background preloader

Autres informations

Facebook Twitter

PARLEMENT EUROPEEN - Réponse à question E-2296/07 Bars et dorades d'élevage vendus comme étant des bars et des dorades sauvages. WIKIPEDIA – Bar moucheté. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

WIKIPEDIA – Bar moucheté.

Répartition et habitat[modifier | modifier le code] Le Bar moucheté est plus méridional que le Bar commun, il vit au nord du golfe de Gascogne et dans la mer Méditerranée, le plus fréquemment le long des côtes du Sud, et sur la côte ouest de l'Afrique, du Maroc au Sénégal. Il est commun tout le long de la côte italienne, à l'exception, du nord de l'Adriatique.

Le Dicentrarchus labrax présente deux populations, l'une atlantique, l'autre méditerranéenne qui se sont retrouvée séparée par le détroit de Gibraltar lors de la dernière glaciation. Aujourd'hui, ils ont une étroite zone de contact constituée par la mer d'Alboran. Description[modifier | modifier le code] Il ressemble beaucoup au bar commun, mais a pour différence les caractères suivants : WIKIPEDIA – Bar commun. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

WIKIPEDIA – Bar commun.

C'est une des espèces élevée en pisciculture, dont à Gravelines (nord de la France) avec de l'eau réchauffée par la centrale nucléaire de Gravelines. Nomenclature[modifier | modifier le code] L'espèce est appelée « loup » en Méditerranée en référence à l'appellation occitane (« lop »), provençale et catalane (« llop »). L'animal est ainsi appelé en raison de sa voracité que les anciens ont rapprochée de celle (supposée) du loup, le nom d'espèce labrax signifiant « vorace » en grec ancien. Étymologie à rapprocher du latin labrum (en français : « lèvre ») que l'on retrouve pour une autre famille, celle des labridés. Dans le bassin d'Arcachon, elle est dénommée « loubine », tandis qu'en Bretagne on l'appelle « drenek ». WIKIPEDIA – Dicentrarchus. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

WIKIPEDIA – Dicentrarchus.

Ces poissons de littoral aiment particulièrement les rochers, mais on les trouve aussi dans les estuaires et les étangs saumâtres. Les bars vivent en bancs, les jeunes plutôt en surface et les adultes en profondeur. On les trouve le long des côtes atlantiques, de la Norvège au Maroc, mais aussi en Méditerranée et dans la mer Noire. Ils commencent à faire l'objet d'élevage aquacole, avec expérimentation en France de système à recyclage de l'eau, sur lagunage à haut rendement algal (LHR)[1] Liste des espèces[modifier | modifier le code] Le Dicentrarchus labrax présente deux populations, l'une atlantique, l'autre méditerranéenne qui se sont retrouvée séparée par le détroit de Gibraltar lors de la dernière glaciation.

Notes et références[modifier | modifier le code] ↑ Pagand Pascal (1999). WIKIPEDIA – European seabass. The European seabass, Dicentrarchus labrax, is a primarily ocean-going fish that sometimes enters brackish and fresh waters.

WIKIPEDIA – European seabass.

It is also known as the sea dace. Highly regarded as a table fish, it is often marketed as Mediterranean seabass, loup de mer, robalo, lubina, spigola, branzino, branzini, bronzino, or bronzini.[2] Etymology[edit] Debate has been ferocious in Britain in recent years as to the origin of the word "seabass". The traditional word was "bass" but that has changed with the recent popularity of cooking programmes and the expansion of restaurant marketing, both of which have adopted the phrase "seabass". SODIM - 2005 - Potentiel commercial et technico-financier de l’élevage du loup de mer tacheté au Québec. 1985 - Training Manual - Biology and Culture of Sea Bass (Lates calcarifer)

IFREMER - 1989 - Status of knowledge on farming of Seabass (Lates calcarifer) in South East Asia. IFREMER - Le bar commun (Dicentrarchus labrax) Instituto de Investigaciones Marinas. Consejo Superior de Investigaciones Científicas (CSIC) - Nodavirus Infection of Sea Bass ( Ital.J.Anim.Sci. vol. 8 (Suppl. 3), 282-284, 2009 Evolution of European sea bass (Dicentrarchus labrax) freshness during storage. SCIENT. MAR - Age, growth and sexuality of sea bass, Dicentrarchus labrax (Linnaeus, 1758) (Perciformes, Moronidae) from Aveiro. IFREMER 25/11/05 Thèse en ligne : Traits Biologiques et Exploitation du Bar commun Dicentrarchus labrax (L.) dans les Pêcheries.

IFREMER 25/11/05 Thèse en ligne : Traits Biologiques et Exploitation du Bar commun Dicentrarchus labrax (L.) dans les Pêcheries Françaises de la Manche et du Golfe de Gascogne – guatemalt

Dicentrarchus labrax (Linnaeus, 1758) Corps assez allongé.

Dicentrarchus labrax (Linnaeus, 1758)

Opercule avec 2 épines plates; préopercule avec de grandes épines, dirigées vers l’avant sur son bord inférieur. Bouche terminale, modérément protractile. Dents vomériennes en une bande formant un croissant sans extension sur la ligne médiane de la voûte de la bouche. Deux nageoires dorsales séparées, la première avec 8 à 10 épines; la seconde avec une épine et 12 ou 13 rayons mous. Nageoire anale avec 3 épines et 10 ou 12 rayons mous. Le bar européen a, depuis longtemps, été cultivé dans les lagunes côtières et les réservoirs de marrée avant que la production en masse de juvéniles ne commence à la fin de 1960. Vers la fin de 1960, la France et l’Italie ont réussi à développer des techniques fiables de production en masse, de juvéniles du bar européen et, vers la fin de 1970, ces techniques ont été assez bien développées dans la plupart des pays de la Méditerranée pour fournir des centaines de milliers d’alevins.

Systèmes lagunaires extensifs Géniteurs Ponte.