background preloader

Araignée violoniste (Loxosceles reclusa)

Facebook Twitter

JOURNAL OF PEDIATRIC HEMATOLOGY - JANV 2019 - Brown recluse spider bites in patients with neutropenia: a single-institution experience. FUTURA 22/12/19 Une nouvelle espèce d'araignée qui ronge les chairs. Une araignée dont le venin détruit la peau a été identifiée par des chercheurs dans la vallée de Mexico.

FUTURA 22/12/19 Une nouvelle espèce d'araignée qui ronge les chairs

Cette espèce appartient à une famille d'arachnide que l'on trouve aussi en Europe, et qui provoque les mêmes dommages. Voilà qui ne va pas rassurer les arachnophobes. Les chercheurs de la National Autonomous University of Mexico (Unam) vient d'identifier une nouvelle espèce d’araignée dont la morsure peut causer une nécrose des tissus. Nommée Loxosceles tenochtitlan, du nom de l'ancienne capitale de l'empire aztèque, elle a été découverte dans la vallée de Mexico, située au centre du Mexique.

Elle appartient au genre Loxosceles, dans lequel on trouve aussi l'araignée recluse (Loxosceles reclusa) ou l'araignée violoniste (Loxosceles rufescens), nommée ainsi en raison de la petite tache sombre en forme de violon qu'elle a sur le dos. Une enzyme qui détruit les vaisseaux sanguins Le Mexique, paradis des araignées. TOXINS 06/03/20 Forty Years of the Description of Brown Spider Venom Phospholipases-D. Spiders of the genus Loxosceles, popularly known as Brown spiders, are considered a serious public health issue, especially in regions of hot or temperate climates, such as parts of North and South America.

TOXINS 06/03/20 Forty Years of the Description of Brown Spider Venom Phospholipases-D

Although the venoms of these arachnids are complex in molecular composition, often containing proteins with distinct biochemical characteristics, the literature has primarily described a family of toxins, the Phospholipases-D (PLDs), which are highly conserved in all Loxosceles species. PLDs trigger most of the major clinical symptoms of loxoscelism i.e., dermonecrosis, thrombocytopenia, hemolysis, and acute renal failure. ►▼ Show Figures. Journal of Venomous Animals and Toxins including Tropical Diseases 08/02/17 Highlights in the knowledge of brown spider toxins. Beginning of the venom study Loxosceles spider venoms have been studied for over 60 years (Fig. 1).

Journal of Venomous Animals and Toxins including Tropical Diseases 08/02/17 Highlights in the knowledge of brown spider toxins

Different scientific research groups across the world started the process of venom extraction and characterization, motivated by the several reports of human loxoscelism cases. KANSAS STATE UNIVERSITY - 2018 - Thèse en ligne: Impact of scavenging versus predation on selected aspects of. Toxicon 132 (2017) 19e28 Distribution and medical aspects of Loxosceles rufescens, one of the most invasive spiders of the world (Araneae: Sicariidae) RTL 07/08/17 Pyrénées-Orientales : quatre cas de nécrose après des morsures d'araignées. Quatre cas de nécrose ont été recensés dans les Pyrénées-Orientales.

RTL 07/08/17 Pyrénées-Orientales : quatre cas de nécrose après des morsures d'araignées

Au cours du dernier mois, au moins quatre patients ont en effet été hospitalisés à la clinique Saint-Pierre à Perpignan après une morsure d'araignée. Les conséquences d'une morsure de la redoutable recluse brune ? La question se pose depuis plusieurs semaines dans la région. Entre rougeurs, brûlures et douleurs… Les patients décrivent tous les mêmes symptômes. "C'était tout violet. Malgré ces symptômes spécifiques, le corps médical émet certains doutes quant à la présence des araignées recluses en France. LCI 08/08/17 Cas graves de nécrose après des morsures d'araignée à Perpignan : la "recluse brune" américaine est-elle en France ? ALERTE - Quatre personnes au moins ont été hospitalisées dans les Pyrénées-Orientales depuis début juillet avec les mêmes symptômes : brûlures, plaque noire, voire fièvre.

LCI 08/08/17 Cas graves de nécrose après des morsures d'araignée à Perpignan : la "recluse brune" américaine est-elle en France ?

Des cas qui pourraient être la conséquence du venin injecté par une espèce d'arachnide, aussi surnommée "violoniste", très répandue en Amérique du Nord et sur le bassin méditerranéen. 08 août 2017 12:20 - La Rédaction de LCI Quatre patients aux symptômes identiques. Des cas graves de nécrose survenue après une morsure, semble-t-il d'arachnide, ont été recensés au cours du dernier mois dans une clinique de Perpignan. Face aux rougeurs, brûlures et douleurs, les médecins ont conclu à des morsures d'araignées recluses brunes dont le venin redoutable s'attaque aux veines et aux artères autour de la plaie. "Les patients se présentent avec une plaie infectée, plutôt rouge et large.

Aussi impressionnante soit la blessure de l'araignée violoniste, elle n'est pas considérée comme grave à condition d'être traitée à temps. Toxinology pp 125-147 06 January 2016 Brown Spider Venom: The Identification and Biotechnological Potential of Venom Toxins. Brown spiders (Loxosceles genus) are venomous arthropods that use venom for predation and defense.

