background preloader

Circuits courts en Hauts de France

Facebook Twitter

COURRIER PICARD 01/10/15 OISE Manger local, pas si simple. Que de chemin reste à parcourir !

COURRIER PICARD 01/10/15 OISE Manger local, pas si simple

La direction a été pointée d’en haut, par un programme national pour l’alimentation (2010). Son article 1er encourage les progrès de « l’ancrage territorial de l’alimentation ». En clair, les circuits courts, le « manger local ». Premier à s’y coller en Picardie, la Somme. Ce département lance en 2010 un site internet pour articuler l’offre et la demande de produits locaux. LA VOIX DU NORD 13/03/16 Douai : circuits courts et assiette durable pour les collégiens de Canivez. PREFECTURES HAUTS DE FRANCE 22/09/16 Circuits courts - Une plate-forme de livraison de produits locaux en test au Lycée agricole de Le Quesnoy. Le 21 septembre 2016, Virginie Klès, sous-préfet de l’arrondissement d’Avesnes-sur-Helpe, a participé au lancement d’une plate-forme test de livraison de produits locaux au lycée agricole de Le Quesnoy en présence d’Antoine Lebel, directeur régional adjoint de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt.

PREFECTURES HAUTS DE FRANCE 22/09/16 Circuits courts - Une plate-forme de livraison de produits locaux en test au Lycée agricole de Le Quesnoy

L’approvisionnement local de la restauration auprès d’exploitants agricoles est une priorité partagée par l’ensemble des acteurs du territoire et une attente grandissante des consommateurs. Les exploitants de l’Avesnois, accompagnés depuis plusieurs années par les différents partenaires institutionnels, sont particulièrement engagés dans cette démarche. Dix-huit d’entre eux sont aujourd’hui investis dans un projet collectif d’approvisionnement en produits agricoles (fruits, légumes, produits laitiers et carnés) à destination de la restauration hors domicile (restauration collective et commerciale).

COURRIER PICARD 05/11/15 HAUTE-SOMME Circuits courts: les systèmes d’achat se court-circuitent. Imaginez un système sans engagement, extrêmement simple d’utilisation, emballez le tout dans un packaging coloré, limite régressif, saupoudrez de termes « sympas » : c’est la recette de la Ruche qui dit oui, une entreprise fondée par Xavier Niel (président de Free), Marc Simoncini (co-fondateur de meetic.fr) et Christophe Duhamel (co-fondateur de marmiton.org).

COURRIER PICARD 05/11/15 HAUTE-SOMME Circuits courts: les systèmes d’achat se court-circuitent

C’est jeudi 5 novembre qu’a lieu la première distribution de l’antenne d’Albert. Céline et Bernadette Renaux, de la Ferme d’Authuille, en sont les responsables. Fidèles des marchés, les circuits courts, ça les connaît. La plus âgée est conquise. « Il y a eu de nombreuses tentatives de regroupements de producteurs, témoigne-t-elle, à Auchan Amiens notamment, quand c’était Mammouth. » Elle a aussi testé le marché des hortillonages. « Mais comment voulez-vous que le producteur s’en sorte, s’emporte-t-elle, s’il ne peut vendre que ses productions ?

Ça veut dire, qu’en hiver, il ne propose que trois légumes. LE PARISIEN 17/10/16 Oise : après les collégiens, les lycéens vont eux aussi manger local à la cantine. Il y aura bientôt davantage de produits locaux dans les assiettes des lycéens.

LE PARISIEN 17/10/16 Oise : après les collégiens, les lycéens vont eux aussi manger local à la cantine

C’est en tout cas l’ambition du conseil régional, qui vient d’annoncer un plan visant à développer l’approvisionnement local dans les cantines des établissements des Hauts-de-France, dont les 16 lycées publics de l’Oise. La région se donne jusqu’à 2021 pour que soient proposés au moins 70 % de viande, de produits laitiers, de fruits et de légumes produits et transformés localement.

Le bio devrait également représenter 10 % de ce que les élèves trouveront dans leurs plats. Une manière aussi de soutenir les producteurs du département. Le coût du dispositif n’a pas été divulgué. L AISNE 24/01/16 Consommation : les circuits courts et bio satisfont producteurs et consommateurs. Nouvellement créée à La Fère, l’AMAP (Association pour le maintien d’une agriculture paysanne) Bioamaporte vient gonfler le nombre de structures déjà existantes sur le secteur.

L AISNE 24/01/16 Consommation : les circuits courts et bio satisfont producteurs et consommateurs

Depuis la création de la première Association pour le maintien d’une agriculture paysanne (AMAP), le principe ne cesse de faire parler de lui. « On connaît une forte évolution depuis nos débuts », souligne Marie-Claude Morcel, présidente de la structure située à la ferme Moyembrie de Coucy-le-Château. Le principe est simple, il résulte d’un partenariat entre consommateurs et producteurs locaux. Les clients s’engagent à acheter les aliments pendant une saison (durée de six mois). Ils viennent chercher leurs denrées chaque semaine au même endroit. Ils repartent avec un panier préalablement constitué qui comprend soit des légumes de saison, des fruits, du pain, des œufs, du lait. « On n’est pas déçu quand on repart avec notre nourriture. Enfin, à Coucy-le-Château, le mot solidarité prend davantage son sens.

WEDEMAIN 21/01/16 Nord-Pas-de-Calais : un drive met l'alimentation locale à portée de clic. Capture d'écran YouTube (Crédit : Lecourcircuit.fr) La grande distribution a décidément du souci à se faire.

WEDEMAIN 21/01/16 Nord-Pas-de-Calais : un drive met l'alimentation locale à portée de clic

Après les Amap, les Ruches, La louve ou encore des start-up comme Pâtisson , un nouveau type de plateforme promet de rapprocher un peu plus les paysans des consommateurs, facilitant l'accès de ces derniers à une alimentation de qualité. Baptisée Le Court Circuit, elle est née dans le Nord-Pas-de-Calais de la volonté de trois jeunes trentenaires de quitter leur métier pour fonder une entreprise qui a du sens. En un an et demi, les trois entrepreneurs ont créé un réseau de "drives" permettant aux producteurs locaux de se regrouper pour vendre leurs produits directement aux consommateurs. Prix inférieurs à ceux du supermarché Comment ça marche ? "Nous voulons aider les jeunes actifs qui n'ont pas forcément le temps de faire les marchés mais qui veulent des produits locaux et de qualité", explique Maxence Messiant, l'un des cofondateurs. CHAMBRES D AGRICULTURE DES HAUTS DE FRANCE - Accueil & circuits de proximité.