background preloader

Circuits courts en Ile de France

Facebook Twitter

FRANCE INTER 31/01/21 CO2 - Chères terres nourricières du Triangle de Gonesse. A quelques encablures de Paris, Denis Cheissoux s'intéresse à ces 750 hectares prisés par les promoteurs immobiliers d'un côté, et par des agriculteurs et citoyens de l'autre Reportage dans le Val-d'Oise sur ces terres du Triangle de Gonesse NB : Ce reportage a été tourné il y a un peu moins d'un an !

FRANCE INTER 31/01/21 CO2 - Chères terres nourricières du Triangle de Gonesse

Raison pour laquelle Alice Le Roy, que l'on retrouve dans ce reportage, nous relate au téléphone les dernières actualités de ce dossier. Denis Cheissoux s'est rendu à proximité de l'aéroport de Roissy, à 15km au Nord de Paris, sur ces terres si fécondes du Triangle de Gonesse. Après l'abandon d'EuropaCity, mégacomplexe de loisirs et de commerces, annoncé par le gouvernement en novembre 2019, les associations citoyennes et écologiques pensaient avoir remporté la bataille.

Denis Cheissoux a tendu son micro à différents acteurs et militants qui se battent pour une autre vision et un autre projet pour leur territoire francilien : LES ECHOS 04/12/20 Agriculture urbaine : Merci Raymond apporte les circuits courts en banlieue. BERGERIE-NATIONALE_EDUCAGRI - DRIVE FERMIER DE LA BERGERIE. Nous souhaitons vous donner accès aux produits de notre exploitation agricole ainsi qu’à ceux de nos partenaires producteurs locaux.

BERGERIE-NATIONALE_EDUCAGRI - DRIVE FERMIER DE LA BERGERIE.

Pour cela, nous organisons un drive fermier. Nous vous proposons des produits frais et de qualité tels que les produits laitiers, farine, pâtes, jus de fruits, conserves… Pour commander, c’est très simple : . TV78 VIA YOUTUBE 30/10/20 7/8 Dossier. Circuits courts et alimentation locale dans les Yvelines. Etablissement public d'aménagement Paris-Saclay VIA YOUTUBE 01/10/20 Lancement du site internet Manger local, la plateforme circuits courts à Paris Saclay ! LES ECHOS 04/10/20 Essonne : Paris-Saclay privilégie les circuits courts.

ILE DE FRANCE 23/09/20 « Mes produits locaux » : le service numérique pour consommer francilien. Créé pour les 12 millions de Franciliens, l’espace Environnement & Énergie, proposé par la Région sur sa plateforme Île-de-France Smart Services, comprend une bibliothèque de 8 services numériques conçus pour la transformation écologique et énergétique du territoire. « Mes produits locaux » est le service numérique de la Région mettant en valeur le patrimoine agricole et culinaire francilien et les circuits courts.

ILE DE FRANCE 23/09/20 « Mes produits locaux » : le service numérique pour consommer francilien

Producteurs en vente directe, AMAP, cueillettes à la ferme, restaurants responsables… : grâce à sa carte interactive, découvrez les bonnes adresses près de chez vous pour consommer local et de qualité. Explorer le territoire : les 3 volets de la carte interactive vous font découvrir les circuits courts (producteurs en vente directe, AMAP, ruches, fermes…), les jardins familiaux et partagés, mais aussi les restaurants travaillant des produits locaux, les associations d’aide alimentaire ou encore les garde-manger solidaires. FRANCE BLEU - Les circuits courts de France Bleu Paris - Du lundi au vendredi à 7h47. CHAMBRE D AGRICULTURE ILE DE FRANCE 23/06/20 AGRICULTEURS SOLIDAIRES : LA PLATEFORME NUMÉRIQUE DE COMMERCIALISATION DES PRODUITS AGRICOLES FRANCILIENS. LES ECHOS 25/06/20 En Ile-de France, les circuits courts pilier de la relance agricole. WEKA 22/04/20 Saint-Quentin-en-Yvelines soutient les agriculteurs locaux et les circuits courts.

