à mettre en œuvre. Elle a pour objectif de fragiliser la matière et rendre la cellulose disponible aux enzymes et levures. L’hydrolyse enzymatique vise à produire des sucres fermentescibles et la fermentation transforme les sucres en bio-éthanol. Aujourd’hui, la plupart des procédés utilisés pour transformer la biomasse en bio-carburants sont basés sur des traitements chimiques coûteux en réactifs et en énergie, en investissement, consommant beaucoup d’eau et générant beaucoup d’effluents toxiques à traiter. JOURNAL DE L ENERGIE 04/06/15 Le chardon, la mauvaise herbe qui nous débarrasse du pétrole. REPORTAGE.

JOURNAL DE L ENERGIE 04/06/15 Le chardon, la mauvaise herbe qui nous débarrasse du pétrole

De loin, on dirait une raffinerie de pétrole. De près aussi. La comparaison s’arrête là. Sur le site même de la raffinerie désaffectée de Porto Torres (sur la côte nord de la Sardaigne, en Italie), s’installe une bio-raffinerie dont le pétrole est le chardon, déjà cultivé sur des centaines d’hectares dans la campagne proche. Par Louis Germain (Porto Torres, envoyé spécial) Nous sommes sur le site de Matrica, la plus grande raffinerie biochimique d’Europe, construite par EN-Versalis et Novamont, une société italienne pionnière dans le domaine des bioplastiques à base végétale, 100 % biodégradables. EXPO 2015 via YOUTUBE 29/05/15 MERCREDIS DU PAVILLON DE FRANCE - Conférence : biocarburants compatible avec nourricière de l'agriculture? Biocarburants : De l’huile de cuisson usagée dans les réservoirs des Boeing. Boeing s'est associé à un groupe chinois pour établir en Chine une usine transformant l'huile de cuisine usagée en biocarburant.

Biocarburants : De l’huile de cuisson usagée dans les réservoirs des Boeing

Le groupe Boeing et la société chinoise COMAC (Commercial Aircraft Corporation of China) ont inauguré jeudi un site de démonstration à Hangzhou, dans l'est du pays, qui aura pour mission de transformer l'huile de cuisson usagée - communément appelée « huile de caniveau » en Chine - en biocarburant durable pour l'aviation. Selon un communiqué des deux partenaires, 1,8 milliard de litres de biocarburant pourraient ainsi être produits chaque année en Chine à partir d'huile de cuisson usagée. « Le site utilisera une technologie pour éliminer les déchets que contient l'huile usagée et convertir l'huile obtenue en combustible aéronautique au rythme de 650 litres par jour.

BE Norvège 117 >> 5/11/2013 Biocarburant - Nouveaux procédés de transformation du bois en biocarburant. BiocarburantNouveaux procédés de transformation du bois en biocarburant Se posant des questions éthiques concernant l'origine des biocarburants, Finn Lillelund Aachmann [1] pense qu'une consommation écologique ne doit pas se faire au détriment de l'accessibilité à la nourriture pour les populations concernées par cette agriculture.

BE Norvège 117 >> 5/11/2013 Biocarburant - Nouveaux procédés de transformation du bois en biocarburant

Il s'est alors posé ces questions : que faire des copeaux et sciures de bois, dont la demande dans l'industrie papetière ne cesse de diminuer avec le ralentissement de leur activité ? Comment créer de nouvelles opportunités d'affaires pour l'industrie forestière norvégienne ? INTECH 23/01/13 Biofuels - Economy, Environment and Sustainability. IJRET - MAR 2013 - BIOFUEL PRECURSOR FROM POTATO WASTE. International Journal of Environmental Science and Development, Vol. 4, No. 2, April 2013 Bio-Ethanol Production from Banana, Pl. CARTHAGE COLLEGE - MAI 2012 - Thèse en ligne : An evaluation of cassava as a biofuel crop focusing on crop yield, ethanol conver.

CARTHAGE COLLEGE - MAI 2012 - Thèse en ligne : An evaluation of cassava as a biofuel crop focusing on crop yield, ethanol conversion rate, and water, soil and atmospheric contamination – guatemalt

IATP - MAI 2012 - Bugs in the System - How the FDA Fails to Regulate Antibiotics in Ethanol Production. Dg2012-pub0003Sciences Eaux & Territoires n°07 –2012 Un carburant spécifique pour les engins agricoles : étude de quatre fil5316. OEPP Service d'Information. MAI 2009 Evaluation du pouvoir envahissant des cultures dédiées aux agrocarburants à Hawaii (US)

ENERZINE 14/09/10 Le Miscanthus : plus d'eau, moins d'azote lixivié. A la question, je recherche la culture idéale pour la production de biocarburants, le Miscanthus est devenu indéniablement le candidat phare pour de nombreux chercheurs.

ENERZINE 14/09/10 Le Miscanthus : plus d'eau, moins d'azote lixivié

Passant outre cet énorme potentiel, des chercheurs de l'Université de l'Illinois ont pris le temps et le soin de se pencher sur les avantages et les inconvénients du Miscanthus en milieu naturel. Il ont analysé la quantité d'eau et la qualité des parcelles concernant diverses variétés végétales telles que le Miscanthus, le panic raide, le maïs et le soja. Il apparaît en définitive que même si le Miscanthus consomme plus d'eau, il possède le plus fort potentiel d'élimination d'azote dans l'eau. "Nous avons constaté que le Miscanthus avait tendance à assécher davantage le sol que le maïs, le soja ou encore le panic raide, lorsqu'il entrait au stade de la croissance", a déclaré Greg McIsaac, spécialiste de l'environnement au Collège de l'agriculture, de la Consommation et des sciences de l'environnement. MAAPRAT/AGRESTE JANVIER 2009 Les biocarburants : opportunité ou menace pour les pays en voie de développement ?