background preloader

Autres informations

Facebook Twitter

Site officiel de LA PATERIA DE SOUSA (production de foie gras éthique en Espagne) THE DAILY GREEN 19/08/09 A Foie Gras Even the Ducks Can Love. Photo: Riou / photocuisine / Corbis By Laura Sampedro Foie gras, the fatty, unctuous liver of over-fed ducks has always been perceived as a delicacy, or reviled as the epitome of animal cruelty. It's existence has been inextricably linked with force-feeding since its inception by the ancient Egyptians centuries ago, and its that method of production, better known as la gavage (force-feeding) that remains the cause of international legislation and protests against it.

But the culinary hoopla may finally be put to rest, and appetites for ethical foie gras satisfied, thanks to the recent discovery of quality, gavage-free foie gras courtesy of a man who many, including chef Dan Barber, refer to as "the goose whisperer. " Eduardo Sousa, a free-range farmer in the Extremadura region of Spain raises geese for the production of foie gras, but would never dream of partaking in la gavage. But for all his efforts, Sousa cannot escape the choke hold of la gavage. Dan Barber's foie gras parable. WIKIPEDIA - Foie gras - Alternative production.

Foie gras ( i/ˌfwɑːˈɡrɑː/, French for "fat liver") is a food product made of the liver of a duck or goose that has been specially fattened. By French law,[1] foie gras is defined as the liver of a duck or goose fattened by force-feeding corn with a gavage, although in Spain[2] and other counties outside of France it is occasionally produced using natural feeding.[3] Foie gras is a popular and well-known delicacy in French cuisine. Its flavor is described as rich, buttery, and delicate, unlike that of an ordinary duck or goose liver.

The technique of gavage dates as far back as 2500 BC, when the ancient Egyptians began keeping birds for food and deliberately fattened the birds through force-feeding.[5] Today, France is by far the largest producer and consumer of foie gras, though it is produced and consumed worldwide, particularly in other European nations, the United States, and China.[6] Gavage-based foie gras production is controversial due to the force-feeding procedure used. BLOG UNIVERSITY OF OXFORD 08/05/08 Towards Ethical Foie Gras? Often the source of our worries about eating animals and the basis of arguments against it seems to turn on the pain and suffering of the animal in question. With advances in biotechnology such as cloning and genetic manipulation it may at some point be possible to engineer animals that do not feel pain or suffer but still produce meat of the kind that we are accustomed to eating. Producing such animals on a large scale would significantly reduce the total amount of suffering and may enable us to eat meat with a clear conscience.

Douglas Adams famously raises this kind of issue in his book The Restaurant at the End of the Universe, where a cow does the rounds of the restaurant tables offering various pieces of itself, cooked in various different ways to the diners. Similar arguments are often at work in arguments about the making of foie gras. A side effect of this research is that it may help us with the ethics of the production of foie gras. SUD PRESSE_BE 19/12/08 Entre le gavage traditionnel et le foie gras végétarien proposé par Gaia, une société basée à Wavre se. Résultat: 0100 Entre le gavage traditionnel et le foie gras végétarien proposé par Gaia, une société basée à Wavre se n.c.

Vendredi 19 décembre 2008 Entre le gavage traditionnel et le foie gras végétarien proposé par Gaia, une société basée à Wavre se lance dans des essais de gavage plus doux. Dans la production traditionnelle de foie gras, les canards (ou les oies) sont tout d’abord, pendant deux semaines, “ prégavés ”: “ très glouton ”, explique Michaël Wuytens, responsable commercial d’Upignac, “le canard mange déjà beaucoup si on lui donne de la nourriture à volonté et, durant les deux semaines qui suivent, c’est le gavage proprement dit. Une firme de Wavre, Agro-Top, annonce, elle, qu’elle propose désormais du “ foie gras sans gavage ”, selon une méthode qu’elle a d’ailleurs présentée en octobre dernier au Salon de l’Alimentation à Paris.

Chez Gaia, on se félicite néanmoins qu’il existe au moins une réflexion sur la façon dont on produit le foie gras. LE FIGARO 04/12/07 Un foie gras sans gavage. Comme toujours en fin d'année, les attaques contre la filière se multiplient alors que les ventes établissent de nouveaux records. Après le champagne anglais, les Britanniques s'essayent au foie gras... sans gavage ! La chaîne britannique de supermarchés Waitrose, qui avait arrêté il y a six ans de vendre du foie gras au nom de la défense des animaux, vient de mettre en rayon le «faux gras». Il s'agit «d'une pâte composée à 50% de foies d'oie ou de canard britanniques élevés en plein air et non gavés, mélangés à de la graisse des mêmes volailles» , indique la chaîne britannique qui ne précise pas l'identité de son fournisseur. Cette «pâte» offrirait une «consistance similaire» au célèbre produit français.

Elle présente une couleur plus foncée que le foie gras authentique et son goût n'est que légèrement différent, selon ses créateurs. Ce n'est pas la première fois que ce produit est «victime» de leurre. Prix en hausse en 2008. STOP GAVAGE - OCT 2006 - Foie gras sans gavage au salon de l'alimentation. Le salon international de l’alimentation (SIAL) s'est tenu du 22 au 26 octobre 2006 à Paris. Parmi les nouveautés de cette année : un foie gras produit sans gavage, présenté par une petite entreprise espagnole des environs de Séville (société La Pateria de Sousa). D'après les informations que nous a fournies cette entreprise, cette préparation est à base de foies d'oies non gavées, laissées en liberté dans les champs (sauf intempéries). Les oiseaux se nourrissent volontairement, pour partie d'herbes et plantes des champs, et pour partie d'aliments très caloriques déposés à leur intention dans des mangeoires (figues, glands, miel, etc.).

La Patería de Sousa, dont le produit n'est pas pour le moment distribué en France, compte développer les quantités de foie gras obtenues par cette méthode en passant des accords avec des coopératives et de petits producteurs. « Faux gras » Un mensonge savamment entretenu Pourquoi cette application des dirigeants de la filière française à nier l’évidence ? QUE CHOISIR 26/11/08 Foie gras - Décryptage - Comment choisir un foie cru et que valent les foies gras sans gavage ? Les foies crus Cuisiner soi-même son foie gras n'est pas très difficile et revient nettement moins cher (de 30 à 50 euros le kilo pour un foie gras de canard contre 90 euros en moyenne pour le mi-cuit). Les foies crus sont généralement commercialisés sous vide au rayon frais, ou au rayon surgelé. Si vous possédez un bon congélateur, l'achat d'un produit surgelé peut être un bon choix.

La surgélation, sous atmosphère azotée, immédiatement après l'éviscération, évite en effet toute altération du foie. Dans tous les cas, ne choisissez pas un foie trop gros, il rendrait trop de graisse à la cuisson. Le poids idéal ? De 450 à 600 g pour le canard, et de 500 à 700 g pour l'oie. En fait, les foies gras sont classés en trois catégories commerciales : Extra, 1er choix ou Tout-venant (TV). La qualité « Extra » ne comporte pas de défaut de couleur, son toucher est souple et résistant. Foie gras sans gavage Peut-on produire du foie gras sans gavage ? Partager cet article :