background preloader

Actualités presse et ONG

Facebook Twitter

BLOG HUET LEMONDE 11/12/18 OGM-poisons ? La vraie fin de l’affaire Séralini. Vous souvenez-vous ?

BLOG HUET LEMONDE 11/12/18 OGM-poisons ? La vraie fin de l’affaire Séralini

Ces images spectaculaires de rats atteints de cancers envahissants, si gros qu’en en voit les boules sous le poil. Exhibés à la télévision. Diffusés en film, livre, articles retentissants. Et de cette formidable campagne de presse lancé par le titre choc de l’Obs : «Oui, les OGM sont des poisons». Oui, vous vous souvenez. Revenons à ce jour de septembre 2012. Radios et télés enchaînent, sans plus d’enquête critique – mais c’est difficile à ce rythme – au point que le gouvernement, par la voix de son ministre de l’agriculture, Stéphane Le Foll, annonce le soir même qu’il va demander une modification des procédures européennes destinées à expertiser les risques des plantes transgéniques avant leur mise sur le marché.

Données brutes Quelques mois plus tard, les deux agences publiques d’expertise concernées – ANSES et HCB – publiaient une analyse complète de l’article de Gilles-Eric Séralini et al. et concluaient toutes deux à son incapacité à démontrer quoi que ce soit. FRANCE CULTURE 30/09/19 SUPERFAIL - Rats nourris au maïs OGM : une étude qui ne prouve rien. Alors pourquoi un tel emballement ?

FRANCE CULTURE 30/09/19 SUPERFAIL - Rats nourris au maïs OGM : une étude qui ne prouve rien

Et bien parce que l'on y voyait des photos épouvantables de rats qui, nourris avec un maïs OGM associé à un pesticide (Roundup), avaient développé des tumeurs atroces provoquées par la toxicité de ces aliments. Or, la réalité est un peu plus compliquée. Marcel Kuntz, biologiste, directeur de recherche au CRNS, enseignant à l'Université Grenoble-Alpes nous explique comment, finalement, le doute s'est installé : D'abord, ce que l'on peut remarquer, si on connaît un tout petit peu la méthode scientifique, c'est que l'on nous montre trois photos de rats : un qui a mangé un OGM, un autre qui a bu le pesticide et un qui a absorbé les deux. Et vous ne voyez aucun rat "contrôle" ce qui est quand même curieux pour une méthode scientifique. Opération médiatique qui monte très haut et puis qui suscite des interrogations légitimes.

Invité : Marcel Kuntz est biologiste, directeur de recherche au CNRS et enseignant à l’Université Grenoble-Alpes. Liens. GREENPEACE - JANV 2013 - Analysis of the data submitted by Monsanto to the Indian authorities on genetically engineered maize MON89034 x NK603. CRIIGEN 18/01/17 Le maïs OGM alimentaire NK603 contient des substances actives qui ont échappé à la réglementation. L’autorisation des OGM alimentaires repose sur des analyses comparant l’OGM avec la plante dont il est issu.

CRIIGEN 18/01/17 Le maïs OGM alimentaire NK603 contient des substances actives qui ont échappé à la réglementation

Ces analyses sont généralement restreintes à l’étude des profils nutritionnels (sucres, protéines, lipides, vitamines…). Nous avons utilisés de nouvelles méthodes analytiques haut-débit afin de comparer un maïs OGM (NK603) à son équivalent non OGM. Cette étude montre que de nombreuses molécules (protéines, nutriments, antioxidants) sont présentes à des concentrations différentes entre la plante OGM et non-OGM. Certaines de ses molécules sont connues pour avoir des toxiques ou bénéfiques sur la santé des organismes qui les consomment. TESTACHATS_BE 11/12/12 OGM : avis sur l'étude controversée. LCI/TF1 19/09/12 Des rats nourris avec un maïs OGM ont une mortalité "alarmante" CRIIGEN (PROFESSEUR SERALINI) 19/12/14 TOXICITE DU ROUNDUP ET D’UN OGM LE CONTENANT AVIS DU PROFESSEUR SERALINI SUR L’OPINION DE L’ANSES ANALYSANT CERTAINS DE SES TRAVAUX, publiée le 18 décembre 2014.

