background preloader

Gaspillage alimentaire en Bretagne

Facebook Twitter

VILLE DE RENNES 29/07/15 La lutte contre le gaspillage alimentaire a commencé. La loi de transition énergétique, votée le 22 juillet 2015, oblige la grande distribution à donner une part de ses invendus à une association caritative pour lutter contre le gaspillage alimentaire.

VILLE DE RENNES 29/07/15 La lutte contre le gaspillage alimentaire a commencé

A Vern-sur-Seiche, Breizh Phénix développe la filière depuis 2014. Le secours populaire vient ramassé les invendus (C. Simonato) Ce mercredi 22 juillet, la loi de transition énergétique a été définitivement adoptée. TF1 05/12/15 Fini le gaspi dans cette cantine de Bretagne. REGION BRETAGNE via YOUTUBE 23/05/16 Gaspillage du pain dans les restaurants scolaires (CRJ) LE TELEGRAMME 22/05/15 Taulé (29). Un clip contre le gaspillage alimentaire. OUEST FRANCE 05/11/15 Cantines à Rennes. 17 000 repas à la benne: qui est responsable ? Les 13 et 16 octobre, près de 17 000 repas ont été jetés à la poubelle suite aux grèves des agents dans les écoles de Rennes.

OUEST FRANCE 05/11/15 Cantines à Rennes. 17 000 repas à la benne: qui est responsable ?

Les syndicats et la Ville ont signé un protocole d'accord. Mais ils ne sont pas d'accord sur les responsabilités quant à ces repas gaspillés. « Le mouvement de grève n’est imputable qu’à nos élus qui ont fait la sourde oreille », déclare l'Intersyndicale. Pour elle,cette perte est de la responsabilité de la Ville. « Il a fallu deux mois de lutte pour que les élus admettent l’impact des nouveaux rythmes scolaires sur les agents.

Ca ne fait pas plaisir de se mettre en grève. Réponse de la Ville : « Ils ne manquent pas d'air, rétorque Hubert Chardonnet, adjoint au Personnel. OUEST FRANCE 06/11/15 Rennes. Cantines à Rennes : comment éviter le gaspillage alimentaire ? Les 13 et 16 octobre, une grève dans les écoles de la ville a entraîné le gaspillage de 17 000 repas.

OUEST FRANCE 06/11/15 Rennes. Cantines à Rennes : comment éviter le gaspillage alimentaire ?

Ce qui suscite de nombreuses réactions. Nadège Noisette, adjointe en charge des approvisionnements, explique les contraintes de fabrication. « Chaque jour plus de 10 000 repas sont fabriqués à la cuisine centrale à Beauregard. Les menus sont constitués 6 mois à l’avance. Les denrées sont commandées trois semaines en amont. Et la confection d’un repas se fait avec un délai au plus court de deux jours. OUEST FRANCE 07/01/16 Guingamp. Le lycée Jules-Verne met en place un gachimètre. OUEST FRANCE 02/02/16 Saint-Brieuc. Dans ce lycée, 20 tonnes d'aliments jetés chaque année. LE TELEGRAMME 02/02/16 Saint-Brieuc. Lycée Freyssinet : lutte contre le gaspillage alimentaire. OUEST FRANCE 16/05/16 Prix anti-gaspillage alimentaire au lycée Louis-Guilloux. En partenariat avec la région Bretagne, Rennes métropole a accompagné trois lycées dans une démarche de réduction du gaspillage alimentaire, sous la forme d'un concours.

OUEST FRANCE 16/05/16 Prix anti-gaspillage alimentaire au lycée Louis-Guilloux

Jeudi, le lycée Louis-Guilloux s'est vu remettre le 1er prix pour son action Zéro déchet. Porté par Christelle Hosni et Katell Lebaron, enseignantes, « le projet a fédéré des élèves de CAP, rarement mis en valeur, les équipes pédagogiques et les équipes de cuisine », a souligné le proviseur, Thierry Lapalme.

Des pesées des restes alimentaires ont été effectuées avant et après l'opération ; des actions ont été mises en place : enquête, affiches pour sensibiliser. OUEST FRANCE 22/05/16 Josselin. Un collège qui se mobilise contre le gaspillage alimentaire. Le collège Max-Jacob s’est associé à Josselin Communauté pour lutter contre le gaspillage alimentaire.

