background preloader

Actualités francophones des sites institutionnels

Facebook Twitter

ANSES 27/01/21 Vitamine D chez l’enfant : recourir aux médicaments et non aux compléments alimentaires pour prévenir le risque de surdosage. L'actualité a été ajouté à votre bibliothèque Actualité du 27/01/2021 Des cas de surdosage à la vitamine D ont récemment été rapportés chez des jeunes enfants suite à la prise de compléments alimentaires enrichis en vitamine D. Ces cas se manifestent par une hypercalcémie (taux excessif de calcium dans le sang) qui peut avoir des conséquences graves, telles qu’une atteinte rénale à type de lithiase / néphrocalcinose (dépôt de calcium dans le rein). Par conséquent, l'Anses, l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), les sociétés savantes de pédiatrie[1], le collège national des sages-femmes et les centres antipoison, alertent les professionnels de santé et les parents sur le risque de surdosage associé à l’administration de compléments alimentaires à base de vitamine D chez des enfants, et notamment des nourrissons.

Pour prévenir ce risque, nous demandons aux professionnels de santé et aux parents de : Vitamine D et compléments alimentaires : les risques associés Conduites à tenir. ANSES 17/04/20 Confinement : Assurer un apport suffisant en vitamine D grâce à l’alimentation. L'actualité a été ajouté à votre bibliothèque Actualité du 17/04/2020 La vitamine D joue un rôle essentiel dans la qualité du tissu osseux et musculaire ainsi que dans le renforcement de notre système immunitaire. Dans le contexte actuel de l’épidémie de Covid-19, les défenses immunitaires peuvent être particulièrement sollicitées. Poissons gras, fromage, jaune d’œuf… la consommation de ces aliments riches permet d’assurer à notre corps un apport en vitamine D.

L’Anses rappelle l’importance de veiller à un apport suffisant en cette période de confinement mais aussi tout au long de l’année, notamment pour les personnes âgées, les personnes à peau mate voire foncée et les femmes ménopausées. Une insuffisance en vitamine D augmente les risques de fracture La vitamine D est essentielle au bon fonctionnement de notre organisme. Consommer deux portions de poissons par semaine dont une portion de poisson gras : une contribution majeure aux apports en vitamine D. UNIVERSITE DE LAVAL (QC) - 2014 - Mémoire en ligne : Fabrication de fromages de type Cheddar à partir de laits de fromagerie concentrés en protéines et fortifiés en vitamine D. INSERM 29/09/14 Les bonnes attitudes contre la carence en vitamine D. Activité physique, exposition légère au soleil dans la vie quotidienne et maintien d’un poids normal. Voilà au moins trois moyens simples à mettre en œuvre pour disposer d’un taux de vitamine D correct dans l’organisme.

Des chercheurs de l’Inserm* viennent en effet d’éplucher les dossiers de plus de 1 800 Français de type caucasien - comprenez à la peau blanche - pour déterminer les facteurs influençant la concentration sanguine de vitamine D. Ces personnes faisaient partie de la cohorte SU.VI.MAX, créée en 1994 et suivie jusqu’en 2007 pour étudier l’impact des anti-oxydants sur la santé. Leurs résultats montrent que 58 % des effectifs avaient une concentration insuffisante en vitamine D (moins de 20 ng/ml) et environ 15 % une véritable carence (<10 ng/ml). CONFEDERATION SUISSE 19/06/16 Recommandations concernant la vitamine D. EFSA 28/10/16 Vitamine D : L'EFSA définit des valeurs nutritionnelles de référence pour la vitamine D. L'EFSA a fixé des valeurs nutritionnelles de référence (VNR) pour les apports en vitamine D.

L’EFSA apporte ses conseils aux gestionnaires des risques dans les pays européens, qui les utilisent ensuite pour formuler des recommandations à destination des consommateurs dans leurs pays respectifs. Le groupe scientifique sur les produits diététiques, la nutrition et les allergies (NDA) a établi un apport adéquat de 15 µg par jour pour les personnes en bonne santé à partir de l’âge d'un an, y compris pour les femmes enceintes et allaitantes.

Les VNR pour les nourrissons âgés de 7 à 11 mois ont été fixées à 10 µg par jour. La définition de VNR pour la vitamine D a été entreprise dans le cadre de la révision des valeurs de référence pour les nutriments et les apports énergétiques qui avaient initialement été fixés en 1993. La vitamine D joue un rôle important dans l'organisme, notamment en contribuant à maintenir une ossature et des fonctions musculaires normales. FONDS FRANCAIS POUR L ALIMENTTION ET LA SANTE - MARS 2016 - Vitamine D - Etat des lieux établi par le Fonds français pour l’alimentation et la santé. MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE - JUIN 2014 - INDICATEURS DE SUIVI DE L’ÉTAT DE SANTE DE LA POPULATION - RÉVISION 2013 - RAPPORT FINAL Au sommaire notamment: Statut en vitamine D. IRD - NOV 2013 - Les Vietnamiens manquent de vitamine D et de calcium.