13 Amap sur 16 Si les marchés sont suspendus (sauf dérogation de la préfecture), il est encore possible de se nourrir localement.

WEKA 22/04/20 Saint-Quentin-en-Yvelines soutient les agriculteurs locaux et les circuits courts

La vente à la ferme et les distributions de paniers Amap (Associations de Maintien de l’Agriculture Paysanne) se poursuivent, en s’organisant pour respecter les règles sanitaires. À Saint-Quentin-en-Yvelines, elles sont 13, sur les 16 existantes, à maintenir chaque semaine une distribution de panier. Manger local Plusieurs producteurs de SQY proposent la vente de leurs produits en circuit court, que ce soit via la vente à la ferme, les épiceries participatives et autres magasins bio. LE PARISIEN 30/05/19 De plus en plus d’enseignes «circuits courts» Ils sont très connus comme l'enseigne Grand Frais ou les 1 600 Amap (Association pour le maintien d'une agriculture paysanne), ou moins renommés comme Pourdebon, Brin d'herbe (en Bretagne), la Compagnie fermière (près de Bordeaux), O'Tera (dans le Nord), la Ruche qui dit oui (partout en France), etc.

LE PARISIEN 30/05/19 De plus en plus d’enseignes «circuits courts»

Les « circuits courts » ont le vent en poupe. L'idée de départ de ces enseignes, dont les plus anciennes comme Grand Frais remontent aux années 1990, est simple : pourquoi passer par des intermédiaires alors qu'il est possible de traiter directement avec les producteurs? Cela permet de mieux rémunérer les agriculteurs, tout en assurant aux consommateurs un tarif raisonnable, pouvant rivaliser dans le meilleur des cas avec celui des grandes surfaces.

Qui dit « circuits courts », dit aussi produits ayant mûri non loin du point de vente, ce qui non seulement permet d'économiser du CO2 de transport - bon pour la planète, donc -, mais garantit aussi des fruits et des légumes de saison. LE PARISIEN 27/10/18 Alimentation : à quoi sert la marque « Produit en Ile-de-France » ? Produire mieux pour manger mieux.

LE PARISIEN 27/10/18 Alimentation : à quoi sert la marque « Produit en Ile-de-France » ?

Et surtout le faire savoir. LE PARISIEN 26/02/19 Val-d’Oise : ces agriculteurs qui ont choisi le circuit court. Et une médaille de plus!

LE PARISIEN 26/02/19 Val-d’Oise : ces agriculteurs qui ont choisi le circuit court

La bière vexinoise ambrée, produite à Théméricourt, vient de remporter l'argent au concours général agricole. C'est la 24 e médaille que la famille Sargeret décroche à l'occasion du Salon de l'agriculture de Paris. Car voilà déjà bien longtemps que ces exploitants de Théméricourt ont fait le choix valoriser leur production eux-mêmes. Denis Sargeret est céréalier dans le Vexin depuis 1976. En 2001, suivant une intuition personnelle, il lance sa brasserie. LE PARISIEN 07/02/19 Un site Web made in 93 pour favoriser les circuits courts. Vous mangez bio, vous privilégiez les circuits courts à la grande distribution, alors vous allez pouvoir, d'un seul clic, vous régaler de fraises rougies au soleil de La Courneuve, de miel de fleurs butinées par des abeilles au parc de la Poudrerie ou encore de bières brassées à Pantin.

LE PARISIEN 07/02/19 Un site Web made in 93 pour favoriser les circuits courts

Le conseil départemental de Seine-Saint-Denis vient de lancer le site collaboratif made.inseinesaintdenis. LE MONDE 14/02/20 En Ile-de-France, ouverture d’une légumerie bio et locale pour les cantines franciliennes. « Des solutions pour la planète ».

