background preloader

Actualités francophones

Facebook Twitter

REPORTERRE 05/06/17 La loi ne veut pas d’insectes dans nos assiettes. En France, consommer des insectes ne va pas de soi.

REPORTERRE 05/06/17 La loi ne veut pas d’insectes dans nos assiettes

Pourtant, malgré les blocages culturels que l’entomophagie - le fait de manger des insectes - peut susciter, il faut lui reconnaître de multiples qualités. Riches en protéines, en vitamines et en acides aminés, pour fournir la même quantité de protéines, les insectes sont d’un élevage économe en eau et peu polluant. Par exemple, les grillons ont besoin de six fois moins de nourriture que les bovins, quatre fois moins que les moutons et deux fois moins que les porcs et les poulets. En outre, ils émettent moins de gaz à effet de serre et d’ammoniac que l’élevage conventionnel. SLATE 19/07/16 Les insectes transformés ont l’air un peu plus appétissant. Pour des consommateurs non initiés, manger un gâteau à la farine de criquet semble plus «facile» que de piocher dans un bol de larves frites.

SLATE 19/07/16 Les insectes transformés ont l’air un peu plus appétissant

Une nouvelle étude intitulée «Les effets du degré de transformation des insectes dans des collations sur les expériences émotionnelles attendues et la volonté de manger», publiée dans la revue Food Quality and Preference, creuse le sujet. Pour l’expérience, 428 participants suisses –censés représenter pour les chercheurs un public occidental pas habitué à l’entomophagie– ont réagi à des photos de «snacks» à base d’insectes, via un sondage en ligne. Au menu: des chips de tortillas à la farine de criquet, des chips de tortillas contenant des petits morceaux de criquets frits, un mélange de chips de tortillas et de criquets frits, et enfin des criquets frits seuls.

Les «réponses émotionnelles» des participants ont été évaluées. LIBERATION 11/08/16 L’industrie des insectes en plein fourmillement. Manger un cookie au chocolat surmonté d’un grillon, c’est comme croquer dans un Snickers.

LIBERATION 11/08/16 L’industrie des insectes en plein fourmillement

La bébête donne une saveur de beurre de cacahuètes. Il faut franchir le pas, mais c’est plutôt agréable. JO SENAT 02/06/16 Réponse à question N°19315 Réglementation applicable à l'élevage d'insectes comestibles. Question écrite n° 19315 de M.

JO SENAT 02/06/16 Réponse à question N°19315 Réglementation applicable à l'élevage d'insectes comestibles

Jean-Claude Lenoir (Orne - Les Républicains) publiée dans le JO Sénat du 17/12/2015 - page 3420 M. CONFEDERATION SUISSE 05/10/16 Les insectes comme denrée alimentaire. En Suisse, il y a régulièrement des tentatives isolées visant à faire reconnaître les insectes en tant qu'aliments.

CONFEDERATION SUISSE 05/10/16 Les insectes comme denrée alimentaire

L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) souligne, dans l'un de ses rapports, les avantages écologiques que présentent les insectes comme source de protéines. Elle admet cependant qu'il reste encore beaucoup de questions sans réponses en ce qui concerne la sécurité de tels produits. POURQUOI DOCTEUR 11/06/16 Alimentation : quand les insectes garniront nos assiettes. Vous n’êtes pas encore entomophage ?

POURQUOI DOCTEUR 11/06/16 Alimentation : quand les insectes garniront nos assiettes

Vous le deviendrez tôt ou tard. La consommation d’insectes se dessine à l’horizon des prochaines décennies dans nos sociétés occidentales. Bientôt, nous cuisinerons les criquets grillés et les larves de guêpes avec autant de naturel et de gourmandise qu’un bon pavé de rumsteak. « Ce sera un peu comme les sushis, il y a en aura d’abord dans les grandes villes et cela séduira surtout les jeunes, assurent les auteurs d’un ouvrage consacré à la question*, présenté ce jeudi à l’Inra. Dans les lieux zones très rurales ou parmi les anciennes générations, les réticences seront plus fortes ». Avant cela, il faudra toutefois s’adapter. ALIMENTATION GENERALE via VIMEO 07/06/16 Une affaire qui fait mouche (concerne l'entomophagie) Les insectes dans nos assiettes, on en parle (beaucoup), on en mange (peu pour le moment) et à dire vrai, on n’y comprend pas grand chose.