OUEST FRANCE 22/05/16 Josselin. Un collège qui se mobilise contre le gaspillage alimentaire

Un comité de pilotage a été mis en place, comprenant les cuisiniers, la principale adjointe, la gestionnaire et l’infirmière de l’établissement ainsi que deux chargées de prévention de Josselin communauté et du Sittom-Mi. Une semaine de pesée a été réalisée en mars 2015 pour évaluer la quantité de déchets alimentaires jetée pas jour.Une table de trocÀ la suite de cela, des actions ont été mises en place au self-service, comme une table de troc, un distributeur de serviettes, des panneaux d’affichage, mise en place de gachimètre de pain, une réorganisation de la desserte (déplacement du pain) ainsi qu’une sensibilisation auprès de tout le personnel de cuisine.Un menu zéro déchets le 31 maiDes actions de sensibilisation ont été élaborées pour la Semaine européenne du développement durable.

OUEST FRANCE 16/07/16 RENNES - La Ville veut mettre fin au gaspillage alimentaire. « Devenir un territoire zéro gaspillage, zéro déchet, c'est l'objectif de la ville de Rennes », explique Nadège Noisette, adjointe chargée des approvisionnements.

OUEST FRANCE 16/07/16 RENNES - La Ville veut mettre fin au gaspillage alimentaire

Avant cela, et d'ici à 2020, Rennes espère réduire de 50 % le gaspillage alimentaire de la collectivité. « Comment valoriser toute cette nourriture ? » Dans cette logique, en 2015, la mairie a fait appel à l'entreprise Breizh Phenix (1), pour évaluer la quantité de nourriture distribuée par la Ville terminant à la poubelle. « Cela correspond à une dizaine de parts, tous les jours, et dans chaque centre. » Mais « comment valoriser toute cette nourriture, une fois récupérée ?

» C'est là que Breizh Phenix entre en jeu. « Nous jouons un rôle de coordination, explique Nicolas Perrin, son président. L'entreprise est en relation avec une centaine d'associations, épiceries sociales ou organismes publics. Chaque fois que Rennes fait appel à Breizh Phenix, l'entreprise est rémunérée 700 €. LE TELEGRAMME 29/09/15 Quimper - une étude sur le gaspillage alimentaire au collège de La Tourelle.

COURRIER DES MAIRES 14/09/15 Dans le Morbihan, un engagement au long cours contre le gaspillage alimentaire. En amont de l’opération, Clotilde Fortin, chargée de prévention et de gestion des déchets au conseil général, a rassemblé les chargés de prévention des collectivités du Morbihan, « pour que chacun ait les mêmes arguments et chiffres, et soit formé sur les modalités de conservation des aliments ».

COURRIER DES MAIRES 14/09/15 Dans le Morbihan, un engagement au long cours contre le gaspillage alimentaire

Une campagne d’affichage (10 000 euros) et une vingtaine d’animations ont eu lieu dans le département, notamment lors de la Semaine européenne de la réduction des déchets en novembre 2013. Cinq opérations de pesée ont aussi été menées, complétées par des formations régulières dédiées aux chefs de cuisine des 42 collèges du Morbihan. Lors d’une dizaine d’ateliers, des chefs ont montré comment cuisiner les restes : vert de poireau pour une sauce, pelures de pommes de terre en chips, etc. Des collèges en pointe. GREF BRETAGNE 18/07/16 Economie circulaire. La ville de Rennes conventionne avec l'entreprise Breizh Phenix pour lutter contre le gaspillage alimentaire.

ECOBRETON 27/06/16 Ils veulent réduire le gaspillage alimentaire sur le campus. RTL 09/10/14 TERRES D INNOVATION - Un rayon "zéro-gâchis" dans les grandes surfaces françaises. OUEST FRANCE 18/11/14 Lycée Bel-Air de Fontenay. La chasse au gaspillage alimentaire. Gourmets de produits du terroir, les cuisiniers du lycée Bel-Air doivent faire peser un autre élément dans la balance : les pratiques alimentaires des lycéens, pas toujours concordantes avec les leurs.

OUEST FRANCE 18/11/14 Lycée Bel-Air de Fontenay. La chasse au gaspillage alimentaire

Car derrière, l'enjeu du gaspillage alimentaire mène la danse. "On ramasse 25 kg de déchets chaque jour environ", témoigne Sylvie Zobda, enseignante au lycée et organisatrice du festival Alimenterre. FRANCE 3 BRETAGNE 14/04/15 Le gaspillage alimentaire, combat de l'association Solaal. L'association Solaal a été lancée par le breton Jean-Michel Lemétayer quelques mois avant sa mort.

