background preloader

Actualités parlementaires concernant Drosophila suzukii

Facebook Twitter

ASSEMBLEE NATIONALE via YOUTUBE 09/02/16 Réponse à question : Jean-Claude Bouchet - Lutte contre la mouche de la cerise. ASSEMBLEE NATIONALE 09/02/16 Réponse à question : Jean-Claude Bouchet - Lutte contre la mouche de la cerise. JO ASSEMBLEE NATIONALE 23/03/15 Au sommaire: QE 74344 agriculture - viticulture - mouche asiatique. lutte et prévention. Texte de la question M.

JO ASSEMBLEE NATIONALE 23/03/15 Au sommaire: QE 74344 agriculture - viticulture - mouche asiatique. lutte et prévention

Jean-Pierre Barbier attire l'attention de M. le ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du Gouvernement sur les ravages de la drosophila suzukii. Pour lutter contre ce parasite, nos agriculteurs sont obligés d'utiliser des produits substitutifs au diméthoate, plus chers et moins efficaces. Afin que l'agriculture française ne devienne la victime expiatoire de la « mouche asiatique », un allégement des conditions d'utilisation du diméthoate devient indispensable, tout comme la recherche de nouveaux financements pour la recherche appliquée afin d'apporter des solutions à court terme aux producteurs ou encore, la mise en œuvre de contrôles réguliers sur les productions de fruits et légumes étrangères, notamment italiennes, espagnoles ou encore turques, qui permettrait de déterminer le pourcentage de diméthoate contenu dans celles-ci et ainsi de résorber une concurrence déloyale.

JO SENAT 18/01/12 Réponse à question orale sans débat n° 1512S Situation des fraiseries en Dordogne. Question orale sans débat n° 1512S de M.

JO SENAT 18/01/12 Réponse à question orale sans débat n° 1512S Situation des fraiseries en Dordogne

Bernard Cazeau (Dordogne - SOC) publiée dans le JO Sénat du 08/12/2011 - page 3110 M. Bernard Cazeau attire l'attention de M. le ministre de l'agriculture, de l'alimentation, de la pêche, de la ruralité et de l'aménagement du territoire sur la situation des fraisiculteurs en Dordogne. Jusqu'au début des années 1980, la fraise avait connu un développement spectaculaire : 400 hectares et 2 000 tonnes en 1962, 1 330 hectares et 24 700 tonnes en 1990. Aujourd'hui, ils ne sont plus que 250. A cet égard, l'année 2011 pourrait s'avérer être fatale à la fraisiculture périgourdine. C'est pourquoi il lui demande de préciser les mesures concrètes envisagées par le Gouvernement pour soutenir cette filière et faire connaître également ses intentions sur une nécessaire évolution réglementaire pour le traitement des fraiseraies infectées.

JO SENAT 21/08/14 Réponse à question N° 11994 Moyens de lutte contre la drosophilia suzukii. Question écrite n° 11994 de M.

JO SENAT 21/08/14 Réponse à question N° 11994 Moyens de lutte contre la drosophilia suzukii

Jean-Michel Baylet (Tarn-et-Garonne - RDSE) publiée dans le JO Sénat du 12/06/2014 - page 1361 M. Jean-Michel Baylet attire l'attention de M. le ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du Gouvernement sur la menace économique que fait peser l'insecte ravageur drosophila suzukii sur les producteurs fruitiers dès lors qu'il n'existe, à ce jour, aucune méthode de contrôle satisfaisante. Identifiée pour la première fois en 2010, la drosophila suzukii a progressivement colonisé l'ensemble du territoire national, s'attaquant surtout aux fruits rouges (cerise, fraise, framboise et groseille) mais aussi à d'autres espèces fruitières comme l'abricot, la pêche ou la figue. Depuis 2013, les dégâts causés par la drosophila suzukii sur les fruits du Sud-Ouest sont très importants et affectent tout aussi bien les variétés tardives que les variétés précoces.

JO SENAT 22/01/15 Au sommaire: 13460 de Mme Frédérique Espagnac : Prolifération de la mouche drosophile. Question écrite n° 13460 de Mme Frédérique Espagnac (Pyrénées-Atlantiques - SOC) publiée dans le JO Sénat du 23/10/2014 - page 2369 Mme Frédérique Espagnac attire l'attention de M. le ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du Gouvernement, au sujet de l'apparition de la drosophile japonaise sur notre territoire.

JO SENAT 22/01/15 Au sommaire: 13460 de Mme Frédérique Espagnac : Prolifération de la mouche drosophile

Cette mouche a fait son apparition en masse cette année, s'attaquant aux raisins rouges. Ravagées par celle-ci, les grappes de pinot noir n'ont pas pu être ramassées chez certains vignerons dans le Bas-Rhin occasionnant entre 30 et 40 % de pertes. Les cépages pinot noir et le gewurtztraminer ont été particulièrement touchés. Appelé aussi drosophile à ailes tachetées, l'insecte ravageur est désormais présent sur le territoire français et menace les vergers et productions de baies.