background preloader

Gaspillage alimentaire en Bretagne

Facebook Twitter

LE TELEGRAMME 11/11/21 À Aucaleuc, le gaspillage alimentaire coûte 4 160 € par an. À l’initiative de Jacques Chevé, adjoint au maire, une étude a été lancée pour lutter contre le gaspillage alimentaire au restaurant scolaire.

LE TELEGRAMME 11/11/21 À Aucaleuc, le gaspillage alimentaire coûte 4 160 € par an

La démarche s’inscrit dans les programmes « zéro déchet, zéro gaspillage », « territoire économe en ressources » et dans le projet alimentaire territorial (PAT). Laura Hervé, responsable prévention et sensibilisation à Dinan Agglomération, a mené l’étude en partant d’une semaine de pesée, entre les 13 et 17 septembre 2021. Elle a présenté les résultats, mercredi 10 novembre, au comité de pilotage composé d’élus, de personnel communal et de parents d’élèves.

Résultats : sur quatre jours, on comptabilise pas moins de 58 kg de nourriture gaspillée, soit 2,1 t par an. Cela représente un coût estimatif de 4 160 € par an. LE TELEGRAMME 02/05/21 Gaspillage alimentaire : le lycée Tristan-Corbière à Morlaix plutôt bon élève. « 118 g de denrées jetées par plateau, soit 20 centimes à la poubelle ».

LE TELEGRAMME 02/05/21 Gaspillage alimentaire : le lycée Tristan-Corbière à Morlaix plutôt bon élève

C’est la conclusion de l’opération de pesage de déchets menée en janvier. Avec ce score, le lycée Tristan-Corbière se place légèrement au-dessous de la moyenne nationale (120 g par plateau) en termes de gaspillage alimentaire. En se basant sur l’analyse des résultats, qui représente 40 000 € en coût direct à l’année (8 000 € par les cuisines, 32 000 € par les convives) Patricia Renault, gestionnaire du lycée et Kévin Le Gac, responsable des cuisines, présentent des axes d’amélioration pour réduire davantage le gaspillage au self.

Quels sont les aliments les plus jetés ? Il y a surtout du gaspillage le vendredi, dernier jour de la semaine où beaucoup de denrées doivent par conséquent être jetées. Une satisfaction : peu de desserts finissent à la poubelle et l’ensemble des produits laitiers et fromages à la coupe plaisent bien. OUEST FRANCE 18/02/21 Quimperlé. Au self du lycée Kerneuzec, les restes sont pesés. Élèves au lycée professionnel Roz-Glas, qui partage le même self-service que le lycée Kerneuzec à Quimperlé (Finistère), Edenn et Solenn veillent depuis lundi, sur la bonne pesée des restes de repas.

OUEST FRANCE 18/02/21 Quimperlé. Au self du lycée Kerneuzec, les restes sont pesés

Edenn étudie le commerce, Solenn, la mode. Ils sont volontaires pour mener cette action à bien. OUEST FRANCE 06/02/21 Quéven. Sensibiliser les enfants sur le gaspillage alimentaire. RCF RADIO 19/01/21 La Région lutte contre le gaspillage alimentaire dans les selfs de ses lycées. Des semaines de pesées sont organisées dans plusieurs établissements. ACTU_fr 30/12/20 Gaspillage alimentaire : un programme breton zéro gaspi pour boulangers, bouchers, traiteurs, charcutiers. Par Angélique GoyetPublié le 30 Déc 20 à 9:32 Produits invendus, biodéchets, sur-emballage… Les artisans bretons des métiers de bouche sont confrontés au gaspillage.

