background preloader

DONNEES ECONOMIQUES ET CONSOMMATION DE FRUITS ET LEGUMES

Facebook Twitter

FRANCE AGRIMER 20/03/17 Chiffres-clés 2015 (fruits et légumes frais et transformés) EUROSTAT 14/10/16 Consumption of fruit and vegetables in the EU. PARLEMENT EUROPEEN - Réponse à question E-003912-16 Promoting consumption of fruit and vegetables in the EU. HABEAT_EU - Fruits et légumes : Faites-les aimer à vos enfants. Fruits et légumes : Faites-les aimer à vos enfants Trois bonnes raisons d'aimer les fruits et légumes: Ils apportent aux repas de la couleur, des textures et des goûts variés.

HABEAT_EU - Fruits et légumes : Faites-les aimer à vos enfants

Ils sont riches en vitamines, minéraux et fibres. Ils pourraient réduire les risques de maladies cardiovasculaires et de certains cancers. ERS USDA - NOV 2013 - How Transportation Costs Affect Fresh Fruit and Vegetable Prices. PARLEMENT EUROPEEN - Réponse à question E-003217-15 Consumption of fruit and vegetables. CDC MMWR 08/08/14 Vital Signs: Fruit and Vegetable Intake Among Children — United States, 2003–2010. August 8, 2014 / 63(31);671-676 Sonia A.

CDC MMWR 08/08/14 Vital Signs: Fruit and Vegetable Intake Among Children — United States, 2003–2010

Kim, PhD1, Latetia V. Moore, PhD1, Deborah Galuska, PhD1, Ashton P. Wright, DrPH1, Diane Harris, PhD1, Laurence M. Grummer-Strawn, PhD1, Caitlin L. Abstract Background: Eating more fruits and vegetables adds underconsumed nutrients to diets, reduces the risks for leading causes of illness and death, and helps manage body weight. Methods: CDC analyzed 1 day of 24-hour dietary recalls from the National Health and Nutrition Examination Surveys from 2003 to 2010 to estimate trends in children's fruit and vegetable intake in cup-equivalents per 1,000 calories (CEPC) and trends by sex, age, race/ethnicity, family income to poverty ratio, and obesity status. Results: Total fruit intake among children increased from 0.55 CEPC in 2003–2004 to 0.62 in 2009–2010 because of significant increases in whole fruit intake (0.24 to 0.40 CEPC). Introduction. MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE - JUIN 2014 - INDICATEURS DE SUIVI DE L’ÉTAT DE SANTE DE LA POPULATION - RÉVISION 2013 - RAPPORT FINAL Au sommaire notamment: Consommation de fruits et légumes.

EUFIC - JANV 2012 - Consommation de fruits et de légumes en Europe – Les Européens en mangent-ils assez ? 1.

EUFIC - JANV 2012 - Consommation de fruits et de légumes en Europe – Les Européens en mangent-ils assez ?

Introduction Les fruits et les légumes constituent des composants importants d'une alimentation saine et équilibrée, qu'ils fassent partie d'un en-cas ou d'un menu principal. Ils nous apportent des vitamines, des fibres et des minéraux, un peu d’énergie (surtout sous la forme de sucre), ainsi que certains éléments en moindre quantité souvent appelés composés phytochimiques ou dérivés végétaux qui sont potentiellement bénéfiques pour la santé. Les études épidémiologiques indiquent qu'une forte consommation de fruits et de légumes est associée à un plus faible risque de maladies chroniques, et particulièrement de maladies cardiovasculaires (1–3), de diabète de type 2 (4) et de certains cancers (bouche, pharynx, larynx, œsophage, estomac et poumons) (5). INRA 11/03/14 Expertise : Les fruits et légumes dans l'alimentation - Enjeux et déterminants de la consommation.

L'Inra vient de rendre publics les résultats de l'expertise scientifique collective qu'il a conduite sur les fruits et légumes dans l'alimentation.

INRA 11/03/14 Expertise : Les fruits et légumes dans l'alimentation - Enjeux et déterminants de la consommation

En effet, la consommation de fruits et légumes est considérée comme un enjeu de santé publique et fait l'objet de recommandations nutritionnelles au niveau mondial par la FAO et l’OMS. Or, en France, la recommandation incluse dans le Programme national nutrition santé de "manger 5 fruits et légumes par jour" est bien connue, mais encore peu suivie : la consommation demeure inférieure aux apports conseillés.Dans le même temps, le marché des fruits et légumes représente un enjeu économique pour les producteurs nationaux dans un contexte commercial international et européen qui génère une concurrence accrue sur les prix. Le champ retenu pour l'expertise scientifique collective identifiait les principales questions suivantes : Un groupe d'une vingtaine d'experts a été mobilisé par l'Inra pour mener cette expertise.

LES ECHOS 10/02/15 La qualité, force et faiblesse de la filière française des fruits et légumes. La filière française des fruits et légumes souffre aujourd’hui terriblement de la concurrence internationale, mais elle ne doit pas faire l’erreur de penser qu’une baisse de ses prix – et donc de sa qualité – lui permettra de se sauver.

LES ECHOS 10/02/15 La qualité, force et faiblesse de la filière française des fruits et légumes

Au contraire, elle ne peut résister qu’en transformant cette faiblesse en force. Les nouvelles ne manquent pas pour accréditer la thèse d’un secteur en difficulté. Alors que depuis 2011 le volume des exportations de fruits et légumes frais est en baisse, l’ embargo russe devrait encore diminuer celles-ci de 50 à 70.000 tonnes supplémentaires, pour une valeur annuelle estimée à 210 millions d’euros. À la recherche de nouveaux débouchés, les vergers et potagers font face à la concurrence accrue de nos voisins, notamment espagnols et marocains.