Novembre 2013 Fiches d'actualité scientifique © IRD / J. Berger Marché Indigo 52468 Au Vietnam, une grande part des femmes et des enfants souffrent d’insuffisance, voire de carences, en vitamine D et en calcium. Un problème de santé publique dont l’ampleur, insoupçonnée jusque-là, vient d’être révélée par des chercheurs de l’IRD et de l’Institut national de nutrition de Hanoi. . © IRD / J. Un problème de santé publique mis à jour Très peu de données existaient jusque-là au Vietnam sur l’ampleur des carences en calcium et en vitamine D.

Des besoins quotidiens non couverts D’une part, comme dans de nombreux pays d’Asie, les Vietnamiennes prennent des mesures radicales pour éviter toute exposition solaire, qui permet de synthétiser en grande partie la vitamine D. Un mauvais cocktail pour les os Chez les femmes, l’insuffisance en vitamine D et en calcium augmente les risques de divers troubles chroniques, de fractures osseuses et d’ostéoporose. Partenaires Références. CERIN 18/11/13 Supplémentation de vitamine D en France : étonnante hétérogénéité des prescriptions. Caillet P, Souberbielle JC, Jaglal SB et col (2013) Vitamin D supplementation in a healthy, middle-aged population :actual practices based on data from a French comprehensive regional health-care database, European Journal of Clinical Nutrition; doi:10.1038/ejcn.2013.182 Actuellement, les recommandations en vitamine D font débat. En 2011, l’EFSA a réhaussé la limite d’apport maximal (actuellement 100?

G/jour pour l’adulte) et, en 2012, la Société Française de Pédiatrie a proposé une révision des recommandations de supplémentation en vitamine D des enfants. Cet article concerne les modalités de prescription de vitamine D à partir de la base de données ERASME gérée par l’Assurance maladie de la région Rhône Alpes. Trois mille vingt-trois personnes ont eu un dosage de la vitamine D dans les deux mois qui précèdent l’hiver. Soixante pour cent d’entre elles ont été supplémentées en vitamine D. Parmi les personnes qui ont reçu un traitement de vitamine D, 1 311 ont été incluses dans l’étude.

OMS 02/11/10 L’OMS va procéder à la cartographie de la carence en vitamine D en Europe. Le 1er octobre 2010, des experts de l’OMS et des représentants de la Public Advice International Foundation (PA International) se sont réunis pour aborder le problème de la carence en vitamine D dans la Région européenne de l’OMS. Les débats ont porté sur la mission et la stratégie de PA International ainsi que sur les travaux menés par l’OMS/Europe dans le domaine de la nutrition, de l’exercice physique et de l’obésité, dont les outils politiques tels que la Charte européenne sur la lutte contre l’obésité et le Plan d’action européen de l’OMS pour une politique alimentaire et nutritionnelle 2007-2012.

Lors de la réunion, les partenaires ont convenu de mettre en œuvre les activités suivantes à l’avenir. L’OMS/Europe : PA International tracera les grandes lignes d’une initiative de collecte de fonds en vue d’appuyer ces activités, en coordination avec l’OMS/Europe et en collaboration avec les parties prenantes. EFSA 27/07/12 Révision de l’apport maximal en vitamine D et en calcium. CONFEDERATION SUISSE 14/06/12 Dossier vitamine D Au sommaire: Carence en vitamine D: preuves scientifiques, sécurité et recommandations pour la population Suisse. Comité de nutrition de la Société française de pédiatrie - La vitamine D : une vitamine toujours d'actualité chez l'enfant et l'adolescent.

Cahiers de Nutrition et de Diététique, Volume 44, Issue 6, December 2009, L’hypovitaminose D chez les femmes jeunes : une réalit. Médecine et nutrition Vitamin D deficiency in young women population: An unrecognised reality a Département de médecine générale, université Claude-Bernard, 8, avenue Rockefeller, 69008 Lyon, France b Pôle information médicale, évaluation, recherche, 162, avenue Lacassagne, 69003 Lyon, France c Inserm U 870, Inra 1235, centre de recherche en nutrition humaine de Rhône-Alpes, hospices civils de Lyon, université Lyon-I, CHLS, 69310 Pierre-Bénite, France Auteur correspondant. Received 8 June 2009 Accepted 2 November 2009 Available online 16 December 2009 View full text Introduction Patientes et méthode Résultats Discussion Conclusion Conflit d’intérêt Remerciements Références Résumé La littérature internationale est très productive de travaux montrant l’importance de la vitamine D tant pour le métabolisme phosphocalcique que pour les maladies auto-immunes, cancéreuses et cardiovasculaires.