ACTU_fr 30/12/20 Gaspillage alimentaire : un programme breton zéro gaspi pour boulangers, bouchers, traiteurs, charcutiers

Le programme Artisans Zéro Gaspi, débuté en mars 2020 et relancé à la mi-janvier 2021, leur donne des clefs pour le réduire, voire l’éviter. Charcutiers, traiteurs, bouchers et boulangers concernés « On a beaucoup de chiffres sur les ménages, mais on n’en a pas sur les artisans, alors qu’il suffirait de faire des pesées de légumes abîmés, de pains secs… » Herveline Le Jeune évoque le zéro-gaspi dans les métiers de la bouche : elle est chargée de mission gaspillage à la Chambre des métiers et de l’artisanat (CMA) du Morbihan. Depuis mars 2020, elle fait connaître auprès des artisans des métiers de bouche (charcutiers, traiteurs, bouchers, boulangers) un programme (Artisans Zéro Gaspi) qui vise à réduire le gaspillage alimentaire dans les activités artisanales. « En boulangerie, c’est là où il y a le plus de gaspillage » Partagez. LES ECONAUTES - JANV 2019 - Etude : initiatives de valorisation des surplus alimentaires.

LE TELEGRAMME 22/01/19 EDERN - Projet « Cocotte ». Pour lutter contre le gaspillage alimentaire. Lecture : 1 minute Partager Les écoles publiques de la commune ont inauguré, vendredi, leur poulailler.

LE TELEGRAMME 22/01/19 EDERN - Projet « Cocotte ». Pour lutter contre le gaspillage alimentaire

Quatre poules et un coq y sont installés. Les enfants ont participé au choix des noms : Poulette, Ginette et Bergette. Les œufs produits, vendus aux familles par le biais de plannings, serviront de base d’éducation à l’économie, avec un financement possible de projet à définir. Cette initiative s’inscrit dans le projet « Cocotte » mis en place par Antoine Donnard, dans le cadre de sa formation d’animateur et répond à la demande des élus soucieux de « lutter contre le gaspillage alimentaire ».

LE TELEGRAMME 04/05/19 PAIMPOL - École Sainte-Élisabeth. Les bambins ne gaspillent plus. Lecture : 1 minute Partager Jeudi, la classe de petite section de l’école Sainte-Élisabeth a pu bénéficier, par demi-groupes, de l’animation, sur le gaspillage alimentaire, offerte par Valorys.

LE TELEGRAMME 04/05/19 PAIMPOL - École Sainte-Élisabeth. Les bambins ne gaspillent plus

Romuald, l’animateur, a ainsi expliqué aux enfants les notions de gaspillage alimentaire mais aussi de tri des déchets. Ces derniers se sont retrouvés, le temps de l’atelier, dans le rôle du boucher, du fromager, du boulanger, du marchand de fruits ou de légumes. Ils ont fait leur menu, acheté leurs produits au marché, préparé le repas et l’ont enfin dégusté. LE TELEGRAMME 01/12/19 À Kersalic, haro sur le gaspillage alimentaire. Lecture : 2 minutes Partager Sous l’impulsion de trois étudiantes de l’UCO, l’Ehpad de Kersalic, en collaboration avec la résidence Escale Jeunesse, lance ce lundi une action innovante contre le gaspillage alimentaire.

LE TELEGRAMME 01/12/19 À Kersalic, haro sur le gaspillage alimentaire

Elles s’appellent Iuna Garnier, Éloïse Guillaume et Zoé Fourny. Toutes trois ont en commun d’avoir 20 ans et de suivre le même cursus universitaire à l’UCO de Guingamp, où elles sont en licence d’économie - gestion. LE TELEGRAMME 26/11/18 DAMGAN - Réduction des déchets. Un atelier anti-gaspillage alimentaire apprécié. Lecture : 1 minute Partager Dans le cadre de l’édition 2018 de la Semaine européenne de la réduction des déchets (SERD), le Sysem (Syndicat de traitement du Sud Est du Morbihan) et les intercommunalités membres proposaient des ateliers, des démonstrations et des animations gratuites jusqu’au 24 novembre.

