background preloader

Malathion en Guyane

Facebook Twitter

JO SENAT 09/07/15 Au sommaire: 14156 de Mme Aline Archimbaud : Utilisation du malathion en Guyane. Question écrite n° 14156 de Mme Aline Archimbaud (Seine-Saint-Denis - Écologiste) publiée dans le JO Sénat du 11/12/2014 - page 2731 Mme Aline Archimbaud alerte Mme la ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie sur les conséquences de l'autorisation d'épandage du produit toxique malathion dans les territoires d'outre-mer.

JO SENAT 09/07/15 Au sommaire: 14156 de Mme Aline Archimbaud : Utilisation du malathion en Guyane

La situation est préoccupante, puisque la Guyane a débuté le 18 novembre 2014 son utilisation. HAUT CONSEIL DE LA SANTE PUBLIQUE 22/04/15 Chikungunya et emploi du malathion en Guyane : Le HCSP recommande de ne pas renoncer trop vite à cet outil de lutte contre les moustiques qui propagent le virus. Le malathion est un insecticide dont l’utilisation dérogatoire pour une période de 6 mois, très encadrée, avait été validée au printemps 2014 par le HCSP pour lutter contre les moustiques qui propagent l’épidémie de Chikungunya en Guyane.

HAUT CONSEIL DE LA SANTE PUBLIQUE 22/04/15 Chikungunya et emploi du malathion en Guyane : Le HCSP recommande de ne pas renoncer trop vite à cet outil de lutte contre les moustiques qui propagent le virus

Cet insecticide a été récemment classé « probablement cancérigène » et, pour cette raison, son utilisation a été interrompue au bout de cinq mois. Le nombre de cas cliniquement évocateurs de Chikungunya était voisin de 14 000 au 22 mars 2015 (dernières statistiques disponibles), avec près de 7 000 cas confirmés ou probables ; 2 décès lui sont attribuables. Une fraction importante des personnes atteintes souffre de séquelles qui peuvent être invalidantes. Dans ce contexte, le HCSP rappelle que si les précautions d’épandage qu’il a préconisées sont appliquées, l’exposition de la population au malathion reste à des niveaux très faibles. Ces expositions sont par conséquent peu susceptibles d’être associées à des risques mesurables.

LA1ERE / AFP 31/03/15 Le gouvernement interdit discrètement l'utilisation du malathion en Guyane, après les révélations de l'OMS. Santé David Ponchelet avec AFPPublié le 31/03/2015 | 20:44, mis à jour le 31/03/2015 | 20:50 Il y a dix jours, l'Organisation Mondiale de la Santé classait l'insecticide malathion comme un "cancérogène probable".

LA1ERE / AFP 31/03/15 Le gouvernement interdit discrètement l'utilisation du malathion en Guyane, après les révélations de l'OMS

ATG GUYANE MEDIA via YOUTUBE 03/12/14 Débat sur le malathion. 1ere GUYANE via DAILYMOTION 10/02/15 L'enquête de Jocelyne Helgoualch sur l'utilisation du malathion en Guyane. LA 1ERE 26/03/15 Le malathion en Guyane et en Nouvelle-Calédonie : un scandale sanitaire pour Laurence Abeille, députée écologiste. Au lendemain de son intervention à l’Assemblée nationale pour demander l’interdiction du malathion, la députée Laurence Abeille persiste et signe.

LA 1ERE 26/03/15 Le malathion en Guyane et en Nouvelle-Calédonie : un scandale sanitaire pour Laurence Abeille, députée écologiste

Il s’agit bien d’un scandale sanitaire. Contactée par la1ère, la députée s’explique.La1ère : Que pensez-vous de la réponse de la ministre de la Santé, Marisol Touraine, à votre demande d’interdiction de pesticides dont le malathion ? Laurence Abeille : C’est une non-réponse. Elle a reconnu que l’OMS avait bien classé ces pesticides comme potentiellement cancérogènes. Elle pouvait difficilement faire autrement. . © @Guyane1ère Machine à pulvériser du malathion Marisol Tourraine a annoncé la suspension du malathion. George Pau-Langevin justifie la position du gouvernement : "on trouve du malathion dans les shampooings anti-poux" REGION GUYANE 22/08/14 Réunion d'information sur le malathion. Depuis le 5 août 2014, une autorisation ministérielle permet, par dérogation, l’utilisation du malathion pour lutter contre l’épidémie du chikungunya en Guyane.

REGION GUYANE 22/08/14 Réunion d'information sur le malathion.

