background preloader

Circuits courts en Hauts de France

Facebook Twitter

ACTION AGRICOLE PICARDE 18/11/20 O’Tera Amiens : l'aubaine pour les produits locaux ? Le parking ne désempli pas ce mercredi 18 novembre, premier jour d’ouverture du magasin O’Tera, route de Rouen, à Amiens.

ACTION AGRICOLE PICARDE 18/11/20 O’Tera Amiens : l'aubaine pour les produits locaux ?

Les clients sont tous venus munis du filet qui a été déposé dans leur boîte aux lettres (43 000 filets au total), qui leur permettra de repartir avec 3 kg de pommes de terre offerts. Il s’agit de pommes de terre Samba, cultivées par Laurent Cardon, à Flesselles. Le ton est donné : chez 0’Tera, priorité est donnée aux circuits court. Dès l’entrée, les clients se voient remettre un panier, dans lequel ils pourront déposer leurs fruits et légumes, et une scanette pour réaliser leurs courses au fur et à mesure.

«Le montant des achats est indiqué en temps réel, ainsi que le pourcentage de produits locaux», précise Laura Porquet, responsable commerce, communication et ressources humaines du groupe. De la transparence Au rayon fruits, les pommes des Vergers de Picardie, à Douilly, occupent une large place. Un produit de qualité, chez O’Tera, ne veut pas forcément dire bio. FRANCE BLEU PICARDIE - Circuits courts en Picardie - Du lundi au vendredi à 7h56. PICARDIE GAZETTE 11/08/20 Les circuits courts au service de la restauration collective. Il y a une décennie, alors que les circuits courts étaient encore peu valorisés, quelques chefs cuisiniers officiant dans des collèges de la Somme ont émis le souhait de revoir leur circuit habituel d’approvisionnement et d’y intégrer des produits locaux.

PICARDIE GAZETTE 11/08/20 Les circuits courts au service de la restauration collective

Une envie également partagée par les agriculteurs du département. Rapidement, la Chambre d’agriculture de la Somme, soutenue par le Conseil départemental, imagine Somme Produits Locaux, une SAS qui rassemble aujourd’hui une soixantaine de producteurs. Ainsi fédérés, ils ont la possibilité de répondre aux marchés publics donnant accès à la restauration collective. LES ECHOS 02/06/19 O'tera accélère le déploiement de ses magasins de circuit court.

L UNION 19/09/18 Des produits locaux dans les assiettes des écoliers de Chateau Thierry. LE PARISIEN 11/04/18 Dans l’Oise, une visite ministérielle autour des circuits courts. Le collège Abel-Didelet d'Estrées-Saint-Denis s'apprête à recevoir la visite de deux ministres ce vendredi.

LE PARISIEN 11/04/18 Dans l’Oise, une visite ministérielle autour des circuits courts

Stéphane Travert, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation sera présent dans la matinée, aux côtés de la ministre de la Santé, Agnès Buzyn. Ce déplacement ministériel a pour but de mettre en avant les circuits courts et les produits locaux dans les cantines scolaires. Une démarche mise en place depuis 2015 au collège Abel-Didelet où les quelque 700 demi-pensionnaires sont désormais « locavores ». GEOCARREFOUR - 2019 - Livrer en circuits courts : les mobilités des agriculteurs comme révélateur des territoires alimentaires émergents. Étude de cas dans les Hauts-de-France. Les auteures tiennent à remercier les partenaires du projet COLCICCA (CEREMA et Chambre d’Agriculture du Nord – Pas de Calais) et son financeur, la région Hauts-de-France ainsi que les producteurs et productrices enquêté·e·s dans ce cadre.

GEOCARREFOUR - 2019 - Livrer en circuits courts : les mobilités des agriculteurs comme révélateur des territoires alimentaires émergents. Étude de cas dans les Hauts-de-France

Elles remercient également les relecteur·rice·s de ce texte pour leurs remarques et conseils avisés. 1Dans un contexte de promotion de la multifonctionnalité de l’agriculture (Hervieu, 2002), les mondes ruraux et le métier d’agriculteur connaissent des mutations profondes et renouvelées (Perrier-Cornet, 2017). FRANCE 3 VIA YOUTUBE 10/10/18 Découvrir le "circuit court" à Hazebrouck. COURRIER PICARD 10/06/18 RESTAURATION - Pour des produits locaux dans les cantines, à La-Chaussée-Tirancourt. A PRO BIO VIA CALAMEO - JUIN 2012 - L'approvisionnement de la restauration collective en circuits de proximité dans le Nord-Pas de Calais -Guide RC En Circuits Courts APROBIO. 56ème Colloque ASRDLF - JUILLET 2019 - L’IMPACT DES TIC SUR LES PRATIQUES LOGISTIQUES DES CIRCUITS COURTS ALIMENTAIRES. UNE ENQUÊTE EN HAUTS-DE-FRANCE.

