background preloader

Fraudes alimentaires et produits de la pêche

Facebook Twitter

QUE CHOISIR 05/01/14 Filets de poisson - L’eau au prix du poisson. Le trempage prolongé des filets de poisson destiné à augmenter artificiellement leur poids est une fraude récurrente.

QUE CHOISIR 05/01/14 Filets de poisson - L’eau au prix du poisson

Au point que certains professionnels ont décidé de réagir. Signe des temps, les poissons vendus en filets ont le vent en poupe. Prêts à cuire et sans déchet, ils ont tout pour séduire les consommateurs. Au supermarché comme sur les étals des poissonniers, aujourd’hui, ce conditionnement a priori anodin représente la part la plus importante de l’offre. Pourtant, des manipulations douteuses qui n’hésitent pas à flirter avec la loi se cachent derrière.

Trempage prolongé, injections, utilisation d’additifs favorisant la rétention d’eau… Ces pratiques illicites visant à augmenter artificiellement le poids des filets de poisson sont devenues, semble-t-il, monnaie courante. Compte tenu du nombre limité d’espèces analysées, ces résultats ne représentent sans doute que la face émergée de l’iceberg. PARLEMENT EUROPEEN - Réponse à question E-015463-15 Food fraud involving fish; reducing imports of fish into the EU. The international association Oceana and the University of Louvain have recently performed scientific analyses of 280 samples at 150 restaurants in Brussels, demonstrating that one fish in three which is served does not correspond to its description on the menu.

PARLEMENT EUROPEEN - Réponse à question E-015463-15 Food fraud involving fish; reducing imports of fish into the EU

Moreover, according to other research, in Italy and Spain respectively, 32% and 30% of orders culminated in fraud against the consumer. The availability of fish within the EU is declining, while consumption is rising. As a result, 65% of fish consumed in Europe is imported, with less monitoring of quality and greater health risks. Thus the level of fraud has become alarming, particularly as regards fish which are already gutted before import and processed foods, because the processing makes it impossible to identify the original species. 1. 2.

ITALIAN JOURNAL OF FOOD SAFETY - 2015 - Mislabelling and species substitution in fishery products retailed in Sardinia (Italy), 2009-2014. PARLEMENT EUROPEEN 04/11/15 Proposition de résolution du Parlement européen sur la traçabilité des produits de la pêche à Bruxelles. Le Parlement européen, – vu le règlement (CE) n° 178/2002, – vu le règlement (UE) nº 1169/2011, – vu l'article 133 de son règlement, A. considérant que selon une étude réalisée par Oceana Europa, un tiers des poissons servis dans les restaurants de Bruxelles (surtout dans les bars de sushi et les cantines des institutions européennes comme celles de la Commission et du Parlement), sont présentés comme étant de qualité et d'espèces supérieures; B. considérant que cette situation porte préjudice non seulement au consommateur, victime de fraudes, mais également à l'environnement puisqu'elle ne garantit pas la «gestion durable» de nos mers; C. considérant que la réglementation européenne prévoit bien un système anti-fraude et des dispositions claires sur l'étiquetage; D. considérant que l'Union est responsable de la bonne application et du plein respect des règles qu'elle a édictées;

PARLEMENT EUROPEEN 04/11/15 Proposition de résolution du Parlement européen sur la traçabilité des produits de la pêche à Bruxelles

SENAT BELGE 16/11/15 Réponse à question N°6-769 Origine du poisson servi dans les restaurants bruxellois - Étude d'Oceana - Résultats. Le SPF Économie est chargé de contrôler le respect des normes relatives au poisson.

SENAT BELGE 16/11/15 Réponse à question N°6-769 Origine du poisson servi dans les restaurants bruxellois - Étude d'Oceana - Résultats

Des fraudeurs font fi de ces normes et pêchent des espèces illégales ou protégées. Ces pratiques peuvent avoir des répercussions sur la politique de la pêche en Flandre et sur l'image du secteur flamand de la pêche. Ma question présente donc un caractère transversal. Une étude d'Oceana, une association œuvrant à la conservation des océans, a révélé que les restaurants bruxellois servent souvent une espèce de poisson moins chère que celle indiquée sur le menu. De mars à juin de cette année, l'association environnementaliste a prélevé 280 échantillons de poisson dans 150 restaurants et dans les cantines des institutions européennes. R-BIOPHARM 20/11/15 Seafood fraud: One out of three fish dishes is not what it says on the menu.

LE FIGARO 04/11/15 Un poisson sur trois consommé à Bruxelles ne correspond pas à son étiquette. Selon l'ONG Océana, c'est une fraude massive qui touche la capitale belge, et sans doute l'ensemble du pays.

LE FIGARO 04/11/15 Un poisson sur trois consommé à Bruxelles ne correspond pas à son étiquette

D'autres États européens sont aussi concernés par ces pratiques. Voilà une nouvelle qui ne va pas inciter à la consommation de produits de la mer dans les restaurants de notre voisin belge. Selon l'ONG Oceana, qui lutte pour la préservation des ressources maritimes, au moins un tiers des poissons servis à Bruxelles ne sont pas ceux initialement annoncés par le restaurateur. Un manque de fiabilité des étiquettes qui concerne aussi bien le restaurant de sushis du coin de la rue que les cantines scolaires et d'entreprise.

