background preloader

COVID-19 et plastique

Facebook Twitter

OCDE 07/07/20 COVID-19 and the looming plastics pandemic. By Frithjof Laubinger and Nikhil Varghese, Circular Economy and Waste Team, OECD Environment Directorate During the height of the COVID-19 outbreak in Wuhan, the city was dealing with more than 240 tons of medical waste a day, a six-fold increase over the amount being treated before the outbreak.

OCDE 07/07/20 COVID-19 and the looming plastics pandemic

Improperly discarded single-use facemasks and gloves have already been found at beaches of remote islands and floating at sea, adding to the already chronic problem of marine plastic litter and revealing the shocking speed at which the recent shift in human behaviour impacts the environment. Responses to the health crisis led to a rise in plastics consumption and waste generation in a number of sectors – well beyond the medical sector – and put pressure on the environmentally sound handling, treatment and disposal of this waste. At the same time, as more household plastic waste was being generated, less was recycled. . … but the scientific evidence behind these initiatives is weak. LE MONDE 29/01/21 Avec la fermeture des restaurants, le retour en force des emballages jetables… et du plastique. Derrière la vitrine, des montagnes de boîtes à pizza.

LE MONDE 29/01/21 Avec la fermeture des restaurants, le retour en force des emballages jetables… et du plastique

Au cours de la journée, elles font comme les russes : elles descendent et elles remontent aussi sec. Tous les midis, et le soir avant le couvre-feu, c’est l’attroupement devant cette pizzeria du 12e arrondissement : les habitués qui déjeunaient entre collègues attablés dans la salle ou en terrasse continuent à venir chercher leur margherita ou leur burrata, les habitants du quartier passés au télétravail, les livreurs à scooter ou à vélo. « Certains jours, on travaille même mieux qu’avant le Covid », dit Béa, l’une des serveuses. Béa a une explication, imparable : « Les gens en ont marre de faire à manger. » Une bouffée d’oxygène pour des restaurateurs qui désespèrent d’obtenir le feu vert du gouvernement pour rouvrir leurs établissements.

Une plaie supplémentaire pour la planète. Le Syndicat mixte central de traitement des ordures ménagères (Syctom) confirme la tendance. FAPESP_BR 14/10/20 Plastic film protects surfaces against novel coronavirus on contact. Laboratory tests showed film containing silver-silica nanoparticles to be capable of eliminating 99.84% of SARS-CoV-2 particles after exposure for two minutes (photo: Promaflex) October 14, 2020 By Elton Alisson | Agência FAPESP – An adhesive plastic film designed to protect surfaces such as doorknobs, handrails, elevator buttons, and touch screens inactivates the novel coronavirus on contact.

FAPESP_BR 14/10/20 Plastic film protects surfaces against novel coronavirus on contact

The manufacturer of the film is Promaflex. It has nanoparticles of silver and silica built into its polyethylene structure, thanks to technology developed by Nanox, a Brazilian company based on São Paulo and supported by FAPESP’s Innovative Research in Small Business Program (PIPE). In tests conducted at the University of São Paulo’s Biomedical Sciences Institute (ICB-USP), which has laboratories certified for Biosafety Level III (BSL-3), the film proved capable of eliminating 99.84% of the viral particles after two minutes of contact.

Face covering Repeated washing can lead to loss of the additive. THE CONVERSATION 15/06/20 Fact check : Le plastique est-il incontournable pour lutter contre le Covid-19 ? En dépit de la loi du 1ᵉʳ janvier 2020 relative à l’interdiction de l’utilisation de certains objets plastique à usage unique (pailles, couverts…) le plastique revient en force.

THE CONVERSATION 15/06/20 Fact check : Le plastique est-il incontournable pour lutter contre le Covid-19 ?

