background preloader

Autres informations

Facebook Twitter

J. Mar. Biol. Ass. U.K. (2005),85, 461–476 Climate effects on formation of jellyfish and ctenophore blooms: a review. JELLYRISK_EU - Guidelines for the identification of Mediterranean jellyfish and other gelatinous organisms, with a first aid protocol for possible sting treatment. MARINE ECOLOGY PROGRESS SERIES - 2007 - Anthropogenic causes of jellyfish blooms and their direct consequences for humans: a rev. Pelagia noctiluca. Pelagia noctiluca (Forsskal, 1775) is a jellyfish in the family Pelagiidae.

Pelagia noctiluca

In Latin, Pelagia means "of the sea", nocti stands for night and luca means light thus Pelagia noctiluca can be described as a marine organism with the ability to glow in the dark. In an unprecedented event on November 21, 2007, a 10-square-mile (26 km2) swarm of P. noctiluca wiped out a 100,000-fish salmon farm in Northern Ireland, causing around £1 million worth of damage.[2] Pelagia noctiluca. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pelagia noctiluca

Cette espèce forme de larges bancs de plusieurs centaines, voire plusieurs milliers de spécimens, qui se déplacent au gré des courants. Étymologie[modifier | modifier le code] En grec, Pelagia signifie « de la mer », nocti veut dire « nuit » et luca « lumière », Pelagia noctiluca pouvant être alors interprété comme un organisme marin ayant la faculté de briller dans le noir. Ceci est possible grâce à un mucus lumineux produit par l'enveloppe de l'animal lorsque celui-ci est dérangé par les vagues. Habitat[modifier | modifier le code] Cette espèce de méduse pélagique est largement présente dans toutes les eaux chaudes et tempérées, comme la mer Méditerranée, la mer Rouge, ou l'océan Atlantique. Description[modifier | modifier le code] Ce cnidaire dispose de huit tentacules, dont les nématocystes urticants peuvent provoquer de vives douleurs en cas de contact avec la peau.

Risques et dangers[modifier | modifier le code] Portail de la zoologie. DORIS - Fiche : Pelagia noctiluca (Forskal, 1775) J. Plankton Res. (2008) Widespread occurrence of the jellyfish Pelagia noctiluca in Irish coastal and shelf waters. + Author Affiliations.

J. Plankton Res. (2008) Widespread occurrence of the jellyfish Pelagia noctiluca in Irish coastal and shelf waters

UNIVERSITÀ DEGLI STUDI DI PADOVA - 2009 - Thèse en ligne : Invasione di Pelagia noctiluca nel nord Adriatico. Mar. Drugs 2008, 6(3), 496-513; The Mauve Stinger Pelagia noctiluca (Forsskål, 1775). Distribution, Ecology, Toxicity and Epidem. Open AccessThis article isfreely availablere-usable Review 1 Dipartimento di Biologia, Università di Genova, Viale Benedetto XV 5, I-16132, Genova, Italy 2 Dipartimento di Biologia, Università di Genova, Viale Benedetto XV 5, I-16132, Genova, Italy * Author to whom correspondence should be addressed.

Mar. Drugs 2008, 6(3), 496-513; The Mauve Stinger Pelagia noctiluca (Forsskål, 1775). Distribution, Ecology, Toxicity and Epidem

Received: 12 March 2008; in revised form: 18 July 2008 / Accepted: 30 July 2008 / Published: 4 September 2008 Abstract: The toxicity of Cnidaria is a subject of concern due to its influence on humans. Keywords: Jellyfish; Pelagia noctiluca; venom; nematocysts; distribution; ecology MDPI and ACS Style. TERRA NOVA - Les méduses envahissent nos océans.

Animaux < Fonds marins < Cnidaires < Invasion des méduses Il y a 600 millions d’années, la méduse peuplait déjà nos océans.

TERRA NOVA - Les méduses envahissent nos océans

Depuis que l’Homme est capable de modifier son environnement, peu d’espèces peuvent se vanter de ne pas avoir été victimes de notre inconscience ou de notre avidité. La méduse fait partie de ces espèces privilégiées. On en comptabilise aujourd’hui environ 4000 espèces. Les changements climatiques, la surpêche et les rejets toxiques ne déciment absolument pas les populations. Si l’homme est le premier responsable de cette invasion, il en sera également la première victime car une cohabitation avec la méduse risque de tourner à l'avantage de cette dernière. Des mers transformées en soupes de méduses Jacqueline Goy, biologiste et maître de conférences au Muséum d'Histoire Naturelle de Paris, est une grande spécialiste des cnidaires.

. « Les eaux de la mer Noire et de la Baltique sont d’ores et déjà devenues des soupes de méduses », constate-t-elle. JO ASSEMBLEE NATIONALE - QE 57515 animaux - méduses - prolifération. lutte et prévention. JO SENAT 31/12/09 Au sommaire: Question écrite n° 09879 Invasion de méduses. Question écrite n° 09879 de M.

JO SENAT 31/12/09 Au sommaire: Question écrite n° 09879 Invasion de méduses

Louis Nègre (Alpes-Maritimes - UMP) publiée dans le JO Sénat du 06/08/2009 - page 1917 M. Louis Nègre attire l'attention de M. le ministre d'État, ministre de l'écologie, de l'énergie, du développement durable et de la mer, en charge des technologies vertes et des négociations sur le climat sur l'invasion très inquiétante des plages françaises, notamment des Alpes-Maritimes, par les méduses. En effet, le problème qui n'était auparavant que périodique avec des cycles de 12 ans, tend à devenir annuel avec toutes les conséquences négatives qui en découlent. Réponse du Ministère de l'écologie, de l'énergie, du développement durable et de la mer, en charge des technologies vertes et des négociations sur le climat.