L'ONG prétend que même les cantines des institutions européennes ayant leur siège dans la capitale belge sont concernées. Si les taux de tromperie sur les étiquettes sont très élevés, il y a néanmoins de forte disparités en fonction de l'établissement et du produit concerné. Interrogée par France Info, l'ONG ne s'étonne guère de cette situation. JRC EUROPE 21/01/16 JRC provides support in the fight against food fraud. FOOD STANDARDS SCOTLAND 13/01/16 FSS survey of fish authenticity in foods in schools, care homes and hospitals. EUROPE 04/12/15 Food fraud: Reports on EU-wide control plans on fish species substitution and honey adulteration are published today. FOODSECURITY_AC_UK - JULY 2012 - Tackling seafood fraud: fisheries forensics. Share this page: Sets a cookie.

FOODSECURITY_AC_UK - JULY 2012 - Tackling seafood fraud: fisheries forensics

Marine Policy Volume 48, September 2014, Estimates of illegal and unreported fish in seafood imports to the USA. PARLEMENT EUROPEEN - Réponse à question E-003081-14 Fraude à l'étiquetage des produits de la mer. Les associations BLOOM et Oceana, des chercheurs de l'Inserm et du Muséum national d'Histoire naturelle ainsi que du magazine Terra eco ont évalué la traçabilité de la filière poisson en France.

PARLEMENT EUROPEEN - Réponse à question E-003081-14 Fraude à l'étiquetage des produits de la mer

Ces derniers se sont associés pour mener une enquête inédite en France sur la fraude à l'étiquetage du poisson. Pendant un an, dix régions ont été échantillonnées et près de 400 échantillons récoltés aux rayons frais des grandes surfaces, dans les poissonneries, les restaurants, dans les plats préparés et les produits surgelés. Cette étude a démontré que la substitution d'espèces en France demeure rare, avec un taux de fraude qui se situe à 3,5 %. Les résultats de cette enquête sont à comparer avec les études similaires menées dans divers pays de l'Union européenne. Les taux de fraude à l'étiquetage sont très élevés dans certains États membres: 32 % de fraude en Italie, 30 % rien que sur le merlu en Espagne, 19 % sur le cabillaud en Irlande.

DHNET_BE 03/11/15 Fraude aux poissons dans les restos. Consommation Édifiant : 30 % des poissons servis dans les restos bruxellois ne correspondent pas à l’espèce mise à la carte !

DHNET_BE 03/11/15 Fraude aux poissons dans les restos

A l’heure où le consommateur s’interroge tant et plus sur le contenu de son assiette, l’enquête menée par Oceana, en collaboration avec l’Université Catholique de Louvain, jette un nouveau pavé dans la mare. EURONEWS 03/11/15 Un poisson peut en cacher un autre. LE SOIR 04/11/15 Dans les restaurants, le poisson servi n’est pas toujours celui que vous croyez. Un poisson sur trois servi dans les restaurants bruxellois ne serait pas celui indiqué sur le menu, a affirmé mardi l’ONG Oceana, qui milite pour la conservation des océans.

LE SOIR 04/11/15 Dans les restaurants, le poisson servi n’est pas toujours celui que vous croyez

Cette fraude économique n’est pas sans conséquence pour la santé et pour l’environnement, puisqu’elle encourage la pêche illégale. Le SPF Economie passera au crible ce rapport, et prendra des actions si nécessaire, a indiqué sa porte-parole. LE MONDE PLANETE 26/02/14 Fraude à l'étiquetage du poisson : la France bonne élève en Europe. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Audrey Garric Après les scandales qui ont ébranlé le secteur de la viande, la question de la fiabilité de la filière poisson était posée en France.

LE MONDE PLANETE 26/02/14 Fraude à l'étiquetage du poisson : la France bonne élève en Europe

Les associations Bloom et Oceana, deux chercheurs de l'Inserm et du Muséum national d'Histoire naturelle et le magazine Terra eco ont mené une enquête inédite sur l'étiquetage des produits de la mer, en analysant pendant un an 371 échantillons prélevés parmi les espèces les plus consommées dans toutes les régions et à de multiples endroits : poissonneries, restaurants, plats cuisinés, surgelés. Résultat : la substitution d'une espèce de poisson pour une autre demeure rare, avec un taux de fraude de 3,5 %.

AGRO MEDIA 03/03/14 Etiquetage du poisson : peu de fraudes en France. FORBES 29/10/15 Salmon Fraud: What's Wrong With America's Favorite Fish - Especially In Restaurants. UNIVERSITY OF MINNESOTA - FEV 2015 - Seafood Fraud in the United States: Current Science and Policy Options. Seafood (fish and shellfish) is the world’s most-traded food commodity, worth nearly $130 billion in 2012 (FAO, 2014).1 In comparison, beef, the second most traded animal-based protein food commodity is valued at only $36 billion. 2 Americans, on average, consume nearly 16 pounds of seafood per person each year, about 90% of which is imported. 3 Total seafood imports in the United States (US) increased by 27% from $13.3 billion in 2009 to $16.9 billion in 2011 and have remained relatively stable since then.

The seafood trade is uniquely diverse when compared to other animal protein sources, in that it is comprised of nearly 1,700 edible species including numerous fish and molluscs, many of which share little in common other than being of aquatic origin. The seafood supply chain is extremely complex, with many products crossing national borders several times throughout the capture, processing, distribution, and final consumption process. CONGRESSIONAL RESEARCH SERVICE 07/04/15 Seafood Fraud. OCEANA - FEV 2014 - La fraude aux poissons - Nuisible pour nos océans, notre santé et nos portefeuilles. OCEANA - 2015 - Un poisson sur trois servi dans les restaurants à Bruxelles n’est pas celui pour lequel les consommateurs paient.

La fraude aux poissons ouvre la porte à la pêche illégale et aux risques sanitaires.