La Région Guyane, s’interrogeant sur les conséquences de l’utilisation de ce produit sur la santé et l’environnement, a pris l’initiative d’organiser une réunion d’information, d’échanges et de débat avec les organismes compétents le jeudi 21 août 2014, à la Cité administrative régionale. Lors de cette réunion co-présidée par Hélène Sirder, Vice-présidente du Conseil régional déléguée à l’Environnement, et Roger Michel Loupec, Vice-président du Conseil Régional délégué à la santé, en présence du Directeur de cabinet du Préfet, Xavier Luquet, et du Directeur de l’Agence régionale de Santé (ARS), Christian Meurin, l’ensemble des acteurs présents s’est accordé à reconnaitre que l’urgence sanitaire imposait de prendre les mesures les plus efficaces possibles pour la lutte anti-vectorielle.

INSTITUT PASTEUR 28/05/14 Evaluation de la sensibilité au malathion, à la deltaméthrine et à l’association deltaméthrine / piperonyl-butoxide (PBO) des populations d’Aedes aegypti de Guyane. FRANCE GUYANE 23/03/15 Le malathion, "cancérogène probable" selon l'OMS. ANSES 18/03/14 AVIS de l'Anses relatif aux substances actives biocides pouvant être utilisées dans le cadre de la prévention d’une épidémie de chikungunya en Guyane. HAUT CONSEIL DE LA SANTE PUBLIQUE 09/05/14 Mesures de gestion pour l’utilisation dérogatoire du malathion en Guyane. Dans cet avis, le HCSP formule les conditions d’utilisation et les mesures de gestion à mettre en place si une dérogation était accordée pour l’emploi du malathion comme moyen complémentaire de lutte contre les moustiques adultes vecteurs du chikungunya afin de prévenir la propagation de l’épidémie se développant actuellement dans les Antilles.

HAUT CONSEIL DE LA SANTE PUBLIQUE 09/05/14 Mesures de gestion pour l’utilisation dérogatoire du malathion en Guyane

HAUT CONSEIL DE LA SANTE PUBLIQUE 13/11/14 Usage dérogatoire du malathion pour la lutte anti-vectorielle en Guyane - Mesures de protection pour les piscines. Le HCSP apporte, dans cet avis, des précisions concernant les mesures de protection à mettre en œuvre pour les piscines se situant dans les zones traitées par le malathion.

HAUT CONSEIL DE LA SANTE PUBLIQUE 13/11/14 Usage dérogatoire du malathion pour la lutte anti-vectorielle en Guyane - Mesures de protection pour les piscines

L’usage dérogatoire du malathion a été autorisé pour 180 jours dans le cadre de la prévention d’une épidémie de chikungunya en Guyane par l’arrêté du 5 août 2014. Il recommande que les autorités locales informent, par des médias multi-canaux, les propriétaires et gestionnaires des piscines, publiques ou privées, des périodes de traitement. Des précautions sont nécessaires dans le cas des piscines privées traitées au chlore, au brome ou par d’autres procédés oxydants, si celles-ci ne peuvent être protégées par des bâches et se situent à moins de 50 mètres des aspersions de malathion, car le malathion est transformé en malaoxon en présence de ces oxydants, un dérivé plus toxique.

Le HCSP recommande dans ces cas de : Si ces mesures ne peuvent être appliquées, il est recommandé d’éviter la baignade pendant une semaine. MEDDE / MASS / MOM 21/08/14 Lutte contre l’épidémie de Chikungunya en Guyane : au regard des enjeux de santé publique et après évaluation des risques pour l’homme et l’environnement, le Gouvernement a autorisé temporairement un usage contrôlé de l’insecti. LE MONDE PLANETE 21/08/14 Polémique en Guyane sur l'utilisation d'un pesticide contre le chikungunya. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Martine Valo En Guyane, au moins 1 700 personnes souffrent du chikungunya et la maladie continue de progresser.

LE MONDE PLANETE 21/08/14 Polémique en Guyane sur l'utilisation d'un pesticide contre le chikungunya

Avant qu’elle n’atteigne le stade d’épidémie comme en Martinique et en Guadeloupe, où elle a causé une quarantaine de morts depuis décembre 2013, l’Etat a décidé d’employer les grands moyens et d’avoir recours à un biocide, le malathion, pour lutter contre le moustique tigre (Aedes aegypti), qui transmet le chikungunya. Mais l’initiative suscite une levée de boucliers sur place, où l’on craint que cet organophosphoré ne soit trop nocif.

Une pétition lancée sur le site Avaaz pour s’opposer à la diffusion de « cet insecticide toxique » dans le département ultramarin a récolté un millier de signatures en six jours. Si le malathion n’était pas dangereux pourquoi le gouvernement aurait-il besoin de délivrer une autorisation expresse pour l’utiliser spécifiquement en Guyane, s’inquiètent les pétitionnaires. Alors, autorisé ou pas ? Malathion. Chikungunya dans les Antilles et en Guyane.