background preloader

MARRONNIERS

Facebook Twitter

SPRINGER - 2020 - Isolation, Characterisation and Experimental Evolution of Phage that Infect the Horse Chestnut Tree Pathogen, Pseudomonas syringae pv. aesculi. TURK J COLORECTAL DIS - 2018 - Aesculus Hippocastanum (Aescin, Horse Chestnut) in the Management of Hemorrhoidal Disease: Review. ANSES 15/10/20 Marrons d'Inde et châtaignes : ne pas les confondre pour éviter les intoxications ! L'actualité a été ajouté à votre bibliothèque Actualité du 15/10/2020 Dès le début de l’automne, les confusions de marrons d’Inde, qui poussent et tombent du marronnier, avec des châtaignes que l’on ramasse du châtaignier, sont fréquentes.

ANSES 15/10/20 Marrons d'Inde et châtaignes : ne pas les confondre pour éviter les intoxications !

Dans une étude de l’Anses sur les confusions des plantes enregistrées par les centres antipoison de 2012 à 2018, les confusions de marrons avec des châtaignes représentaient 11% des confusions, toutes saisons confondues, et étaient les plus fréquentes après les confusions de plantes à bulbes (12% des confusions). En effet, même si on parle couramment de « marrons », de « marrons glacés », ou encore de « crème » ou « purée de marrons », il s’agit en fait d’une variété de grosses châtaignes cultivées pour leur consommation.

FRANCE INFO 24/09/19 Ne confondez pas les marrons "toxiques" avec les châtaignes durant l'automne, alerte l'Anses. En ce début d'automne, l'Anses alerte sur les intoxications liées à la consommation de marrons "toxiques" et sur les risques de confusion lors du ramassage.

FRANCE INFO 24/09/19 Ne confondez pas les marrons "toxiques" avec les châtaignes durant l'automne, alerte l'Anses

Attention à ne pas confondre les marrons et les châtaignes ! L'Anses alerte, mardi 24 septembre, sur les intoxications liées à la consommation de marrons "toxiques" et sur les risques de confusion lors du ramassage, durant l'automne. Selon une étude de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail, les confusions de marrons avec des châtaignes "représentaient 11% des confusions, toutes saisons confondues" entre 2012 et 2018. "En effet, même si on parle couramment de 'marrons', de 'marrons glacés', ou encore de 'crème' ou 'purée de marrons', il s’agit en fait d’une variété de grosses châtaignes cultivées pour leur consommation", explique l'Anses dans un communiqué. Comment faire la différence ? Institut fédéral de recherches WSL - Brunissements du marronnier - Outil de diagnostic. ACTA AGRICULTURAE SLOVENICA 02/11/04 The occurence of some pests and diseases on horse chestnut, plane tree and Indian bean tree in urban areas of Slovenia.

Chancre du marronnier (Pseudomonas syringae pv. aesculi)

Institut fédéral de recherches WSL - Oïdium du marronnier. Espèces ligneuses Marronnier (à fleurs rouges et à fleurs blanches) Espèces ligneuses (en latin) Aesculus x carnea, Aesculus hippocastanum Élements de diagnostic Vers fin juin/début juillet, un lacis mycélien se forme sur la face supérieure des feuilles (fig. 1 et 2) qui prennent ainsi une couleur grise et un aspect mat.

Institut fédéral de recherches WSL - Oïdium du marronnier

Causes et conséquences Au printemps, les ascospores qui ont hiverné au sol se déposent sur les feuilles. Risques de confusion Aucun risque de confusion avec d'autres maladies du marronnier. Lutte En ramassant la litière au sol en automne, il est possible de diminuer le risque d'infection par les ascospores au printemps suivant. Remarques. Institut fédéral de recherches WSL - Anthracnose du marronnier. Espèces ligneuses Marronnier (à fleurs rouges et à fleurs blanches) Espèces ligneuses (en latin) Aesculus hippocastanum, A x carnea Élements de diagnostic En juillet/août, des taches brunes se développent sur les feuilles qui s'enroulent vers le haut et flétrissent en cas de forte attaque.

Institut fédéral de recherches WSL - Anthracnose du marronnier.

Causes et conséquences Le champignon Guignardia asculi infecte les jeunes feuilles au printemps. Risques de confusion. Pak. J. Bot., 38(5): 1519-1527, 2006. USE OF AESCULUS HIPPOCASTANUM L. AS A BIOMONITOR OF HEAVY METAL POLLUTION. PHYTOLOGIA BALCANICA 13 (2): 183–187, Sofia, 2007 183 A contribution to the natural distribution of Aesculus hippocastanum (Hipp. WIKIPEDIA (anglophone) - Aesculus hippocastanum. Aesculus hippocastanum is a large deciduous tree, commonly known as horse-chestnut or conker tree.

WIKIPEDIA (anglophone) - Aesculus hippocastanum.

Distribution[edit] Aesculus hippocastanum is native to a small area in the Pindus Mountains mixed forests and Balkan mixed forests of South East Europe.[1] It is widely cultivated in streets and parks throughout the temperate world. Growth[edit] WIKIPEDIA – Chestnut. WIKIPEDIA - Aesculus hippocastanum. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

WIKIPEDIA - Aesculus hippocastanum.

Le marronnier commun, marronnier d'Inde ou marronnier blanc (Aesculus hippocastanum L.) est un arbre de la famille des Hippocastanaceae (Sapindaceae en classification APGIII). Il est parfois appelé châtaignier de mer, marronnier faux-châtaignier ou châtaignier des chevaux. Ses cousins nord-américains sont nommés Paviers. Ils ont des feuilles plus lisses et non dentelées, avec des fleurs qui rappellent celle du marronnier européen. Le marronnier est très répandu dans les parcs publics et le long des avenues en Europe et Amérique du Nord. Histoire[modifier | modifier le code] Étymologie[modifier | modifier le code] EMA 22/05/12 Community herbal monograph on Aesculus hippocastanum L., cortex. Journal of Agricultural Extension and Rural Development Vol. 4(9), pp. 256-258, 14 May, 2012 Journal of Fungal and bacterial dis.

MINEUSE DU MARRONNIER - Cameraria ohoridella