LE TELEGRAMME 26/11/18 DAMGAN - Réduction des déchets. Un atelier anti-gaspillage alimentaire apprécié

L’occasion de découvrir de nouvelles pratiques pour réduire ses déchets au quotidien. Vendredi 23 novembre, à Damgan, en présence d’une douzaine de personnes, un atelier sur « le gaspillage alimentaire », démarche de sensibilisation et de réduction des déchets, était animé par Anne Chantal et Pauline, animatrices de l’Ecole Nicolas-Hulot à Branféré et Cyril Huchon, chargé de prévention déchets à Arc sud Bretagne. LE TELEGRAMME 09/08/19 QUIMPER - Gaspillage alimentaire. « Plutôt vendre à perte que jeter »

Lecture : 3 minutes Partager Pour éviter de jeter de la nourriture, ces restaurateurs quimpérois rivalisent d’imagination.

LE TELEGRAMME 09/08/19 QUIMPER - Gaspillage alimentaire. « Plutôt vendre à perte que jeter »

Invendus bradés ou distribués, stocks limités ou transformés, à chacun sa solution pour ne pas gâcher. Depuis le début de la matinée, la pluie tombe sans discontinuer. Rue du Frout, les terrasses sont rentrées. Sous leurs capes de pluie, les passants avancent au pas de course, têtes baissées. LE FIGARO 17/04/19 En Bretagne, des épiceries à prix cassés contre le gaspillage alimentaire. FRANCE INFO 18/01/19 À Vannes, Les Cuisiniers Solidaires disent non au gaspillage alimentaire. 18 Jan À Vannes, Les Cuisiniers Solidaires est une association qui depuis 2015 lutte contre le gaspillage.

FRANCE INFO 18/01/19 À Vannes, Les Cuisiniers Solidaires disent non au gaspillage alimentaire

Son credo : le partage, la solidarité, la convivialité. Avec à sa tête son président et fondateur, Akim Khounchef, elle propose ses services pour organiser des buffets, repas ou goûters aux entreprises, écoles, associations, animations. Des menus concoctés à partir d’aliments périmés, mais encore consommables, récupérés auprès de fournisseurs et producteurs locaux, et qui sans cela auraient été jetées. Nos poubelles sont plus riches que nos assiettes ! Et parce que personne n’échappe au gaspillage alimentaire, les Cuisiniers Solidaires n’hésitent pas non plus à aller frapper aux portes de particuliers.

Reportage : Antonin Billet, Philippe Beaugey, Martial Le Carrour, Benoît Thibaut. Pour plus de renseignements ou pour rejoindre l’association : Les Cuisiniers Solidaires. FRANCE BLEU 07/01/20 Rennes : ils recyclent le "pain moche" pour en faire des desserts et mets salés. Environ une tonne de pain. C'est ce que sauve la start-up rennaise Kolectou chaque mois, en récupérant le pain "moche" du grand Ouest. Comprendre les baguettes et gros pains "ratés, trop tordus, trop petits ou trop grands" pour être vendus en boulangerie, explique Julie Develotte, de Kolectou. Une base utilisée pour les pâtisseries et mets salés Seule règle : on ne récupère que des pains blancs, mais c'est déjà un bel effort quand on sait que presque 90 tonnes de pain et viennoiseries partent à la poubelle en France chaque année.

"Le pain est vraiment le symbole du gaspillage en France", complète Julie Develotte. FRANCE 3 10/02/20 Gaspillage alimentaire : la lutte s'organise dans les cantines scolaires. Les chiffres sont terribles, dans les cantines françaises, 1 tiers des plateaux part à la poubelle. Des plats préparés dont les élèves n’ont pas voulu, ou de la nourriture servie dans les assiettes, mais qui n’a pas été mangée.