LE MONDE 14/02/20 En Ile-de-France, ouverture d’une légumerie bio et locale pour les cantines franciliennes

Derrière les grands murs de tôle grise sortis de terre il y a quelques semaines, les lignes de production nettoient, trient et emballent leurs premières carottes et pommes de terre. Puis viendront les choux, les céleris… tous issus de l’agriculture biologique locale, et tous destinés aux cantines des environs. Inaugurée vendredi 24 janvier à Combs-la-Ville, en Seine-et-Marne, cette légumerie doit transformer chaque année 2 000 à 3 000 tonnes de légumes bio et locaux pour la restauration collective de la région. Un grand pas pour la filière bio, qui compte sur ce nouveau site – le vingtième de ce type en France, mais le premier de cette taille dans la région parisienne – pour se développer.

Ecoles, hôpitaux, crèches ou restaurants d’entreprises servent chaque jour des centaines de milliers de repas aux Franciliens, et réclament toujours plus de produits bio et locaux. L ECHO REPUBLICAIN 12/02/20 Comment exploiter une ferme en pleine ville ? À La Courneuve (Seine-Saint-Denis), l'exemple d'Agricool... La start-up Agricool a inauguré cette semaine sa première ferme urbaine grandeur nature à La Courneuve (Seine-Saint-Denis), composée de dix conteneurs connectés utilisés pour la culture verticale afin de démontrer que son modèle est "fiable" économiquement.

L ECHO REPUBLICAIN 12/02/20 Comment exploiter une ferme en pleine ville ? À La Courneuve (Seine-Saint-Denis), l'exemple d'Agricool...

D'autres conteneurs ont également été installés en région parisienne à Asnières (3), Courbevoie (3) ainsi qu'à ... Dubaï (1). Les produits, fraises, salades, coriandre, ... sont commercialisés en magasin – il y a actuellement six points de vente locaux – mais aussi sur place. Des mini-climats optimisés "Sur quatre ans de recherche et développement, nous avons désormais fait la preuve que notre modèle est fiable, nous avons fait baisser nos coûts de production de 30% et nous gagnons de l'argent" affirme Guillaume Fourdinier, cofondateur de l'entreprise. FRANCE 3 VIA YOUTUBE 21/06/18 SERIE L'agriculture de demain (4/4) - La découverte de la filière laine. FRANCE 3 VIA YOUTUBE 21/06/18 Serie L'agriculture de demain (3/4) Rambouillet, une ferme bio, en exploitation. FRANCE 3 VIA YOUTUBE 21/06/18 SERIE L'agriculture de demain (1/4) - La bergerie de Louis XVI.

FRANCE 3 06/02/19 Le Producteur Local : ce réseau qui veut convertir les Parisiens au bien mangé. Des produits cultivés, élevés ou transformés à moins de 150 kilomètres du point de vente Le concept est une promesse : des produits cultivés, élevés ou transformés à moins de 150 kilomètres du point de vente.La boutique est gérée par 42 producteurs, qui se partagent les frais de fonctionnement - loyer, salaires...Tout ce qui est vendu se veut sain et éco-responsable. Il s'agit également d'éviter le gaspillage.Ce réseau est une première en France. FRANCE CULTURE 05/12/18 Faire revenir l'agriculture dans la ville : l’exemple francilien. Du ventre de Paris à Rungis, les Halles de Paris ont suivi le chemin des agriculteurs. Autrefois concentrés autour de la capitale, les producteurs spécialistes de la banlieue produisaient près de 80% de ce qui était consommé par les Parisiens, entre 1890 et 1930. Aujourd'hui, le ratio s'est pratiquement inversé, voire pire. Paris, si une catastrophe survenait, ne disposerait que de 3 jours d'autonomie alimentaire.

En moins d'un siècle, en Île-de-France, la surface des terres agricoles a diminué de moitié, aux dépens du bâti mais aussi de ces fameux "espaces verts" dont la plus-value est quasi nulle en terme de bio-diversité. Une exposition intitulée "Capital agricole" explore cette transformation jusqu'en janvier, à Paris, notamment à l'aide d'une cartographie comparée. Reportage auprès de Victor Bello, jeune agriculteur installé en maraîchage biologique à Milly la Forêt. Une rencontre aura lieu le 24 janvier à 19h au pavillon de l’Arsenal pour présenter le pôle Abiosol, FRANCE 3 VIA YOUTUBE 21/06/18 SERIE L'agriculture de demain (2/4) - La bergerie de Rambouillet est aussi un centre de formation. HORIZONS JOURNAL 29/11/17 Acheter ses pommes de terre via un distributeur. Depuis quelques années, les distributeurs automatiques de produits agricoles se développent. Exemple à Coulommiers avec le distributeur de pommes de terre de la famille Fahy.