ALIMENTATION GENERALE via VIMEO 07/06/16 Une affaire qui fait mouche (concerne l'entomophagie)

Derrière l’effet de mode que faut-il comprendre ? Près de Poitiers, la société NextAlim mise sur l’élevage d’insectes pour répondre à deux enjeux majeurs : nourrir 9 milliards d’êtres humains et valoriser nos déchets. Rencontre avec Jean-François Kleinfinger, à l’origine du projet. AFSCA 26/04/16 Circulaire "Denrées alimentaires" - Elevage et commercialisation d’insectes et de denrées à base d’insectes pour la consommation humaine. Contrôle de la qualité des eaux dans le secteur des denrées alimentaires - Annexe 1 : Paramètres et valeurs paramétriques - Annexe 2 : Paramètres à analyser selon les traitements appliqués à l’eau de distribution - Annexe 3 : Fréquences des contrôles - Annexe 4 : Formulaire de demande d’exemption d’analyse de paramètre du contrôle complet de l’eau potable - Annexe 5 : Formulaire de demande de réduction de fréquence d’analyse des paramètres du contrôle de routine de l’eau potable - Annexe 6 : Formulaire d’octroi de demande d’exemption d’analyse de paramètre du contrôle complet de l’eau potable - Annexe 7 : Formulaire d’octroi de demande de réduction de fréquence d’analyse des paramètres du contrôle de routine de l’eau potable.

AFSCA 26/04/16 Circulaire "Denrées alimentaires" - Elevage et commercialisation d’insectes et de denrées à base d’insectes pour la consommation humaine

Note de service DGAL/SDSPA/2016-128 du 16-02-2016 Utilisation des protéines et autres produits dérivés d'insectes dans l’alimentation humaine, dans l'alimentation des animaux, ainsi que pour des usages techniques. QUE CHOISIR 02/05/15 Consommation d’insectes - Des risques potentiels pour la santé. LE PARISIEN 10/04/15 Manger des insectes, une pratique à risque ? LE PARISIEN 10/04/15 Dégustation d'insectes : attention aux allergies ! Manger des insectes pourrait comporter autant de risques que manger des mollusques pour les personnes allergiques.

LE PARISIEN 10/04/15 Dégustation d'insectes : attention aux allergies !

C'est ce que révèle cette semaine une étude de l'Agence nationale de sécurité sanitaire, de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses). Environ 100 000 personnes pourraient être concernées en France. Attention à ce que vous mettez dans votre assiette. Alors que la tendance de l'entomophagie - le fait de manger des insectes - arrive doucement en France, l'Agence nationale de sécurité sanitaire, de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) met en garde ceux qui seraient tentés sur les risques que peut comporter cette pratique.

Phénomène encore «marginal», l'entomophagie séduit assez dans l'hexagone pour que les instances de santé s'intéressent aux éventuels méfaits. 100 000 Français potentiellement allergiques L'allergie aux crustacés ou mollusques touche en France environ 115 000 individus. L'Anses appelle l'UE à établir des règles.

PAPERBLOG 03/10/15 ENTOMOPHAGIE: Les insectes sont-ils plus sains que la viande en cas de sous ou sur-alimentation? – Eur J Clin Nutr. Publié le 03 octobre 2015 par Santelog @santelog Une comparaison des profils nutritionnels des insectes à la viande mène au constat que les insectes sont plus appropriés pour lutter contre la sous-alimentation que la suralimentation.