ACTU ENVIRONNEMENT 02/12/15 OGM : des eurodéputés réclament la suspension des autorisations d'aliments génétiquement modifiés. La commission environnement du Parlement européen a adopté mardi 1er décembre une résolution demandant à la Commission européenne de ne pas autoriser l'utilisation du maïs génétiquement modifié NK 603 x T25.

ACTU ENVIRONNEMENT 02/12/15 OGM : des eurodéputés réclament la suspension des autorisations d'aliments génétiquement modifiés

Mais, par cette résolution, elle demande surtout à l'exécutif européen de suspendre les autorisations d'aliments génétiquement modifiés à destination humaine et animale tant que la procédure actuelle n'aura pas été améliorée. Les eurodéputés rappellent en effet que chaque décision d'autorisation a jusque là été adoptée par la Commission sans le soutien d'une majorité qualifiée d'Etats membres. "Les procédures d'autorisation d'OGM dans l'UE ne permettent pas d'assurer la certitude que l'OGM en question n'est pas dangereux pour la santé humaine.

Les autorités européennes doivent principalement se baser sur les études des industriels pour autoriser ou non les OGM. Cela donne parfois des résultats inquiétants", dénonce la députée écologiste Michèle Rivasi. CRIIGEN 19/12/14 Avis du Professeur Seralini sur l'opinion de l'ANSES analysant certains de ses travaux. BASTA 24/06/14 OGM : Le professeur Séralini joue la transparence scientifique face à Monsanto. Deux ans après la vive polémique suscitée par son étude sur les OGM, le professeur Gilles-Éric Séralini en publie une seconde version ce 24 juin.

BASTA 24/06/14 OGM : Le professeur Séralini joue la transparence scientifique face à Monsanto

Cette nouvelle publication, qui porte sur les effets à long terme du pesticide Roundup et du maïs transgénique NK603, sera diffusée dans la revue Environmental Sciences Europe, du groupe de presse allemand Springer. Cette fois, les chercheurs mettent en ligne les données brutes de l’étude, en accès libre pour l’ensemble de la communauté scientifique.

UNIVERSITE DE CAEN / CRIIGEN 24/06/14 Conflits d'intérêts, confidentialité et censure dans l'évaluation des risques pour la santé - l'exemple d'un herbicide et d'un OGM. ACTU ENVIRONNEMENT 25/06/14 Toxicité du maïs NK603 : Séralini persiste et signe ! REPORTERRE 24/06/14 OGM : le professeur Séralini prend sa revanche. Après deux ans de bataille contre la censure des lobbys agro-industriels, l’équipe du Professeur Séralini republie son étude sur les effets à long terme du Roundup et du maïs transgénique NK603.

REPORTERRE 24/06/14 OGM : le professeur Séralini prend sa revanche

L’étude, publiée par Environmental Science Europe, sera désormais disponible en open source, et pourra servir de base à de futurs travaux scientifiques sur la toxicité des OGM. Ne pas relancer la polémique, mais lutter contre la censure : c’est la démarche que met en avant le Criigen, le Comité de recherche et d’informations indépendantes sur le génie génétique, dont fait partie le Pr. Séralini, au moment où il republie l’étude phare qu’il avait publié fin 2012. Mais après deux ans de bataille, cette republication dans la revue scientifique Environmental science Europe a les couleurs de la victoire et un goût de revanche. AFP 24/06/14 Toxicité du Roundup et d'un OGM : Séralini republie son étude controversée. Un rebondissement de plus dans l'affaire de l'étude controversée du professeur Gilles-Eric Séralini sur la toxicité de l'herbicide Roundup et du maïs OGM NK603 : celui-ci a annoncé, mardi 24 juin, qu'elle allait être de nouveau publiée.