Un tiers des plateaux, c’est 70 grammes d’aliments non consommés en primaire, 135 g au collège, 150 au lycée. Pour un restaurant qui sert 200 repas à 500 enfants, cela représente 15 à 20 tonnes par an et une facture de 30 à 40 000 euros ! C’est vrai, on a tous de vilains souvenirs, les endives au jambon, les choux de Bruxelles sauce à l’eau ! Mais ça, c’était hier, les menus ont changé ! La loi de transition énergétique de 2015 a rendu obligatoire pour les écoles des actions de lutte contre le gaspillage. Ne plus gâcher, cela commence par de petits détails.

Lionel Le Moine, le responsable de la restauration du groupe Armor a choisi de placer cette corbeille à la fin du self, quand le plateau est plein, que les collégiens savent qu’ils vont pouvoir se sustenter. ACTU_FR 24/08/18 L’application Graapz débarque à Vitré pour lutter contre le gaspillage alimentaire. Créée en juillet 2017, l’application Graapz est une solution anti-gaspillage qui propose aux commerces de proximité de valoriser leurs fruits et légumes invendus sous forme de sacs de 3 kg à prix cassés.

Le principe est simple. Les consommateurs se rendent sur l’application mobile, et commandent leurs paniers d’invendus dans le magasin le plus proche de chez eux. Puis ils passent directement le récupérer chez le commerçant. Deux magasins vitréens, Nature Source et Les Fermettes, ont joué le jeu et proposent depuis lundi 20 août des paniers hebdomadaires. ACTU_FR 01/11/19 Carrefour-Guingamp : des paniers alimentaires pas chers pour lutter contre le gaspillage. La grande surface Carrefour, de Guingamp (Côtes-d’Armor) a intégré le dispositif Too good to go.

Pour faire face au gaspillage alimentaire, le magasin propose des paniers de produits frais à petits prix. 3,99 € au lieu de 12 €. Fruits, légumes, viande, laitages, viennoiseries, etc. De la nourriture, dont la date limite de consommation arrive à son terme. Mode d’emploi. Lire aussi : Guingamp : le quartier de la Madeleine va être refait pour 5 millions d’euros.

20MINUTES 19/05/19 Rennes: Près de 3000 personnes se régalent de repas cuisinés à partir d’aliments récupérés. Le premier Banquet des récupérables de Bretagne a eu lieu ce dimanche à Rennes. Près de 3000 convives ont pu déguster les recettes réalisées à partir d'aliments récupérés et destinés à être jetés. Organisateurs et participants ont mis en avant l'intérêt écologique et économique. « Tout est vraiment bon et en plus, ça permet de montrer à mes enfants qu’il faut réfléchir avant de jeter systématiquement à la poubelle un fruit ou un légume un peu abîmé, apprécie Laëtitia. Et je m’inclus là-dedans, j’ai parfois tendance à le faire aussi ». Comme la jeune femme et ses deux filles de 13 et 11 ans, près de 3000 personnes ont investi les immenses tablées dressées à la Halle Martenot ce dimanche, à Rennes, pour le premier Banquet des récupérables de Bretagne. « Cuisiner quelque chose de savoureux avec des fruits et légumes considérés comme pas mangeables » Le principe est simple : « offrir un repas gratuit à partir de denrées récupérées, dans un esprit festif et non moralisateur ».

ACTU_FR 18/11/17 Dans les cantines de Pontivy, objectif zéro gâchis ! C’est une colonne de plastique, transparente, qui trône dans la cantine de l’école Albert-Camus. À l’intérieur des tranches de pain… Une œuvre contemporaine dénonçant le consumérisme ? On n’est pas loin de l’idée, mais le concept est beaucoup plus terre à terre. Défi zéro gaspi en Bretagne. OUEST FRANCE 29/11/17 Pays de Quimperlé. Chasser le gaspillage alimentaire à la cantine. MoreEven more from Google Sign in All News. OUEST FRANCE 19/01/18 Dinan agglo veut réduire le gaspillage dans les cantines scolaires. MoreEven more from Google. OUEST FRANCE 24/01/18 Contre le gaspillage alimentaire, le Frigotroc rennais. MoreEven more from Google. 20MINUTES 29/01/18 Rennes: Des frigos en libre-service pour lutter contre le gaspillage alimentaire. Trois frigos solidaires viennent d’être installés à Rennes. Les habitants peuvent y déposer des aliments afin de réduire le gaspillage alimentaire.