Résumé : Si l’impact des TIC a abondamment été étudié dans les techniques de production agricole, les différents types d’usages des TIC dans les Circuits Courts Alimentaires (CCAP) de Proximité restent à ce jour très peu étudié (Chiffoleau et al, 2018).

56ème Colloque ASRDLF - JUILLET 2019 - L’IMPACT DES TIC SUR LES PRATIQUES LOGISTIQUES DES CIRCUITS COURTS ALIMENTAIRES. UNE ENQUÊTE EN HAUTS-DE-FRANCE

Pourtant, à l’instar des chaines logistiques « longues », de nombreux espoirs sont portés sur la capacité des TIC à optimiser les organisations logistiques des CCAP souvent sous-optimales. Façonnés au regard des besoins logistiques de distribution des produits, les services de transport et de logistiques s’avèrent protéiformes.

La diversité des besoins logistiques explicitée à l’aune de l’économie des conventions, et la multiplicité des formes d’OLT étudiées à l’aune de L’économie des services conduiront à poser hypothèse d’une diversité des modalités d’inclusion des TIC dans les OLT des CCAP. 55ème colloque de l'Association de Science Régionale de Langue Française :Les acteurs économiques et la régionalisation,, Jul 2018, Caen, France. La logistique, un vecteur pour de nouvelles trajectoires d’innovation dans les circuits courts alimentaires d. Abstract : While the economic, social and environmental sustainability of short food supply chains (SFSC) is challenged, the logistics turns into a central issue and is considered both by academics and public or private actors.

55ème colloque de l'Association de Science Régionale de Langue Française :Les acteurs économiques et la régionalisation,, Jul 2018, Caen, France. La logistique, un vecteur pour de nouvelles trajectoires d’innovation dans les circuits courts alimentaires d

Among the possible optimizations, collective solutions arise and imply cooperation. In this communication, we will focus on multi-actors and multi-level cooperation, which suppose producers organized in groups and private economic actors and/or public actors. Then we assume that these forms of cooperation may catalyze innovations, especially logistical ones. Relying on two case studies, we will question the role of the multi-actors and multi-level cooperation in the logistical innovations trajectories of SFSC. We will also interrogate, at a larger scale, their impacts on dynamics of SFSC and the territories beyond the logistical specificity. DRAAF HAUTS DE FRANCE 02/07/18 La vente en circuit court dans les exploitations agricoles des Hauts-de-France : une légère progression entre 2010 et 2016.

La vente en circuit court dans les exploitations agricoles des Hauts-de-France : une légère progression entre 2010 et 2016 En 2016, 16 % des exploitations des Hauts-de-France vendent en circuit court en nom propre.

DRAAF HAUTS DE FRANCE 02/07/18 La vente en circuit court dans les exploitations agricoles des Hauts-de-France : une légère progression entre 2010 et 2016

Cette part est en augmentation de 3 points par rapport au recensement agricole de 2010. La vente avec un seul intermédiaire entre l’exploitation et le consommateur (vente à un commerçant détaillant par exemple) est celle qui progresse le plus en 6 ans. REGION HAUTS DE FRANCE - ICI, ON MANGE LOCAL ! Pour renforcer son engagement en faveur de l'approvisionnement local, la Région Hauts-de-France innove avec une charte "Ici, je mange local", co-signée avec plusieurs acteurs du territoire. Pour renforcer son engagement en faveur de l'approvisionnement local, la Région Hauts-de-France innove avec une charte "Ici, je mange local", co-signée avec plusieurs acteurs du territoire.

REGION HAUTS DE FRANCE - ICI, ON MANGE LOCAL ! Pour renforcer son engagement en faveur de l'approvisionnement local, la Région Hauts-de-France innove avec une charte "Ici, je mange local", co-signée avec plusieurs acteurs du territoire.

