background preloader

Gaspillage alimentaire en Ile de France

Facebook Twitter

FRANCE 3 17/02/21 Marché de Rungis : une association récupère les fruits et légumes invendus. COURBEVOIE 03/02/21 Signature de la charte municipale contre le gaspillage alimentaire. La charte municipale d’engagement pour la lutte contre le gaspillage alimentaire a été signée ce matin par M. le Maire et Arash Darambarsh, adjoint au maire chargé de la Ville verte et durable, la start-up française Phenix et les différentes enseignes présentes à Courbevoie.

COURBEVOIE 03/02/21 Signature de la charte municipale contre le gaspillage alimentaire

Ainsi, la quasi-totalité des supermarchés courbevoisiens se sont engagés à établir des partenariats de dons alimentaires en faveur des associations. Actuellement en France, plus de 10 millions de français sont considérés comme étant sous le seuil de pauvreté, un phénomène malheureusement renforcé par la crise sanitaire du Covid-19, notamment chez les étudiants. Parallèlement, plus de 10 millions de tonnes de nourriture sont gaspillés chaque année en France, si l’on additionne la production, la distribution, la restauration et les foyers, représentant une perte estimée à 16 milliards d’euros par an. Les actions de la Ville en faveur de la lutte contre le gaspillage Les 7 engagements de la charte. LES ECHOS 11/12/20 Courbevoie : ville et supermarchés s'allient contre le gaspillage alimentaire. ACTU_FR 10/12/20 Courbevoie s'engage contre le gaspillage alimentaire avec tous les supermarchés de la ville.

Par Maxime GilPublié le 10 Déc 20 à 8:16 C’est « le premier étage d’une fusée » s’enthousiasme Arash Derambarsh.

ACTU_FR 10/12/20 Courbevoie s'engage contre le gaspillage alimentaire avec tous les supermarchés de la ville

L’élu de Courbevoie (Hauts-de-Seine) délégué à la Ville verte et durable se réjouit de la signature d’une « Charte d’engagement pour la lutte contre le gaspillage alimentaire dans la grande distribution » par le conseil municipal mercredi 9 décembre 2020. « Envoyer un message aux 36 000 communes en France » PARIS LA DEFENSE VIA YOUTUBE 16/10/20 Gaspillage Alimentaire : des chiffres encourageants à Paris La Défense ! LE PARISIEN 17/02/19 A Elancourt, les écoliers trient leurs déchets à la cantine. Un seau pour les restes de fruits et légumes, un autre pour vider les verres d'eau non terminés, la poubelle verte pour les déchets alimentaires et la rose dédiée aux serviettes en papier, aux pots de yaourts et autres emballages.

LE PARISIEN 17/02/19 A Elancourt, les écoliers trient leurs déchets à la cantine

Après déjeuner, au self de l'école élémentaire Le Gandouget, comme dans toutes les écoles d'Elancourt, c'est un rituel auquel les enfants sont ravis de se plier. « Il faut surtout faire attention à ce qu'on met dedans », insiste Nyuma, qui a révisé les fondamentaux avec sa classe de CE1. Sa copine Kièra, 7 ans et demi, trie soigneusement et ne manque pas de rappeler à ses copines « qu'on ne met pas de pelures d'oranges et de clémentines dans le compost, parce que c'est mauvais pour les vers ». « Je le sais car on le fait aussi à la maison », explique cette petite blonde. Comme elle, Eléa, 10 ans, est incollable. « Chez moi, on est passé à zéro déchet, on a des gourdes et on n'achète pas de bouteilles en plastique », glisse-t-elle fièrement.

LE PARISIEN 03/04/19 Auneuil : des collégiens créent une application contre le gaspillage alimentaire. Il est 12 heures, un lundi, au collège Point-du-Jour, à Auneuil, et la cantine grouille de petits ventres affamés.

LE PARISIEN 03/04/19 Auneuil : des collégiens créent une application contre le gaspillage alimentaire

Seulement voilà : une fois le repas fini, certains plateaux demeurent quasi intacts. 13 élèves ont donc décidé de prendre le problème à bras-le-corps. Pendant plus de deux mois, et à raison de deux heures par semaine, ils ont travaillé à la création d'une application pour lutter contre le gaspillage alimentaire, dans le cadre d'un atelier scientifique encadré par David Binet, professeur en physique-chimie. « Le but était de baisser la quantité de déchets et d'avoir un comportement plus responsable », explique ce dernier. Une nutritionniste appelée en renfort L'application propose deux options. La première permet de réserver un repas. « Comme ça, les cuisiniers peuvent savoir en avance quelle quantité acheter », détaille Laura, 14 ans, l'une des élèves ayant participé à l'atelier.

