background preloader

Enquêtes nutritionnelles et prospectives en Alsace

Facebook Twitter

ARS ALSACE - SEPT 2013 - Prévalence du surpoids et de l’obésité chez des enfants et adolescents accueillis en IME et en Itep en Alsace. Cette étude sur le dépistage et prise en charge du surpoids et de l'obésité dans les établissements accueillant des enfants et adolescents handicapés en Alsace a été réalisée par l'ORS Alsace à la demande de l’Agence régionale de santé Alsace.

ARS ALSACE - SEPT 2013 - Prévalence du surpoids et de l’obésité chez des enfants et adolescents accueillis en IME et en Itep en Alsace

Son principal objectif est de mieux connaître les actions ou organisations mises en place dans ces établissements pour prévenir, repérer et prendre en charge le surpoids et l'obésité. L'étude a porté sur l'ensemble des établissements médico-sociaux implantés dans la région (excepté les établissements pour enfants et adolescents polyhandicapés), soit 52 structures. DNA 20/02/14 Etude sur les comportements alimentaires dans plusieurs communes en Alsace. Notez l'article L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) a engagé la troisième édition de sa grande étude sur les consommations alimentaires des Français. 472 communes ont été tirées au sort en France, dont plusieurs en Alsace.

DNA 20/02/14 Etude sur les comportements alimentaires dans plusieurs communes en Alsace

Des foyers, des habitants seront sélectionnés. Les informations qu’apportera cette étude sont indispensables à la définition des priorités de santé publique dans le domaine de l’alimentation et de la nutrition, et en matière de sécurité sanitaire des aliments. En Alsace, plusieurs communes sont concernées : dans le Bas-Rhin, Cleebourg, Entzheim, Eschau, Eschwiller, Harskirchen, Herbsheim, Hilsenheim, Lobsann, Merkwiller-Pechelbronn, Preuschdorf, Retschwiller, Saint-Nabor, Soultz-sous-Forêts, Strasbourg ; dans le Haut-Rhin, Bennwihr, Biederthal, Folgensbourg, Hagenthal-le-Haut, Hunawihr, Illhaeusern, Mulhouse, Wittelsheim.

BLOG COMMUNAUTARISMES DECONSTRUITS 25/07/13 Projet de recherche sur la consommation halal à Strasbourg: peut-on parler de commun. Dans le cadre du Master 2 recherche « Sciences et droit des religions », spécialité islamologie, plusieurs étudiants ont accepté de contribuer au projet de recherche portant sur le communautarisme, à travers une étude concernant les habitudes alimentaires relatives à la consommation de produits halal.

BLOG COMMUNAUTARISMES DECONSTRUITS 25/07/13 Projet de recherche sur la consommation halal à Strasbourg: peut-on parler de commun

Notre projet a été de réaliser une enquète qualitative par questionnaire. Nous avons fait le choix de chercher à cerner la perception et de la définition que les personnes interrogées se font du terme halal. Si cette première approche peut paraître simpliste, il ne faudrait cependant pas gager de l’uniformité des réponses qui nous sont proposées puisque la définition peut varier en fonction de l’endroit où l’on se place dans la chaîne de production et/ou de distribution de produit halal.

C’est en partant de la perception que les consommateurs se font du halal que dépend la suite du questionnaire. L’un de nos intérêts a été la consommation au sens strict. Imprimer ce billet. MAAF 10/02/14 AGRESTE - Une agriculture alsacienne aux multiples visages (PDF : 2 Mo) - 10/02/2014. ORS ALSACE - SEPT 2010 - État de santé et déterminants de santé en Alsace. FRANCE TV - 2010 - Les comportements alimentaires des adolescents (Académie de Strasbourg)

IPCO ALSACE 17/10/12 Les habitudes alimentaires des jeunes. Une étude de l’Ipsos, menée auprès de 1000 personnes, se penche sur « les habitudes de vie des jeunes qui les exposent au surpoids et à l’obésité ».

IPCO ALSACE 17/10/12 Les habitudes alimentaires des jeunes

Par « jeunes », il faut ici entendre les 15-25 ans (qui sont 9 millions en France), une population elle aussi touchée par le surpoids et l’obésité : s’ils n’étaient « que » 8% à être concernés par ce phénomène en 1995, ce sont désormais, 17 ans plus tard, 20% des jeunes qui connaissent une situation de surpoids et d’obésité (par ailleurs, 13% d’entre eux sont en situation de maigreur). Ainsi, on retrouve tous les comportements qui risquent de mener à l’obésité : De fait, les dépenses vestimentaires et téléphoniques passent avant le budget nourriture… Vous pouvez consulter les résultats plus complets de cette étude :BON Rapport DGDW Final Final. MANGERBOURGER_FR - ALSACE - Le projet Comportement Alimentaire des Adolescents – Le Pari Santé (CAAPS)

Le projet CAAPS est un programme de santé publique, initié par le rectorat de Strasbourg, dont l’objectif est de promouvoir une alimentation équilibrée et une activité physique régulière auprès des collégiens et lycéens de l’académie de Strasbourg.

MANGERBOURGER_FR - ALSACE - Le projet Comportement Alimentaire des Adolescents – Le Pari Santé (CAAPS)

Son but est de participer à la diminution de la prévalence du surpoids et de l’obésité, des maladies cardiovasculaires et des pathologies associées. L’Alsace est la deuxième région française en termes de surpoids et d’obésité chez les enfants de 5 à 6 ans : 15,3 % alors que la moyenne nationale est de 12,1 % (étude de la Direction de la recherche des études, de l’évaluation et des statistiques du ministère de la Santé 2005-2006). Le projet CAAPS a démarré en 2005 et 193 établissements ont intégré le projet depuis. Il s’inscrit dans Plan Régional Nutrition Santé ou PRNS, qui est le relais du PNNS et permet de coordonner les actions nutrition au niveau local. Publics : COLLOQUE - Sciences en Société au XXIe siècle: Parlement européen Strasbourg - 28/29 NOV 2007.

Colloque : Sciences en Société. CONSEIL GENERAL DU BAS RHIN 19/03/13 Habitudes alimentaires : la réalité dans les cantines bas-rhinoises.