AFP 24/06/14 Toxicité du Roundup et d'un OGM : Séralini republie son étude controversée

Cette étude avait d'abord paru en 2012 dans la revue Food and Chemical Toxicology, qui l'avait ensuite retirée, remettant en cause la méthodologie. « Les résultats présentés, s'ils ne sont pas incorrects, ne permettent pas de conclure », avait estimé le responsable éditorial de Food and Chemical Toxicology. Mardi, le professeur Séralini a de nouveau dénoncé la concomittance entre ce retrait et l'arrivée dans le comité éditorial de la revue de Richard Goodman, « un biologiste qui a travaillé plusieurs années chez Monsanto », la firme qui produit l'herbicide Roundup, et qui a breveté le NK603, conférant au maïs modifié une tolérance à ce même produit.

ACRIMED 29/07/13 OGM : retour sur « l’affaire Séralini » et le journalisme scientifique. Peut-être se souvient-on encore de la publication en septembre 2012 des résultats d’une étude du professeur Gilles-Éric Séralini et de son équipe concluant à la toxicité du maïs transgénique NK 603, des conditions de cette publication, de l’intense médiatisation qui s’en est suivie et des vives controverses qui l’ont entourée.

ACRIMED 29/07/13 OGM : retour sur « l’affaire Séralini » et le journalisme scientifique

Si nous nous proposons de revenir sur ce temps fort de l’actualité médiatique, ce n’est pas pour nous prononcer sur la validité scientifique de cette étude : elle excède nos compétences. Ni pour prendre position dans la confrontation entre les anti et les pro- OGM : une telle prise de position ne relève pas de la critique des médias. Il vaut la peine en revanche de s’interroger sur les conditions d’exercice du journalisme scientifique dans un contexte de déferlement et de controverses médiatiques.

Food and Chemical Toxicology xxx (2012) xxx–xxx Answers to critics: Why there is a long term toxicity due to a Rounduptolerant. BLOG UNIVERSITE DE POITIERS 16/12/12 Affaire Séralini et effet Kiss Cool! Avertissement: Cet article ne traite que de la publication du Professeur Séralini et de son équipe.

BLOG UNIVERSITE DE POITIERS 16/12/12 Affaire Séralini et effet Kiss Cool!

Il ne cherche en rien à répondre à la question de savoir si les OGMs sont sains ou à analyser les éventuels problèmes économiques sous-jacents. Dans une tribune publiée dans le journal Le Monde et intitulée « science sans conscience », un certain nombre de scientifiques s’étonnent de la violence des réactions envers l’étude du Professeur Séralini qui prétend montrer des effets délétères du maïs OGM NK603. Ils laissent à penser que cette réaction fut plus ou moins orchestrée par des scientifiques en conflit d’intérêts. DIJON ECOLO via DAILYMOTION - DEC 2013 - Les polluants chimiques et les OGM dans l'alimentation.

ALERTE ENVIRONNEMENT 19/09/12 OGM : le coup monté écologiste. C’est la Une des médias de ce matin : “Oui, les OGM sont des poisons !”

ALERTE ENVIRONNEMENT 19/09/12 OGM : le coup monté écologiste

Selon la couverture du Nouvel Observateur. Nous avions déjà annoncé cette soi-disant exclusivité il y a quelques jour déjà. Le coup monté médiatique est habile. Sortie concomitante d’un film “tous cobayes ?” De Jean-Paul Jaud (militant écologiste bien connu de nos lecteurs) et d’un livre “Tous cobaye !” Quant à la rigueur scientifique des informations, nous vous renvoyons pour le moment : Association Santé-Environnement en Rhône-Alpes 19/09/12 Nouvelle étude OGM du Pr Séralini. Une nouvelle étude de chercheurs français aux conclusions dévastatrices pour les multinationales, et par ricochet pour les agences sanitaires qui ont autorisé la mise sur le marché de leurs produits OGM. Ils sont déjà dans nos assiettes, même plus ou moins clandestinement, même à faible dose.