La sélection du repas permet également d'obtenir un bilan nutritionnel du menu choisi. CAPITAL 30/05/19 L'impressionnant gaspillage alimentaire des cantines de la Défense. Les chiffres du gaspillage dans les cantines des entreprises de la Défense à Paris sont impressionnants !

CAPITAL 30/05/19 L'impressionnant gaspillage alimentaire des cantines de la Défense

En effet, comme le rapporte RTL, l'association "La Défense des aliments" a réalisé une enquête dans les cantines de cinq entreprises volontaires : Allianz, Arpège, Eurest, Mazars et Suez. Il en ressort qu'en moyenne, les salariés gaspillent 104 grammes de nourriture chaque jour. "C'est évident, les gens ont les yeux plus gros que le ventre et forcément il y a un peu de gaspillage", confesse d'ailleurs un salarié à la radio. "De manière générale, on voit souvent des plateaux à moitié remplis qui sont nettoyés", précise un autre. Les salariés ne sont pas les seuls pointés du doigt.

FRANCE 3 16/10/19 Seine-Saint-Denis : la ville de Bondy et ses écoliers luttent contre le gaspillage. DRIAAF ILE DE FRANCE 25/04/17 Rapport : LA GESTION COMPLETE DES EXCEDENTS ALIMENTAIRES AU CENTRE HOSPITALIER DE SAINT-DENIS. Gaspillage alimentaire à Paris. ILE DE FRANCE 16/10/17 La lutte contre le gaspillage alimentaire dans les cantines des lycées. Chaque année, chaque foyer français jette à la poubelle 20 kg de denrées alimentaires non consommées – dont 7 kg encore emballés.

ILE DE FRANCE 16/10/17 La lutte contre le gaspillage alimentaire dans les cantines des lycées

En Île-de-France, la Région agit contre ce fléau, notamment dans les cantines des 465 lycées dont elle a la responsabilité et où sont servis chaque année 40 millions de repas. Car le gaspillage a aussi un coût pour la collectivité régionale chiffré à 18 M€ par an. La lutte régionale contre le gaspillage intervient à plusieurs niveaux : sensibilisation et formation des équipes de restauration, modernisation des équipements de gestion de la demi-pension dans les lycées, mais aussi sensibilisation des jeunes eux-mêmes.

Actuellement, 35 établissements volontaires sont engagés sur la thématique « Gaspillage alimentaire et gestion des déchets », dont 22 sur le gaspillage alimentaire, avec 3 types d'actions (sensibilisation, détournement et réduction des déchets) menées à différents stades : approvisionnement, préparation et service. LE PARISIEN 29/01/17 Oissery. Les collégiens prennent conscience du gaspillage alimentaire à la cantine. « Pourquoi tu n’as pas mangé ta viande ?

LE PARISIEN 29/01/17 Oissery. Les collégiens prennent conscience du gaspillage alimentaire à la cantine

» « J’aime pas la sauce, c’est sucré... Et le kaki, il avait un goût bizarre, c’était mou. » C’était menu spécial Nouvel An chinois, jeudi, pour les 480 demi-pensionnaires du collège d’Oissery, près de Saint-Soupplets. LES ECHOS 24/02/17 Paris se dote du premier supermarché coopératif et participatif de France. LE PARISIEN 01/03/17 À Saint-Denis, le parlement des enfants lutte contre le gaspillage alimentaire. La salle du conseil municipal de l’hôtel de ville de Saint-Denis accueillait exceptionnellement mardi de drôles de représentants.

LE PARISIEN 01/03/17 À Saint-Denis, le parlement des enfants lutte contre le gaspillage alimentaire

Mains croisées, pieds ballants, des enfants des classes de CM1 et CM2 sont venus débattre dans le cadre de l’ « éco-parlement » des écoliers. Le dispositif éducatif, en partenariat avec la mairie, fête ses dix ans cette année. Il rassemble dix écoles. Chacune est représentée par deux « éco-ambassadeurs », et défend un projet en lien avec le développement durable. Ce mardi, les jeunes « parlementaires » doivent voter pour en retenir un. Fasseynou, surveillé du coin de l’œil par sa mère, porte un nœud papillon pour l’occasion. 78ACTU 23/06/17 Montigny-le-Bretonneux Les collégiens des Prés, champions de l'anti-gaspillage alimentaire. Melon, burger/frites, jus de fruits et glace.