Les industriels du secteur surfent sur la vague Covid-19 : emballages, suremballages, masques, visières, protections pour les commerçants, plexiglas sont produits et consommés en masse. La transparence du plastique en fait un allié de choix dès lors qu’il s’agit de séparer des clients d’un commerçant par exemple. Mais l’argument hygiéniste est le plus utilisé : jetable le plastique offrirait une plus grande protection que d’autres matériaux. FRANCE 2 10/06/20 Fruits et légumes : privilégier les transports en barquettes plutôt qu'en vrac - Avec la crise du Covid-19, la barquette sous vide refait son apparition. Pour respecter les normes sanitaires, le grand spécialiste du conditionnement et de.

FRANCE 3 03/06/20 Masques, gants : la bataille contre le plastique et le tout jetable relancée. Sur les plages, dans les caniveaux ou accrochés à une branche, les masques chirurgicaux font désormais partie du paysage.

FRANCE 3 03/06/20 Masques, gants : la bataille contre le plastique et le tout jetable relancée

Un retour en arrière comme on ne l'attendait pas. Nous le savons, chaque pas vers un monde respectant l'environnement est à ce point laborieux qu'imaginer que tout pourrait s'effacer du jour au lendemain ferait perdre espoir au plus fervent militant écologiste. Et là, c'est pourtant bien ce qui est en train de se produire. Trois pas en arrière Une chose est sûre, la crise sanitaire a modifié notre rapport au jetable: masque à usage unique à changer toutes les 4 heures, production en masse de bouteilles de gel hydroalcoolique, utilisation continue de produits et autres lingettes désinfectantes, suremballage et plexiglass. NOVETHIC 20/05/20 AVEC LE COVID-19, LE RETOUR EN FORCE DU PLASTIQUE ET DU TOUT JETABLE.

Alors que la lutte contre la pollution plastique avait beaucoup progressé ces dernières années avec une forte pression citoyenne et une réglementation de plus en plus exigeante, le Covid-19 marque un recul considérable.

NOVETHIC 20/05/20 AVEC LE COVID-19, LE RETOUR EN FORCE DU PLASTIQUE ET DU TOUT JETABLE

La consommation du plastique a explosé depuis le confinement. Un sondage réalisé par Elipso, représentant des fabricants d’emballage plastique, indique une hausse de la demande d’emballage de 20 à 30 % pour près d’un quart des répondants. Les bouteilles en plastique et les produits emballés connaissent un regain d’intérêt. "Les consommateurs se tournent à nouveau vers cette matière : les emballages en plastique en particulier sont extrêmement importants pour sécuriser la chaîne alimentaire", note sur France 24 Alexandre Dangis, directeur général de la Confédération européenne de la plasturgie (EuPC) représentant 50 000 entreprises.

"Jetable et propre ne sont pas synonymes" LE MONDE 12/04/20 A la faveur de la crise sanitaire, le plastique à usage unique fait son retour en force - Les industriels profitent de l’épidémie de Covid-19 pour vanter les prétendues qualités « hygiéniques » du plastique à usage unique et pour contest. Masques en polypropylène, flasques de gel hydroalcoolique, livraisons Internet, chariot débordant d’aliments emballés… Hier montré du doigt par les partisans du zéro déchet, les défenseurs de l’océan et les régulateurs européens, le plastique à usage unique s’arrache aujourd’hui.

LE MONDE 12/04/20 A la faveur de la crise sanitaire, le plastique à usage unique fait son retour en force - Les industriels profitent de l’épidémie de Covid-19 pour vanter les prétendues qualités « hygiéniques » du plastique à usage unique et pour contest

La propagation des polymères, produits à 99 % à partir de pétrole, de gaz ou de charbon, accompagne, désormais, celle du coronavirus. Un retour en force que l’industrie compte bien transformer en un retour en grâce. C’est, en tout cas, ce qu’espère le puissant lobby des transformateurs européens de plastique, EuPC, qui représente à Bruxelles les intérêts de plus de 50 000 entreprises de la plasturgie.