L’association Bug espère installer des FrigoTroc dans tous les quartiers de la ville. Très en vogue à Berlin et au Québec, les frigos en libre-service débarquent en France. Après Paris qui a inauguré en juin son premier frigo solidaire, c’est au tour de Rennes de franchir le pas. A l’initiative de l’association Bug, trois FrigoTroc sont en cours d’installation dans la capitale bretonne. L’idée est toute simple et reprend le principe des bibliothèques de rue : mettre un frigo à la disposition des habitants afin qu’ils déposent des aliments ou qu’ils piochent dedans gratuitement. « Le projet vise à lutter contre le gaspillage alimentaire. LE TELEGRAMME 15/02/18 Gaspillage alimentaire. A Languidic aussi, les écoliers réduisent les déchets.

OUEST FRANCE 24/03/18 Plougastel-Daoulas. Le gaspillage alimentaire dans les écoles : tout le monde y travaille. « On doit dépasser l’idée de remplir l’assiette. » Le gaspillage alimentaire dans les écoles : tout le monde y travaille. Un millier de repas sont préparés chaque jour dans la cuisine centrale de Plougastel. Mais tout n’est pas consommé ! 20MINUTES 04/05/18 Bretagne: «Nous», l’épicerie antigaspillage qui accepte tous les produits, même difformes.

L’épicerie « Nous » ouvre ses portes ce vendredi à Melesse, au nord de Rennes. Charles Lottmann et Vincent Justin, ses deux fondateurs, veulent lutter contre le gaspillage alimentaire et récupèrent les produits difformes ou refusés par les distributeurs. Ils espèrent fonder un réseau de magasins assez rapidement. D’autres ouvertures sont prévues sur la façade Ouest. « Nous » a choisi Melesse, territoire zéro déchet, pour sa proximité avec les producteurs et les fabricants et la fibre écolo des Bretons. Dans ce supermarché, même les caisses sont en carton recyclé. Ouvert ce vendredi à Melesse, au nord de Rennes, le magasin Nous n’est pas comme les autres. Dans le premier magasin de ce qu’il espère transformer en réseau, on trouve des pâtes un peu trop courtes, des légumes difformes, des tisanes au packaging désuet ou des biscuits cuits en trop grandes quantités. FRANCE INTER 09/05/18 L ESPRIT D INITIATIVE - Des tonnes d'aliments sauvés avec la 1ère épicerie anti-gaspi.

Une épicerie anti gaspi qui ne vend que des produits alimentaires invendus vient d'ouvrir au nord de Rennes. Partant du constat alarmant que 5 à 10 % des aliments fabriqués par l'industrie alimentaire sont écartés des réseaux de la distribution traditionnelle à cause de petits défauts, Vincent Justin et Charles Lottmann ont crée "Nous Anti Gaspi" la première grosse épicerie d'invendus. FRANCE 2 16/05/18 Consommation : une épicerie anti-gaspillage. Des oeufs trop petits pour la grande distribution, des yaourts très proches de la fin de vie, des tomates jugées trop moches pour être sur vos étals. Des produits sains qui auraient normalement fini à la poubelle ; mais cette épicerie de Melesse (Ille-et-Vilaine), près de Rennes, a décidé de les revendre. Une initiative saluée par les clients. OUEST FRANCE 27/05/18 Marzan. L’école, un bon moyen pour réduire les déchets.