78ACTU 23/06/17 Montigny-le-Bretonneux Les collégiens des Prés, champions de l'anti-gaspillage alimentaire

Les collégiens des Prés se sont fait plaisir vendredi midi à la cantine. Ce menu un peu exceptionnel était une manière de les récompenser. L’établissement ignymontain vient en effet de remporter le 2e concours inter-collèges « anti-gaspi » organisé par Sodexo dans 19 collèges du département. LE PARISIEN 07/08/17 La Ferté-Gaucher : ils rachètent les invendus des maraîchers et en font des soupes. Ils ont eu LA bonne idée.

LE PARISIEN 07/08/17 La Ferté-Gaucher : ils rachètent les invendus des maraîchers et en font des soupes

Racheter aux maraîchers du département leurs invendus. La surproduction, les légumes moches ou hors gabarit, c’est pour eux. Apolline Filitowski et Julien Masson, 30 ans tous les deux, ont créé en septembre une conserverie et leur marque, « Bocatille », dans leur ferme à La Ferté-Gaucher. MAA 16/10/17 Le (Bio)cycle de l'antigaspi. Collecter, pédaler, redistribuer Enfourchant leur triporteur à assistance électrique, les bénévoles de l'association Biocycle collectent les invendus auprès des commerçants donateurs pour les redistribuer, le jour même, aux associations de l'aide alimentaire. « Le vélo était pour nous un choix évident car il nous permet de nous déplacer très facilement dans Paris. C'est pratique quand on transporte des produits frais », explique Mathieu Roger, responsable des partenariats de Biocycle, vantant les vertus écologiques du vélo. « Nous réfléchissons à des modèles à énergie solaire », poursuit-il sur les développements à venir de l'association.

Doté d'une remorque isotherme posée sur ses deux roues arrière, chaque triporteur peut transporter jusqu'à 250 kg de fruits, légumes et produits laitiers. Tout commence à partir du box logistique de Biocycle. « Les cyclo-livreurs partent à destination de 3 ou 4 commerçants pour collecter leurs invendus. Une mission de sensibilisation. AFP 27/11/17 Gaspillage alimentaire: même à Rungis, on trie. (AFP) - Rungis à 08H00. Les primeurs, bouchers, fromagers et poissonniers du marché de gros parisien ont remballé leurs étals. C'est l'heure où le tri peut commencer. "On fait ça pour des personnes démunies, pour qu'elles puissent manger des produits frais", explique Pascal Catiga, l'un des 27 trieurs des "potagers de Marianne", association installée au coeur du plus grand marché alimentaire frais d'Europe. Une partie des invendus de ce temple de l'opulence alimentaire sont ainsi redistribués à des associations caritatives (Resto du coeur, Banque alimentaire..) et aux épiceries solidaires du réseau Andès.

Même si de nombreuses start-up, comme Phenix, se lancent dans le créneau de la lutte contre le gaspillage, les Potagers de Marianne restent les seuls à ne s'occuper que de produits frais, dont la récupération est la plus délicate. A 10H00, Bernard Oudard, arboriculteur, recule un camion blanc devant le hangar. "Je n'ai pas trouvé d'acheteur. M. FRANCE INFO 27/11/17 Rungis en guerre contre la gaspillage. "2 fruits et légumes sur 3 sont jetés. Si l'on a 3 000 pommes, 2 000 vont être jetées", explique Pascal, salarié des Potagers de Marianne. Cette association lutte contre le gaspillage. Il y a quelques années, on aurait enlevé le bout pas joli et on l'aurait consommé", poursuit-il. "Aujourd'hui, on est obligé de jeter beaucoup d'aliments parce qu'ils ne correspondent pas aux critères...

" LE PARISIEN 13/12/17 Champigny se mobilise contre le gaspillage alimentaire. NUMEDIA 18/12/17 Le Marché de Rungis s’engage contre le gaspillage alimentaire. Il est appelé le ventre de Paris en référence à l’Œuvre de Victor Hugo qui a décrit l’ancien lieu situé dans les halles Barltard. Devenu beaucoup trop petit pour accueillir le plus grand marché international du monde, ce dernier s’est donc installé à 7 km au sud de Paris. Le marché de Rungis en chiffres C’est le plus grand marché de produits frais au monde.

C’est un site de 234 hectares où vendent plus de 1200 entreprises. Plus de 12 000 salariés arrivent chaque matin sur le marché de Rungis pour y travailler qui génère un chiffre d’affaires de presque 9 milliards d’euros par an. LE FIGARO 03/01/17 Le marché de Rungis s'associe à une start-up contre le gaspillage alimentaire. CES 2017 - Biotraq propose un système de suivi des aliments destiné à réduire le gaspillage alimentaire Comment savoir si la chaîne du froid a été bien respectée? API SITE PARIS 01/09/16 Plan stratégique parisien de lutte contre le gaspillage alimentaire. LINFOANGISAPI 05/04/16 Des lycéens de l'Essonne s'engagent contre le gaspillage, et sensibilisent les plus jeunes.