Le 8 juin 2018, à l'occasion de Terres en Fête, la Région, la Métropole Européenne de Lille, le Département du Nord, l'Association des maires du Nord et la Chambre d'agriculture du Nord-Pas de Calais ont officiellement signé la charte "Ici, je mange local". Objectif : développer l'approvisionnement local dans les établissements scolaires et médico-sociaux dont ils ont la charge. "Nous partageons une volonté politique commune pour l'approvisionnement local, explique Marie-Sophie Lesne, vice-présidente de la Région en charge de l'agriculture et de l'agroalimentaire. Avec cette charte, nous allons mutualiser nos efforts et encourager le développement de la filière agricole régionale. " Un enjeu économique pour nos agriculteurs. Où acheter local - Producteurs et vendeurs des Hauts-de-France. DRAAF HAUTS DE FRANCE - Ouacheterlocal.fr : le site régional pour trouver vos produits locaux et de qualité.

Sur ce site, vous trouverez en quelques clics où acheter vos produits locaux.

DRAAF HAUTS DE FRANCE - Ouacheterlocal.fr : le site régional pour trouver vos produits locaux et de qualité

Que vous soyez chez vous, sur votre lieu de travail ou partis pour le weekend, ce site référence et géo-localise pour vous les producteurs et les points de vente proposant les produits des Hauts-de-France au plus proche de vous. Vous pourrez notamment retrouver une carte de l’ensemble des producteurs partenaires de la région Hauts-de-France, ainsi que leurs descriptifs. Les territoires et des réseaux associatifs de producteurs des Hauts-de-France se sont associés à la Chambre d’agriculture pour vous donner une information sûre et pratique. Cet outil a été financé par la Région Hauts-de-France et la DRAAF (Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt), dans le cadre de l’action 7 du Réseau Rural et Périurbain intitulée "Etude et recensement de l’offre en circuit alimentaire de proximité".

ACTION AGRICOLE PICARDE 27/02/18 Approvisionnement local en restauration collective : bilan 2017. Six ans que les Chambres d’agriculture des Hauts-de-France s’investissent pleinement dans ce challenge complexe : faire évoluer les pratiques des équipes de restauration scolaire tout en intégrant leurs problématiques de coût, logistique, praticité.Rappel : en 2011, le département de la Somme lance une politique volontariste et soutient la Chambre d’agriculture de la Somme pour développer les approvisionnements locaux dans les collèges.

ACTION AGRICOLE PICARDE 27/02/18 Approvisionnement local en restauration collective : bilan 2017

Un outil informatique est créé pour faciliter la mise en relation des acheteurs professionnels et des producteurs : www.somme-produitslocaux.fr. OISE AGRICULTURE 08/02/18 Approvisionnement local en restauration collective : bilan 2017. Six ans que les Chambres d’agriculture des Hauts-de-France s’investissent pleinement dans ce challenge complexe : faire évoluer les pratiques des équipes de restauration scolaire tout en intégrant leurs problématiques de coût, logistique, praticité.

Petit retour en arrière : 2011, le département de la Somme lance une politique volontariste et soutient la Chambre d’agriculture de la Somme pour développer les approvisionnements locaux dans les collèges. Un outil informatique est créé pour faciliter la mise en relation des acheteurs professionnels et des producteurs : www.somme-produitslocaux.fr. En 2012, l’Aisne et l’Oise dupliquent l’outil et en 2016, le Nord-Pas-de-Calais l’adopte également, en modifiant la version initiale. 2012-2017 : une évolution en demi-teinte.

LA VOIX DU NORD 29/10/17 BOULONNAIS - Pour la Chambre d’agriculture, le circuit court n’est pas la solution miracle pour tous. LA VOIX DU NORD 05/09/17 SANGATTE - La ferme Baey se lance dans la vente directe de viande. LA VOIX DU NORD 22/08/16 Les cueillettes à la ferme dans le Douaisis :circuits courts et produits de qualité. Christian et Geneviève, couple de Pecquencourtois, sont venus faire leurs emplettes à la ferme. Pour les tomates. « Ici, on choisit celles qu’on veut. En plus, elles sont toutes fraîches, donc elles se conservent plus longtemps. Et ce n’est pas cher… » Alors, pour eux, venir ici est devenu une habitude, l’été. « On passe deux fois par mois. » Mais ils vont aussi à Férin, à l’automne « Pour les pommes… » Alain, de Sin-le-Noble, s’est lui aussi déplacé pour les tomates. « Ce sont des bons produits.