Dans un courrier adressé le 8 avril à la Commission – lettre passée inaperçue –, il lui demande « de reporter d’au moins un an la mise en œuvre au niveau national de la directive SUP [sur les plastiques à usage unique] et de lever toutes les interdictions » déjà en vigueur concernant ce type de produits. LA PROVENCE 19/05/20 Coronavirus : le plastique, virus écologique de l'épidémie - Depuis le début de la pandémie, la production de plastique a explosé, provocant l’inquiétude de plus en plus de chefs d’entreprise.

La lutte contre l’utilisation massive du plastique serait-elle la grande perdante de la crise ?

LA PROVENCE 19/05/20 Coronavirus : le plastique, virus écologique de l'épidémie - Depuis le début de la pandémie, la production de plastique a explosé, provocant l’inquiétude de plus en plus de chefs d’entreprise

Beaucoup de défenseurs de l’environnement l’affirment et s’en inquiètent. Et pour cause : compte tenu de l’utilisation excessive de sacs, d’emballages, de gants, de visières de protection ou encore de bouteilles de gel hydro-alcoolique, la production de plastique en France et dans le monde s’est envolée. À elle seule, la production d’emballages alimentaires a augmenté de 20% en seulement un mois. La raison ? Sa prétendue protection pour faire barrière au coronavirus. L USINE NOUVELLE 18/05/20 Le recyclage des plastiques en péril. FRANCE INFO 26/05/20 Coronavirus : pour Brune Poirson, la hausse de l'utilisation du plastique est "poussée par des lobbies" FRANCE INFO 26/05/20 #AlertePollution : la crise du coronavirus signe-t-elle le retour du plastique ?

Masques, vitres en Plexiglas, suremballages...

FRANCE INFO 26/05/20 #AlertePollution : la crise du coronavirus signe-t-elle le retour du plastique ?

Avec la crise du Covid-19, de nouveaux usages nécessitant du plastique, un matériau sur lequel le virus se maintient pourtant pendant de longues heures, sont apparus. Un retour en force qui inquiète les associations environnementales. #AlertePollution Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ? Cliquez ici pour nous alerter ! FRANCE BLEU 08/05/20 Coronavirus : nos fruits d'été bientôt en barquettes plastique pour nous protéger du Covid-19 ? C'est une inquiétude de beaucoup de consommateurs : être contaminé par le coronavirus en achetant des fruits et légumes touchés par des clients infectés.

FRANCE BLEU 08/05/20 Coronavirus : nos fruits d'été bientôt en barquettes plastique pour nous protéger du Covid-19 ?

Pour pallier ce risque, et répondre à la demande des grandes surfaces, le plus important producteur-expéditeur de fruits de la Vallée du Rhône a pris des mesures : le Comptoir Rhodanien à Tain-l'Hermitage (Drôme) pourrait commercialiser jusqu'à 70 % de ses fruits en barquette sous film plastique dans les prochains mois. FOOD PACKAGING FORUM 21/04/20 COVID-19 to not delay EU single use plastic directive. Following a request from the European Plastics Converters (EuPC) industry association on April 8, 2020 to postpone implementation of the EU’s single-use plastics (SUP) directive due to the COVID-19 pandemic, Euractiv reported on April 15, 2020 that the European Commission (EC) has no such plans. “The Commission’s position continues to be that deadlines in EU law have to be respected,” said Vivian Loonela, the EU Commission spokesperson for environmental matters.

20MINUTES 28/05/20 Coronavirus : Sacs, protections en plexiglas, aliments emballés, masques, gants et visières, le plastique revient en force. Pour respecter les mesures sanitaires instaurées contre la crise du coronavirus, les commerçants érigent des barrières en plexiglas dans leurs échoppes. Sacs, protections en plexiglas dans les magasins, aliments emballés, masques, gants et visières… le plastique revient en force dans notre quotidien. Afin de respecter la distanciation sociale, des cercles en plastique sont collés sur le sol des gares, comme à la gare Saint-Lazare, à Paris. Et les gants et sacs jetables sont préférés à ceux réutilisables pour le shopping. En conséquence, la production de plexiglas a fortement augmenté pendant la pandémie de Covid-19.