background preloader

L'écrevisse américaine (ou Orconectes limosus)

Facebook Twitter

North-Western Journal of Zoology - 2009 - Confirmation of the presence of the spiny-cheek crayfish Orconectes limosus (Rafinesque, 1817) (Crustacea: Decapoda: Cambaridae) in Slovakia. CENTRE DE RESSOURCES LOIRE NATURE 22/10/15 Journée technique « Gestion de la faune exotique envahissante » De la connaissance à la gestion - L’Ecrevisse à pieds blancs et les écrevisses américaines. NOUVELLE REPUBLIQUE 10/01/16 VIENNE - MONCONTOUR - L'écrevisse américaine envahit les cours d'eau.

LE MONDE IDEES 03/08/11 Quel avenir pour l'écrevisse à pieds blancs ? LE MONDE | • Mis à jour le | Par Olivier Hébrard, docteur en environnement A l'heure où certains profitent des récents dérapages médiatiques pour faire une surprenante remise en question du bio, un crustacé est en train de disparaître de nos cours d'eau dans l'indifférence la plus totale, et ce en conséquence des impacts de nos modes de consommation. Autrefois présente sur la plupart des territoires d'Europe de l'Ouest, l'écrevisse à pattes blanches (ou à pieds blancs) ne se rencontre plus que sur quelques têtes de réseaux hydrographiques, dans des secteurs relativement préservés des activités anthropiques. Elle n'est pas l'ours des Pyrénées, ni le thon rouge, ni le gorille, ni le tigre... Sa disparition généralisée est vraiment un voyant rouge qui témoigne de l'urgence du changement...

"Cultiver son jardin" Comme le dit l'agriculteur et philosophe Pierre Rabhi : "Cultiver son jardin quand cela est possible devient, au-delà d'une activité alimentaire, un acte politique. " Bull. Fr. Pêche Piscic. (2005) 376-377 : 665-673 THE WITHIN-CATCHMENT INVASION OF THE NON-INDIGENOUS SIGNAL CRAYFISH PACIFASTACUS LENIUSCULUS (DANA), IN UPLAND RIVERS.

Bull. Fr. Pêche Piscic. (2005) SHELTERING BEHAVIOUR OF SPINYCHEEK CRAYFISH (ORCONECTES LIMOSUS) IN THE PRESENCE OF AN ARTIFICIAL MAGNETIC FIELD. Bull. Fr. Pêche Piscic. (2006) ORCONECTES LIMOSUS COLONISES NEW AREAS FAST ALONG THE DANUBE IN HUNGARY. Filheit. Les «Américaines» ont débarqué - Energie-Environnement. Ce n'est pas le cauchemar de Darwin mais ce n'est quand même pas non plus une bénédiction pour le lac de Filheit, situé tout près du Mas d'Azil. Le lac est en effet littéralement infesté d'écrevisses américaines, plus exactement d'écrevisses de Louisiane (procambarus clarkii pour son appellation latine). Quand vient le soir elles sortent de partout, particulièrement dans les zones d'enrochements. Toutes ces paires de pinces venues des bayous, ça finit par devenir hitchcockien ! L'invasion, commencée il y a quelques années déjà, fut discrète au début. En réalité cela bouleverse le biotope autochtone au point de mettre en danger les espèces locales.

Cet été des touristes ont fait des pêches miraculeuses (une bonne centaine d'écrevisses en une seule sortie). Repository.naturalis. AI_2007_2_1_Holdich_Black. Hydrobiologia, Volume 590, Number 1. Untitled. Ecrevisse américaine (Spinycheek crayfish) - Orconectes limosus [crustaces] Orconectes limosus Photo n°1 Orconectes limosus Photo n°2 Orconectes limosus Photo n°3 Orconectes limosus Photo n°4 Orconectes limosus Photo n°5 Orconectes limosus Photo n°6.