D’ici à juin, sept écoles et près de deux cents enfants vont découvrir l’économie circulaire, grâce à Arc Sud Bretagne. Vendredi 25 mai, c’était le tour de l'école Saint-Gildas. Dans le cadre de sa mission de prévention et de gestion des déchets, la communauté de communes, en partenariat avec l’École Nicolas Hulot pour la nature et l’homme et le Syndicat de traitement des déchets du sud-est Morbihan (Sysem), multiplie les initiatives. LE TELEGRAMME 15/06/18 Gaspillage alimentaire. Tous les restaurants de Landéda se sont mis au « gourmet-bag » OUEST FRANCE 14/06/18 Liffré - La restauration collective en route vers le zéro déchets. FRANCE24 27/06/18 En Bretagne, une épicerie "anti-gaspi" détonne dans le paysage de la distribution. LE TELEGRAMME 02/02/16 Saint-Brieuc. Lycée Freyssinet : lutte contre le gaspillage alimentaire. ECOBRETON 27/06/16 Ils veulent réduire le gaspillage alimentaire sur le campus. OUEST FRANCE 27/02/17 Contre le gâchis alimentaire, où en est-on à Lorient ?

OUEST FRANCE 18/10/16 Innovation. L'esat recycle le pain perdu en farine pour animaux [Vidéo] OUEST FRANCE 28/02/17 La chasse au gaspi, un filon pour magasins futés à Lanester et Lorient. LE TELEGRAMME 16/09/16 Gaspillage alimentaire. Le don agricole encouragé. FRANCE 3 BRETAGNE 23/11/16 À Saint-Méen-le-Grand (35), une cantine lutte contre le gaspillage alimentaire.

OUEST FRANCE 12/03/17 Concarneau. Le gaspillage alimentaire préoccupe les enfants. FRANCE 3 06/06/17 Gaspillage alimentaire : des mesures prises dans les écoles. OUEST FRANCE 06/02/17 Solaal, une plateforme pour les invendus agricoles. VILLE DE RENNES 29/07/15 La lutte contre le gaspillage alimentaire a commencé. TF1 05/12/15 Fini le gaspi dans cette cantine de Bretagne. REGION BRETAGNE via YOUTUBE 23/05/16 Gaspillage du pain dans les restaurants scolaires (CRJ) OUEST FRANCE 05/11/15 Cantines à Rennes. 17 000 repas à la benne: qui est responsable ? OUEST FRANCE 06/11/15 Rennes. Cantines à Rennes : comment éviter le gaspillage alimentaire ? OUEST FRANCE 07/01/16 Guingamp. Le lycée Jules-Verne met en place un gachimètre. OUEST FRANCE 02/02/16 Saint-Brieuc. Dans ce lycée, 20 tonnes d'aliments jetés chaque année. OUEST FRANCE 16/05/16 Prix anti-gaspillage alimentaire au lycée Louis-Guilloux.

OUEST FRANCE 22/05/16 Josselin. Un collège qui se mobilise contre le gaspillage alimentaire. OUEST FRANCE 16/07/16 RENNES - La Ville veut mettre fin au gaspillage alimentaire. LE TELEGRAMME 29/09/15 Quimper - une étude sur le gaspillage alimentaire au collège de La Tourelle. COURRIER DES MAIRES 14/09/15 Dans le Morbihan, un engagement au long cours contre le gaspillage alimentaire. GREF BRETAGNE 18/07/16 Economie circulaire. La ville de Rennes conventionne avec l'entreprise Breizh Phenix pour lutter contre le gaspillage alimentaire. RTL 09/10/14 TERRES D INNOVATION - Un rayon "zéro-gâchis" dans les grandes surfaces françaises. OUEST FRANCE 18/11/14 Lycée Bel-Air de Fontenay. La chasse au gaspillage alimentaire. FRANCE 3 BRETAGNE 14/04/15 Le gaspillage alimentaire, combat de l'association Solaal. FRANCE 3 BRETAGNE 21/11/13 Au conquet un atelier cuisine anti-gaspi. LAMBALLE COMMUNAUTE - AOUT 2013 - Diagnostic déchets de restauration scolaire : compostage - SAINT BRIEUC MAVILLE 04/03/13 Stop au gaspillage alimentaire dans les cantines.