FRANCE 3 BRETAGNE 14/04/15 Le gaspillage alimentaire, combat de l'association Solaal

Ce dernier expliquait "Je ne supporte pas de voir des gens qui ne mangent pas à leur faim dans mon pays". Son objectif ? Faciliter les liens entre donateurs des filières agricole et alimentaire, et les associations d’aide alimentaire. Sur le terrain, les agriculteurs désireux de faire un don peuvent bénéficier d'aides pour le transport du stock et la redistribution. Jean-Michel l'est l'un d'eux, au lieu de donner son surplus aux animaux, il a décidé d'en faire profiter des associations. Solaal : redistribution surplus alimentaires. VILLE PONT L ABBE 27/08/13 GASPILLAGE ALIMENTAIRE : Des ateliers pour l’éviter. L’objectif est double : apprendre à cuisiner des plates simples avec les restes de son réfrigérateur.

VILLE PONT L ABBE 27/08/13 GASPILLAGE ALIMENTAIRE : Des ateliers pour l’éviter

Avec trois fois rien, on peut faire de jolis menus ;donner des conseils pour éviter le gaspillage alimentaire (surveiller les dates de péremption lors de l’achat ; faire des menus à la semaine pour acheter que ce qui est nécessaires, etc.) Le nombre de places est limité, l’inscription est obligatoire auprès de « l’animatrice déchets » de la CCPBS au 02 98 87 80 58. Fruits, yaourts, viandes, fromages, œufs, pain, légumes, pâtisseries, tout y passe ! En moyenne, chaque Français jette 20 kg de déchets alimentaires par an, dont 7 kg de produits encore emballés ! FRANCE 3 BRETAGNE 21/11/13 Au conquet un atelier cuisine anti-gaspi. Environnement Dans le cadre de la semaine européenne de réduction des déchets, les habitants du Pays d'Iroise pouvait s'initier à une cuisine un peu particulière. Une idée simple en soit. Vous apportez vos restes, on vous apprend à en faire de bons petits plats ! Par Eric Nedjar Publié le 21/11/2013 | 17:21, mis à jour le 22/11/2013 | 14:33 © France 3 Iroise On ne jette plus rien !

Chaque Français jetterait 20 kg de denrées alimentaires chaque année. BLOG UNIVERSITE BREST 12/12/13 RETOUR SUR LA SEMAINE ANTI-GASPILLAGE ALIMENTAIRE. Festivité peut parfois rimer avec responsabilité : en cette période de fêtes où les excès de table sont de mise, il n’est peut-être pas superflu de rappeler la nécessité de lutter contre le gaspillage alimentaire ; le mois dernier, le restaurant universitaire du centre-ville a accueilli en ses murs une opération de sensibilisation à ce problème, opération qui semble avoir intéressé les étudiants et donné des résultats encourageants – on peut découvrir lesdits résultats affichés à l’entrée du RU.

Outre les bacs dans lesquels les usagers du restaurant étaient invités à déverser les denrées qu’ils n’avaient pas consommées (comme je ne gaspille jamais, j’ai eu droit aux félicitations des personnes chargées de ces bacs), un atelier culinaire avait été mis en place ; pour en savoir plus, j’ai interrogé Raphaël Gautier, qui animait cet atelier. LAMBALLE COMMUNAUTE - AOUT 2013 - Diagnostic déchets de restauration scolaire : compostage - Mise en oeuvre Année principale de réalisation Planning / Déroulement Janvier-Mars 2012: création du protocole et présentation aux élus de l’opération ; Avril-Mai-Juin 2012 : préparation, rencontre avec les communes puis réalisation de 4 diagnostics dans des cantines municipales ; Mai-Juin 2012 : analyses des données et rédaction du rapport d’études ; OUEST FRANCE 21/05/13 Stop au gaspillage alimentaire : public sensibilisé - Pont-l'Abbé. C'est au Super U de Combrit, samedi toute la journée, que l'association Aux goûts du jour, en partenariat avec la communauté des communes du Pays Bigouden sud a terminé sa semaine de sensibilisation « stop au gaspillage alimentaire ».

Dorothée et Raphaël, de l'association, ont tenu un stand spécialement aménagé pour cette opération où les clients étaient invités à prendre conscience de la quantité de déchets alimentaires présents dans leurs poubelles puis, au travers d'un quiz interactif, de développer leurs connaissances sur les quantités gaspillées et la raison de ce gaspillage. SAINT BRIEUC MAVILLE 04/03/13 Stop au gaspillage alimentaire dans les cantines. Trois questions à... Martine Gerber, laboratoire départemental d'analyses (LDA 22).