Installé rue des Longs sillons à Coulommiers – au sein de la zone industrielle -, le distributeur de pommes de terre attire l’œil des automobilistes de passage. Facile d’accès, ce distributeur propose les pommes de terre produites par Bertrand et Karine Fahy, exploitants agricoles à l’EARL du Lavoir à Saints. Alors qu’ils ont fait le choix de ne pas avoir de magasin à la ferme, le distributeur leur offre l’opportunité de s’ouvrir vers les consommateurs. Soixante sacs par semaine ont été écoulés depuis sa mise en service, le 7 octobre. . « Une fois les pièces insérées ou le règlement effectué par carte bleue, le client saisit le numéro de l’offre choisie (filets d’Agata en 5 et 10 kg et Bernadette en 5 kg), et son filet tombe via un système de tapis roulant. Le site PANIER DU CITADIN. FRANCE 3 27/02/17 Agriculture : des startups surfent sur la vague du circuit court. Les agriculteurs utilisent de plus en plus, le système des « circuits courts » ou de vente directe : l'idée est la suppression des intermédiaires entre producteurs et consommateurs, l'implication des consommateurs pour une consommation locale et si possible biologique.

Le but est de faire baisser les prix et de manger plus sainement. En région parisienne, plusieurs sociétés se disputent le filon La Ruche qui dit oui est l'une des plus populaires. Ce réseau a fêté ses 5 ans en 2016 ; les circuits courts existaient auparavant mais seulement au niveau local et associatif. Les produits sont devenus plus accessibles grâce à internet : le consommateur n’a plus de panier imposé comme dans les AMAP, mais choisit lui-même des produits sur internet. CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 16/03/17 DÉLIBÉRATION N° CR 2017-67 DU 10 MARS 2017 Pour une région exemplaire en matière d’alimentation locale et bio, en particulier pour ses lycées.

CAISSE DES DEPOTS 26/02/18 SIA 2018 : la Caisse des Dépôts soutient les circuits courts alimentaires sur le plateau de Saclay avec Terre et Cité. FRANCE 3 05/04/17 Seine-Saint-Denis : le dernier maraîcher rend la clef des champs. Une bonne humeur contagieuse et des yeux qui pétillent, René Kersanté aime recevoir les journalistes sur ses terres. A 76 ans, ce "jeune retraité" a décidé de céder son exploitation de 3,7 hectares lancée il y a près d'un siècle par sa grand-mère. René le maraîcher raccrocheA 76 ans, le dernier maraîcher de Saint-denis prend sa retraite - Emmanuelle Hunzinger, Isabelle Audin, Geneviève Fontenit Une histoire familiale En 1920, Marie Pellan arrive de Bretagne et s’installe aux frontières de Saint-Denis, Stains et Pierrefitte.

Trente ans plus tard, René naît dans cette maison. Le vendredi matin, mon maître d'école me demandait pourquoi je n'avais pas fait mes devoirs. LIBERATION 06/05/17 Les circuits courts ouvrent le champ des possibles en Île-de-France. S'ils demeurent marginaux, les circuits courts alimentaires se positionnent néanmoins comme une alternative à la grande distribution et une manière de faire se rapprocher le champ et l'assiette.