Toxinology pp 125-147 06 January 2016 Brown Spider Venom: The Identification and Biotechnological Potential of Venom Toxins

These spiders have also been associated with human accidents, and the primary clinical manifestations are dermonecrosis with gravitational lesion spreading, hematological disturbances, and acute renal failure. Loxosceles venom comprises a complex mixture of toxins enriched in low molecular mass proteins (5–40 kDa). Characterization of this venom revealed three highly expressed protein classes: phospholipase-D family proteins, astacin-like proteases, and inhibitor cystine knot (ICK) peptides. A recent study also showed the presence of several other venom proteins, such as serine proteases, protease inhibitors, hyaluronidases, allergen-like toxins, and translationally controlled tumor protein (TCTP), expressed at low levels in Loxosceles venom. WIKIPEDIA - Loxosceles reclusa. Elle est appelée « recluse brune » ou comme d'autres Loxosceles « araignée violoniste ».

WIKIPEDIA - Loxosceles reclusa.

Distribution[modifier | modifier le code] Cette espèce se rencontre principalement aux États-Unis dans le Sud-Central américain, dans l'ouest du Sud profond, dans le sud du Midwest[2]. Contrairement à Loxosceles rufescens, autre araignée violoniste, Loxosceles reclusa n'est pas attestée en France[3]. Sa présence en Californie est considérée comme un mythe propagé par les médias[4]. Description[modifier | modifier le code] Le mâle holotype mesure 8 mm et la femelle 9 mm[2]. UNIVERSITY OF CALIFORNIA 28/08/14 Myth of the Brown Recluse - Fact, Fear, and Loathing. Myth of the Brown RecluseFact, Fear, and Loathing Rick VetterDepartment of Entomology, University of California, Riverside, CA.

UNIVERSITY OF CALIFORNIA 28/08/14 Myth of the Brown Recluse - Fact, Fear, and Loathing

VIRGINIA STATE UNIVERSITY - 2015 - Brown recluse spider. UNIVERSITY OF FLORIDA - 2015 - Brown Recluse Spider, Loxosceles reclusa Gertsch and Mulaik (Arachnida: Araneae: Sicariidae) Introduction.

UNIVERSITY OF FLORIDA - 2015 - Brown Recluse Spider, Loxosceles reclusa Gertsch and Mulaik (Arachnida: Araneae: Sicariidae)

EUROPE 1 12/07/15 "Araignée violoniste" : deux femmes opérées après avoir été mordues dans le Sud. Europe 1Théo Maneval et C.P. -R. Videos Elle mesure tout juste un centimètre et demi. Et pourtant, cette araignée cousine de la "recluse brune" d’Amérique du Nord a fait parler d'elle ces derniers jours, dans le sud de la France. Depuis la fin des années 2000, seulement quelques cas ont été signalés en Languedoc-Roussillon. Une douleur vive. Après la piqûre, la peau se nécrose. "Assez rapidement, en une semaine", la plaie s'est nécrosée. ACTU MAG 14/07/15 De la morsure à la nécrose : l’araignée violoniste a déjà sévi trois fois cet été ! Crédits Photo : Pixabay Une araignée originaire d’Amérique du Nord, la Loxosceles reclusa ou plus poétiquement « araignée violoniste » ou « recluse brune » sévit dans un périmètre restreint pour l’instant en France, où elle aurait été repérée aux débuts des années 2000, à savoir la région du Languedoc-Roussillon, mais une extension de son habitat est à craindre, comme par le passé et encore actuellement pour le moustique-tigre ou le frelon asiatique : cette incursion en France d’espèces dites exotiques pose de réels difficultés pour les éradiquer d’autant que sur le long cours elles soulèvent des problèmes de santé publique !

ACTU MAG 14/07/15 De la morsure à la nécrose : l’araignée violoniste a déjà sévi trois fois cet été !

Leur adaptation facile à notre climat et à notre écosystème est des plus impressionnantes ! Si elle n’est pas mortelle pour l’homme, ses morsures douloureuses peuvent engendrer des nécroses impressionnantes, de par leur taille et leur rapidité à attaquer les tissus ! LA DEPECHE 10/07/15 Languedoc-Roussillon : alerte aux morsures de la recluse brune. Deux femmes ont été victimes de la morsure d'une petite araignée, appelée recluse brune. Elles ont dû subir une intervention de chirurgie plastique, le venin ayant nécrosé les chairs. LA DEPECHE 09/07/15 Attention aux morsures de la recluse brune, une araignée qui sévit en Languedoc-Roussillon. Midi Libre rapporte deux cas de morsures de la recluse brune, dans l’Hérault et dans le Gard. Les victimes de cette petite araignée ont dû subir une intervention de chirurgie plastique. La loxosceles reclusa, dite la recluse brune, est une petite araignée originaire d’Amérique du Nord, aussi présente en Languedoc-Roussillon.

Ses morsures sont très douloureuses et peuvent avoir des conséquences graves. La réaction physique dépend de la quantité de venin injectée et de la sensibilité de l’individu mordu. Le venin provoque la nécrose des tissus touchés. « Des cas de morsures de cette araignée sont signalés en France depuis la fin des années 2000 », a indiqué le Dr Christian Herlin, chirurgien esthétique et plastique interrogé par Midi Libre. Une autre femme, une Gardoise de 32 ans, a elle-aussi été mordue dans la région de Sommières. . « Quand on a été mordu, si la rougeur est anormalement étendue, il faut aller consulter », recommande le spécialiste.