ESSONNE INFO 23/03/16 Les lycéens engagés contre le gaspillage alimentaire. Depuis 2015, c’est un grand projet européen qui s’est mis en place pour sensibiliser le public au gaspillage alimentaire. Pour représenter la France, cinq lycées de l’Essonne ont été choisis pour y participer et intervenir auprès des écoles primaires. LE PARISIEN 06/03/16 VIDEO : Loi anti gaspillage alimentaire : comment s'organise la collecte. BLOG DE MICHEL EDOUARD LECLERC 27/01/16 Lutte contre le gaspillage alimentaire : l’exemple de Rueil-Malmaison. Toujours enclin à vouloir exister à tout prix dans les médias, et quelque fois au détriment des acteurs économiques, certains politiques ciblent volontiers le secteur de la distribution. EUROPE 1 20/12/15 PDG de Rungis : "nous avons été précurseurs sur le gaspillage alimentaire"

Rungis est le premier marché en gros de produits frais de France et d'Europe. Son chiffre d'affaires annuel atteint les neuf milliards d'euros avec un bénéfice net de 100 millions par an. Son PDG, Stéphane Layani, était l'invité de David Abiker dimanche, dans "C'est arrivé demain". LE PARISIEN 11/12/15 Saint-Gratien : la ministre veut limiter le gaspillage alimentaire en Ehpad.

MAAF 13/10/15 La maison centrale de Poissy lutte contre le gaspillage alimentaire. LE PARISIEN 15/09/15 A Vitry, une sensibilisation au gaspillage alimentaire. ALIM AGRI via YOUTUBE 17/07/13 La Ville de Paris signe le Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire. EELV ILE DE FRANCE 14/02/13 Evitons les scandales alimentaires, privilégions les circuits courts ! La région structure ses filières agricoles. LE PARISIEN 03/04/15 A Gennevilliers, on apprend à cuisiner sans gaspiller. Le Parisien | 03 Avril 2015, 13h08 Gennevilliers, 2 avril.

Le centre culturel Aimé Césaire réuni des habitants du quartier du Luth pour un atelier cuisine anti-gaspillage sous la houlette de Franck, membre de la Fédération française de cuisine amateur.Illustration. LE PARISIEN 27/04/15 Des ateliers pour lutter contre le gaspillage alimentaire à Bobigny. Article Bobigny.

Références Région Ile de France

ADEME - Commune de Saint Mandé - JANV 2014 - Réalisation d'un auto-diagnostic du gaspillage alimentaire dans les restaurants sco. Mise en oeuvre Année principale de réalisation. YOUPHIL 24/02/14 A Rungis, ces salariés en insertion qui luttent contre le gaspillage alimentaire. Des allées d’immenses hangars en tôle d’un côté, un parking où vont et viennent d’innombrables semi-remorques de l’autre… Au petit matin, le marché international de Rungis, qui nourrit 18 millions de personnes, est un frigo géant. Encore plus avec ce petit courant d’air glacial qui traverse les entrepôts en permanence. Dans l’un d’entre eux, au pavillon "Fruits et Légumes", la lumière est blafarde et il n’y a presque personne, car le lundi, beaucoup de magasins sont fermés.

MAIRIE DE BOIS COLOMBES 03/10/13 Les écoliers bois-colombiens luttent contre le gaspillage alimentaire. ALIMENTATION_GOUV_FR 13/06/13 Le potager de Marianne, l'atelier anti-gaspi. GASPILLAGE ALIMENTAIRE - Le chantier d’insertion Le Potager de Marianne à Rungis, près de Paris, opère à un sauvetage des produits frais invendus pour les redistribuer par la suite. En partenariat avec le Ministère de l’Agriculture et la Direction Générale de l’Action Sociale, l’A.N.D.E.S (Association nationale de développement des épiceries solidaires) a créé le Potager de Marianne à Rungis, un chantier d’insertion où des salariés préparent les fruits et légumes provenant pour la plus grande part des invendus des grossistes.

Après avoir redonné une seconde vie à ces produits frais promis à la poubelle, ils approvisionnent 62 points de livraison du circuit d’aide alimentaire, ce qui représente tout un réseau d’épiceries solidaires d’île-de-France et associations caritatives. Plus de renseignements sur www.epiceries-solidaires.org. DRAAF ILE DE FRANCE 27/12/11 Réduire le gaspillage alimentaire dans les cantines.