Sont-ils ou pas toxiques ? Le débat n’est pas tranché, pourtant il y a urgence, ça nous concerne tous. Alors une équipe de chercheurs français a tenté de sortir enfin du flou scientifique. GREENPEACE 19/09/12 Nocivité des OGM pour la santé : de nouveaux résultats accablants. Edifiant. Une nouvelle étude scientifique menée sur des rats de laboratoires pendant deux ans montre les conséquences gravissimes sur la santé provoquées par la consommation d’un maïs OGM, le NK 603 de Monsanto résistant à l’herbicide Round Up. Le professeur de biologie moléculaire Gilles-Eric Séralini a mené cette étude dans le plus grand secret. D’abord afin de se procurer les semences OGM nécessaires à ses expérimentations.

Et ensuite pour éviter que les puissants intérêts des industriels des biotechnologies fassent tout pour atténuer la publication de ces résultats fracassants. LIBERATION 19/09/12 Une étude sur les OGM révèle une surmortalité chez le rat. Des tumeurs grosses comme des balles de ping-pong sur des rats nourris avec un maïs OGM du géant américain Monsanto : une étude choc de chercheurs français relance le débat sur les organismes génétiquement modifiés, au moment où la France se bat contre leur culture en Europe. «Pour la première fois au monde, un OGM et un pesticide ont été évalués pour leur impact sur la santé plus longuement et plus complètement que par les gouvernements et les industriels. Or les résultats sont alarmants», résume Gilles-Eric Séralini, professeur à l’université de Caen, pilote de l'étude.

Dans le plus grand secret, les universitaires de Caen ont suivi pendant deux ans un groupe de rats témoins ainsi que 200 rats qu’ils ont répartis en trois grands groupes: le premier a été nourri avec un maïs OGM NK603 seul, le second avec ce maïs OGM traité au Roundup, herbicide le plus utilisé au monde, et le troisième avec du maïs non OGM traité avec cet herbicide. RTBF 19/09/12 Le maïs OGM se trouve déjà dans les assiettes des Européens. Depuis le début des années 2000, le maïs NK603 de Monsanto est autorisé dans l'Union européenne aux fins d'utilisation dans l'alimentation animale et de traitement industriel. Depuis 2005, la mise sur le marché d'aliments et d'ingrédients alimentaires issus de cet OGM est également autorisée. Les produits contenant des OGM, tels les popcorn, sont étiquetés de façon à ce que le consommateur sache s'il consomme des OGM ou non. Mais, avertit Maurice Losch, de Greenpeace, ce n'est pas le cas quand, par exemple, l'OGM est présent dans l'alimentation animale.

RTBF 19/09/12 Une étude française le montre: les OGM sont hautement toxiques. L'étude est publiée ce mercredi dans la revue américaine Food and Chemical Toxicology et reprise par Le Nouvel Obs. L'équipe du professeur a travaillé dans le plus grand secret, craignant des interférences de l'industrie. Les scientifiques ont récupéré des semences de maïs OGM NK 603, propriété de Monsanto, via un lycée canadien. L EXPRESS 19/09/12 OGM: l'étude qui fait peur. LE MONDE 19/09/12 Un maïs OGM de Monsanto soupçonné de toxicité. NOUVEL OBS 18/09/12 (màj 19/09/12) OGM : "Inconscience ? Lâcheté ? Collusion criminelle ?"

Professeur de biologie moléculaire et chercheur à l'Institut de Biologie fondamentale et appliquée de l'université de Caen, Gilles-Eric Séralini publie le 26 septembre "Tous cobayes! " NOUVEL OBS 18/09/12 EXCLUSIF. Oui, les OGM sont des poisons! (Cet article paraît dans le "Nouvel Observateur" daté du 20 septembre 2012) C’est une véritable bombe que lance, ce 19 septembre à 15 heures, la très sérieuse revue américaine "Food and Chemical Toxicology" - une référence en matière de toxicologie alimentaire - en publiant les résultats de l’expérimentation menée par l’équipe du français Gilles-Eric Séralini, professeur de biologie moléculaire à l'université de Caen. Une bombe à fragmentation : scientifique, sanitaire, politique et industrielle.