Orconectes limosus. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'écrevisse américaine (Orconectes limosus) est un crustacé originaire de la côte est des États-Unis, qui aurait été introduit en Europe vers 1880. Elle s'est acclimatée en Allemagne, en Suisse et en France [1]. Cette écrevisse se distingue par ses ornementations brunâtres sur la face dorsale de l'abdomen. Le côté interne de l'article précédant les grandes pinces est muni d'un ergot. Écologie[modifier | modifier le code] Elle est active le jour comme la nuit. Cette espèce est porteur sain de l'Aphanomyces astaci. Reproduction[modifier | modifier le code] Ponte au printemps (avril-mai). Pêche en France[modifier | modifier le code] Considérée comme nuisible, elle peut être pêchée partout en toutes saisons, sans limitation de taille ou de quantité ; toutefois, il faut être muni de la carte de pêche.

Références externes[modifier | modifier le code] Portail de la zoologie. Espèce envahissante : Ecrevisse américaine - Orconectes limosus. L'écrevisse américaine (Orconectes limosus) est est une espèce nord-américaine (originaire de l'Est des Etats Unis), introduite il y a plus de 100 ans en Europe. Cette espèce rentre en concurence avec les espèces d'écrevisses locales comme l'écrevisse à pieds blancs (Austropotamobius pallipes) et l'écrevisse à pieds rouges (Astacus astacus). Présentation L'écrevisse américaine (Orconectes limosus) est un crustacé de la famille des Cambaridae. Cette écrevisse a une couleur vert olivâtre. Cette écrevisse est une espèce aquatique des eaux douces. Cette écrevisse se nourrit de toutes sortes de débris organiques et végétaux. La ponte a lieu au printemps (avril-mai). Origine Cette écrevisse est une espèce nord-américaine (originaire de l'Est des Etats Unis), introduite il y a plus de 100 ans en Europe.

Raison de l’introduction En 1890 une centaine d’individus ont été introduits dans des étangs du bassin de l’Oder en Allemagne. Impacts. DORIS - FFESSM - Biologie et plongée - Faune et flore sous-marines et dulcicoles. La chasse à l’écrevisse américaine est ouverte. Lac Léman Les Verts veulent faciliter la pêche des crustacés exotiques pour en faire un produit du terroir L’écrevisse américaine pullule dans le lac Léman mais reste rare dans les assiettes genevoises. Des députés écologistes, désireux d’inverser cet état de fait, aimeraient alléger les restrictions concernant la pêche de ce crustacé allogène. Cela afin de promouvoir sa consommation et d’en faire un véritable produit du terroir – pourquoi pas labellisé. «Les écrevisses américaines détruisent la faune aquatique locale en se nourrissant de frai de poisson, déplore le député Vert Christian Bavarel.

Des envahisseurs nuisibles Artificiellement introduites dans les eaux du Léman et porteuses de la «peste de l’écrevisse», elles ont déjà presque été fatales à l’espèce indigène, l’écrevisse à pattes blanches, qui a complètement disparu du lac et de ses affluents. Mais les autorités sont réticentes à autoriser le transport d’écrevisses vivantes aux pêcheurs amateurs. Le désintérêt des pêcheurs. Ecrevisses : l'enquête continue ! La présence avérée de l'écrevisse américaine constitue une menace pour notre autochtone, l'écrevisse à pied blanc. Les services de la Gendarmerie, de l'Office national de l'Eau et des Milieux aquatiques (ONEMA) et du Parc national des Ecrins ont uni leurs efforts pour poursuivre le recensement des écrevisses en Valbonnais.

Pour celles et ceux qui ont suivi les épisodes précédents, la présence de l'écrevisse américaine (orconectes limosus) avait été confirmée il y a deux ans. Mauvaise nouvelle, cette espèce susceptible de provoquer des déséquilibres biologiques est toujours bien acclimatée dans le plan d'eau de Valbonnais. Plus de trente individus ont été vus ou capturés en quelques dizaines de minutes, gage d'une population florissante ! Une bonne nouvelle pour finir, austropotamobius pallipes, c'est à dire l'écrevisse à pieds blancs (en photo ci-dessous), dite aussi écrevisse autochtone a été repérée dans les petits ruisseaux annexes de la plaine du Moulinat.