background preloader

Cercosporiose et Caraïbes

Facebook Twitter

DAAF MARTINIQUE 20/06/16 La cercosporiose noire. La Maladie des Raies Noires ou Cercosporiose Noire est une maladie majeure des bananiers causée par un champignon microscopique Mycosphaerella fijiensis Morelet.

DAAF MARTINIQUE 20/06/16 La cercosporiose noire

C’est en septembre 2010 que la cercosporiose noire a été détectée pour la première fois en Martinique. Cette maladie est présente dans toutes les principales zones de production de banane de la planète et représente une réelle menace économique, écologique et sociale pour le département. Transportées par le vent, les spores de ce champignon se propagent sur l’ensemble de l’île et contaminent toutes les variétés de banane : bananes créoles, freyssinettes, figues-pommes, kokambou, etc. Il est à noter que la cercosporiose noire n’a aucune incidence sur la santé humaine. Elle se développe exclusivement sur les feuilles de bananiers et les fruits restent comestibles. La pérennité de notre filière banane et des bananiers de nos jardins est l’affaire de tous. FRESH FRUIT PORTAL 10/09/12 Opinion: the Caribbean’s challenge to control Black Sigatoka.

Opinion: the Caribbean’s challenge to control Black Sigatoka Send to a friend September 10th, 2012 By Inter-American Institute for Cooperation on Agriculture (Trinidad and Tobago office) technological innovation specialist Humberto Gómez The importance of bananas and plantains is based on two main factors: firstly, they are a primordial food source and secondly, they are an export product from developing countries to meet the demand of developed countries (Europe 39%, U.S. 26%, Japan 7%, Russia 5%, Canada 3%).

FRESH FRUIT PORTAL 10/09/12 Opinion: the Caribbean’s challenge to control Black Sigatoka

They are also consumer goods that generate employment and critical incomes for the social stability of producing countries. Some countries in the Carribean, the Pacific and Africa (recent former European colonies) mainly direct their exports to Europe, where they enjoy favorable access conditions. Black Sigatoka is caused by a fungus that attacks the majority of banana and plantain varieties. TIERRAMERICA 08/07/13 Caribbean Banana Growers Face Dilemma of Organic Production vs. Disease ControlThere is no single solution.

ReportCaribbean Banana Growers Face Dilemma of Organic Production vs.

TIERRAMERICA 08/07/13 Caribbean Banana Growers Face Dilemma of Organic Production vs. Disease ControlThere is no single solution

Disease ControlBy Julio Godoy There is no single solution for black sigatoka, the most destructive and costly of banana diseases. ROME, Jul 8 (Tierramérica).- FAO is currently supporting two seemingly contradictory projects in Caribbean countries: while one seeks to promote organic production, the other involves the use of chemical fungicides to fight black sigatoka, the worst enemy of this key food crop. NEW AGRICULTURIST - SEPT 2013 - Caribbean farmers abandoning diseased banana fields. Black sigatoka fungus© Neil Palmer (CIAT) Black Sigatoka is currently threatening Caribbean banana and plantain crops, causing some farmers to abandon their crops.

NEW AGRICULTURIST - SEPT 2013 - Caribbean farmers abandoning diseased banana fields

FRESH FRUIT PORTAL 13/12/13 UN: Black Sigatoka threatens survival of Caribbean bananas. UN: Black Sigatoka threatens survival of Caribbean bananas Send to a friend December 13th, 2013 Banana and plantain growers in the Caribbean remain extremely vulnerable to Black Sigatoka, a disease that has already devastated production in many parts of the region.

FRESH FRUIT PORTAL 13/12/13 UN: Black Sigatoka threatens survival of Caribbean bananas

The Food and Agriculture Organization of the United Nations (FAO) warned of the damage that the disease could inflict to food security if it does not receive adequate attention. Bananas are considered the world’s fourth most important staple food, after rice, wheat and maize. An estimated 107 million metric tons (MT) of bananas and 37 million MT of plantains are produced globally a year. LETTRE DU PLAN BANANE DURABLE CARAIBES - Juin 2012 - Au sommaire: Cercosporiose noire.

Le Plan Banane Durable Caraïbes est un programme de coopération sur les aspects techniques et environnementaux de la production de banane, entre les planteurs de Guadeloupe et Martinique, Windwards Island et Coopabando.

LETTRE DU PLAN BANANE DURABLE CARAIBES - Juin 2012 - Au sommaire: Cercosporiose noire

Lettre du Plan Banane Durable Caraïbes, numéro 12 Consulter les anciens numéros lettre numéro 11, lettre numéro 10, lettre numéro 9, lettre numéro 8, lettre numéro 7, lettre numéro 6, lettre numéro 5, lettre numéro 4, lettre numéro 3, lettre numéro 2, lettre numéro 1 Le financement de ce projet est assuré par les producteurs partenaires et par le programme européen INTERREG IV Caraïbes. Mobilisable sur appels à projets, le programme a pour objectif de contribuer au développement harmonieux, concerté et durable de l'espace Caraïbe.

CIRAD 02/04/13 Coopérer dans la Caraïbe contre les cercosporioses du bananier. Jaunes ou noires, elles menacent la production de bananes dans la Caraïbe.

CIRAD 02/04/13 Coopérer dans la Caraïbe contre les cercosporioses du bananier

Ce sont les cercosporioses : la maladie de Sigatoka (cercosporiose jaune) et la maladie des raies noires (cercosporiose noire). Que savons-nous des deux champignons causant ces maladies, quelles sont les méthodes de lutte actuellement utilisées et comment les optimiser ? Quelles nouvelles méthodes de contrôle envisager ? Toutes ces questions ont été abordées du 18 au 21 mars à La Havane, lors d’un séminaire scientifique, organisé par le Cirad, l’UGPBAN, l’IT2, l’INISAV et l’Ambassade de France à Cuba. Les avancées de deux projets de coopération régionale, financés par les fonds du Programme Européen Interreg IV, ont notamment été présentées : Cabaré et Banane Durable Caraïbes. FAO 12/12/13 Continuer la lutte contre la cercosporiose noire pour sauver les petites exploitations bananières des Caraïbes. Les scientifiques travaillent à la mise au point de bananes résistantes à la cercosporiose 12 décembre 2013, Rome - La FAO met en garde que, faute d'un engagement accru en faveur de la lutte contre la maladie de la cercosporiose noire qui a ravagé la production de bananes et de plantains aux Caraïbes, les populations vulnérables pourraient être victimes d‘une insécurité alimentaire si on laissait la situation se détériorer davantage.

FAO 12/12/13 Continuer la lutte contre la cercosporiose noire pour sauver les petites exploitations bananières des Caraïbes

La cercosporiose noire (ou maladie des raies noires) est considérée comme une des maladies les plus redoutables des bananes et des plantains. Elle a atteint les Caraïbes en 1991 en provenance d'Asie, mais les petits cultivateurs n'avaient pas les moyens d'assumer les frais de lutte contre la maladie. Résultat: les exploitations bananières ont été décimées. "Les principaux garde-fous du secteur bananier, plus particulièrement la recherche-développement, ont subi les conséquences des problèmes de financement. Cercosporiose OUTRE MER.