background preloader

Autres informations francophones

Facebook Twitter

ANNALES DE PARASITOLOGIE - 1968 - Identification de strongles des mulots et campagnols décrits par Dujardin. INRA – PRODUCTIONS ANIMALES 1999 Importance du parasitisme par des strongles gastro-intestinaux chez les chèvres laitières dans le Sud-Est de la France. INRA Prod.

INRA – PRODUCTIONS ANIMALES 1999 Importance du parasitisme par des strongles gastro-intestinaux chez les chèvres laitières dans le Sud-Est de la France.

Anim., 12(5), 377-389. 1 INRA/ENV Toulouse, Unité associée 959, 23 chemin des Capelles, 31076 Toulouse 2 Station du Pradel, Ferme Expérimentale Caprine, 07170 Mirabel3 INRA Station de Pathologie Aviaire et de Parasitologie, 37380 Nouzilly4 Institut de l’Elevage, 5 rue Hermann-Frenkel, 69007 Lyon Résumé. ENVT - 2008 - Thèse en ligne : ETUDE DES ENDOPARASITES DES BOVINS AU SEIN DE TROIS MARAIS COMMUNAUX DU MARAIS POITEVIN.

GDS ALLIER - LES STRONGLES PULMONAIRES : dictyocaulus. GDS ALLIER - LES STRONGLES DIGESTIFS. ANN. RECH. VET. 1984 - Influence de la température et de l'humidité sur l'infestation par des strongles gastro-intestinaux de pr. UNIVERSITE MC GILL (Canada) - MOYENS DE LUTTE CONTRE LES PARASITES INTERNES CHEZ LES RUMINANTS. EAP Publications | Virtual Library | Magazine Rack | Search | What's new Ecological Solutions Roundtable Je remercie Christiane Trudeau de l'institut de Parasitologie de l'université McGill, Jean-Marie Boucher du Centre d'Agriculture Biologique de La Pocatière et Caroline Morin, agronome-consultante pour leurs commentaires en vue de la présente version de ce texte.

UNIVERSITE MC GILL (Canada) - MOYENS DE LUTTE CONTRE LES PARASITES INTERNES CHEZ LES RUMINANTS

Les parasites internes des ruminants constituent un problème qui revient périodiquement dans presque tous les élevages. Le recours aux vermifuges de synthèse, bien que toléré pour usage occasionnel par les cahiers de charge d'agriculture biologique, ne représente néanmoins qu'une solution à court terme. En effet, les animaux au pâturage sont constamment exposés aux parasites et se trouvent ainsi réinfectés, sans compter que les traitements vermifuges de routine retardent le développement d'une immunité chez les jeunes. Cycle de vie des parasites Figure 1. Source: Rivard et Huneault (1992)

LE PAYSAN BRETON 19/10/01 Maîtrise du parasitisme : Rentrée des animaux, pensez aux strongles. Suivant qu’il s’agisse d’un troupeau laitier ou allaitant, de l’âge des animaux et des conditions de pâturage, la stratégie de lutte sera différente.

LE PAYSAN BRETON 19/10/01 Maîtrise du parasitisme : Rentrée des animaux, pensez aux strongles

Il n’y a pas lieu de revermifuger à la rentrée les jeunes animaux en première année de pâture. Sous plusieurs conditions : - S’ils ont reçu à la mise à l’herbe un produit à libération continue ou périodique (bolus ou autre présentation) ou bien 2 ou 3 injections (selon la spécialité) d’endectocide au printemps, - s’ils n’ont pas été mélangés à des animaux non traités(1), - si les extensions de pâturages en juin-juillet se sont faites sur des parcelles présumées saines, - s’il n’y a pas eu surpâturage à l’été (surfaces insuffisantes, absence d’un apport complémentaire de nourriture Si toutes ces conditions n’ont pas été respectées, il faut vermifuger.

Seconde année de pâture - s’il n’y a pas eu surpâturage à l’été, il n’y a pas lieu de les vermifuger à la rentrée. Avec un CHEPTEL ALLAITANT. LE PAYSAN BRETON 22/03/02 STRONGLES DIGESTIFS ET PULMONAIRES AU PÂTURAGE : Comprendre les mécanismes de contamination pour mieux. Les EDE-Chambres d'agriculture, Bovins Croissance et l'Institut de l'Élevage viennent d'organiser une journée, à l'intention des techniciens d'élevage, sur les parasites en élevage bovin, "Vivre en sécurité avec les parasites".

LE PAYSAN BRETON 22/03/02 STRONGLES DIGESTIFS ET PULMONAIRES AU PÂTURAGE : Comprendre les mécanismes de contamination pour mieux

En trois articles à suivre, nous reprenons l'essentiel des interventions de trois des plus grands spécialistes français de ces problèmes (Christian Mage de l'Institut de l'Élevage, Alain Chauvin de l'École Nationale Vétérinaire de Nantes et Michel Alvinerie du laboratoire de pharmacologie et toxicologie de l'Inra à Toulouse). Différents parasites peuvent infecter les bovins, avec des modes d'action, des symptômes et des conséquences économiques très diverses. Pour les bovins à l'herbe, on peut les classer en trois types essentiels, avec les strongles (digestifs et pulmonaires), la grande douve, les paramphistomes (voir encadré).

Pour les strongles digestifs, il s'agit essentiellement de "Ostertagia" qui envahit la caillette. PEU DE RISQUES EN 2e ANNÉE. LE PAYSAN BRETON 05/04/02 LUTTE CONTRE LES STRONGLES : Des médicaments strongylicides nombreux et différents. Les éleveurs disposent actuellement d'un choix relativement important pour traiter les strongyloses.

LE PAYSAN BRETON 05/04/02 LUTTE CONTRE LES STRONGLES : Des médicaments strongylicides nombreux et différents

Avec des durées d'action très différentes et des modes d'administration plus ou moins pratiques et enfin à des coûts très divers. Un point a été fait lors de la journée "Vivre en sécurité avec les parasites", organisée par les Chambres d'agriculture-EDE, Bovins Croissance et l'Institut de l'élevage. Les strongylicides dits à "action immédiate" sont efficaces aussi bien sur les strongles gastro-intestinaux que pulmonaires. Ils agissent immédiatement après leur administration et leur durée d'action dépasse rarement 48 heures. Ils n'ont ainsi aucun rôle préventif et il est tout à fait inutile de les utiliser sur des animaux non infestés. Pour la plupart ce sont des produits à base de matières actives assez anciennes, le thiabendazole par exemple date de 1960.

Revue Méd. Vét., 2006, 157, 5, 270-271 Symptômes des ascaridoses et des strongyloses intestinales chez le chien. JOURNEES 3 R (Rencontres autour des Recherches sur les Ruminants) 2000 à 2006.Les journées 3 R 2001 Au sommaire:3R 2001 - Séance. (1) UMR ENVN/ INRA 1034 Interactions hôte-parasite-milieu, Ecole nationale vétérinaire, Atlanpole - La Chantrerie, BP 40706, F-44307 Nantes cedex 03. (2) GTV Vendée, Rue Galliéni, 85000 La Roche sur Yon.

JOURNEES 3 R (Rencontres autour des Recherches sur les Ruminants) 2000 à 2006.Les journées 3 R 2001 Au sommaire:3R 2001 - Séance

Deux enquêtes épidémiologiques ont été réalisées dans 6 puis 39 élevages allaitants vendéens en 1999 et 2000 respectivement.