background preloader

Modélisation et Chikungunya

Facebook Twitter

PLOS 27/04/17 Detecting the impact of temperature on transmission of Zika, dengue, and chikungunya using mechanistic models. Abstract Recent epidemics of Zika, dengue, and chikungunya have heightened the need to understand the seasonal and geographic range of transmission by Aedes aegypti and Ae. albopictus mosquitoes.

PLOS 27/04/17 Detecting the impact of temperature on transmission of Zika, dengue, and chikungunya using mechanistic models

We use mechanistic transmission models to derive predictions for how the probability and magnitude of transmission for Zika, chikungunya, and dengue change with mean temperature, and we show that these predictions are well matched by human case data. Across all three viruses, models and human case data both show that transmission occurs between 18–34°C with maximal transmission occurring in a range from 26–29°C. Controlling for population size and two socioeconomic factors, temperature-dependent transmission based on our mechanistic model is an important predictor of human transmission occurrence and incidence. Author summary Understanding the drivers of recent Zika, dengue, and chikungunya epidemics is a major public health priority. Copyright: © 2017 Mordecai et al. AMIA Annu Symp Proc. 2016; 2016: 431–440. Forecasting the Spread of Mosquito-Borne Disease using Publicly Accessible Data: A Case Study in Chikungunya.

EUROSURVEILLANCE 05/05/16 Imported chikungunya cases in an area newly colonised by Aedes albopictus: mathematical assessment of the best public health strategy. T Sochacki 1 , F Jourdain 2 , Y Perrin 2 , H Noel 3 , M Paty 3 , H de Valk 3 , A Septfons 3 , F Simard 4 , D Fontenille 4 , B Roche 1 + Author affiliations Citation style for this article: Sochacki T, Jourdain F, Perrin Y, Noel H, Paty M, de Valk H, Septfons A, Simard F, Fontenille D, Roche B.

EUROSURVEILLANCE 05/05/16 Imported chikungunya cases in an area newly colonised by Aedes albopictus: mathematical assessment of the best public health strategy.

Imported chikungunya cases in an area newly colonised by Aedes albopictus: mathematical assessment of the best public health strategy. Euro Surveill. 2016;21(18):pii=30221. DOI: Received:21 April 2015; Accepted:04 November 2015 Introduction Environmental changes are a significant cause for concern for public health authorities [1,2]. This risk of disease transmission by invasive vectors was particularly significant in 2014. The notification of a laboratory-confirmed autochthonous case triggers immediate epidemiological and entomological investigations and control measures, including active case finding in the neighbourhood of the case’s residence and in other areas visited by the case.

Methods Figure 1. Model Estimates How Chikungunya Spreads in the Americas. CIRAD 04/01/08 L’épidémie de Chikungunya modélisée. Le virus du Chikungunya a touché plus d’un tiers de la population (soit au moins 266 000 cas) lors de deux phases épidémiques en 2005 et 2006 sur l’île de la Réunion.

CIRAD 04/01/08 L’épidémie de Chikungunya modélisée

L’épidémie a connu une ampleur quasi-équivalente dans les autres îles du sud-ouest de l’océan Indien, en particulier à Mayotte. Depuis avril 2007, ces îles se situent dans une phase inter-épidémique et les autorités restent vigilantes. Afin de comprendre la dynamique de l’épidémie survenue en 2005 et ainsi adapter la lutte contre le vecteur du Chikungunya à plus long terme, un modèle a été conçu. Ses concepteurs, Yves Dumont de l’Iremia (Université de la Réunion) et Frédéric Chiroleu du Cirad, l’ont présenté lors d’un récent colloque international consacré au Chikungunya. « Il s’agit d’un modèle compartimental dans lequel huit compartiments (correspondants à différents états) sont définis : quatre pour les êtres humains et quatre pour les moustiques vecteurs » , explique Frédéric Chiroleu.

ECDC - AVRIL 2008 - MEETING REPORT - Expert meeting on chikungunya modelling. UNIVERSITE DU HAVRE 26/09/11 Modélisation et analyse mathématique de systèmes dynamique en épidémiologie.Application au cas du C.

UNIVERSITE DU HAVRE 26/09/11 Modélisation et analyse mathématique de systèmes dynamique en épidémiologie.Application au cas du Chikungunya – guatemalt

SCIENCE_GOUV 25/02/10 Chikungunya : du nouveau sur la maladie - Une infection à modéliser. Des chercheurs1 viennent de décrypter certains mécanismes de la pathologie du Chikungunya2 grâce à un modèle animal particulièrement représentatif de ce qui se passe chez l’Homme.

SCIENCE_GOUV 25/02/10 Chikungunya : du nouveau sur la maladie - Une infection à modéliser

Ils ont montré pour la première fois que les macrophages sont le siège de la conservation du virus dans l’organisme, suggérant leur rôle dans la persistance des symptômes observés plusieurs mois après la phase aiguë de l’infection. Ces travaux, publiés online par la revue Journal of Clinical Investigation, ouvrent des pistes pour le développement de thérapies, aussi bien préventives que curatives, pour cette pathologie qui représente un véritable enjeu de santé publique. Une maladie réémergente Entre 2005 et 2006, près de 300 000 cas de ont été recensés sur l’Ile de la Réunion, ce qui correspond à 38 % de la population. Près de 2 200 patients ont dû être hospitalisés et 250 sont décédés. Une infection à modéliser Des cellules de notre système de défense infectées Notes Voir le site. Rencontre du non-linéaire - 2010 - Modelisation à retard : dynamique du vecteur et transmission du virus Chikungunya.

Modélisation et Aedes albopictus.