Références FRANCE AGRIMER

MAAF 20/01/15 Régis HOCHART remet à Stéphane LE FOLL son rapport sur le devenir de la production fruitière en France. Régis HOCHART, membre du conseil économique, social et environnemental (CESE), a remis aujourd’hui à Stéphane LE FOLL son rapport sur le devenir de la production fruitière en France.

MAAF 20/01/15 Régis HOCHART remet à Stéphane LE FOLL son rapport sur le devenir de la production fruitière en France

Le ministre de l’agriculture lui avait confié le 21 février 2014 une mission visant à réfléchir aux perspectives pour l’arboriculture française et à identifier des leviers d’actions. A l’issue d’échanges nourris avec les principaux acteurs du secteur des fruits et les pouvoirs publics, Régis HOCHART a dressé un état des lieux complet de l’ensemble de la filière : production, commercialisation et transformation. Il relève les atouts importants dont dispose le secteur des fruits, en matière notamment de savoir-faire et d’image, tout en soulignant les enjeux à relever, en particulier en termes d’organisation et d’utilisation des produits phytosanitaires. CTIFL - 2009 - Comportement des fruits et légumes après récolte. Facteurs à connaître. INRA - OCT 2010 -  La consommation de légumes des ménages français : préparation domestique ou achats de produits transformés.

L’objet de ce papier est d’analyser les déterminants de la consommation de légumes des ménages français, en tenant compte des achats de produits transformés et des produits frais.

INRA - OCT 2010 -  La consommation de légumes des ménages français : préparation domestique ou achats de produits transformés

La consommation de légumes ainsi appréhendée reste-t-elle déterminée par la position sociale ou repose-t-elle sur de tout autres critères, tels que l’accès aux produits ou la composition du ménage ? A l’aide des données d’achats des ménages de TNS Worldpanel 2007, nous montrons la prépondérance de l’âge et de la structure du ménage, mais aussi du revenu du ménage, pour expliquer les disparités dans la consommation totale de légumes. USDA 28/06/13 National Fruit and Vegetable Retail Report. 2013 - State Indicator Report on Fruits and Vegetables 2013. INTECH/Diabetes Mellitus - Insights and Perspectives 23/01/13 The Role of Fruit and Vegetable Consumption in Human Health and Di.

CTIFL - MAI 2013 - Observatoire des entreprises de gros et d’expédition de fruits et légumes frais en France. Video sur Youtube. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA DISTRIBUTION DE FRUITS ET LEGUMES - GUIDE DE DISPONIBILITÉ DES FRUITS ET LÉGUMES DE L'ACDFL. SENAT 27/07/06 Rapport : Crise du verger français : Comment cueillir demain le fruit des réformes à engager aujourd'hui ? INVS 12/12/07 Etude nationale nutrition santé 2006. Communiqué de presse Etude nationale nutrition santé 2006 Des consommations en fruits et légumes encourageantes chez l’adulte mais pas chez l’enfant.

INVS 12/12/07 Etude nationale nutrition santé 2006

Vers une stabilisation du surpoids chez l’enfant mais encore un adulte sur six obèse 12 décembre 2007 D’après les résultats de « l’étude* nationale nutrition santé » (ENNS) réalisée par l’Unité de surveillance et d’épidémiologie nutritionnelle (Usen), un adulte sur six est obèse mais la consommation en fruits et légumes des adultes montre globalement des signes encourageants. Chez les enfants, la prévalence du surpoids et de l’obésité confirme une stabilisation par rapport au début des années 2000. L’étude ENNS a été réalisée auprès de 3 115 adultes et 1 675 enfants sur l’ensemble de l’année 2006. L’étude ENNS montre que près de la moitié des adultes sont en surpoids (57% des hommes et 41% des femmes) et parmi eux, 17% sont obèses. . * Etude nationale nutrition santé (ENNS, 2006). FRUITS ET LEGUMES 26/05/08 ACHATS DE FRUITS ET LÉGUMES FRAIS PAR LES MÉNAGES FRANÇAIS - 2007.

Détail Fruits et Légumes -DÉTAIL FRUITS ET LEGUMES - AVRIL 2014 - 11/04/2014 17:07:36 Consommation-ACHATS DE FRUITS ET LÉGUMES FRAIS PAR LES MÉNAGES FRANÇAIS - 2013 - 04/04/2014 10:44:50 Suite à la présentation par Kantar Worldpanel des résultats 2013 de la consommation des ménages et à leur diffusion aux acteurs de la filière, ce panorama synthétise l’évolution de l’activité du marché des fruits et légumes frais (hors pomme de terre), incluant la 4e gamme.

FRUITS ET LEGUMES 26/05/08 ACHATS DE FRUITS ET LÉGUMES FRAIS PAR LES MÉNAGES FRANÇAIS - 2007

Afin d’expliciter les évolutions du secteur, certaines informations conjoncturelles complètent l’analyse. Par ailleurs, les résultats 2013 sont comparés à ceux de 2012 et à la moyenne 2008-2012. Pour visualiser la plaquette 2013. Présentation : La filière fruits et légumes, évolution récentes et enjeux actuels de la qualité.