PAPERBLOG 03/10/15 ENTOMOPHAGIE: Les insectes sont-ils plus sains que la viande en cas de sous ou sur-alimentation? – Eur J Clin Nutr

Les insectes sont de plus en plus souvent présentés comme la source de protéines du futur. Si leur empreinte environnementale est assurément plus légère que celle de grands quadrupèdes, leur avantage nutritionnel n’a jusqu’à présent pas été clairement documenté.D’où l’intérêt de cette étude menée par des chercheurs du Japon et du Royaume-Uni, mettant à l’épreuve l’hypothèse selon laquelle les insectes sont, d’un point de vue nutritionnel, préférables à la viande. Deux modèles sur les bancs d’essai Pour répondre à cette question, ils ont comparé les données de trois viandes fraîches (bœuf, porc et poulet) à celles de 6 espèces d’insectes, et ce pour l’énergie ainsi que 12 nutriments.

Criquet, charançon et vers de farine plus nutritifs. LEGAVOX 20/04/15 L'entomophagie et le droit. JO ASSEMBLEE NATIONALE 12/05/15 Réponse à question N°62359 Réglementation : insectes comestibles. perspectives. Texte de la question M. Lucien Degauchy appelle l'attention de M. le ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du Gouvernement, sur la réglementation que régit la commercialisation des insectes comestibles. Il semble en effet que selon les départements, les services de l'État (DGCCRF) ne donnent pas les mêmes réponses, autorisant dans certains départements, refusant dans d'autres, aux commerçants souhaitant en vendre.

Afin de pouvoir répondre aux demandes des producteurs et des éventuels consommateurs, il lui serait reconnaissant de lui préciser les règles en la matière. Texte de la réponse Les insectes sont considérés comme des « nouveaux aliments » au sens du règlement (CE) n° 258/97 du Parlement européen et du Conseil du 27 janvier 1997 relatif aux nouveaux aliments et aux nouveaux ingrédients (appelé règlement « Novel Food »). AGRO MEDIA 22/12/14 Réglementation : l’Europe interdit la commercialisation d’insectes comestibles. DECIDEURS TV via YOUTUBE 12/01/16 Le clin d'oeil : des insectes dans nos assiettes. Laboratoire d’Economie et de Management Nantes-Atlantique - 2015 - La comestibilité des insectes : étude exploratoire chez les jeunes consommateurs français.

SCIENCEPOST 13/10/15 LES INSECTES SONT PLUS NOURRISSANTS QUE LA VIANDE. EFSA 08/10/15 Consommer des insectes : quels sont les risques ? L’EFSA a abordé cette question en élaborant un profil de risque qui identifie les dangers biologiques et chimiques potentiels, ainsi que les risques d’allergénicité et les dangers pour l’environnement associés à l’utilisation d’insectes d’élevage pour l’alimentation humaine et animale. L'avis scientifique compare également ces dangers potentiels avec ceux associés aux sources traditionnelles de protéines animales.

Selon les experts scientifiques de l’EFSA, la présence éventuelle de risques biologiques et chimiques dans des aliments dérivés d’insectes dépendrait des méthodes de production utilisées, du substrat sur lequel les insectes sont nourris, de l’étape du cycle de vie à laquelle les insectes sont « récoltés », de l’espèce d’insecte, ainsi que des méthodes utilisées pour leur traitement ultérieur. L’avis scientifique prend également en considération les dangers possibles associés à d’autres types de substrat, tels que les déchets de cuisine et le fumier animal. EXPO MILAN via YOUTUBE 07/09/15 Demain des insectes dans nos assiettes? ANSES 12/02/15 Avis relatif à « la valorisation des insectes dans l’alimentation et l’état des lieux des connaissances scientifiques sur les risques sanitaires en lien avec la consommation des insectes»

FAO - 2014 - Insectes comestibles - Perspectives pour la sécurité alimentaire et l'alimentation animale. Les insectes comestibles ont toujours été au menu des hommes, mais dans quelques sociétés un certain degré de dédain et de dégoût s’oppose à leur consommation. WIKIAGRI 25/11/13 Faim dans le monde, la piste des insectes. UNIVERSITE DE TOULOUSE - 2014 - Mémoire en ligne: LES INSECTES TROUVERONT-ILS LEUR PLACE DANS NOS ASSIETTES ? Optimisation et production d’une nouvelle espèce d’insecte, Hermetia illucens. UNIVERSITE DE LIEGE - 2013 - Entomophagie : un faux coup de pied dans la fourmilière ? SECURITE ALIMENTAIRE LUXEMBOURG - 2014 - Vente d’insectes pour la consommation humaine. Vente d’insectes pour la consommation humaine Le sujet de la mise sur le marché d’insectes prévus à la consommation humaine est un sujet assez délicat à cause d’une incertitude juridique sur la question des insectes entiers dans la réglementation européenne sur les nouveaux aliments (règlement (CE) n° 258/97).

