background preloader

Autres informations francophones

Facebook Twitter

BIOACTUALITES_CH - Lutter efficacement contre les souris avec l’ABC Campagnols. OMAFRA - 2007 - La lutte contre les rongeurs dans les écuries. Table des matierès Pourquoi lutter contre les rongeurs dans les écuries? Les souris et les rats consomment et contaminent les aliments destinés au bétail, à d'autres animaux ou aux humains. Un rat à maturité peut consommer jusqu'à 30 g (1 oz) d'aliments (presque 10 % de son poids) en une journée. Une colonie de 100 rats peut consommer plus d'une tonne d'aliments en un an, soit plus que la quantité de grains nécessaire pour nourrir un cheval de 454 kg pendant un an.

Les rongeurs peuvent causer des dommages structuraux aux bâtiments et être à l'origine de pertes irréparables attribuables à des incendies causés par des fils électriques dont l'isolant a été rongé. La lutte contre les rongeurs est indispensable, particulièrement en raison de leur court cycle de gestation, qui ne dure que de 19 à 21 jours. Dépistage des rongeurs La faculté d'adaptation et l'agilité de ces animaux les rendent particulièrement difficiles à éliminer. Que mangent les rats et les souris? Lutte contre les rongeurs. Critical Reviews in Microbiology. 07/2009 Rodent-borne diseases and their risks for public health. Crit Rev Microbiol. REPUBLIQUE DU SENEGAL / ORSTOM - Les rongeurs des cultures au Sénégal - clé de détermination et principes de lutte. WIKIPEDIA – Rodenticide.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un produit rodenticide (du latin, rodere, ronger) ou raticide est une substance active ou une préparation ayant la propriété de tuer des rongeurs considérés comme nuisibles par l'homme. Les rodenticides sont des biocides[1] classés parmi les méthodes chimiques et léthales par rapport au piégeage (non létal) de lutte contre les rongeurs[2] Au sein de la catégorie des rodenticides chimiques, les anticoagulants sont les plus pratiques et les plus utilisés, car ne présentant pas d'aversion alimentaire, et semble-t-il peu d'« aversion gustative conditionnée » de la part des rongeurs (mais de telles aversions sont possibles, et démontrées en laboratoires pour certains anticoagulants absorbés à dose non létale par le rat brun[3]), et parce qu'il existe un antidote en cas d'empoisonnement humain ou d'animaux domestiques (chiens, chat) suite à la consommation accidentelle de grains empoisonnés, d'appâts empoisonnés, ou d'un animal empoisonné.

FDGDON - Les rongeurs nuisibles. UNIVERSITE DE LIEGE - 2003 - Classification des rongeurs. DRASS VAL D'OISE - 2009 - La lutte contre les rongeurs commensaux. La présence de rats et autres rongeurs commensaux a toujours été un problème pour l’homme, tant sur le plan de l’hygiène que sur le plan économique. Sur le plan de l’hygiène : Les rongeurs commensaux sont à la fois des réservoirs de virus et des transmetteurs de maladies pour l’homme et certains animaux. La transmission s’effectue par l’intermédiaire de leurs déjections, de leurs morsures et des parasites qu’ils hébergent.

La lutte contre les rats et les souris est donc une règle de base en matière d’hygiène et de prophylaxie des maladies. Sur le plan économique : Les rongeurs commensaux sont la cause de préjudices matériels importants par leur voracité, leur nombre et leur fécondité. Lorsque la présence de rats est constatée, les personnes chargées de faire appliquer la réglementation en matière d’hygiène doivent savoir qu’il existe deux types de lutte contre ces nuisibles : la lutte défensive et la lutte offensive. - La lutte défensive est la méthode à mettre en œuvre en premier .

CONSERVATION NATURE - Impact des rats introduits sur les oiseaux marins. Les oiseaux marins jouent un rôle important dans le fonctionnement des environnements terrestres, marins et intertidaux. Par conséquent, leur conservation est importante pour le maintien de la biodiversité mondiale et des services clés rendus à l'écosystème. Les oiseaux marins jouent un rôle important dans le fonctionnement des environnements terrestres, marins et intertidaux parce qu’ils recherchent de la nourriture dans tous les océans du monde, ils consomment environ 7% de la productivité primaire des océans et sont une source de nourriture pour d’autres espèces marines et terrestres.

Sur terre et près des côtes, le guano des oiseaux marins joue un rôle dans la fertilisation et l’amélioration de la productivité primaire locale. Par conséquent, la conservation des oiseaux marins et de leurs habitats est importante pour le maintien de la biodiversité mondiale et des services clés rendus à l'écosystème. © Gérald BergerRat noir adulte © Jérôme LegrandPuffin cendré en vol Holly p.