Et allez donc trouver ailleurs de la cœur de bœuf à 2 € le kilo… » Lui n’habitait pas loin avant de déménager. Catherine, d’Aniche, apprécie également le plaisir de la cueillette. Jacques et Chantal, d’Aubigny-au-Bac, sont du même avis. « On va en ramener pour notre fils. Maxime Brabant, qui exploite la ferme avec son frère Stéphane, se réjouit évidemment du succès de cette initiative. « La cueillette ? Il explique que la ferme a fait le choix de variétés anciennes, plus goûteuses. COURRIER PICARD 01/10/15 OISE Manger local, pas si simple. Que de chemin reste à parcourir ! La direction a été pointée d’en haut, par un programme national pour l’alimentation (2010). Son article 1er encourage les progrès de « l’ancrage territorial de l’alimentation ». En clair, les circuits courts, le « manger local ». Premier à s’y coller en Picardie, la Somme. Ce département lance en 2010 un site internet pour articuler l’offre et la demande de produits locaux.

L’Oise (ainsi que l’Aisne) duplique deux ans plus tard (2012) le site internet samarien. Les grossistes sur le marché La déclaration a été faite en situation, à la cantine du collège de Breteuil, mardi 22 septembre. LA VOIX DU NORD 13/03/16 Douai : circuits courts et assiette durable pour les collégiens de Canivez. PREFECTURES HAUTS DE FRANCE 22/09/16 Circuits courts - Une plate-forme de livraison de produits locaux en test au Lycée agricole de Le Quesnoy. Le 21 septembre 2016, Virginie Klès, sous-préfet de l’arrondissement d’Avesnes-sur-Helpe, a participé au lancement d’une plate-forme test de livraison de produits locaux au lycée agricole de Le Quesnoy en présence d’Antoine Lebel, directeur régional adjoint de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt.

L’approvisionnement local de la restauration auprès d’exploitants agricoles est une priorité partagée par l’ensemble des acteurs du territoire et une attente grandissante des consommateurs. Les exploitants de l’Avesnois, accompagnés depuis plusieurs années par les différents partenaires institutionnels, sont particulièrement engagés dans cette démarche. Dix-huit d’entre eux sont aujourd’hui investis dans un projet collectif d’approvisionnement en produits agricoles (fruits, légumes, produits laitiers et carnés) à destination de la restauration hors domicile (restauration collective et commerciale).

COURRIER PICARD 05/11/15 HAUTE-SOMME Circuits courts: les systèmes d’achat se court-circuitent. Imaginez un système sans engagement, extrêmement simple d’utilisation, emballez le tout dans un packaging coloré, limite régressif, saupoudrez de termes « sympas » : c’est la recette de la Ruche qui dit oui, une entreprise fondée par Xavier Niel (président de Free), Marc Simoncini (co-fondateur de meetic.fr) et Christophe Duhamel (co-fondateur de marmiton.org). C’est jeudi 5 novembre qu’a lieu la première distribution de l’antenne d’Albert. Céline et Bernadette Renaux, de la Ferme d’Authuille, en sont les responsables. Fidèles des marchés, les circuits courts, ça les connaît.

La plus âgée est conquise. « Il y a eu de nombreuses tentatives de regroupements de producteurs, témoigne-t-elle, à Auchan Amiens notamment, quand c’était Mammouth. » Elle a aussi testé le marché des hortillonages. « Mais comment voulez-vous que le producteur s’en sorte, s’emporte-t-elle, s’il ne peut vendre que ses productions ? LE PARISIEN 17/10/16 Oise : après les collégiens, les lycéens vont eux aussi manger local à la cantine. Il y aura bientôt davantage de produits locaux dans les assiettes des lycéens. C’est en tout cas l’ambition du conseil régional, qui vient d’annoncer un plan visant à développer l’approvisionnement local dans les cantines des établissements des Hauts-de-France, dont les 16 lycées publics de l’Oise.

La région se donne jusqu’à 2021 pour que soient proposés au moins 70 % de viande, de produits laitiers, de fruits et de légumes produits et transformés localement. Le bio devrait également représenter 10 % de ce que les élèves trouveront dans leurs plats. L AISNE 24/01/16 Consommation : les circuits courts et bio satisfont producteurs et consommateurs. WEDEMAIN 21/01/16 Nord-Pas-de-Calais : un drive met l'alimentation locale à portée de clic. Capture d'écran YouTube (Crédit : Lecourcircuit.fr) La grande distribution a décidément du souci à se faire. CHAMBRES D AGRICULTURE DES HAUTS DE FRANCE - Accueil & circuits de proximité.