Le Service de la sécurité alimentaire de la Direction de la Santé au Luxembourg préfère rester prudent et attendre une position claire et commune au niveau européen comme d'ailleurs la majorité des autres Etats membre. En effet, il n’est pas entièrement démontré que tous les insectes commercialisés soient sûrs au sens du règlement (CE) n° 178/2002 vu notamment le problème du potentiel allergénique des protéines d’insectes.

RTBF 17/09/14 Les insectes comestibles débarquent dans les grandes surfaces vendredi. En Europe, la politique relative à la consommation humaine d'insectes reste floue. Pour supprimer cette incertitude juridique et permettre aux entreprises belges qui se développent dans le domaine d'agir légalement, l'AFSCA avait annoncé fin 2013 l'autorisation de mise sur le marché d'une dizaine d'espèces. Désormais, les grillons domestiques, les criquets migrateurs africains, les vers de farine traditionnels et géants, les vers Buffalo, les chenilles de la fausse teigne, de la petite fausse teigne et du Bombyx, de même que les criquets pèlerins d'Amérique et les grillons à ailes courtes peuvent atterrir dans nos assiettes en toute légalité.

"Pour autant que leurs producteurs respectent les règles générales de la législation alimentaire en vigueur, entre autres l'application de bonnes pratiques d'hygiène, la traçabilité et la notification obligatoire. Ils sont responsables des produits qu'ils mettent sur le marché", précise Yasmine Ghafir, porte-parole de l'AFSCA. Belga. Revue Française d'Allergologie Volume 54, Issue 4, June 2014 Entomophagie et risque allergique. PARLEMENT SUISSE 25/11/13 Pourquoi interdire la consommation d'insectes?

Texte déposé Au niveau mondial, tout le monde consomme des insectes sauf l'Europe. La consommation d'insectes s'est imposée naturellement par le manque de disponibilité de la viande et par la nécessité d'une consommation de protéines. De plus, on peut produire bien plus de protéines d'insectes à l'hectare que de protéines animales. PARLEMENT SUISSE 14/05/14 Réponse à question : Pourquoi interdire en Suisse la commercialisation d'insectes qui sont consommés couramment dans d'autres pays? Texte déposé Dans la nouvelle loi sur les denrées alimentaires qui est en cours de discussion aux chambres, le nouvel article 4 dit que: "On entend par denrées alimentaires l'ensemble des substances ou des produits transformés, partiellement transformés ou non transformés qui sont destinés à être ingérés, ou dont on peut raisonnablement s'attendre à ce qu'ils soient ingérés, par l'être humain.

" Je pose les questions suivantes au Conseil fédéral: 1. JDLE 22/05/13 Insectes: la sécurité des aliments à 6 pattes. INRA – 2013 - OPIE INSECTES - Mangerons-nous tous des insectes en 2050 ? Seconde partie. LE FIGARO 09/08/14 A-t-on le droit de vendre des insectes comestibles en France ? Un restaurant d'Amiens a dû arrêter la vente d'insectes comestibles, en vertu d'un règlement européen de 1997. Plusieurs sociétés spécialisées vendent pourtant des insectes, y compris à travers la grande distribution.

BE France 294 >> 7/10/2014 Extraire des protéines, des molécules et des huiles des insectes : Ynsect relève le défi. AFSCA 04/02/14 Mise sur le marché d’insectes et de denrées à base d’insectes pour la consommation humaine. Le règlement (CE) n° 258/97 prévoit que les aliments ou les ingrédients alimentaires qui n’ont pas été utilisés pour la consommation humaine à un niveau significatif dans l’Union Européenne avant le 15 mai 1997 sont des nouveaux aliments ou nouveaux ingrédients alimentaires (« novel foods, novel food ingredients»). En vertu de ce règlement, tous les nouveaux aliments ou ingrédients alimentaires doivent avoir fait l’objet d’une analyse des risques et recevoir une autorisation de la Commission européenne avant de pouvoir être mis légalement sur le marché communautaire.