Summary Mots clés Hypovitaminose D ; Facteurs de risque ; Femmes jeunes ; Médecine générale Keywords Tableau 1. Archives de Pédiatrie, In Press, Corrected Proof, Available online 14 October 2010 Vitamine D : un acteur majeur en santé ? Revue du rhumatisme 77 (2010) 139–143 Analyse critique du déficit en vitamine D. BE Danemark 26 >> 23/03/2010 Médecine - La vitamine D joue un rôle crucial pour l'activation de la réponse immunitaire. MédecineLa vitamine D joue un rôle crucial pour l'activation de la réponse immunitaire Des chercheurs de l'Université de Copenhague, au Département de Santé Internationale, d'Immunologie et de Microbiologie ont découvert le rôle crucial joué par la vitamine D dans l'activation de nos défenses immunitaires. Ainsi, sans apports nutritifs suffisants en cette vitamine, les cellules tueuses du système immunitaire, les cellules T, ne sont pas capables de réagir et de combattre les infections. Les résultats sont publiés dans le journal scientifique Nature Immunology.

Pour que les cellules T puissent détecter et tuer des pathogènes, tels que des bactéries ou virus, les cellules doivent d'abord être "amorcées" et passer de leur état de cellules immunitaires inactives et inoffensives à celui de cellules tueuses destinées à chercher et détruire toute trace de pathogène. STATISTIQUES CANADA - MARS 2010 - Les niveaux de vitamine D chez les Canadiens selon les résultats de l’Enquête canadienne sur l. FONDATION LOUIS BONDUELLE 10/12/10 Calcium et vitamine D : les quantités adéquates. MINISTERE DE LA SANTE - L’état de santé de la population en France - Suivi des objectifs annexés à la loi de santé publique - Ra.

PARLEMENT EUROPEEN - Réponse à question: E-7015/2010 Vitamine D. UNIVERSITE JOSEPH FOURIER - 2011 - Thèse en ligne : Actualités sur la vitamine D et nouvelles perspectives thérapeutiques. INVS 24/04/12 Statut en vitamine D de la population adulte en France : l’Étude nationale nutrition santé (ENNS, 2006-2007) MTES - L’état de santé de la population en France - Suivi des objectifs annexés à la loi de santé publique - Rapport 2011.

VITAGORA 24/07/12 Vitamine D : un nouveau marché pour les industriels ? Les Français manquent de vitamine D, cette vitamine qui aide le calcium à se fixer sur les os et à préserver nos dents comme nos cartilages ! Rassurez-vous, nos squelettes ne sont pas en danger immédiat. Si l’on en croit une étude* publiée en avril dernier, il est en effet peu probable que vous souffriez d’un déficit important en vitamine D. Mais, hors pourtour méditerranéen, le climat de ce superbe été 2012 n’a pas dû arranger notre déficit modéré en vitamine D… Les entreprises peuvent-elles y voir l’émergence d’un nouveau marché ? * Etude Nationale Nutrition Santé (ENNS 2006-2007) conduite par l’Institut de veille sanitaire, Université de Paris 13, Bobigny, France Carence en vitamine D : un nouveau problème de santé ?

Ce déficit en vitamine D peut avoir des conséquences en termes de santé, et notamment contribuer à l’apparition de certaines pathologies : Pour simplifier, disons qu’il y a globalement 2 manières de lutter contre ce déficit de la population en vitamine D : CERIN 03/07/12 Vitamine D : les pédiatres préconisent une révision des recommandations. Vidailhet M, Mallet E, Bocquet A et col. (2012) Vitamin D : Still a topical matter in children and adolescents. A position paper by the Committee on Nutrition of the French Society of Paediatrics, Archives de Pédiatrie; 19:316-428 La vitamine D joue un rôle majeur dans l’homéostasie phosphocalcique et la minéralisation osseuse. De nombreuses études d’observation suggèrent également un rôle de protection vis-à-vis de certains cancers (colon, sein, prostate), de maladies infectieuses (tuberculose, maladies virales), auto immunes (psoriasis, sclérose en plaques, lupus, diabète de type 1) et cardio-vasculaires.

Le taux plasmatique de calcidiol 25(OH)D est le marqueur biologique qui permet d’évaluer le statut en vitamine D. Chez l’enfant, un seuil de déficit (risque élevé de minéralisation osseuse insuffisante voire pathologie extra osseuse) a été fixé à 50nmol/L et un seuil de carence (risque élevé de rachitisme) à 30nmol/L.