Chargée d'études à l'Institut d'aménagement et d'urbanisme d'Île-de-France, Laure de Biasi décrypte cette tendance. LE PARISIEN 30/08/17 Bondy : le quartier achète les légumes cultivés au pied des immeubles. HORIZONS JOURNAL 21/09/17 Les « Bergers d’Ile-de-France » lancent leur marque de viande régionale. La jeune association « Les Bergers d’Ile-de-France » met en place une marque associée, qui promeut la production locale. « Nous mettons en place une marque locale pour promouvoir la qualité et la proximité du lieu de production. LE PARISIEN 26/09/17 Les tomates locales font fureur parmi les élèves d’Etampes. Un bon point : ils savaient tous reconnaître une tomate. Par contre, quasiment aucun des élèves de la classe de CM1 de l’institut privé Jeanne d’Arc à Etampes ne savait qu’il y avait une saison pour les récolter et qu’en manger en plein mois de décembre n’était pas vraiment bon signe sur la qualité du produit.

HORIZONS 09/10/17 Une filière identifiée pour l’agneau francilien. DRIAAF ILE DE FRANCE 02/02/12 Caractérisation de la demande en produits de proximité par la restauration collective (scolaire, d'entreprises et d'État) en Île-de-France. Le site PANIER DU CITADIN. LINKIS 02/09/16 Circuits courts alimentaires : Des projets par et pour les territoires. ARENEIDF 24/06/16 Des circuits courts alimentaires, "économiques et solidaires"

Retour sur la formation action "Circuits courts alimentaires et Agendas 21" du 22 juin 2016. Téléchargez le compte-rendu Pour des circuits courts "économiques et solidaires" La relocalisation des filières agricoles se place dans un contexte plus large d’économie durable et d’emplois locaux, de valorisation des ressources des territoires et de nouveaux modèles économiques. Différents travaux et initiatives d'envergure nationale se positionnent désormais sur le champ des circuits courts économiques et solidaires, au-delà de la question alimentaire. Ces circuits courts "économiques et solidaires", explicités par les travaux du Labo de l'ESS, sont des formes d'échanges économiques valorisant le lien social, la coopération, la transparence, et l'équité entre les acteurs de l'échange. THE CONVERSATION 11/04/16 Un appétit croissant pour le « manger local » en Île-de-France.

54 % de la population mondiale vit aujourd’hui en ville, et 2,5 milliards supplémentaires d’urbains sont attendus à l’horizon 2050, selon l’ONU. Au fil du temps, les relations entre la ville et l’agriculture ont évolué : les villes se sont détournées de leur hinterland nourricier, allant chercher des produits toujours plus loin, notamment grâce au développement des transports ferroviaires puis routiers frigorifiques.

FRANCE 3 ILE DE FRANCE 29/02/16 En Ile-de-France, deux tiers des producteurs de fruits et légumes font de la vente directe. LE PARISIEN 31/08/15 Les cantines de Dammarie-les-Lys optent pour de la viande 100 % française. FRANCE 3 ILE DE FRANCE 01/09/14 Une pomme de terre 100% banlieue. Neuilly Plaisance, commune du "9-3" en région parisienne, a lancé une pomme de terre labellisée sur ses terres pour écorner le cliché de la banlieue bétonnée et sinistrée. ALIMENTATION_GOUV_FR 14/04/14 Un drive fermier près de Paris. La Cueillette de la Grange permet depuis 25 ans à des particuliers de venir cueillir eux-même des fruits et légumes chez l’exploitant.

MIRAMAP - 2011 - Le financement des projets en agriculture biologique et circuits courts en Ile-de-France. État des lieux et pro. EELV ILE DE FRANCE 14/02/13 Evitons les scandales alimentaires, privilégions les circuits courts ! La région structure ses filiè. MAIRIE DE PARIS - 50 restaurants labellisés "produits d’ici cuisinés ici" UMR 7533 CNRS - 2012 - Construire l’alternative agro-alimentaire : Ressorts sociaux et politiques du déploiement des AMAP en Île.

DRIAAF ILE DE FRANCE - OCT 2011 - Valorisation des circuits courts gricoles en Seine Aval. ENVIRONNEMENT URBAIN - 2012 - Concilier alimentation de proximité et cadre de vie : l’expérience francilienne peut-elle être uti. Le réseau AMAP ILE DE FRANCE.