CONFEDERATION SUISSE - Les insectes en tant que denrée alimentaire. En Suisse, il y a régulièrement des tentatives isolées visant à faire reconnaître les insectes en tant qu'aliments. L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) souligne, dans l'un de ses rapports, les avantages écologiques que présentent les insectes comme source de protéines. Elle admet cependant qu'il reste encore beaucoup de questions sans réponses en ce qui concerne la sécurité de tels produits. Il est particulièrement difficile d'apporter la preuve de l'innocuité des insectes pour la santé, preuve pourtant indispensable afin que leur consommation soit autorisée. AFSCA 27/10/14 Des insectes dans votre assiette : quelle sécurité ?.

JDLE 22/05/13 Insectes: la sécurité des aliments à 6 pattes. INRA - 2009 - INSECTES - On en mangeait, parfois... FAO 04/10/12 Les insectes comestibles issus de la forêt. BIBLIOTHEQUE AFNOR 15/02/13 Rubisco et entomophagie, solutions au risque de pénurie alimentaire ? Rubisco et entomophagie, solutions au risque de pénurie alimentaire ? Le Forum économique mondial (Davos) a enquêté auprès d’un millier d’experts afin de connaître les cinquante risques principaux guettant notre monde. Parmi eux figure la pénurie de ressources alimentaires contre laquelle des solutions innovantes apparaissent, au Yunnan et en Frise (Pays Bas).

La culture n’influe pas seulement sur notre vision du monde, mais aussi sur nos goûts. Ainsi, ceux qui ont voyagé en Asie savent que ce qui, en termes de saveurs, peut sembler le nec plus ultra « là-bas », nous tirerait d’abominables grimaces et inversement. Il en est de même pour des produits que nous aimons. C’est peut-être pour ces raisons culturelles que les solutions aux risques de pénurie alimentaire dans le monde viendront d’ailleurs, et de Chine, très certainement. À l’échelle de la planète, de telles perspectives s’avéreraient vertueuses . Aujourd’hui, les techniques de raffinage permettent deux applications.

WEB AGRI 14/12/10 Consommation - Global Steak : la planète carnivore finira-t-elle par manger des criquets? « En 2050 nous serons 9 milliards d'êtres humains et... pour satisfaire les besoins mondiaux il va falloir doubler la production de viande et cohabiter avec 36 milliards d'animaux d'élevage » : l'avertissement est lancé d'entrée par le documentaire Global Steak. Yves-Marie Le Bourdonnec, boucher breton surnommé « le boucher bohème » pour ses pérégrinations culinaires à la recherche de viandes d'exception et de savoir-faire traditionnels, accompagne le téléspectateurs pendant ce voyage initiatique de 90 minutes dans le monde de la viande, signé Anthony Orliange et diffusé mercredi sur Canal+. Le Français consomme 92 kg de viande par an, dont 21 kg de boeuf, 25 de volaille et 35 de cochon, l'Américain 123 kg et le Chinois 60.

LE MONDE PLANETE 27/09/12 Des usines d'insectes pour nourrir les Chinois. DEVELOPPEMENT DURABLE 02/06/10 L'entomophagie ou les aberrations du consumérisme et de la surpopulation. 2010 - Unasylva 236 - Les insectes forestiers comestibles, un apport protéique négligé. ZEGREENWEB 13/01/11 Des insectes dans les assiettes ? La planète dirait merci… AFP 20/01/11 La quiche aux vers, une alternative à la viande. UNIVERSITE DE GEMBLOUX - 2012 - Poster : L'entomophagie basée sur la production locale et durable d'insectes comestibles : somme. ARCHIVES LISTE HYGIENE 02/11/13 réglementation pour vente à la consommation d'insectes.