background preloader

Actualités francophones concernant la phytoremédiation

Facebook Twitter

ANSES - AVRIL 2016 - Numéro 28 du Bulletin de Veille Scientifique. Au sommaire: Perceptions et acceptabilité sociale de la phytoremédiation; INRA 14/12/15 Inauguration du Laboratoire International Associé à Nancy (concerne la remédiation) Contamination des sols et production agricole urbaine ?

INRA 14/12/15 Inauguration du Laboratoire International Associé à Nancy (concerne la remédiation)

Ce laboratoire commun réunit des scientifiques des trois institutions Inra, Université de Lorraine et Université Sun Yat-Sen qui travaillent dans deux unités de recherche : l’UMR UL-Inra LSE (Laboratoire Sols et Environnement pour la France, le Guangdong Provincial Key Lab Environmental Pollution Control and Remediation Technology pour la Chine. Le LIA est consacré aux milieux fortement anthropisés, aux milieux pollués par l’activité humaine. Il s’agit d’en comprendre le fonctionnement, les impacts, les services écosystémiques qu’ils peuvent rendre, et les moyens de les restaurer.

C’est un laboratoire essentiel au moment où se pose en France, en Chine et dans le monde la question de la pression sur les terres pour assurer la sécurité alimentaire de toutes les populations. Une collaboration franco-chinoise de longue date Ce colloque franco-chinois est le 8ème d’une série sur le thème des sites et sols dégradés et de leur remédiation. BRGM 21/07/15 Sites et sols pollués : guide de la bioremédiation in-situ des eaux souterraines.

Durant les dernières décennies, grâce au développement de nouvelles méthodes d’investigations, des découvertes importantes ont été réalisées sur les processus biologiques et microbiologiques contrôlant la transformation (oxydation, réduction, dégradation) et le transfert des polluants (inorganiques et organiques) dans les sols et les eaux.

BRGM 21/07/15 Sites et sols pollués : guide de la bioremédiation in-situ des eaux souterraines

L’étude de ces processus, naturellement présents dans l’environnement, est une source d’innovation pour le développement et la mise en œuvre de techniques de bioremédiation (atténuation naturelle, bioaugmentation, biostimulation, biofiltres, etc.).

Références universitaires

ANSES - MARS 2015 - Bulletin de veille scientifique N°26. Bioindication végétale et phytoremédiation en rivières : comment traiter l’exposition aux contaminants en milieux courants ? ANSES - MARS 2015 - Bulletin de veille scientifique N°26. Dépollution des sols par phytoremédiation: réduire la durée de traitement tout en maintenant l’activité agricole.

BRUSSELS GREENTECH 28/02/13 La phytoremédiation : un réseau se crée à Bruxelles. La phytoremédiation a-t-elle un avenir pour Bruxelles ?

BRUSSELS GREENTECH 28/02/13 La phytoremédiation : un réseau se crée à Bruxelles

Et si c’est le cas, pour quels types de terrains, quelles pollutions et quels objectifs ? Ces questions ont été débattues au Centre d’Ecologie Urbaine. Experts, chercheurs, administration de l’environnement et acteurs de terrains se sont réunis afin d’identifier les défis de cette technique encore peu connue. Bruxelles et son passé industriel important est confronté à des problèmes de sols pollués.

Certaines zones, comme les abords du canal, sont plus particulièrement touchées. EUROPE 28/07/11 Un processus français renforce la phytoremédiation. L’unité Ecobio CNRS de Rennes a mis au point une méthode destinée à accroître la tolérance des plantes à l’absorption d’agents contaminants issus d’eaux et de sols pollués.

EUROPE 28/07/11 Un processus français renforce la phytoremédiation

Ce processus présente le potentiel nécessaire pour améliorer nettement la phytoremédiation en tant que remède aux effets de la pollution. La phytoremédiation repose sur les capacités des plantes vertes vivantes à absorber des agents contaminants chimiques et organiques dans le sol et l’eau. Ce processus est efficace sur le plan énergétique, sans compter qu’il s’avère esthétiquement plus séduisant que les autres processus de dépollution, comme l’excavation et le réenfouissement.

En outre, son coût est généralement bas, à savoir de 20 à 75 EUR par tonne de sol, ou 0,10 à 1,00 EUR pour 1000 litres d’eau. SMARTPLANET 20/07/12 Dépollution des sols: montée de la bioremédiation aux Etats-Unis. Revue de web: l’usage d’organismes vivants pour dépolluer les sols des pesticides, hydrocarbures etc., fait l’objet de nombreux travaux américains, ainsi que d’un projet avec la Colombie, rapporte l’ambassade de France avec l’Adit.

SMARTPLANET 20/07/12 Dépollution des sols: montée de la bioremédiation aux Etats-Unis

UMR 1120 INPL-INRA - 2010 - stratégies de remédiation in situ des sols pollués - la phytoremédiation. BE Etats-Unis 298 >> 16/07/2012 Agronomie / Sciences des aliments - La bioremédiation : un procédé qui prend de l'ampleur pour l. Agronomie / Sciences des alimentsLa bioremédiation : un procédé qui prend de l'ampleur pour la dépollution des sols La bioremédiation est un processus qui utilise des organismes vivants en vue de dégrader les contaminants nocifs pour l'environnement présents dans des milieux pollués (sols, eaux, ...) dans l'objectif de les transformer en composés non toxiques.

BE Etats-Unis 298 >> 16/07/2012 Agronomie / Sciences des aliments - La bioremédiation : un procédé qui prend de l'ampleur pour l

Un des principaux exemples de la pollution des sols est la contamination par les pesticides agricoles qui se propageront par la suite vers d'autres milieux, notamment les ressources en eau. Certains micro-organismes sont capables de décomposer la plupart des hydrocarbures pétroliers pour les transformer en dioxyde de carbone (CO2) et en eau. En outre, ce processus naturel produit des substances bio-nutritives qui pourront être utilisées à la fois par le milieu végétal et aquatique. ECOFLIX VIA YOUTUBE 17/03/11 Permaculture Eau Phytoépuration gestion écologique des eaux usées. (WO/2010/130730) UTILISATION DE CISTUS LIBANOTIS POUR NETTOYER DES SOLS CONTENANT DES MÉTAUX LOURDS. IRD - NOV 2010 - OT31 - Phytoremédiation de sols pollués par l’utilisation de la plante Cistus libanotis. Cette invention concerne l’utilisation de la plante Cistus libanotis pour la décontamination naturelle des environnements pollués par des métaux lourds tels que le plomb.

IRD - NOV 2010 - OT31 - Phytoremédiation de sols pollués par l’utilisation de la plante Cistus libanotis

La méthode proposée, moins onéreuse et plus douce d’un point de vue écologique, permet l’extraction des métaux lourds du sol et dans l’eau ou encore la diminution de la mobilité et la diffusion de ces métaux dans l’environnement. > Télécharger la fiche (.pdf, 125Ko) Chercheur(s) : ADEME 17/11/10 Présentation : Cultures non alimentaires : potentiel pour la phytoremédiation - Programme PHYTENER (2010 - 2013)

INERIS - JUIN 2010 - Sites pollués : étude de l’efficacité des techniques de phytoremédiation - Le projet PHYTOSTAB. INERIS 13/07/11 L’INERIS collabore à deux nouveaux projets de recherche sur la valorisation de la biomasse issue de la phytoremé. Québec vert - Printemps 2011 - Les phytotechnologies donnent des résultats. FCBA - 2012 - Phytoremédiation et phytoépuration : de nouvelles perspectives pour les taillis à courtes rotations.