background preloader

Chikungunya : Iles de l'Océan Indien (Réunion et Mayotte)

Facebook Twitter

PLOS 17/01/13 Chikungunya Fever: A Clinical and Virological Investigation of Outpatients on Reunion Island, South-West Indian Oc. Abstract Background Chikungunya virus (CHIKV) is responsible for acute febrile polyarthralgia and, in a proportion of cases, severe complications including chronic arthritis.

PLOS 17/01/13 Chikungunya Fever: A Clinical and Virological Investigation of Outpatients on Reunion Island, South-West Indian Oc

CHIKV has spread recently in East Africa, South-West Indian Ocean, South-Asia and autochthonous cases have been reported in Europe. Although almost all patients are outpatients, medical investigations mainly focused on hospitalised patients. Methodology/Principal Findings Here, we detail clinico-biological characteristics of Chikungunya (CHIK) outpatients in Reunion Island (2006). 76 outpatients with febrile arthralgia diagnosed within less than 48 hours were included by general practitioners during the CuraChik clinical trial.

Conclusions/Significance Author Summary The mosquito-transmitted chikungunya virus is responsible for acute febrile polyarthralgia and, in a proportion of cases, complications including chronic arthritis. Figures Editor: Robert B. Copyright: © 2013 Thiberville et al. Introduction. AFP 12/09/13 Découverte d'un nouveau moustique vecteur de la dengue et du chikungunya (Mayotte) Une nouvelle espèce de moustique susceptible de transmettre la dengue et le chikungunya a été découverte à Mayotte, selon une étude rendue publique jeudi 12 septembre.

AFP 12/09/13 Découverte d'un nouveau moustique vecteur de la dengue et du chikungunya (Mayotte)

Baptisé Stegomyia pia, le nouveau moustique a été identifié par des chercheurs de l'Institut de recherche pour le développement (IRD) et de l'Agence régionale de santé de l'océan Indien. Il appartient au groupe d'espèces dont font partie deux autres moustiques particulièrement invasifs, Aedes albopictus, plus connu sous le nom de moustique tigre qui peut transmettre à la fois le chikungunya et la dengue, et Aedes egypti, le principal vecteur de la dengue et de la fièvre jaune.

"C'est une espèce dont on a de bonnes raisons de penser qu'elle pourrait être vectrice", relève Vincent Robert, directeur de recherche à l'IRD qui a mené l'étude publiée dans Parasite, la revue de la société française de parasitologie. IRD - SEPT 2013 - Dengue, chikungunya : un vecteur potentiel découvert à Mayotte. INMA - 2011 - Mémoire en ligne: Organisation de la lutte anti-vectorielle à la Réunion lors de l'épidémie de Chikungunya (2055 -

PLOS 14/06/11 The Chikungunya Epidemic on La Réunion Island in 2005–2006: A Cost-of-Illness Study. Abstract Background This study was conducted to assess the impact of chikungunya on health costs during the epidemic that occurred on La Réunion in 2005–2006.

PLOS 14/06/11 The Chikungunya Epidemic on La Réunion Island in 2005–2006: A Cost-of-Illness Study

Methodology/Principal Findings From data collected from health agencies, the additional costs incurred by chikungunya in terms of consultations, drug consumption and absence from work were determined by a comparison with the expected costs outside the epidemic period. The cost of hospitalization was estimated from data provided by the national hospitalization database for short-term care by considering all hospital stays in which the ICD-10 code A92.0 appeared. Assemblée nationale : 1ère SÉANCE DU mercredi 1er février 2006. Session ordinaire de 2005-2006 - 57ème jour de séance, 131ème séance 1ère SÉANCE DU MERCREDI 1ER FÉVRIER 2006 PRÉSIDENCE de M.

Assemblée nationale : 1ère SÉANCE DU mercredi 1er février 2006

Jean-Louis DEBRÉ Sommaire ÉGALITÉ DES CHANCES (suite) 12 La séance est ouverte à quinze heures. L'ordre du jour appelle les questions au Gouvernement. M. le Président - Comme chaque premier mercredi du mois, les quatre premières questions portent sur des thèmes européens. M. Je souhaite donc évoquer aujourd'hui la fiscalité européenne. Ne pensez-vous pas, Monsieur le ministre délégué au budget et à la réforme de l'État, qu'il est temps de déclarer prioritaire le chantier de la fiscalité européenne ? M. L'harmonisation fiscale est un sujet vital. Enfin, si je me suis opposé il y a quelque temps au vote de l'amendement présenté par certains de vos collègues, c'est tout simplement parce que le droit européen ne permet pas la subsidiarité dans ce domaine. PubDetailRapportSP.

Chikrun. Virologie. Enquêtes sur le virus chikungunya dans l’océan Indien et en France. De l’océan Indien… On s’en souvient, l’infection due au virus chikungunya a, entre 2005 et 2006, touché un tiers de la population de l’île de La Réunion, faisant au total au moins 266 000 cas.

Enquêtes sur le virus chikungunya dans l’océan Indien et en France

Pourquoi l’île a-t-elle subi une épidémie aussi explosive? Rappelons qu’au plus fort de l’épidémie, - qui avait commencé à bas bruit dès la fin 2004 -, soit en janvier 2006, jusqu’à 47 500 cas avaient été recensés en une seule semaine! Dès le printemps 2006, des chercheurs de l’Institut Pasteur avaient mis en évidence une mutation particulière du virus chikungunya (voir notre communiqué du 23 mai 2006). Les virus porteurs de cette mutation s’étaient répandus au cours de l’épidémie, supplantant les virus non mutés. Ces expériences ont consisté à évaluer la « compétence vectorielle » des moustiques de La Réunion et de Mayotte vis-à-vis d’une souche virale isolée en juin 2005 antérieurement au pic épidémique et de la souche mutante.

. … au Sud de la France. Institut de veille sanitaire. Implication de la faune domestique et sauvage dans l’épidémie de Chikungunya dans les îles de l’Océan Indien. Punelle, Clément.

Implication de la faune domestique et sauvage dans l’épidémie de Chikungunya dans les îles de l’Océan Indien

Implication de la faune domestique et sauvage dans l’épidémie de Chikungunya dans les îles de l’Océan Indien. Thèse d'exercice, Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse - ENVT, 2008, 130 p. A Major Epidemic of Chikungunya Virus Infection on Réunion Island, France, 2005–2006. Chikungunya virus is a vector-borne alphavirus transmitted to humans by mosquitoes of the genus Aedes.

A Major Epidemic of Chikungunya Virus Infection on Réunion Island, France, 2005–2006

It was first isolated in 1953 during an epidemic that occurred in several neighboring villages of Tanganyika (now Tanzania).1 Within three weeks, the attack rate reached 60–80% and more than 100 villagers were infected. Numerous local epidemics have since been reported in Africa2–6 and Asia7–12 that involved a few hundred to several thousand cases. Chikungunya fever is thus developing in an endemo-epidemic pattern in many rural areas of tropical Africa and urban areas of Asia, where it may re-emerge after years or even decades of absence.13–17 Chikungunya infection is generally described as a febrile illness of sudden onset, often accompanied by headache, myalgia, rash, and the characteristic arthralgia that led to its name.

Institut de veille sanitaire. Institut de veille sanitaire. Institut de veille sanitaire. Institut de veille sanitaire. Santé-environnement santé-travail : actes du colloque bilan des projets financés en 2006.